Technique astro : Cycle des crises

“Comment trouver l’énergie nécessaire pour traverser une situation problématique ?

Il faut décider de surmonter la peur, crier, couper, se couper du passé pour affronter le besoin d’aller vers quelque chose.

Il existe deux grands types de crises :

Les crises, qui sont liées à l’avancée des planètes et au retour sur les mêmes points du thème. Ces crises génériques nous sont communes.  comme la crise d’adolescence, mais aussi celle de la quarantaine. 

Quand les planètes passent ( ou repassent) sur notre ascendant, les planètes générent des crises personnelles à des dates qui sont donc différentes et elles peuvent créer des crises individuelles : ce sont les transits sur les points clés du thème, dans les maisons qui sont des champs d’expérience. Lorsque nous sommes petits ce sont nos parents qui vivent ces crises, qui se répercutent sur nous, car nous ne pouvons prendre les décisions.

Derrière la crise, il y a une ouverture de conscience. La crise, c’est la manifestation de l’âme qui s’incarne en nous pour manifester ce qu’elle est :

Voyons comment cela se passe ?

Au niveau de la santé : on a laissé les choses s’installer, puis on descend de plus en plus, l’âme nous prévient, mais on se forme (déforme)  à la normalité, ou bien, il y a conflit pour savoir qui va gagner. C’est la conséquence d’une crise au niveau psychologique, la personne doit trouver sa solution, pour résoudre sa crise, couper une partie pour libérer une partie ou sortir son potentiel. 

Les cycles des planètes  sont les mêmes pour tous :  

Cycle de  Jupiter : lorsqu’en  conjonction, carrés, opposition  tous les trois ans , crises dans les activités sociales, mais aussi amplification de la circulation du sang dans les artères, partout où passe jupiter il y a amplification pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Cycle  de Saturne :  crises tous les 7 ½,  14, 21, 28 ½, ans plus retour de la lune progressée sur elle-même 27 ans et 4 mois. crise de croissance, demande de structuration, il faut  prendre des responsabilités. Pour Saturne, c’est un besoin de structuration*

Cycle d’Uranus : une crise tous les 20 ans environs à 21, 42, 63, 84 ans avec durant  vingt ans des progressions de 7 ans de  signe en signe  = 84 ans pour revenir à la même place. Ce sont des crises de libération, sur le sens de la vie, il y a besoin de projet-sens et, si nous n’avions contacté que notre ego il faut s’ouvrir à des plans plus larges. 

Les causes de crise sont donc multiples, mais elles sont source d’évolution, le but c’est la transformation, si on s’était engagé dans un chemin d’évolution. Quelque chose de plus vaste doit s’accomplir à l’intérieur de nous mais l’incapacité à y accéder, c’est la peur -symbolisée par Saturne-  de l’inconnu – symbolisé par Uranus.

L’astrologie peut nous aider en nous disant la nature de la crise. Elle nous dit quand elle a commencé et quand elle peut finir. Il faut mettre de l’analyse dans nos problèmes, mais c’est insuffisant si on ne met pas de l’âme car la dimension spirituelle nous invite à  nous verticaliser.

Comment supporter les aspects difficiles du thème natal, puisque même un thème difficile peut-être créatif ?

Mots clés des transits

Pluton : aller à l’essentiel en soi

Neptune : dissolution de ce qui nous animait, excès d’idéalisme, invitation à voir plus vaste, à laisser plus de place à l’âme

Uranus : invitation à sortir du connu

Saturne : amener une nouvelle structure dans le champ d’activité de la maison

Ex : axe parental M4/M10  avec Uranus en M4, on croyait avoir mis en ordre des choses qu’on avait rangé une fois pour toutes  mais c’est sans compter les crises d’Uranus tous les 7 ans.

 Jupiter : « vais-je reprendre confiance ? » cela demande du discernement,  attention aux excès de confiance avec Jupiter, il faut ramener la confiance

 Mars : crise de 2 ans en 2 ans, dynamiser, mettre en action, poser des actes, ne pas être en réaction

Vénus : moment de mise au point de décisions antérieures, il faudrait se doter de nouvelles valeurs, être capable de se brancher sur sa source d’amour personnel

 Mercure : changer notre façon de comprendre, intuition qui nous révèle ce qui est juste pour comprendre l’âme 

Par rapport à ces crises, on voudrait avoir le vécu des générations précédentes, mais si on me donnait la solution, je n’aurais rien appris, car vivre, c’est avancer.”

*il faut compter une orbe de 7/8° avant le point de crise, et après le point 4°/5°)

 D’après les notes du cours de Ch Drouaillet du 29/08/2010, astrologue psychothérapeute humaniste, disparu en janvier 2013.

 

Mars entre en contact avec la Lune noire

Il y a contact entre le second foyer de la Terre appelé Lune noire et Mars dans le signe du Verseau. le Verseau c’est l’ouverture, l’éveil mais soumis à une force comme Mars, Uranus qui est derrière fait des éclairs, c’est feu et air, donc cela va loin dans la brutalité. Nous sommes dans les signes fixes, ici cela doit bouger mais personne ne veut céder. En outre, Mars et la Lune noire forment un carré  avec Uranus  qui rétrograde en Taureau à 2°. Mais c’est pour le bien, comme un accouchement, vous voyez ?

Mars est entrée le 12 septembre en Verseau : la Lune noire est à 4°, le nœud sud à 5°. A cause de l’accélération de Mars, cela les amène rapidement dès le 29 septembre, puis le 2 octobre à se rapprocher, Mars passant à 6° conjoint à la Lune noire à 6°, tandis que le nœud sud est à 2°20, et ce, durant une bonne semaine. Uranus retourne en Taureau le 7 novembre, à la fin de sa rétrogradation (c‘est important parce qu’il y a ici changement de paradigme).

Le Taureau qui est dans le plein contentement de soi et la jouissance de ses possessions, va devoir s’ouvrir à autre chose et, pour cela, il aura sept ans, il est compréhensible que ce sera dur à conscientiser et, qu’il va y avoir pas mal de ruades.

Avec Jupiter en face en Scorpion, le Taureau a déjà subit des semonces assez fortes, car Jupiter ne fait qu’amplifier et, loin d’être le gentil accompagnateur, il souffle sur les braises. A ceci on ajoute le carré Mars- Vénus en Scorpion et l’atmosphère  est compliquée (mais elle peut être très sexuelle en même temps, c’est déjà ça, mais sont toujours associés Eros et Thanatos).

Cependant, ce carré Uranus-Mars est un carré décroissant, qui demande de la conscientisation, plus que de l’action : certes, il est dur de changer mais c’est pour la bonne cause, on n’avance pas sans changements : les réconciliations, par exemple, demandent des efforts de part et d’autre, le passé doit être nettoyé pour qu’il puisse y avoir un avenir, c’est le sens de cette Lune noire conjointe nœud sud (Mars venant de Pluton en Capricorne), ceci est illustré par la reconnaissance, par le gouvernement français, de la mort du communiste Maurice Audin torturé par les militaires durant la guerre d’Algérie en 1957.

Le nœud sud moyen rentrera le 16/17 novembre en Capricorne, ceci nous annonce pas mal de mises au points sur le passé national.

Lire aussi l’article du 7 septembre 18 sur Vénus Mars ICI