Angela Merkel va poursuivre sa course avec succés

Angela Merkel est dans une impasse mais d’après ses transits qui sont excellents, elle va encore s’en sortir.

Voici son thème (les planètes natales sont en noir) avec les aspects progressés au 30 décembre 2017.

Je publie cette analyse car les faits me donnent raison. Pour la France et l’Europe, qu’on soit pour ou contre, il est important de savoir quel est l’avenir de cette personnalité. Aussi, j’ai jeté un coup d’œil, car je ne me fie pas aux rumeurs des journalistes qui aiment nous faire peur.

On peut voir la Lune progressée (en rouge),  dans sa maison VII – les autres – auprès desquelles elle est “populaire”. Elle a le Soleil progressé dans la maison XI, les appuis, même s’il est en carré avec son Mars natal rétrograde, mais cela peut relever de la vie privée, ce qui peut l’affaiblir psychologiquement.

L‘amas de planètes en transit (en bleu) en Capricorne  est en secteur I, elle subit les premiers assauts de Saturne accompagné de la Lune noire, en opposition avec son Jupiter et Mercure natals et nœud sud mais  cependant Saturne de transit  est sextil à Saturne natal en Scorpion.

Elle affirme donc sa solidité, son courage, son intégrité, son éthique et les dirigeants ne sont pas si nombreux à en avoir une, qui vont la servir auprès de l’électorat. Elle a le passage de Jupiter de Transit  en Scorpion qui la soutient.

Le nœud sud de transit en Verseau est exactement en fin d’année 2017 sur sa Lune natale à 15° en secteur II, ce sont les questions liées à ses capacités personnelles face à la situation qui pourraient être mises en cause. Il se peut que cela face remonter d’anciennes affaires.

Le fait que la Lune natale soit interceptée et, en Verseau, peut donner l’impression qu’elle agit avec distance, mais humanisme.

De plus, cette Lune est opposée à Pluton en secteur VIII, du fruit de son travail –  également intercepté qui montre sa volonté de puissance mise en défaut, car ne nous y trompons pas, elle est puissante; ici le nœud nord de transit l’a mise en cause parce qu’il est en opposition avec la Lune.

Neptune de transit dans sa maison III- l’entourage- est trigone à son Jupiter et à son Mercure natale (la parole): elle peut donc compter sur la capacité créatrice de ses amis et sur leur protection, même si avec Neptune, on est un peu dans le vague.

Uranus de transit en maison IV en Bélier est trigone à son Pluton natal, elle a su s’adapter, mais il est vrai qu’il est pour le moment en carré à son Uranus natal, elle a fait preuve d’humanité, et on le lui a reproché. Le carré cessera quand Uranus  entrera en mai en Taureau et ce sera terminé.

Les choses vont aller vite avec les nouveaux transits de l’année 2018, qui font plus dans l’évolution que dans la révolution. Or on va vers du solide, ce qu’elle représente.

Elle a la V et la VI en Taureau et l’amas en Capricorne se situe dans sa maison I. Elle va savoir gérer la situation.

Place aux choses sérieuses….

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Jean d’Ormesson

Jean D’ormesson, plein d’humour, l’avait dit : « Il ne faut pas mourir en même temps qu’une star du showbiz, c’est ce qui était arrivé à Jean Cocteau, mort en même temps qu’ Edith Piaf.

On ne devrait pas opposer les deux, la notoriété est une affaire de culture, il y a la culture populaire de Johnny qui n’a rien de péjoratif, celle qui fait mouche à tous les coups, car elle passe par le ressenti et, un petit monde de la culture qui fait appel à l’intellectuel pour exprimer le sentiment au travers d’arts plus difficiles à atteindre, dans un monde de plus en plus fracturé. Jean D’Ormesson pourtant avait fini par franchir la barrière qui sépare les deux, car il était devenu le personnage sympathique et, attendrissant du vieux monsieur exquis, qu’on aurait aimé rencontrer.

Jean d’Ormesson fut un grand écrivain puisqu’il rentra à la collection de la Pléiade de son vivant et fut le plus jeune académicien à 50 ans.

Né le 16 juin 1925 à 5 h 25, sa vie fut celle d’un homme privilégié, aussi tout l’oppose à Johnny Hallyday qui était né « de la rue » puisque Jean D’Ormesson fils d’ambassadeur était né dans un château, et était assez âgé pour être son père : tout les opposait au départ, pourtant ils se sont rencontrés et sont mort durant la même semaine.

Ce qui plaisait chez lui, depuis qu’on le voyait dans les médias, c’était sa légèreté, son charme, son humour. Il avait une conversation délicieuse, presque féminine. Cependant à sa mort, on s’est empressé de rappeler ses positions politiques extrémistes de droite, lorsqu’il fut directeur du Figaro, qu’il avait  d’ailleurs regretté par la suite. La mort n’efface pas tout.

Aussi je ne traiterais que l’écrivain, l’homme qu’il est devenu. Après tout, tout le monde change.  Il ne se mit à publier des livres qu’à cinquante ans, mais ensuite n’arrêta plus. Il devint donc, le plus jeune académicien et son intervention dans ce club masculin très fermé, fut de faire nommer la première académicienne, Marguerite Yourcenar, ensuite il favorisa la candidature de Simone Veil, à laquelle il fit un discours d’entrée émouvant.

Comment était-il dans l’intimité ?

Il raconta qu’il se fâcha avec son père, car jeune homme, il s’enfuit avec sa cousine dont il était amoureux.

Puis il se maria dès 1962, avec une héritière. Mais il disait lui-même que c’était les cinquante premières années de mariage qui étaient les plus difficiles. Il a été très fier de sa fille nommée Héloïse, qui a publié deux recueils de ses chroniques, une pièce de théâtre, un roman dans la maison d’édition qu’elle a fondé seule, en 2004.

C’est elle, qui a recueilli la dernière page de son dernier roman terminé le jour de sa disparition, qu’elle lut tel un testament intellectuel ,lors de l’émission “Le plaisir de lire”, le lendemain soir. On se rappelle aussi de son tour à la voile, lorsqu’il avait vaincu le cancer. Il savait vivre pour ne pas mourir, mais il avoua : « j’ai eu beaucoup de chance ».

On parlait de lui comme d’un grand séducteur. Son thème avec des trigones d’eau reflète sa perméabilité, sa capacité à s’adapter. La Lune est en trigone avec Neptune, ce qui fait l’inspiration et le talent, elle est également en sextile au Soleil en Gémeaux, en compagnie de Mercure lui donnant un mental de jeune homme quelquefois farceur.

Le trigone entre Uranus 25° Mars 23° montre la capacité à agir, à réagir, à innover et, à se transformer pour s’adapter, une main de fer dans un gant de velours.

Son charme venait de sa Vénus à l’ascendant, mais son magnétisme venait de sa Lune noire en conjonction avec Pluton qui lui donnait une grande force passionnelle, quant à son originalité, elle venait d‘Uranus au Milieu du Ciel et, son succès auprès des autres de Jupiter (rétrograde) en secteur VII. 

Mais l’opposition entre les planètes, l’ascendant et Jupiter dénotent une inflation de l’ego; le fait que Jupiter à 20° 30 forme un yod avec deux quinconces Jupiter-Mercure 19° 30 et Jupiter-Neptune 20°30, un sextile Mercure-Neptune et, qu’il se trouve avec un point réflexe en face, doté de la planète Mars, provoque des prises de conscience qui permettent de s’en rendre compte. L’opposition Jupiter-Mars sert de révélateur, d’abord il s’agit d’un conflit au niveau des affaires philosophiques ou religieuses et, petit à petit par les contradictions qui surgissent dans la vie, on va agir en pleine conscience pour alors apporter quelque chose de positif aux autres.

Le yod a un mode opératoire qui est de vivre une fatalité lors des transits de façon à évoluer.

Son talent venait de son trigone d’eau, qui fait la plasticité et l’inspiration, l’accent étant mis sur le narcissisme, avec le signe du Cancer en ascendant, également maitre du secteur II, qui contient l’amas de planètes : Vénus, Pluton, Mars. Vénus. Vénus ainsi accompagnée, on comprend qu’il devait être passionné.

On note que Mars à 23° en Cancer, maitre de la Lune à 26° en Bélier, est relié avec elle par un carré. Cette Lune est également en carré avec Jupiter opposé à Mars. Cet aspect est celui d’une personne qui remet toujours au lendemain ce qu’elle pourrait faire le jour même, c’est une personne qui aime prendre la vie du bon côté.

La Lune est donc apex (sur le sommet du triangle formé, elle est mise en valeur), comme c’est le maitre des planètes dans le signe du Cancer et, de l’ascendant, la Lune a une énorme incidence sur son caractère qui était surement un peu lunatique, capricieux, sous le verni de la “pseudo souplesse” des signes d’eau.

Je rappelle que le signe du Cancer est un des plus obstinés qui soit dans le zodiaque. Il avance inexorablement vers son but, tout en ayant l’air de changer de direction, d’hésiter, en fait il remonte le courant, se mettant tantôt à découvert, tantôt à l’abri, se protégeant de la vague, se repliant sous un rocher.

Finalement, sa vie amoureuse ne fut pas si facile puisqu’on trouve Saturne en Scorpion en maison V, maitre de sa maison VII, et que Jupiter rétrograde en VII est relié par un quintil de 72° à Saturne, indiquant une évolution spirituelle possible dans les relations de couple, d’association et de partenariat. Il y aurait encore à dire sur son interception Gémeaux-Sagittaire dans l’axe VI-XII, qui est surement la cause de sa tardive vocation d’écrivain, puisque c’est l’axe de la communication confiné dans l’axe karmique de l’isolement.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Chiron, le “sauveur” entre en Bélier en 2018

Dans un thème astral, en signe  et en maison, il indique les difficultés à résoudre, mais en surmontant tous les obstacles grâce à une quête spirituelle individuelle, c’est « ici et maintenant », la clé qui nous délie et nous ouvre de nouvelles portes.

Le symbolisme de la clé : le pouvoir des clés est celui qui permet de lier et de délier.Chiron simplifié Au plan ésotérique, “posséder la clé” signifie avoir été initié ; la clé indique non seulement l’entrée dans un lieu ou une maison mais l’accès à un état, à une demeure spirituelle, à un degré initiatique.  

Elle est le symbole du mystère à percer, de l’énigme à résoudre, de l’action difficile à entreprendre, bref des étapes qui conduisent à l’illumination et, à la découverte.

Par transit, en signe et en maison, Chiron montre les difficultés ou préoccupations du moment et, en même temps donne la clé pour les résoudre.

Le parcours de Chiron est irrégulier, sa durée de passage en signe est de durée variable, de quelques mois à plusieurs années. Actuellement , il séjourne encore dans le signe des  Poissons, il indique donc une forte accentuation sur la foi et ses dérives, l’inspiration, l’Art, mais aussi les difficultés inhérentes à l’alcool, à la drogue, au fanatisme, au mensonge et au détournement de la vérité à son profit.

Le transit de Chiron est à la fois “la source et la résolution du problème”. 

“Dans les maisons de votre thème, le transit indique un objet de réflexion, une attitude à adopter, une ressource à exploiter, un choix dans le travail à opérer selon vos aspirations et, si vous pouvez le faire. Cependant en même temps, il s’agit  toujours de quitter ou de renoncer à quelque chose délicatement, mais définitivement, pour tourner une page : Chiron nous oriente car Chiron est fort et actif.”

Par comparaison, le transit actuel jusqu’en 2025 de Neptune en Poissons est beaucoup plus flou et dissolvant bien que Neptune soit une source d’inspiration et de foi.

“Quand Chiron est placé dans l’hémisphère Nord du zodiaque natal, on cherche le guide intérieur par introspection, les circonstances nous révèlent à nous-mêmes, il y a un potentiel de transformation.

Chiron placé dans l’hémisphère Sud , on projette la fonction de guide sur autrui, les voyages intérieurs ou extérieurs, transforment, ce serait plus facile.

Dans l’hémisphère Est, on est plutôt un guide qu’un exécutant.

Dans l’hémisphère Ouest, on est plus pratique, pragmatique, il y a plus de difficulté à utiliser l’intuition pour se transformer.”*

Avec le passage de Chiron des Poissons au Bélier le 18 avril 2018, Chiron prendra le relai d’ Uranus qui part le 15 mai en Taureau, mais elles seront quand même durant un mois toutes les deux dans ce signe : Chiron et Uranus en Bélier, ça laisse le champ a pas de mal d’actions ! Ensuite, Chiron enfin seul en Bélier, devrait entamer un travail beaucoup plus actif qu’en Poissons puisqu’ ici il s’agit de vivre dans l’ombre de Mars !

Prendra-t-il un tournant guerrier ? Fera-t-il vivre le renouveau du service militaire, car il fut le maitre d’arme des dieux ? On entend beaucoup de menaces !

Va-t-il secouer l’immobilisme plan-plan de cette société française qui avance à reculons en promettant des changements depuis des décennies mais en s’appliquant à ne pas les faire, vivant recroquevillée sur “le siècle des lumières” qui commence à pâlir sérieusement, parlant de choses dont on ne voit jamais la moindre parcelle ?

Gallimard se propose d’ailleurs de diffuser les pages de haine écrites par un certain Céline, interdites jusqu’ici  :  Jésus venant au temple, et voyant les marchands fut pris d’une “sainte colère” … vous connaissez cet épisode, le rapport c’est  il y a toujours quelqu’un qui vend quelque chose en ne se préoccupant uniquement de son fonds de commerce.

Les progrès sont lents, ils sont même faits de reculs, et quand Chiron rétrogradera le 5 juillet, retournant en Poissons à partir du 27 septembre  jusqu’à la fin de l’année 2018, cela redonnera un petit coup de mou, et l’incertitude sera plus palpable.

Sa grande entrée en Bélier sera en janvier 2019 d’où il ne sortira que le 14 avril 2027. Chiron poursuivant la tache entreprise par Uranus depuis sept ans.

Saturne en Capricorne, sera en tendance de carré puisqu’elles sont sur la même croix cardinale, les défis avec les autres planètes qui viendront s’ajouter seront grands (Jupiter en 2020) . Cette ambiance  poussera le Capricorne à manifester son grand sens du devoir, même si c’est avec rigueur.

Vous pouvez trouver la place de votre Chiron sur les éphémérides du blog

 

* J’ai emprunté certaines phrase à Pierre Lassalle  : un astrologue écrivain très créatif, conférencier international. Sa passion pour la connaissance et l’évolution de l’être humain l’ont conduit à une étude profonde et une pratique intensive de la psychologie, sophrologie, astrologie, numérologie, ainsi qu’à de nombreux enseignements spirituels tant orientaux, qu’occidentaux.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

L’optimisme et l’attitude positive

La nouvelle année 2018 nous fait prononcer des vœux de bonheur mais ce sont des vœux pleins d’espérance mais diront certains , comment être optimiste avec tout ce qui se passe ?

Sommes-nous inconscients, aveugles ?

Les philosophies et les disciplines orientales nous donnent des pistes, qui nous incitent à faire un retour sur soi, à apprendre à nous aimer, avant de nous préoccuper de tout le monde, mais ce n’est pas ce que notre culture chrétienne, nous a transmis. Cette attitude provoque un doute, chez la plupart des gens non éduquées de cette façon.

Etudions les signes, les aspects formés par les planètes des thèmes personnels pour essayer de trouver quelles sont les marqueurs, qui font que nous sommes optimistes naturellement quelque soient les événements, aptes à agir et réagir aux ennuis de la vie sans baisser les bras, car l’action c’est l’anti-rumination.

Les signes masculins dits positifs-yang  émetteur sont indéniablement plus porteurs d’une attitude entreprenante, battante, dynamique. Ces signes  sont soit de feu -Bélier, Lion, Sagittaire, soit d’air – Gémeaux-Balance-Verseau ;

Ils sont entrainants, leaders, ils savent naturellement remonter le moral des personnes abattues, ils s’orientent vers le sport, la communication, l’enseignement, les associations,  les groupes de théâtre. Un excellent exemple est celui de Jacques Offenbach : Gémeaux, ascendant Gémeaux, Mercure ascendant, qui composa des opéras comiques originaux, gaies et légers 

Les signes yang ont une vision des réalisations qu’ils peuvent entreprendre. Ils ont la foi en ce qu’il vont faire et en ce qu’ils font et, arrivent par leur confiance en l’avenir à franchir tous les obstacles, et ils aiment faire cela, ils aiment prendre la vie à bras le corps, et cherchent quelquefois l’affrontement pour pouvoir se confronter, parce qu’ils sont plus durs, que ça les excite…sinon ils s’ennuient.

Les signes féminins négatifs, yin, récepteurs, d’eau  – Cancer, Scorpion, Poissons et, de terre -Taureau, Vierge, Capricorne – sont  intériorisés, hypersensible à la moindre contrariété, plus fragiles, ce qui les rend moins optimistes, car raisonnables, raisonnés et, se contentent souvent de ce qu’ils voient, de ce qu’ils ont, ou peuvent désirer, quelque fois envier ceux qui sont plus téméraires, mais trouvant toujours une excuse pour se brimer dans leurs désirs, souvent en position de projection sur les signes les plus dynamiques qu’ils pensent plus chanceux .

Ce sont les créateurs de l’astrologie qui ont voulu que les signes soient le reflet de la vie. Nous sommes dans des notions basiques, qui ne sont pas orientées par quelque optique idéologique. Pour simplifier, un thème est composé de douze signes, de douze secteurs-maisons et c’est le placement des planètes* qui fait la différence, aussi selon qu’elles soient en signes masculins ou féminins l’attitude sera différente même si le thème est globalement empreint de facilités et si le milieu et les conditions de vie le sont également.

Pour revenir à l’optimisme, il y a dans cette attitude la notion d’aptitude au bonheur. Cette aptitude peut être cultivée si elle n’est pas naturelle chez l’individu du fait de son thème de naissance. D’abord en apprenant à se connaître et à s’aimer, sans narcissisme : s’accepter tout simplement.

Plusieurs chercheurs se sont voués à apporter une réponse positive au mal être de leurs patients : Emile Coué*, Carl Rogers, et Martin Seligman, etc.

Dans les années 60, Carl Rogers ouvre la voie à la psychologie humaniste, sous l’influence d’Abraham Maslow. L’idée fondatrice repose sur une attitude de confiance en soi, pour améliorer sa condition  psychologique.

Cette approche est centrée sur la personne dans sa vie actuelle et non sur ses souffrances passées – en cela totalement en opposition à la vision de Freud qui donne à rechercher dans l’enfance et dans la libido, la source de nos maux, sans apporter aucune aide dans le présent à l’exception de drogues qui amènent la dépendance.              

Dans la démarche positive, un thérapeute en empathie, offre une relation d’authenticité, permettant à la personne de se sentir respectée lors des entretiens, qui sont des conversations où le thérapeute ne se pense pas tout puissant, détenteur d’un savoir qui résoudrait tout .

Martin Seligman lance dans les années 90, les recherches sur le sujet et conclut sur la réelle possibilité d’une influence de nos pensées sur notre sentiment de bonheur intérieur. Ainsi renait l’idée de pensée positive qui était celle de la méthode Coué*, qui en son temps a été considérée comme profondément respectable, mais pas toujours bien vu pourtant dans le club fermé des psychiatres. Martin Seligman a prouvé dans les années 90, que comme disait le savant Coué, répéter vingt fois une phrase positive mise en conscience par le cerveau humain, apporte une réelle amélioration de l’état d’une personne en souffrance psychique.

Tout se passe comme si l’ordre était donné à nos cellules* bien plus intelligentes que nous ne le pensons, d’aller vers un mieux : on éduque son cerveau. Il ne s’agit pas de pensée “magique” (adjectif donné à tort pour plaire aux amateurs de merveilleux, mais qui fait du tort au réel), mais de conditionnement vers un mieux être. Les optimistes y arrivent toujours naturellement, et sont contents de ce qu’ils obtiennent. Les pessimistes n’en ont jamais assez et se plaignent toujours de ce qu’ils vivent. Une petite technique pour ceux qui ruminent sera de ne jamais utiliser des phrases négatives

Certains au contraire le font en se justifiant de la façon suivante : “je préfère penser au pire, comme ça je ne suis pas déçu” et ils se portent eux-mêmes la “poisse”. c’est le cas de tout les déprimés. Le premier échec a conditionné toute leur vie et ils peuvent dire “mes parents m’ont menti sur telle ou telle chose, aussi je n’ai jamais dépassé cette déception”, alors qu’il y a de beaux et pieux mensonges.

C’est une petite gymnastique mentale que de dire une phrase positive et de refuser de toutes ses forces, les sentences quelquefois assénées par des autorités comme les professeurs, les docteurs ceux qui sont en charge de nos vies, mais qui n’ont pas toujours beaucoup de finesse, habitué à voir le pire dans leur métier.

Pour son bien, il est primordial de se fier à ses intuitions et, non à ce qui est conforme à ce que les autres veulent obtenir de nous, même si cela va à l’encontre des chemins qu’on suivit nos prédécesseurs et, il est bon de se déconnecter totalement des petites phrases assassines, qui sont régulièrement dites par les raisonnables de tous bords, dès qu’on veut sortir des sentiers battus en empruntant une voie moins sur.

Il n’est évidemment pas question de faire n’importe quoi comme on se jetter d’un pont dans le vide (mais se jeter d’un pont avec un élastique, c’est faire confiance à celui qui a mis l’élastique), car il y a des nécessités si l’on ne veut pas finir SDF, mais on doit se faire confiance, faire confiance, en visant des améliorations.

Le cynisme, le scepticisme, c’est chic, ça plait aux intellos, aux journalistes, à tout ceux qui font du spectacle une entreprise de démolition, mais c’est un poison mortel. Une bonne partie de notre société est entrain d’en “crever”.

Comment faire pour penser mieux ? On peut avoir recours à un procédé simple comme de changer la version du cours des pensées où l’on se donne le mauvais rôle, celui de la fautive, du coupable, de l’abandonnée, de la “laisser pour compte qui n’a pas de chance”, “celle qui fait tout sans que personne ne le reconnaisse”, etc. Ces récits sont “enfermants” : on ne peut plus en sortir ! Ils ont été provoqués par des périodes de stress venues de très loin souvent durant la petite enfance où à l’adolescence (Freud n’a pas tort partout).

Pourquoi, acceptons-nous de nous diminuer ? Il y a un juge en nous qui a souvent la voix d’une autorité  qui nous a marquée, et nous continuons à être un enfant qui ne s’accorde pas le droit d’avoir son opinion. Il n’y a pas eu d’encouragements (quelqu’un d’important pour nous a dit : “tu n’y arriveras jamais” et on l’a cru).

Certains psychanalystes pointent les limites de la positive attitude. Pratiquer la pensée positive ne doit pas nous empêcher de traiter des traumatismes qui ont réellement existé afin qu’ils ne resurgissent pas de façon impromptue, au détour d’une crise plus importante, car le corps ne cesse pas de se rappeler ce qu’il a subit*. On ne peut tout effacer, de plus il y a des personnes naturellement plus résilientes que d’autres (d’où la recherche en astrologie de son potentiel d’optimisme naturel).

Roland Jouvent, professeur en psychiatrie conseille la méditation de pleine conscience pour les anxieux qui nécessite une aide (son livre : Le cerveau magicien).

Avant d’y arriver, travaillez avec nos petites techniques pour surmonter les tracas du quotidien et, pratiquez la devise italienne des moines de Pavie, près de Milan :

“Se vuoi vivere e star bene, prendi il mondo come viene” : “Si vous voulez vivre et être bien, prenez le monde comme il vient.”  Nous disons  “Il faut prendre la vie comme elle vient”.

 

 

* Deepack Chopra, médecin traditionnel et ayurvédique a prouvé que les cellules avaient une mémoire, une conscience, ou étaient une émanation du cerveau humain (lire : Le corps quantique).

Complément d’informations : les planètes en jeu pour les signes masculins sont le Soleil du Lion, Mercure des Gémeaux, Mars du Bélier, Vénus de la Balance, Jupiter du Sagittaire et Uranus du Verseau. Si elles sont placées dans des signes masculins elles sont en affinité tandis que lorsqu’ elles sont en signes féminins, même en affinité, elles sont dans l’intériorisation

(voir http://versusconformita.livehost.fr/2017/12/29/astrologie-technique-planetes-dans-les-signes/)

Mercure Gémeaux est tout fou, Mercure Vierge est sage, Vénus Taureau est dans son quant-à-soi, elle profite en compagnie de ses proches, Vénus en Balance se lance des projets communautaires, crée des groupes de paroles, Mars Bélier entreprend, Mars Scorpion défriche le connu, fouille les sous sols.

Jupiter en Sagittaire apprend, bouge, voyage, se met en groupe pour faire quelque chose d’utile pour la planète, le signe des Poissons rêvent et laissent les choses se faire, abandonnent sans sourciller à ceux qui sont plus actifs, mais il donne un coup de main dans le calme quand les opérations les plus violentes sont terminées. Cela fait la différence.

Dans un thème, on verra les aspects entre les planètes et quels signes sont en cause. Des planètes faisant un aspect entre deux signes masculins donne du yang, l’interprétation doit être différente de celle du même aspect entre des planètes dans des signes féminins qui donnent du yin.

Exemples : un trigone entre Jupiter en Taureau et Mercure en Capricorne, ne donnera pas le même résultat qu’un trigone entre Jupiter en Lion et Mercure en Bélier : le porteur du premier trigone amassera lentement, tandis que le porteur du second sera vif et constructif prêt à jouer tout ce qu’il possède, tant il file vers de nouveaux horizons.

On peut par analogie s’appuyer sur les maisons dédiées aux signes, si on n’est pas totalement content de ce que l’on trouve avec les signes, et dans le cas où il y a une accumulation de planètes dans une maison car les maisons sont dites “équivalentes” aux signes, mais pour moi ce n’est pas Exactement pareil . Bien sur, si les planètes sont angulaires, elles sont plus yang car en secteurs yang, mais en signes féminins cela reste du yin.

*Émile Coué de la Châtaigneraie (1857 – 1926) psychologue et pharmacien français . utilisait la répétition de prophéties autoréalisatrices, censée entraîner l’adhésion du sujet aux idées positives qu’il s’impose et ainsi un mieux-être …


Perpectives pour 2018…2019…2020

Cette année 2018, (et les suivantes) est particulièrement marquée par le fait que plusieurs planètes lentes feront un grand saut dans les signes de terre et, nous avec !

Dès le 2 janvier 2018, nous voyons arriver la Pleine Lune dans l’axe Cancer – Capricorne, nous avons tout de suite le parfum de l’année. Les signes les plus concernées seront ceux-ci : l’un par le trop plein, le second par l’opposition. C’est la croix cardinale qui est en cause,, aussi notre axe Bélier-Balance particulièrement secoué durant les dernières années, va faire une pause.

L’axe sera quand même sollicité par des carrés de temps en temps partant du Capricorne, pour ceux qui ont des planètes dans ces signes,   ceux qui ont un ascendant, un Soleil, un maitre d’ascendant, un amas, une dominante.

Mais puisque les signes d’eau sont en bonne relation avec les signes de terre, nous bénéficierons des sextiles, et comme les mêmes éléments font des trigones il y en aura entre  les signes du Capricorne, du Taureau , de la Vierge, ce qui nous donnera de belles réalisations.

Uranus entrant dans le signe de terre du Taureau, le signe bâtisseur du zodiaque aura l’énergie pour innover (sa tendance naturelle de signe fixe de terre étant le conservatisme).

Nous ne serons plus dans la phase de démolition mais d’exploitation des récoltes du travail accomplit ou à accomplir, au besoin de résultats concrets dans tous les domaines : il n’est plus question de discours. Tout ce qui a été mis en germe dans les carrés entre Uranus Bélier et Pluton Capricorne, opposé Saturne et Jupiter en Balance durant les années passées se retrouvera dans les prochains défis, enjeux, progrès.

Comme je l’ai déjà dit dans d’autres articles, le Capricorne  a vu arriver  Saturne le 21 décembre 2017, qui n’en sortira que le 22 mars 2020 pour entrer en Verseau.

La conjonction Soleil-Saturne s’est produite en début du signe du Capricorne à 0° le 21 décembre, Pluton était à 18° en Capricorne. Cette conjonction  quand elle repasse apporte sa moisson de responsabilités, mais celui qui la connait sait où il va, il en tient compte : les restructurations de ceci ou de cela qui vont se produire, feront que nous seront obliger de réagir dans les faits.

En arrivant en Capricorne, Saturne est chez lui, ce qui vu la réputation de Saturne pourrait effrayer certains, mais pas (trop) les Capricornes.

Le Capricorne étant un signe cardinal, il est dynamique, actif, car maitre du secteur X. Certains fuiront la compagnie de manière chronique, accueillant avec une certaine suspicion toutes les propositions nouvelles venant d’autrui. Le Capricorne, c’est le signe qui symbolise celui qui veut avancer seul, il est indépendant, mais apprécie d’être entouré par des gens qui ont besoin de ses compétences, il a besoin de reconnaissance, mais il le cache sous une enveloppe qui ressemble à la carapace du signe du Cancer face à lui dans le même axe et, auquel il emprunte son intériorité, son introversion, car c’est un signe récepteur, yin, c’est toute l’ambiguïté de ce signe. Comme peu de gens le comprennent, il devient facilement morose et, se renferme encore plus, on le trouve quelquefois antipathique (portrait). Il oublie d’aller chercher du réconfort auprès des autres qu’il a plutôt tendance à fuir, comme le signe du Cancer qui est alternativement chaleureux ou renfermé. Aussi, le retour de Saturne en transit durant deux ans et demi risque d’accentuer cette donne.

Nous l’avons vu dans l’article sur les doryphories-amas, les années prochaines fin 2018,19,20 nous aurons le duo en Capricorne, Pluton-Saturne, tout le temps que durera le passage de Saturne et, déjà en approche de Pluton cela se fera sentir, car des énergies très fortes se concentrent (ci-dessous thème du 31 décembre 2018)

D’un côté, Pluton qui demandait une révolution dans l’ancien, et d’autre part Saturne  applique sa demande d’évolution dans le calme. Ce qui est usé va obligatoirement disparaitre, mais dans la rénovation organisée, structurée ; l’exemple qui illustre, est la désorganisation dans nos gares, qui vient de la vétusté des chemins de fer, alors qu’on préconise l’utilisation des transports en commun, Pluton met la vétusté des infrastructures au grand jour par des accidents dramatiques – aussi Saturne vient ici pour nous obliger à réparer et à construire.

Comme tout le monde possède une (ou deux) maison en Capricorne, voyez où vous allez vous sentir  frustré, pris d’une envie de vivre dans une caverne au sommet d’une montagne, déprimé par l’ampleur de la tâche qui vous incombe dans cette société.

A moins que vous ne soyez pris d’une envie irrépressible de vous surpasser, pour montrer à quel point vous êtes utile à cette société (qui ne sait pas l’apprécier), excité par le défi. C’est totalement, ce dont les autres ont besoin, quelqu’un à poigne qui ne se la laisse pas conter.

Cette conjonction Saturne-Pluton est l’alliance des contraires : l’alliance d’un durcissement des structures et d’une radicalisation, les changements qui doivent se produire demanderont des travaux, des modifications en amont, on ne pourra plus mettre la poussière sous le tapis qui ne peut plus la contenir, les déchirures sont trop importantes et, il faut régler les problémes.

Sur le plan psychologique, ce qui est caché (Pluton, maitre théorique de la maison VIII, et du Scorpion) peut être mis en lumière en public, (Saturne maître de la maison X et du Capricorne en domicile), et Jupiter en Scorpion peuvent bénéficier d’une plus grande aura.

On pourrait vouloir changer de profession, de situation, etc. Pluton n’a pas une action faste ou néfaste : c’est une source de transformation en profondeur, de renaissance après une perte.

Ce duo sera en compagnie de la Lune noire (moyenne), qui y est arrivée dès le 11 novembre, elle a fait une conjonction (moins de 10°d’orbe environ), notamment au Solstice du 21 décembre 2017 à 5°.

Le 19 mai 2018, la Lune noire fait une conjonction exacte avec Pluton. Sa présence décuple l’énergie ambitieuse du Capricorne provoquant une soif de puissance et d’argent, la Lune noire pouvant exagérer les tendances les plus dures puisqu’avec Lilith nous sommes dans la manipulation. C’est une influence subtile, qui peut être bien, comme mal vécue, individuellement. Le signe doit travailler la sensibilité en essayant d’avoir un peu d’empathie pour les plus faibles, en prenant en mains ses responsabilités. La lune noire sortira le 7 d’août 2018 pour aller en Verseau, où elle sera en conjonction non exacte (5° environ) avec le nœud sud durant une semaine au moins, mais tout le mois d’août, septembre et octobre elle sera en aspect ( en effet, tandis qu’elle avance, celui-ci recule, son influence est cependant là).

Nous sommes dans un processus de fin d’inter-cycle entre Saturne et Pluton, dans lequel Saturne demande qu’on accepte des restrictions, des restructurations, pour finalement opérer un changement à l’échelle de l’humanité. Si nous manquons cette opportunité, cet inter-cycle se terminera sans que des progrès suffisants aient été faits.

Il est intéressant pour ceux qui  agissent pour de grands desseins – type “dégagisme” comme le Brexit,  émigration, reconversion – d’agir maintenant, pendant que l’énergie est encore dans une phase de carrés cardinaux comme Mars-Uranus, malgré les contre-effets durs, c’est l’aspect “positif” des carrés (d’ailleurs, Thérésa May commence à s’en rendre compte, puisqu’elle perd du terrain au sein même de son partie, puissance pour enclancher, mais difficulté à maintenir le cap).

Tout ce qui a été mis en germe, depuis l’entrée de Pluton fin 2008 en Capricorne, avec les carrés d‘Uranus Bélier, avec tour à tour Saturne, Mars opposés à Uranus visaient à déconstruire l’ancienne organisation sociale symbolisée par le signe de la Balance (révolutions, prises de pouvoir).

Il y aura sans doute de belles réalisations du fait de l’énergie positive contenue dans le sextile de Jupiter depuis le Scorpion vers Pluton, et ceci dès la première semaine de janvier 2018 autour de 18°. C’est une période pendant laquelle les capacités de chacun seront mieux utilisées. Le 9 novembre 2018 Jupiter entrera en Sagittaire dans son domicile officiel, et ce sera encore autre chose.

Jupiter en Scorpion maitrisée par Pluton en Capricorne mettra son ardeur à matérialiser les décisions prises, dès avril 201.

Une grande évolution va se produire dans le ciel avec l’arrivée d’Uranus en Taureau pour 7 ans, le 15 mai 2018, le Taureau  sera obligé de vivre ces changements, ce qu’il n’aime pas particulièrement, et Uranus risque de s’ennuyer ferme dans un signe qui l’oblige à s’ancrer pendant sept ans dans des taches plus répétitives. mais comme les planètes en Capricorne, Pluton, et  Saturne  formeront une triplicité (puis des trigones) cela apportera des facilités à tout le monde  pour les personnes les premières concernées par résonance. 

C’est un gros changement par rapport à la position en Bélier (le feu s’alliait plus facilement à Uranus la foudre), puisque la planète qui le maitrise est Vénus et, il faudra suivre son déplacement (et naturellement celui de Mars, qui influe psychologiquement sur la marche de Vénus, ces deux planètes agissant de concert (le désir et la recherche de la satisfaction). Uranus l’octave supérieur du dieu ailé Mercure quelque soit la situation de Mars ne pourra pas être aussi original, dans ce signe tranquille, qui se préoccupe du bien-être matériel et sentimental, avant tout.

Dès l’entrée d’Uranus en Taureau, Vénus du 20 mai au 14 juin se situera en Cancer en position de sextile par rapport à Uranus en Taureau , mais en opposition par rapport à l’amas Capricorne, il faudra s’attendre à des changements vis à vis de l’argent personnel et de la situation sociale personnelle, mais cela pourra se passer en douceur si l’on sait s’y prendre (article sur Vénus).

Pour le moment Vénus se trouve du 26 décembre 2017 au 19 janvier 2018 en Capricorne, favorisant surtout une attitude raisonnable de compromis.

C’est de bon “augure” pour une période de renouvellement de vœux. D’ailleurs, j’en profite pour vous remercier de lire un texte aussi long que vous devriez garder pour suivre l’évolution des planètes en transit,  car aucune analyse ne peut se faire sans qu’elle soit appliquée sur la seule base valable pour vous qui est  votre thème personnel, en plaçant les planètes dans vos secteurs-maisons, pour juger en premier lieu des conjonctions avec vos planètes natales, ceci cependant ne devant pas vous faire perdre votre bonne humeur, car vous pratiquerez la positive attitude.

Mars entrera en Capricorne le 18 mars 2018 pour en sortir le 16 mai 2018, passage durant lequel il fera une fois une conjonction avec Saturne, les 1er et 2 avril 2018. Mars fera un trigone avec Vénus en Taureau le 10 avril autour de 12°.

Puis, Mars sort du Capricorne pratiquement au moment où arrive Vénus en Cancer. Mais il faudra étudier tout ça, ce que je ne peux faire ici . Mars fera une seconde fois une conjonction avec Pluton, les 26 et 27 avril 2018 : beaucoup d’action, d’efforts, pour les transformations voulues par Pluton, cela peut être une période de violences. Puis Mars rétrogradera à 9° le 27 juin en Verseau et devient direct le 28 août en Capricorne à 28Mars et d’Uranus seront en accord de triplicité.

Avec le déplacement de la planète lente Chiron des Poissons au Bélier le 18 avril 2018, elle relaiera Uranus, mais elles seront quand même durant un mois, toutes les deux dans le même signe, puis elle rétrogradera le 5 juillet retournant en Poissons jusqu’à la fin de l’année. Sa grande entrée en Bélier sera vraiment en 2019. Chiron se servira de l’éveil à certaines valeurs humanitaire mises en avant pas Uranus, pour concrétiser des actions, on voit chaque jour qu’il y a  nécessité de s’ouvrir à plus d’humanité, car nous courrons à notre perte.

Ici, Chiron se sent bien parce qu’en plus de l’enseignant, il est le symbole du guerrier qui soigne, et n’écoute pas les voix restrictives de Saturne. Chiron ne sortira du Bélier, ensuite, que le 15 avril 2027, 

On aura une autre ambiance teintée de réparation, de soins, de cicatrisation, de prise en charge qui poussera le Capricorne à manifester son sens du devoir.

Cette année 2018, Jupiter en Scorpion apportera sa protection, ses exagérations et, aussi son pouvoir de contrebalancer Saturne, mais Pluton en Capricorne maitrise Jupiter en Scorpion : cela permettra d’affronter les prochains défis, enjeux, progrès.

Jupiter fera une opposition avec Uranus  en Taureau dès juillet 2018, Uranus à 2° et Jupiter à 13°30, avec 11° d’orbe, mais cessera avec la rétrogradation d’Uranus, le 1er septembre 2018, retournant lentement et progressivement en Bélier, le 7 novembre 2018 (et lorsqu’elle reviendra en Taureau en 2019, Jupiter sera en Sagittaire).

Neptune  ne changera pas de signe et sera entre 12° et 15° en Poissons, mais verra une phase rétrograde se produire, du 19 juin au 25 novembre 2018, ce qui remet sur le tapis les affaires de croyances bousculant encore les milieux religieux. Artistiquement Neptune, on ne le souligne jamais assez, est la source de la plus grande inspiration, ses mouvements sont donc à observer pour voir qu’elles sont les tendances que la planète provoque dans le milieu artistique. Neptune formera des sextiles avec les planètes en Capricorne, et lors des passages des rapides en Cancer et, notamment lors du changement d’axe des nœuds lunaires qui se produira cette année 2018.

Les nœuds lunaires ne sont pas des planètes mais ils semblent jouer un rôle important et pas seulement au niveau spirituel. Actuellement ils sont dans l’axe Lion-Verseau qui concerne le travail spirituel sur la formation de l’ego :

Qui je veux être, comment je me montre aux autres, comment suis-je aimé, accepté, reconnu ? A quel moment, dois-je lâcher ma superficialité pour devenir un être authentique ? C’est l’opportunité qui nous est offerte de nous ouvrir au Verseau, le non-ego (en théorie).

Dès le 1er janvier Jupiter et Mars en Scorpion, font un carré aux nœuds nord et sud bon début pour des tensions entre nous et nous, et nous et les autres, surtout avec Mars en Scorpion qui exige toujours plus en compagnie de son partenaire Jupiter !

Puis  le 17 novembre 2018 Les nœuds changeront d’axe de signe pour entrer à reculons dans l’axe Cancer -Capricorne, le nœud nord sera dans le signe du Cancer durant un an et demi, avec le nœud lunaire sud en Capricorne.

Cela vous montre encore comment fin d’année 2018 et ensuite 2019, nous aurons encore à nous soucier des valeurs Capricorne ! Le nœud sud c’est le passé, le nœud nord c’est le futur donc l’inconnu qui attire notre attention sur la famille, la patrie, mais aussi la célébrité, la maternité ! Les valeurs sud Capricornes nous ramène encore une fois à l’authentique et à l’économie de moyens, mais on peut dire déjà que le nœud sud Capricorne ramène au niveau individuel, l’ancien dans le présent et concerne les affaires de parentalité, des origines, de l’hérédité, du nom, du pays, de l’honneur, de dignité, de loyauté et volonté de voir disparaitre le factice, la compromission, les petits arrangements commodes (pendant au moins un an et demi)

Tout ceci est sévère, et on peut avoir à juste titre d’ores et déjà prendre ses précautions, sans trop compter sur les coups de poker de l’avenir. 2019 sera encore plus Capricorne puisque les planètes lentes seront installées, mais à partir de là elles formeront avec Uranus en Taureau des trigones bénéfiques.

Mais n’oubliez pas, ceci est une météo générale, même une fois placée sur vos maisons,  il faut faire matcher ces transits avec votre thème progressé car heureusement, ils ne se produit des choses importantes pour vous que lorsque le thème progressè coïncide, va dans le même sens, notamment des moments signifiés par la lune progressée.

 

*Iréne Andrieu : Dans Histoire des enfants de l’an 2000, nous dit : “l’aspect Saturne-Pluton parle d’une mutation qui prend appui sur un nouvel humanisme et sur une liberté individuelle illimitée”.

Voir aussi les articles précédents de décembre et novembre sur les mouvements de planètes lentes