Technique Astrologique : l’analyse simplifiée

L’astrologie n’est pas un guide de conduite à tenir, ce n’est pas un mode d’emploi pour vivre, pour cela il y a la morale, elle ne doit pas servir à nous éviter de réfléchir sur le sens de ce que nous vivons, elle peut juste nous orienter dans cette réflexion. Il est vrai que dans un monde de plus en plus compliqué et, tiraillé entre nos faiblesses et nos désirs, nous n’avons pas toujours nos repères. Les psy nous prennent pour des malades, les curés pour des pêcheurs, maman (quand nous en avons une) part faire du trekking et nous sommes seuls face à nos problèmes, qui quelque fois paraissent insolubles.

On fait comme tous les hommes ont toujours fait, on scrute le ciel et les étoiles en se disant que bientôt quelque chose ou quelqu’un va dénouer cette situation. Effectivement, les astres en se déplaçant semblent bien secouer des parties de nos vies qui semblaient figées à tout jamais. Les Béliers vous diront qu’ils n’attendent pas qu’on leur dise d’agir, ils agissent, mais nous ne sommes pas tous des Béliers.

Comme tout ça est compliqué, j’ai une technique pour assimiler les choses : puisque l’astrologie est assez mathématique dans sa construction, je ramène tout au plus petit dénominateur commun, pour retenir les multiples facteurs, je les réduis, non pas en chiffre mais en sens,  l’idée doit être simplifiée dans un premier temps, sinon on se perd dans les méandres des onze planètes (avec Chiron) des points : nœuds lunaires, ascendant, lunes noires, et tous les rajouts trouvés par les différentes écoles d’astrologie comme les astéroïdes, les parts invisible et visible, la part de fortune dont je ne parle pas uniquement parce qu’il aurait trop de choses.

En fait, si on en rajoute de plus en plus, c’est parce qu’on ne comprend pas que tout est dans les éléments et les énergies, comme le disait Ptolémée. Les astrologues modernes disent : je ne comprenais pas jusqu’à ce que je traite ceci ou cela, d’autres calculent et recalculent en pourcentage.

Or, en analysant un thème on s’aperçoit qu’on est mue par une ou deux idées dominantes qui reviennent en boucle, mais cette idée ne tient justement pas seulement à la ou les sacro-saintes planètes dominantes, parce qu’on laisse de côté la polarité qui est une des bases de l’être humain. On peut donc agir dans le sens des dominantes ou faire le contraire, car quelque fois trop c’est trop et on prend le contre pied pensant y gagner plus de liberté.

Cette personne est-elle équilibrée, ou a-t-elle une accentuation en terre concrète,  air mental, feu dynamique, eau sensible ? Y a-t-il plus de cardinal entreprendre que de fixe construire ou de mutable évoluer ?

Les axes occupés nous disent où se passe sa vie : une personne peut avoir un travail passionnant (secteur X, mais si le secteur IV du foyer est surchauffé par des planètes, elle sera constamment ramenée là (elle demandera ses congés, des RTT, pour s’occuper de sa mère, de ses enfants et elle perdra sa place).

Le maitre de l’ascendant dans sa maison nous dit où la personne veut agir, mais elle n’ en a pas forcément toujours la possibilité parce qu’un autre secteur trop rempli, la mobilise tout le temps. Selon l’élément de ce secteur, elle réagira en fonction : concrète dans la terre,  compréhensive dans l’eau, bouillante dans le feu, et fuyante dans l’air. Ces notions sont les bases. Tous les discours psychologiques ne les remplaceront jamais, ils sont des extrapolations des symboles, or il s’agit d’additionner des symboles, de les filer comme on filerait la laine. Ceci ne nous empêche pas de comprendre que ces symboles sont multidimensionnels comme l’est l’être humain. L’ésotérisme est Le sujet de l’astrologie et, savoir monter en spiritualité en partant de nos base terrestres, matérielles, mentales, est la seule façon de prendre de la distance par rapport à nos angoisses et nos soucis réels.

Les aspects des planètes sont les relations des différents archétypes entre eux, chaque planète symbolisant une fonction en nous, qui par extension est une fonction à l’extérieur. Vénus est l’amour, mais c’est aussi notre manière d’aimer, de désirer et si elle est en aspect difficile avec Uranus, la liberté, l’indépendance, l’éveil, nous serons incapable de vivre une relation suivie par gout de l’aventure sentimental. Si elle est refroidie par Saturne, nous serons incapable d’aimer avec tendresse. Savoir cela permet d’avancer en spiritualité, car à quoi bon chercher un compagnon si l’on ne peut se restreindre dans sa liberté, ou dans son égocentrisme pour vivre avec l’autre. On peut avancer en compréhension, ensuite, on raffine.

Ma méthode est de travailler sur les axes de signes et de maisons non pas sur les maisons une par une, comme le font certains astrologues. Du coup, le zodiaque se réduit à six axes de signes ou de maisons. Je concentre les informations. Certains thèmes sont éclaté entre plus de maisons que d’autres, mais surveillez les axes les plus pleins, vous en trouverez toujours qui dominent car il n’y a que onze planète en ajoutant Chiron. Or, les axes de signes et de maisons sont spécialisés : une maison dans l’axe répond à l’autre en face, parce que la partie sous l’horizon est dévolue à la construction personnelle et la partie au-dessus à la relation avec les autres mais dans le même domaine (axe II/VIII, l’argent que je gagne par mon travail, l’argent que j’ai avec l’autre, ou les autres).

Les axes de signes sont soit dans un sens soit dans l’autre, mais sont insérés dans les secteurs qui eux ont toujours le même ordre, aussi les ascendants sont différents mais pas les axes de maisons : nous interagissons avec les signes dans les axes. Pour comprendre comment,  il suffit  d’ajouter la symbolique du sens des deux : signes plus maisons. Ceci permet de voir quels sont nos intérêts majeurs dans la vie, où elle se concentre même si ce sont des corvées.

On s’aperçoit que certains des symbolismes reviennent et se recoupent : maitre de l’ascendant en relation avec le Soleil et avec le nœud sud, maitre-régent du nœud sud au milieu du ciel, Soleil régent sud et angulaire, lune maitre de l’ascendant et apex, planète seule dans un hémisphère, maitre de l’ascendant, etc.

On commencera à avancer dans la compréhension du thème d’un individu si on ne perd pas de vue que la polarité peut nous faire agir aussi bien dans le sens du symbole que dans le sens contraire, c a d qu’une accentuation peut nous faire basculer dans l’attitude inverse parce qu’ainsi nous pensons avoir plus de liberté, mais aussi que nous sommes toujours double. Je vous met également en garde contre les cours qui disent, que ce qu’il y a en maison X, ou l’encadrement du Soleil décrit la carrière pour un homme, et la carrière du mari pour une femme ! Il y a ici une vision très ancienne de la société, alors que nos ancêtres femmes ont toujours travaillé, malheureusement c’est une vision “bourgeoise” de dire que les femmes sont toujours restées devant leurs fourneaux. Les astrologues doivent être au-delà du jugement, leur mission doit être d’aider les gens à transmuter le karma et il ne faut pas oublier que si une personne utilise son énergie natale, elle transmute automatiquement son karma.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Technique astrologique : Le capricorne, secteur X

Je rappelle que la maison X est la maison du signe du Capricorne et de son maitre Saturne : ici il est question d’ambition et de réussite sociale si possible, mais aussi du rôle qu’on semble jouer dans la société.

On a tendance a vouloir imposer SA volonté. On demande à un jeune : “que VEUX tu faire ?” Alors qu’il faudrait plutôt se demander inversement, ce qui fait de lui un être capable de contribuer d’une manière originale, à la vie de la société dans tel ou telle branche, à cause de sa personnalité propre. Comme dirait un recruteur : “dites moi pourquoi, je vous embaucherais vous, plutôt qu’un autre !”

Ce que l’on peut découvrir dans le thème n’est pas toujours ce que l’on pense se soi. Ainsi, on part dans des directions inadaptées jusqu’à ce qu’un événement nous oblige à revenir à notre authenticité !

« Quand on essaie d’aider une personne à découvrir sa vraie vocation, on doit trouver les indications du thème de naissance qui se référent, non pas tant à une activité professionnelle particulière, mais plutôt chercher quelle est la nature basique de la contribution que cette personne peut faire effectivement, dans tout type de profession. Ce qui compte c’est le type d’expériences que la profession procure, non pas la profession elle-même. Ce qui compte ce n’est pas le travail, l’endroit, le genre d’activité, mais ce que vous pouvez apporter aux autres et au travail par votre personnalité et d’une manière unique…

L’individualité personnelle est montrée par l’ascendant, si l’étude de l’ascendant et des planètes  dans la première maison est un facteur très important, il reste néanmoins vraie que le signe zodiacal au milieu du ciel et, son maître  indiquent ce qu’est votre contribution basique et essentielle à la société, la manière avec laquelle vous devez montrer votre vrai moi, et ceci est montré par la planète qui régit ce milieu du ciel. La maison dans laquelle elle est située devrait dire où et dans quel champ d’expérience votre contribution peut être faite, dans des circonstances normales…

Vous devriez oser exprimer publiquement et professionnellement votre vraie expérience. Et la contribution que vous faites à la société dans votre travail ou dans vos contacts de groupe, pourrait devenir le matériel que vous utilisez dans votre développement personnel. Vous grandirez en donnant à l’extérieur, ce qui émerge de votre personnalité profonde.

Dans la pratique astrologique, on donne de l’importance à la planète* ou aux planètes localisées dans la maison X natale. A mon avis, une telle planète ne devrait pas être considérée comme indiquant une profession particulière, mais plutôt le genre d’expériences que l’individu peut avoir l’occasion de rencontrer dans toute profession qu’il peut avoir, comme dit plus haut. (Le premier signe est, bien sur, le plus important mais les progressions secondaires font ressortir l’avancement dans la maison et le changement progressif de signes, ce qui donnent plus d’importance aux signes suivants).

Par exemple, Mars dans la maison X ne fera pas de vous nécessairement un personnage militaire, un forgeron ou un chirurgien, il ne vous mènera pas forcément à une profession martienne, mais dans toute profession où vous serez engagé, vous devrez utiliser la fonction martienne, votre capacité d’initiative, votre énergie émotionnelle. On fera appel à vous comme leader, décideur, peut-être pour ouvrir de nouvelles voies, dans lesquelles vous vous lancerez complètement et d’une façon personnelle. Si vous vous trouvez entrain de suivre un chemin conventionnel sans aucune initiative ni action directe, si vous avez peur d’être personnellement impliqué dans une activité, fonction ou cause publique ou professionnelle, vous devez savoir que vous ne vivez pas ce que… la vie espère de vous. Vous êtes bloqué dans quelque complexe ou influence parentale que vous devriez essayer de comprendre et, y faire face courageusement.

Si c’est Jupiter qui est dans votre maison X, il est naturel pour vous d’être réquisitionné même de façon modeste, d’accepter des responsabilités dans un groupe et si vous refusez de vous identifiez à une position sociale ou a une image d’autorité, d’utiliser ce pouvoir et ce prestige pour ce que vous ressentez être constructif, vous ne pouvez espérer vivre une vie pleine, sans ressentir de la frustration.

Si Saturne est placé dans la maison X, vous pouvez rechercher ambitieusement à avoir une place, au lieu d’apporter vos expériences dans votre vie professionnelle et publique d’une manière claire et équilibrée, aussi vous pouvez échouer ou du moins ressentir le sentiment déprimant que vous avez échoué dans la tâche à laquelle vous étiez destinée.» Pour ce dernier point, je me demande si ce n’est pas une vision ancienne et négative car pourquoi  Saturne serait-il néfaste dans son domicile : il est fait pour diriger en toute conscience et scrupuleusement.

Traduit d’après Dane Rudhyar “the tenth house : What can you contribute to Society”


 

La disparition subite de la chanteuse Dolores O’Riordan

Beaucoup d’entre nous connaissaient la chanteuse leader des Cranberries, le groupe irlandais des années 9O, qui chantait des Folksongs, avec sa belle voix avec des inflexions si particulières.

Dolores O’Riordan  a été retrouvée sans vie le 15 janvier 2018 dans la chambre de son hôtel londonien.  

 “L’enquête dépêchée par Scotland Yard, la police de Londres, a livré ses premiers éléments: la mort de Dolores O’Riordan n’est pas considérée comme “suspecte”. Son compagnon, Ole Koretsky, musicien du groupe de rock D.A.R.K, lui a rendu hommage. Cependant après sa mort, ses idées radicales d’irlandaise catholique (c’était son droit: anti féministe, anti avortement et …pour la peine de mort) ont refait surface sur les réseaux sociaux. Elle avait eu quatre enfants, était divorcée et avait fait une T.S et une dépression, on l’avait ensuite diagnostiquée bipolaire. Bref, une jeune femme fragile, excessive, une artiste; le groupe qui s’était dissout et reformé avait sorti un album acoustique en 2016.

Je me bornerai à montrer son thème natal et le thème de sa disparition étonnante alors qu’elle allait enregistrer. Sa voix, c’est la conjonction Soleil Vénus avec le Soleil en semi-sextile maitre du nœud sud en Lion, un don hérité. Mais au nœud nord on voit un Mars rétrograde et en Verseau dont le maitre Uranus est conjoint Lune noire. Je n’ai pas pu avoir l’heure de naissance donc je ne tiendrai pas vraiment compte des maisons. Rien que le t-carré entre Jupiter conjoint Neptune, qui faisait d’elle une “croyante” religieuse, mais l’intolérance se voit avec ce carré à Mars rétrograde et dans le signe en Verseau, cela peut confiner au fanatisme, même si on a un trigone entre Mars et la Lune noire/Uranus. Si l’ascendant est Scorpion, c’est encore plus fort.

Un grand trigone en signe d’air qui apporte la facilité reliant Mars, Saturne, Uranus conjoint Lune noire. Mais on ne peut se fier à des amis comme ceux-ci, une inclinaison à l’exagération, dans la communication (air). La combinaison Uranus/ Lune noire reliée à Pluton est assez costaud, du point de vue de l’exagération. Soleil, Pluton en Vierge : la critique fuse, la peur, l’angoisse, le doute. 

Au nœud sud en Lion Mercure la parole, la voix,  en opposition à Mars rétrograde en Verseau (une grande gueule). Le duo Jupiter 19°-Neptune 23° en Scorpion-Sagittaire, d’une part désigne la plupart du temps quelqu’un qui a tendance à la fuite, puis sur le plan karmique  carré aux nœuds montre un problème qui, s’il n’est pas résolu, s’installe, l’ego désigné par le Lion ne se sent pas reconnu à sa juste valeur, et si la personne ne va pas vers le détachement que lui demande le Verseau par le biais d’Uranus, or Uranus est en quinconce à Jupiter. De plus, en face,  l’opposition avec Saturne limite.

L’opposition Lune 2° – Uranus 12°, donne une femme qui refuse sa liberté de femme femme, avec la Lune noire à 10° conjointe, une sorte de dualité intérieure entre la mère et Lilith d’où certainement ses prises de positions exagérées reflétant ses propres contradictions  intérieures. Ce 15 janvier la Lune était en conjonction avec la Lune noire.

Dans le thème du jour de sa disparition,les nœuds revenaient en sens inverse sur le même degré 15°. Rappelons que les nœuds  marchent en arrière, allant vers 14° (degré du 15 janvier).

Je n’ai pas  l’heure de sa mort, mais la Lune, ce 15 janvier était en conjonction à Mercure, la voix, Saturne, la fin des choses, et la Lune noire, Pluton, la mort ou la transformation, en conjonction, augmentée de Soleil et Vénus, comme dans son thème natal la  suite de planètes Soleil Vénus, Pluton, Lune noire. Cette sorte d’amas est rare même sur deux signes.

Jupiter trigone Neptune fait écho dans le natal à Jupiter conjoint Neptune, Mars conjoint Jupiter fait écho à Mars carré Jupiter dans le natal, et était aussi ce jour là en carré à son nœud sud (le passé).

Neptune trigone Jupiter faisait écho à Neptune conjoint Jupiter, or Neptune influe sur le mental, et Jupiter fait l’exagération. Il est avéré, maintenant,  qu’elle a  pris un médicament qui s’appelle le Fentanyl , un médicament prescris au USA, qui est un analgésique opioïde  qu’utilisent ceux qui ne sont pas soulagés par la morphine et qui a les mêmes effets que l’héroïne, qu’on donne à ceux qui sont en phase terminale. (pris également par Prince, et Mikael Jackson). Ce jour là, Jupiter et Mars étaient aussi en carré au nœud nord : l’inflation de la violence, la circulation du sang qui s’accélère dans les artères.

 La Lune progressée à 7°47 était sur son Jupiter et avait dépassé l’opposition à Saturne à 6° et, elle allait faire carré avec son Soleil natal à 13° (symbole du cœur) dans cinq mois environs, mais  avait fait un trigone avec sa lune natale en signe de feu. Comme je n’ai pas d’heure je ne fais pas le thème progressé, mais on voit qu’elle vivait un moment très fort pour elle, qui n’aurait pas du la conduire à seulement 47 ans à une mort foudroyante.

.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

 

 

Verseau : la dépersonnalisation

Le Verseau se situe dans le zodiaque face au Lion. On le trouve dans la croix des signes fixes, commune au Taureau et au Scorpion. Pourtant tous ceux qui connaissent des Verseaux ne les ressentent pas du tout fixes, ni installés dans le monde. Comme le Scorpion, qui en tant que signe d’eau parait tout sauf lisse, le Verseau parait tout sauf fixe !

Il faut toujours se rappeler que les signes sont des symboles, qu’avoir un Soleil ou un ascendant ou tout autre planète en Verseau ne nous investit pas de toutes les caractéristiques de celui-ci.

Sur cette gravure ancienne on voit que le verseau tient la queue du Capricorne -Poissons  à corps de chèvre – et verse l’eau -symbole de connaissance et de purification – vers les Poissons.

Face au Lion qui symbolise l’ego enfin consolidé, après la création de l’être balbutiant  dans le Bélier, autre signe de feu qui le précède, le Verseau représente le non ego après l’adolescence du désir de liberté, de l’apprentissage du langage dans le  premier signe d’air des Gémeaux, et après le signe d’air de la Balance, clé de l’apprentissage de la rencontre de l’autre.

Les deuVerseau : la dépersonnalisationx traits du dessin du signe du Verseau sont parallèles: deux ondes d’eau et d’air (H2O), une proche du sol, l’autre au-dessus ne la touchant pas, elles sont dans le détachement. Ce ne sont pas des figures animales ni humaines,  mais elles sont la Vie car l’Eau est indispensable. Ce sont des ondes, et le mot onde s’applique aussi bien à l’électricité, qu’à la connaissance, en fait à toute énergie. Elles sont en résonance avec l’Esprit et l’humanité, ou l’esprit de l’humanité, c’est la connaissance universelle, la mémoire collective.

L’énergie du Verseau vient de la soif de découvertes qu’il pressent plus qu’il ne les cherche. Le Verseau donne les inventeurs géniaux, Uranus qui le régit, est l’octave supérieur de Mercure. Tout  bon aspect entre ces deux planètes est l’indice d’un mental brillant. Les aspects difficiles sont plus délicats, il peut y avoir un comportement erratique, fantasque, un discours nerveux, un mental fragile.

Donc bien que fixe, le Verseau a du mal à s’insérer dans une existence routinière et, c’est cela qui saute aux yeux de ceux qui le voient vivre. Il va d’une idée à une autre, mais différemment des Gémeaux car il va d’abord jusqu’au bout avant de s’intéresser à autre chose sans ménager sa peine.

 Son premier maître est Saturne qui ne lâche rien, sans raison. La raison pour le Verseau sera la prise de conscience de l’inutilité de ses efforts, car son but est souvent de transformer sans violence et sans influence quelque chose qui semble ne pas être bon pour lui et pour les autres.

A l’inverse de la Balance, il a dépassé le stade du couple; il s’intéresse non pas à l’autre mais aux autres, sans pression, sans manipulation, sans exagération sauf à devenir fanatique à cause d’aspects contraires.

Il est tolérant mais il exige la même tolérance envers lui-même, il ne s’agit pas d’accepter les faiblesses et les compromissions, mais de laisser de l’air dans les relations. Le fusionnel de la Balance n’est pas pour lui.

Le Verseau est dans la dépersonnalisation. Tout le monde se vaut, nous sommes tous égaux, tout le monde a le droit de faire ce qui lui convient, ce n’est pas lui qui viendra contraindre à une pseudo égalité de bon aloi, il pratique l’égalité instinctivement et n’en attend pas moins des autres, à son égard. On retrouve toujours un fort Uranus dans le thème d’un Verseau, ce qui fait de lui un uranien dont le caractère est dépeint dans un article du blog.

Ce mois-ci, le Soleil est entré le 20 janvier en Verseau et Mercure qui entre en Verseau 1er février rendant la parole plus libre,  allégeant le Capricorne, tandis que comme Vénus est sortie le 17 janvier, le Capricorne sera encore moins prêt à discuter gentiment.

Le Verseau au moment de la pleine Lune du 31 janvier, de l’éclipse totale de Lune  à 11° fera une entrée en grand bruit dans nos existences pour nous annoncer du changement ne se gênant pas pour ressortir de vieux comptes, au contact du nœud sud à 14°.

Tout ceci se trouve entre la maison XII et I du président Macron dont l’ascendant Capricorne est à la toute fin du signe.

Ceci est facilité par les sextiles qui partent du Scorpion, ou vont vers les Poissons à partir du Capricorne. 

Le quinconce Mars/Jupiter Scorpion vers Uranus-Bélier sera facilitateur entre deux signes d’actions vives !

http://versusconformita.livehost.fr/2017/09/17/un-uranien-cest-quoi-dali-gandhi-marie-kate-edith-muriel/

 Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Technique astrologique : le secteur VII, reflet des fidélités familiales inconscientes

Je repasse cet article, c’est la raison pour laquelle vous avez vos anciens commentaires mais j’ai encore ajouté des compléments d’explications.

L’astrologie humaniste a developpè des notions qui en astrologie traditionnelle se faisaient par des évaluations systématiques. L’astrologie humaniste s’est enrichie des notions de psychologie transpersonnelle et cognitive développée durant les années soixante-dix à Palo Alto, par des psychanalystes qui commentaient Jung. De là ont émerger des données plus nuancées, mises en pratiques par Dane Rudhyar, Alexandre Ruperti, et leurs élèves dont Christian Drouaillet.

L’astrologie traditionnelle ressemblait  peut-être à un joli mot croisé complexe, l’astrologie humaniste contient un supplément d’âme.

En maison VII, il s’agit de contrats, les partenaires de la vie amoureuse sont en maison V.  On les épouse en VII. On reçoit le fruit de cette association en secteur VIII… quelque fois le fruit est sec ! On y ajoute la gestation, car c’est en VIII que grace à la sexualité, on fait les enfants, même si c’est en V qu’on situe les enfants qui sont nès mais  comme chacune doit savoir le signe du Lion n’est pas très fertile...

Aussi pour la fertilité, il faut examiner la maison VIII, son maitre Pluton et le signe du Scorpion, sans sexualité en VIII, point d’enfants ! C’est une chose qu’on voit bien actuellement avec la procréation assistée : il s’agit bien de Scorpion, de maison VIII, de karma, de transformation, car toutes ces tentatives qui s’achévent par des divorces, des séparations montrent bien la faiblesse de l’amour qui n’arrive pas à se transformer en une descendance désirée ! On touche ici à ce qu’il y a de plus sacré chez l’être humain : le désir d’immortalité par la transmission de la vie.

Finalement, il faut regarder le signe du Lion, donc le Soleil et ses aspects : l‘amour en V allume un feu, le coup d’envoi si je puis dire,  est donné en secteur VIII !

Comme la polarité est au centre de notre existence, la I étant en face de la VII, c’est la partie intérieure de nous même, celle à laquelle nous n’avons pas accès et que nous projetons sur les autres car plus de 99° de ce qu’il y a dans notre cerveau est inconscient. Aussi, la maison VII nous décrit mais aussi notre partenaire, nos préférence en matière d’association.

Vénus est pour un homme le type, l’archétype de femme qu’il aime, sa propre virilité étant décrite par son Mars. C’est la raison pour laquelle un être porte en lui un rêve inconscient qu’il essaie de faire cadrer avec la réalité.

Pour les femmes, on voit en Mars, le type, l’archétype d’homme vers lequel elle va se tourner, dont elle rêve et sa Vénus décrira sa féminité.

Pour les deux Vénus décrit le désir de posséder, le style des possessions et Mars est la manière d’aller le chercher, le conquérir.

Si une femme a Mars en Taureau, elle aimera un compagnon qui lui apporte la sécurité, le coin du feu, la nature, et les animaux de compagnie, et si  avec, elle posséde une Vénus en Bélier elle sera toujours dans le besoin de bouger, d’agir, et d’entreprendre, secouant le compagnon qu’elle aura choisi et impatiente de toujours faire autre chose.

C’est la raison pour laquelle certaines personnes qui sont nées après la conjonction de Vénus-Mars (se produisant environ tout les deux ans), se retrouvent en contradiction avec elle-même lorsqu’elles ont ces deux planètes dans des signes qui se suivent, car lorsque la conjonction se défait  pendant que Mars reste dans le précédent Vénus file dans le signe suivant… et comme les signes qui se suivent ne se ressemblent pas…

Si vous avez beaucoup de planètes en secteur VII, ce sont des moteurs d’évolution : pourquoi ? Parce que les sollicitations sont plus nombreuses, et les contradictions aussi, puisque ces planètes sont opposées à votre ascendant (si en plus vous avez une planète dans l’ascendant…).

Vous devriez apprendre des autres, partager avec les autres, vous occuper des autres. Il s’agit de rapports qui doivent être à égalité de coopération, d’association. Ce sont des challenges parce que ces planètes ne sont pas toujours en accord entre elles, et que ceci provoque ici encore des contradictions. Que fait un Jupiter conjoint Saturne, l’un bloque l’autre, et un Jupiter conjoint Uranus ? ils veulent du changement et de la diversité. Ce ne sont pas vos compagnons qui sont explosifs, ou trop raisonnable, c’est vous !

Nous apprenons ici  à partir de nos projections : plus nous nous approprions nos planètes, plus nous progressons et, comprenons ce que le partenaire apprend sur nous L’autre dit de nous ce que nous ne voyons pas en nous, ou fait ce dont nous ne nous sentons pas capable et que nous lui attribuons : en le choisissant, nous cooptons quelqu’un qui nous ressemble, il s’agit de partenaires qui nous renvoient un miroir de nous-même.

Nous attirons donc, ce dont nous avons besoin, pour évoluer. Il s’agit d’une partie qu’on délègue par procuration, ce qui est souvent le cas des épouses et des compagnes. C’est la raison pour laquelle lorsqu’on évolue, on peut repousser ses partenaires de vie.

Avec les planètes comme le Soleil, Vénus, Mars  qui sont le maitre des  maison I et maison VII symboliques, il faut équilibrer avec la maison I, le Moi,  car avec le Soleil dans la maison VII «je rayonne quand je suis en relation »,

Avec Vénus en maison VII, vous ressentez l’autre, ses besoins, ses sentiments, cela peut-être fatiguant, un peu comme avec la Lune qui vous fait materner, tout en cherchant une mère.

Avec Mars vous êtes en compétition avec l’autre : la planète Mars, dans son secteur, indique toujours que le sujet doit prendre des initiatives dans les affaires de ce secteur pour l’ordonner, le rendre positif, mais en cas de passivité, que les événements l’obligeront à subir les initiatives des autres, dans les deux cas, cela veut dire qu’il y a un désordre et que quelqu’un – vous- doit rétablir l’ordre. (ceci est cité d’après Ferdinand David)

Mercure dans le secteur VII amène un parfum de  Gémeaux (l’éternel adolescent) : “j’aime parler, faire du shopping, voyager, bouger, j’ai besoin de stimulations, j’ai besoin d’un partenaire intelligent, ce qui m’ennuie ce sont les gens tranquilles. Mon épouse est pointue, elle fait face à tout. J’aime les femmes très jeunes”.

Uranus en secteur VII vous donne des partenaires bizarres, originaux : vous êtes là pour inventer des nouvelles façons d’être en relation. Des partenaires qui sont là un jour, partis le lendemain, aimant un jour, froid le lendemain. Il y a toujours cette instabilité. Uranus, cela peut aussi vouloir dire que vous avez rencontré votre partenaire sur internet, ou d’une manière originale.

Cela veut dire  aussi que vous n’êtes pas en contact avec votre Uranus, et combien vous êtes diffèrent des autres et, vous projetez sur les autres combien ils sont géniaux, mais c’est vous qui l’êtes aussi, sans le savoir : vous devez arrêter de penser à ce que les autres pensent de vous, croient de vous, et  pensez par vous-même, sortir du rang et, vous attirerez des gens qui vous montreront comment être vous-même. Si vous avez le signe du Verseau, vous pouvez tomber sur des gens romantiques : vous avez un partenaire qui ouvre votre esprit.

Pluton dans la maison VII, est “mon partenaire essaie de me transformer” si je comprends cela et que j’accepte que ce soit le but de mon incarnation, je peux vivre bien et, comprendre que ce n’est pas lui le responsable de mes problémes personnels car j’ai besoin de changer, je dois puiser très profond : j’ai une réalité très intense, dans cette relation. Il faut que celui qui a cette planète, accepte de le voir. Il peut être très définitif dans ses détestations, exigeant et destructeur de tous les liens, qui peuvent tisser sa vie, qu’ils soient sociaux ou personnels, d’autant qu’il attire des êtres qui lui ressemblent.

En secteur VII, le karma fonctionne à plein, c’est l’épreuve de l’entrée dans l’hémisphère relationnel, le seuil qui met en contact avec la suite, puisque toutes les maisons sont ici reliées par le même but : vivre ensemble pour en tirer un apprentissage et d’éventuels gains, car on ne peut vivre seul.

Si vous avez le nœud nord en maison VII : “vous êtes mon but de vie, je suis là pour vous. Je suis à vous, je ne peux rien faire sans vous.”

En maison VII, les planètes lentes Saturne, Uranus, Neptune, Pluton, le nœud nord,  la lune noire indiquent l’idée d’une certaine destinée, une partie de notre programme de vie, qu’il va falloir travailler sur ces indications avec plus d’ouverture de conscience et moins de projections.

Ainsi, l’astrologie montre où ça fait mal, mais s’il faut le savoir, il ne faut pas se sentir fautif de ce contexte qui est notre ADN astrologique.

On peut facilement comprendre que malgré notre besoin d’être heureux en couple, en association, nos ancêtres sur plusieurs générations, nous aient légué une peur primaire, qu’eux mêmes avaient reçus de leurs ancêtres : celles des guerres, des migrations, des souffrances.

Certains aspects remontent très loin dans notre clan familial. Le comprendre c’est déjà faire un pas en avant. A cause des guerres où la plupart des jeunes hommes ont disparu, il y a des familles où les femmes marquées par ces deuils ont transmis l’idée “qu’il ne faut être forte, ne pas compter sur les hommes pour vivre”, ceci n’est pas propice à une vie de couple, puisque par fidélité au clan des femmes, l’idée se perpétue, ce qui fait que les épouses portent la culotte, ou bien, décident de ne pas se marier ce qui revient au même pour les fils qui deviennent faibles. (lire “Sans père et sans parole” de Didier Dumas).

Pour les hommes, (avant les progrès de la médecine, sommes toutes récents, et encore pas dans tout les coins du monde) cela peut-être : “l’amour fait mal, il ne faut pas aimer les femmes car elles meurent en couche, ce sont des êtres fragiles qui font souffrir, il faut éviter l’enfant qui mettra la mère en danger”. La femme devient une source d’angoisse. Les hommes ont appris à fuir la maternité … N’est-ce pas aussi une cause la cause de la mise à l’écart des femmes dans les religions, qui a fait préférer l’homosexualité à certains. Tout cela se sont des expériences de maison VII … Pour finir le signe de la maison V décrit aussi le genre d’hommes – ou de femmes qui vous plaisent.

Et, le maitre serait le lieu où vous devriez le rencontrer, mais j’opte plutôt sur le style de lieu, d’environnement, de circonstances, car tout a changé depuis Ptolémée ! Il n’avait pas prévu les applis sur les portables et internet ! Mais ne croyez pas que cela change quelque chose dans votre destinée, tout est synchronicité et sérendipité.

*La maison VII n’est pas un signe, elle est angulaire, ici on initie, mais on est dans un secteur, dans lequel on peut avoir un des quatre éléments feu, terre, air, eau.

D’après Un cours de l’ astrologues Humaniste C. Drouaillet, la transgénalogie de Salomon Sellam, Catherine Gestas et Martine Barbault,  psycho-astrologues.