Développement perso : la bio résonance, un espoir

C’est l’éternelle question que posa Jean Jaurès lorsqu’il présenta une thèse à la faculté de Lettres de Paris en 1891, il y a presque 130 ans « Le monde sensible que nous voyons, que nous touchons, où nous vivons, est-il réel ? ».
Pour ceux qui le savent, vous pouvez sauter cette introduction : si vous touchez cette table en bois, c’est qu’elle existe ! Oui, à un certain niveau elle est bien réelle. Mais si vous changez de plan et que vous prenez un microscope à balayage, vous vous apercevez que cette table n’est en fait que du vide, car il y a un espace immense entre chaque atome, tout comme il existe un espace infini entre chaque étoile ! 

« e=mc2 la matière n’est qu’une forme condensée d’énergie », disait Albert Einstein qui reprit les travaux de Nikola Tesla* (1856/1943) sur les ondes “scalaires” : La matière est immatérielle, l’univers ne peut être né du hasard, et la conscience n’est pas enfermée dans notre boîte crânienne… Nos cinq sens ne peuvent appréhender qu’une part restreinte de la réalité. La physique quantique a mis en exergue des lois régissant l’énergie vibratoire des particules qui elles-mêmes répondent à des lois qui dépassent notre entendement. La vitesse de la lumière n’a plus aucune influence sur un électron qui, même séparé de 5000 kilomètres de son électron jumeau, réagira instantanément de la même manière à une même information ! 

Il n’est plus possible de décrire la réalité selon les lois de la physique classique, c’est-à-dire de façon déterministe.

On observe des phénomènes insolites – non connus – faisant intervenir de nouvelles notions telles que la non-localité, la superposition d’états ou le principe d’incertitude. Les particules observées peuvent apparaître à un endroit, puis disparaître et réapparaître ailleurs sans que l’on sache où elles étaient entre-temps ; une même particule peut être à deux endroits en même temps, ou se présenter sous deux formes. (d’après énergie-santé.net). 

Jean Charron, Physicien et Philosophe, a tenté d’expliquer que notre « esprit » était contenu à l’intérieur de certaines particules de notre corps et tel un hologramme, chaque « électron pensant ou éon » est contenu dans le tout de notre corps, un peu comme pour l’auriculothérapie, quand vous touchez un point dans votre oreille, celui-ci active à distance l’organe en correspondance avec ce point.

Ces électrons  pensants  enferment un espace–temps différent mais complémentaire de ceux que nous connaissons : ils possèdent des qualités spirituelles, mémorisent et ordonnent les événements passés et à venir. Ces particules de vie “seraient” éternelles.

Les dernières recherches réalisées démontrent que notre code génétique (notre ADN ou notre patrimoine héréditaire), est porteur de l’information génétique sous forme d’une structure quantique organisée en hologramme, à savoir que chacune des parties contient l’information de la totalité. On comprend alors que la cellule porte en elle l’information de la totalité de l’organisme vivant. De plus elle a la capacité de transmettre, de traiter et de réaliser un programme mémorisé en le déroulant selon un enchaînement programmé dans un espace-temps défini. Quand vous observez un grain de blé : celui-ci contient tout le code génétique de ce qui deviendra un bel épi de blé.

On sait aujourd’hui, que nos chromosomes utilisent des ultra-hautes fréquences et des hyperfréquences, des champs lumineux (type laser) et des champs acoustiques pour la transmission et la gestion des données biologiques.

La thérapie quantique associe les dernières connaissances sur la structure profonde du vivant avec l’expérience millénaire de la médecine chinoise (les méridiens d’acupuncture découverts, il y a 6000 ans ont été validés par la médecine officielle il y a seulement une vingtaine d’années). Cette thérapie est basée sur l’utilisation de petites doses de radiations électromagnétiques, appelées quantas d’énergie, destinée autant au diagnostic, qu’à la prévention et au rétablissement des personnes.

L’action énergétique utilisée en thérapie quantique est proche des rayonnements électromagnétiques de la nature et, est destinée à influencer de façon cohérente les fonctions de la cellule, des tissus et des organes de l’individu tout entier.

Les différentes techniques quantiques visent à corriger les anomalies fonctionnelles ayant entraîné une pathologie, en envoyant une information correctrice visant à retrouver un état d’équilibre qu’on appelle, état de santé.

L’organisme a sa propre capacité d’auto-guérison : l’action quantique stimule cette aptitude tant au niveau de la cellule que du système vivant dans son ensemble, en mobilisant les mécanismes de défense de l’organisme et en augmentant rapidement l’immunité. « La santé consiste dans l’harmonie des relations énergétiques d’information entre l’individu et la nature ; cette harmonie s’exprime par l’homéostasie de l’organisme sur le plan physique, mental, et spirituel”, l’homéostasie étant la régulation optimum des mécanismes de défense, d’équilibrage et de guérison des individus, impliquant la globalité de la personne (Docteur Youri Khefeits, praticien en thérapies quantiques). 

Des ondes scalaires aux thérapies quantiques :

Tout est enregistré dans notre ADN dès notre conception. L’acquisition des émotions commence dans l’utérus de la génitrice : toute émotion subie par notre mère (peur, colère, rancœur, chagrin, anxiété, tristesse) se transfère à l’enfant en se stockant dans nos gènes ainsi que dans nos tissus (os, chair, etc).* 

La thérapie quantique reconnaît l’interdépendance fondamentale entre le corps et l’esprit à tous les stades de la vie, tout en considérant sa dimension spirituelle. Seuls des rayonnements à très faible énergie sont nécessaires et sont imperceptibles par le patient. Ce faible signal agit au niveau informationnel des cellules et interagit par phénomène de réaction en chaîne, sur l’ensemble de l’organisme. On sait aujourd’hui, que toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer une information comme le ferait un ordinateur.

Les thérapies quantiques emploient tous les types de radiations biologiquement compatibles pour rétablir la cohérence de l’information altérée par la maladie. Des recherches de pointe sont réalisées en Russie pour diverses maladies comme les tumeurs, les maladies cardio-vasculaires, les maladies auto-immunes, les paralysies cérébrales, les lithiases rénales, l’asthme, les allergies, mais aussi les maladies neurologiques (autisme, schizophrénie). Elle est également utilisée en médecine du sport et en médecine cosmonautique pour préparer les cosmonautes aux vols spatiaux.

La thérapie quantique aujourd’hui est une nouvelle approche, basée sur la synthèse de toutes les sciences quantiques. Elle s’appuie sur l’utilisation des quantas, ces infimes quantités de lumière, d’ondes électromagnétiques qui composent le cœur de toute matière, en vue de la prévention et à la régénération de la santé des individus. Elle intègre les derniers acquis de la physique quantique et l’expérience millénaire de la médecine orientale, c’est-à-dire la réalité énergétique structurant la nature profonde de tout être vivant.

Le quantique  influence toutes les fonctions de l’organisme, que ce soit les cellules, les tissus, les organes, ou les systèmes en général, jusqu’à la dimension spirituelle et les niveaux de conscience de l’individu.

Un dysfonctionnement organique entraîne autour des cellules et des tissus un champ électromagnétique altéré. La thérapie quantique emploie tous les types de rayonnements biologiques environnementaux et écologiques, afin de réduire les interférences et de rétablir l’harmonie et la stabilité dans le champ électromagnétique à traiter. Pour ce faire, les émissions électromagnétiques employées doivent être à l’unisson avec les processus biophysiques d’information énergétique de l’organisme vivant. Ce que l’on appelle la bio-résonance.

La bio-résonance représente la capacité des êtres vivants à capter et émettre des rayonnements dans leur environnement, et à se synchroniser avec l’énergie ambiante.

Elle englobe aussi les méthodes de soins et appareils basés sur l’émission de rayonnements électromagnétiques destinés à rééquilibrer l’énergie corporelle à l’échelle de l’infiniment petit. 

Les différentes techniques quantiques

Les appareils de thérapies quantiques comme le SCIO (voir sur internet), en utilisant le principe de la biorésonance (biofeedback), l’appareil envoie des signaux électriques à l’organisme, environ 65 millions de micro-impulsions électromagnétiques plusieurs fois par seconde. Ensuite, en détectant les réponses à chacun des signaux, il calcule la réaction du corps à chacun d’eux, visant à enrayer les pollutions émotionnelles et physiques des cellules.

Cela entraîne parfois des réactions d’élimination qui peuvent être inconfortables, signe que le corps rejette cette charge, mais qui visent toujours à améliorer, à terme, l’état de santé. Au fur et à mesure que les tensions et les peurs s’éliminent, on retrouve son énergie !

Génése : George Lakhovsky, scientifique russe renommé, eut l’idée, dans les années 1920, de construire un appareil pouvant générer un champ de fréquences à très large spectre, dans le but de régénérer les cellules atteintes de dysfonctionnement. Cette régénération se faisait de façon tout à fait naturelle en agissant sur la propre fréquence des cellules et, en leur permettant de « vibrer » à nouveau de façon cohérente. Pour aller plus loin, il demanda au scientifique Nikola Tesla*, déjà détenteur de plus de 1000 brevets (découvreur du courant alternatif), de perfectionner un oscillateur à ondes multiples permettant d’activer des processus de guérison pour des maladies graves comme le cancer, la leucémie, l’ostéoporose… Plusieurs de ses machines ont fonctionné dans divers pays d’Europe pour finalement disparaître, car ce n’était pas rentable pour les hôpitaux… « Aujourd’hui, si vous parlez de Lakhovsky à certains médecins, vous êtes brûlés sur la place du village. » Dr. Philippe Lagarde, spécialiste en oncologie et en stomatologie.

Au retour des États-Unis après la mort de son père en 1942 (renversé par une voiture mystérieuse), Serge, le cadet des deux fils de Lakhovsky souhaitait que l’œuvre de son père fût poursuivie.  Il a donc confié à Guy Thieux, ingénieur en géophysique la lourde tâche de mener à bien les expériences et applications de la thérapie basée sur les ondes électromagnétiques. 

Vénus entre dans le signe de la Vierge

Avec Vénus, c’est un peu le courrier du cœur : le 10 juillet, elle quitte le signe du Lion pour aller en Vierge,  la durée est de moins d’un mois et sans rétrogradation.

Son compère Mars  rétrograde (voir article). Attention parce que, quand Mars est rétrograde la violence est quelque fois de la partie ; comme cela va durer il vaut mieux le savoir si on possède soi-même un Mars rétrograde dans le thème ou, mal aspecté (rencontre de personnes aux attitudes agressives).

 

 

Principales rencontres de Vénus :

ça démarre par des trigones à Saturne et à Uranus, formant une pyramide de trigones en signes de terre, favorisant le concret des affaires et des amours, avec un équilibre entre l’innovation et les limites saturniennes.

 

Il se produit ensuite une opposition exacte à Neptune à 15° le 24 juillet –illusions et désillusions à ce moment-là- les amours seront peut-être décevantes –  et, en affaire, il faudra faire attention aux arnaques ; si ça se passe bien, on

 

fera quand même attention à ses comptes parce qu’en Vierge, il y a toujours un peu de méfiance et on ne s’abandonne jamais trop aux hasards chanceux.

Le ciel forme alors  un t-carré entre Mars avec nœud sud en Verseau opposé Soleil en Lion à 1°43 au nœud nord, formant également un carré à Uranus en Taureau à 2°29, en… présence de la Lune noire avec son côté amazone qui se rapproche du noeud sud. Une femme resurgit du passé pour les hommes, des rencontres douteuses pour tous, ou juste des doutes qui prendront la tête. Pourquoi, sera la question qu’on peut se poser …

L’ensemble pyramide t -carré durera jusqu’au 2 août , puis Vénus à 10° formera un trigone avec Pluton à 20° à partir du 19 juillet, exact le 28 juillet à 20°. Vénus prendra une décision sous la pression de Pluton.

Les affaires deviendront sérieuses et, il se peut que même avec un trigone il y ait des mises au point violentes, un bon aspect pouvant en cacher un autre, les planètes en jeu étant trop fortes.

Progressivement Vénus ne sera plus en trigone avec Uranus mais en quinconce, car elle arrivera en fin de parcours en Vierge, avec aussi en même temps, un trigone dissocié avec Mars retro (Vierge –Verseau = terre +  air),  cela donnera une ambiance qui doit s’orienter vers la conciliation, conciliation qui se fera avec l’entrée de Vénus en Balance le 7 août. Au niveau individuel, il faut toujours transposer sur son propre thème en maisons et voir si en plus on a des conjonctions avec ses propres planètes.

Les transits sont les meilleurs indicateurs, surtout les transits par conjonction (une des planètes  dans le ciel passe ou repasse sur votre planète natale) et fera un carré ou un trigone avec la seconde qui passe ailleurs dans une autre maison. Cela donne le type et lieu des éventuels évènements, mais cela dépend de l’importance de vos planètes dans le thème natal. Souvent, vous ignorez ces transits et vous vivez, mais n’aggravez pas l’inquiétude, car en fait, les transits peuvent être transcendés par votre détachement, une relativisation (il pleut je prends un parapluie). Les lentes montrent là où ça pèse parce que ça dure, les rapides activent, la Lune conclue avec les données natales du thème qui sont votre base pour la vie, comme une aiguille, elle marque l’instant-t, mais il faut voir aussi la progression de la Lune, à quel moment votre vie se situe dans les inter cycles.

Lors de la victoire de la rance en quart de final :”Y a rien qui était écrit a dit le président, vous devez la victoire à votre travail” 

Oui vous avez un rôle à jouer dans votre vie, quand les aspects astrologiques sont difficiles, au contraire vous devez relever le défi !C’est vrai que tout ça c’est fatigant…

Si vous vous tirez vers le  bas, si vous êtes totalement fataliste, si vous lâchez l’espoir, vous êtes le jeu des faits,  de vos tendances latentes et de vos pulsions.

Petit rajouts de dernière minutes : toute  cette activité Soleil opposé  Saturne et Soleil opposé Pluton, puis Soleil opposé Mars entre un signe sensible comme le signe du Cancer et un signe exigeant comme le Capricorne peut provoquer la peur, ce qui est totalement normal, il ne faut pas la nier, ou la sous estimer, il faut l’accueillir et la soigner, se poser et réfléchir, mais ne pas jouer les matamores parce qu’elle restera au fonds de nous.

Les éclipses importantes se produisent à moins de 18° des noeuds aussi la prochaine n’est pas significative.