La Lune noire en Poissons

La Lune noire vraie  est entrée en Poissons le 9/9/19, mais la corrigée y est depuis le 9 aout, la moyenne se trouvant à 14° en Poissons, actuellement (voir théme mondial ci-dessous). On travaille plutôt avec celle-ci.

La Lune noire est un point mathématique (astronomique) qui correspond au second foyer de l’orbite lunaire, qui est elliptique (circulaire , il n’y aurait qu’un centre). Le premier foyer est occupé par la Terre, le second c’est la Lune noire. Je ne vous ferais pas un cours sur les différences qui proviennent des mesures en fonction des mouvements  arrière de cette orbite.

Mais on parle de la Lune noire vraie, de la corrigée, et de la moyenne calculée avec les deux précédentes. Beaucoup ignorent la vraie, c’est une question de point de vue. Certains font des théories sur les trois en même temps. Je vais me contenter de vous dire ce que fait la Lune noire en Poissons, que ce soit à 1° ou à 14°.

La Lune noire est un point , mais comme dit Laurence Larzule : “tant que vous ne savez pas où elle est,  vous ne pouvez pas vraiment comprendre la psychologie d’une personne, sa vérité, ses contraintes, ses angoisses, pourquoi elle échoue alors qu’elle n’a que des atouts, avec un thème de battante.”

La Lune noire dans le thème natal est un manque, ce n’est pas une contrainte ou un barrage comme Saturne, ce n’est pas une planète dans la dualité  comme Chiron qui donne en échange d’un sacrifice, ce n’est pas comme le nœud sud un point qui irradie des tendances latentes anciennes teintées de qualités et  de défauts.

Si nous sommes engagés sur une fausse voie, lors d’un transit de la Lune noire, un événement surviendra peut-être qui nous empêchera de suivre ce chemin, nous dirigeant vers une voie plus conforme au but de notre réalisation, en rapport avec notre nœud nord. Elle est donc importante quand elle est en aspect aux nœuds et à la lune dans le natal.

Comme la Lune noire fait partie de notre chemin karmique, en tant que mémoire d’éventuels actes  ou événements  néfastes,  elle peut être source de refoulement, de dénis, de honte, de ressentis dont nous ne sommes pas fiers : “celui-là il ne me plait pas : pourquoi ? Parce que “. Face à des situations qui touchent à notre sécurité,  en allant puiser dans notre inconscient des douleurs enfouies, la Lune noire peut nous conduire au refus, au rejet : on occulte, « je ne veux pas savoir », on se libère de son emprisonnement psychique , d’une culpabilité  innée, afin d’échapper à ses propres ressentiments.

Généralement,  comme tout se tient, dans le thème,  on arrive aux conclusions qui s’imposent sur le karma,  mais cependant si la connaissance de soi est à ce prix de lucidité,  et que nous sommes ici pour réparer  (et beaucoup pour subir) nous n’avons pas à subir le jugement de ceux qui nous analysent.

Les Lunes noires sont quelquefois dans deux signes différents , on s’occupera surtout de la maison et on prendra de préférence la Lune moyenne : pour l’interprétation psychologique, il est inutile de penser que c’est une question de degrés sauf pour les aspects de la Lune noire aux autres planètes, car là on a tendance à changer de lune noire pour ne pas avoir l’aspect ! Aussi, entre deux maisons, analysez les deux  et entre deux signes aussi. Ensuite, interrogez-vous sur vos ressentis !

La Lune noire stigmatise les gérants du signe et de la maison :  par exemple , en Poissons en II, elle stigmatise Neptune, maitre des Poissons et Vénus planète qui maitrise la II, en Scorpion en V, elle stigmatise Pluton et le Soleil, en Cancer en XI, c’est la Lune et Uranus.

Comment analyser ?

Laurence Larzule dit dans “ABC de l’astrologie karmique”  :  la Lune noire montre toujours une attitude ambiguë entre la fascination et le rejet, le désir et le refus liés aux valeurs attachées au signe dans lequel elle se trouve. La lune noire en tant qu’expression d’un désir existentiel, est aussi attachée à la libido de l’individu qui sera souvent attiré par des partenaires sexuels liés aux valeurs du signe, où elle se trouve. Dans les signes d’eau, donc dans les Poissons, il peut y avoir une fatalité, une charge karmique,  liée à ce qui est symbolisé par le signe.

Le signe des Poissons,  signe qui apparait souvent  comme décontracté, sans attache matérielle , peut ressentir un vide , le mettant très mal à l’aise.  La Lune noire en Poissons exprime un manque au niveau spirituel, face à la foi ,d’abord mais à propos de ceci Philippe Granger  dit  “’au positif ce sont les expériences mystiques réussies.

Au niveau artistique,  il peut y avoir un sens aigu de l’art qui n’ose pas s’extérioriser ou qui ne peut pas, mais qui lorsqu’il s’exprime est totalement originale, avec quelque chose de plus : dans ce cas la personne surcompense sa Lune noire et en tire des avantages.

On doit parler de la maison XII par équivalence au signe des Poissons, et cette maison XII est la matrice. “. P. Granger écrit : dans la vie fœtal , les Poissons  qui sont la fusion originelle ont déjà conscience du manque. La grossesse peut avoir été difficile, on peut ne pas dire que l’enfant n’est pas été désiré, la Lune noire ici témoigne d’une souffrance in utero avant l’incarnation, comme consubstanciel à l’incarnation.

“Si la maison VI est comme la Vierge, la pensée logique,   la maison XII est une pensée sans discours, car ce qui est de l’ordre du divin ne s’exprime pas. Aussi le sujet souffre de ne pouvoir donner un sens à cette souffrance. S’il est cartésien, il est bloqué, il cherche l’oubli dans le paradis artificiel , puis il somatise, il est malade et  ces douleurs sont souvent apparentée à l’hystérie. On trouve souvent la lune noire en XII chez des enfants dont la gestation a été difficile, ou qui n’étaient pas désiré, qui ont engrammé l’angoisse et la culpabilité de la mère et ils ressentiront toute leur vie une angoisse privée de sens. Pour combler ce vide cela peut susciter une recherche dans la psychanalyse, l’ésotérisme ou la mystique, parfois brusquement dans une sorte d’illumination où ils passent de la négation précédente à la rencontre des épreuves initiatiques : le reste du thème dira si le moi est assez fort pour y accéder. Cette position de la Lune noire me semble représenter la configuration la plus forte pour ce qui concerne la psychanalyse ou toute démarche ayant pour but une initiation à soi-même*.  

Toutes les maisons sont impactées à des degrés différents  :  pour la I,  il s’agit de savoir qui l’on est, la fin de la XII étant comprises dans les maisons angulaires avec une orbe de 10° , mais avec une nuance différente dans l’analyse de la  lune noire en XII  (la lune noire en I est difficulté à s’identifier).

En ce qui concerne les maisons angulaires X et VII, il s’agit de la relation aux autres et de faire sa place dans la société, d’accueillir l’autre dans sa totalité, et d’être accueilli soit-même.

Pour la IV, il s’agit des racines qui peuvent être source de tourments : ne pas en avoir ou ne pas les reconnaître, ne pas se sentir chez soi. 

En ce qui concerne la maison VIII, nous sommes dans la structure Scorpion, Vénus est en exil dans ce signe. Nous sommes dans la confrontation des désirs (sous la maitrise de Mars et de Pluton) : la recherche du sens à donner au désir de l’autre suppose une descente dans l’ombre de l’autre, qui ne peut manquer d’exiger en contrepartie une remise en questions de nos propres méandres pulsionnels. C’est la raison pour laquelle Vénus est  ici en exil car sa principale fonction est de rechercher l’équilibre (comme en Balance et en Taureau).

En VIII, cette confrontation va s’exprimer en double volet, soit induire l’absence du désir, le refus du désir de l’autre, refus de s’y confronter et c’est la solitude ; soit l’avidité dans la recherche (sado-masochisme, perversion), qui peut s’orienter dans le pouvoir financier ou politique. Les problématiques sexuelles  à risque sont portées au niveau des fonctions cérébrales  par les mécanismes de défenses (déni, glissement, ). On aura un intérêt pour tout ce qui touche aux domaines où sont intriqués la mort et la sexualité, tels que la biologie et la psychanalyse. ” (extraits de La lune noire et les destins de Vénus).  Je ne me situe pas au niveau matériel mais psychologique et karmique, affectif,  existentiel, qui est souvent perçu comme secondaire, à cause du refoulement.

En ce qui concerne les aspects,  (carrés, conjonctions et oppositions) , les plus importants  semblent être avec l’Ascendant, le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars et les nœuds lunaires. Dans le thème actuel , il y a l’opposition de la Lune noire au Soleil 15°, à Mars 13°, à Mercure 19° et à Vénus 22° et la conjonction à Neptune 19°, elle est carrée à Jupiter à 15°. Je ne les traite pas ici parce que chaque thème est particulier et dépend des maisons éventuellement en cause. Malgré tous les bons aspects de ce ciel, on voit qu’il y aura quand même des choses difficiles pour ceux qui naissent à ce moment, et on se demandera sans doute pourquoi ces personnes ont des problèmes, si l’on n’étudie pas la lune noire.

Cela correspond à une période où les intentions paraissent bonnes mais où les résultats ne donnent pas les fruits escomptés.

 

*C’est aussi le cas de la retraite mystique au désert ; quand la parole se tait, le Verbe se manifeste.

Nous sommes dans le tambour de la machine à laver

Les aspects sont un tantinet exceptionnels ces jours-ci (thèmes du 5 et du 8). La lessiveuse fonctionne à plein temps  :  critiques, pleurs, drames privés, démonstrations de mécontentements reprennent…et certains ont peur.

Le Soleil à 12°  s’approche d’  un amas -un alignement en Vierge- faisant  une conjonction  appliquante à  Mars 11°30, le 5, puis le 6 avec Mercure 13°33 et Vénus. Les effets de la conjonction durent deux mois.

Mercure* est le maitre de la Vierge, le Soleil du mois, son rôle est donc encore plus important.

Vénus à 18°, plus rapide, s’est séparée de sa conjonction avec Mars le 24 août, mais Vénus en Vierge ” elle se charge d’anxiété , et elle rationalise ses affects”. Ceux qui possède ceci dans leur thème sont un peu obsessionnels. Le système perception -sensation est en éveil sans que soit autorisée la manifestation du ressenti “. (Philippe Granger) ce qui veut dire que cela se rejoue pour ceux qui ont ceci dans leur thème natal.

Mercure direct rejoint le Soleil dans une conjonction Supérieure. Voici les faits : Mercure Épiméthée (à un degré supérieur au Soleil) , un Mercure traditionnel et conservateur, s’est mis en rétrogradation à 4°30 en Lion le 8 juillet, tandis que le Soleil se trouvait à 15°30 en Cancer.  Puis Mercure est redevenu direct le 1er août à 24° en Cancer, tandis que le Soleil était à 8°30 en Lion :  Mercure à un degré inférieur au Soleil, est devient Mercure Prométhée, un Mercure plus innovant, plus excentrique, pensant de façon original, mais personnelle et indépendante (individualiste , pouvant être controversée ?). Pour ce faire, il y a eu auparavant une conjonction dite inférieure (assimilée à une Nouvelle Lune dans sa signification psychologique au niveau humain)  avec le Soleil à 28° en Cancer.

Aujourd’hui , nous avons Mercure (qui ne s’éloigne jamais plus que de 28° du Soleil qui lui avance régulièrement de 58’/1° en moyenne),   rencontrant le Soleil en conjonction dite supérieure à 13°.

Cette conjonction est symboliquement et psychologiquement pour l’individu une Pleine Lune : ce qui revient à dire que les décisions prises à la conjonction inférieure à 23° Cancer, devraient être réalisées, sinon il faudra attendre la prochaine conjonction inférieure (une année : trois rétrogradations).

En juillet,  se produisait aussi une éclipse, le signe  du Cancer étant actuellement celui de l’axe des nœuds : il s’agit, en Cancer des valeurs du foyer, ensuite il faut prendre des décisions concrètes pour préserver la famille, et pour lutter contre les agressions quelles qu’elles soient : maladies, débordement du climat, protection de la femme, des enfants, prévenir toutes les agressions notamment contre ceux qui sont là pour nous aider. 

La prise de conscience en Vierge, symbole du bien être réparti avec justice et équité,  de la santé privée et publique (fonction publique), se fait d’autant mieux que le signe de la Vierge se situe en trigone avec le signe du Capricorne (signe du second hémisphère en rapport avec les autres), où se situe le nœud nord (la finalité, le projet pour ces mois ).

Saturne conjointe au nœud sud, est en trigone avec l’amas de planète en Vierge, plus précisément Mercure (13°), elle va structurer cette prise de conscience, ce qui entraine au niveau politique des prises de positions : la G.B sous Johnson ne veut pas sortir sans accord de l’UE, l’Italie a formé hier un nouveau gouvernement, etc… Macron essaie de faire passer des réformes sur les retraites (ici on est dans le Capricorne et dans la Vierge en plein)  et lance un programme (avec trop peu)  contre les féminicides, après avoir légalisé la PMA pour les couples homosexuels (je vous laisse juge) ; on pourrait aussi parler des manifestations à Hong-Kong, de l’Argentine en crise, des camps de réfugiés dans le dénuement, de la crise en Afrique du sud… les malheurs de la planète, qui subsistent mois après mois, et qui sont traités au moment de la Vierge par chacun des dirigeants pour leur pays mais pas toujours pour le bien-être global.

L’opposition des planètes en Vierge, à Neptune et à la Lune noire, indique un débat à propos d’une cause idéologique symbolisée par Neptune en Poissons,  l’amour universel : on entend de plus en plus les cris des partisans de la protection de la nature, le nouveau credo qui a sa Jeanne d’Arc en la personne de Greta Gutenberg, notamment aux EU, où Trump dit préférer la “science à la science fiction” et quand Bolsonaro fait croire qu’il n’y a pas eu plus de feux en Amazonie qu’auparavant,  alors que les chiffres  prouvent le contraire. Ici, on a la nouvelle cause de la planète qui réunit au moins la moitié des populations.

Pour l’instant en Poissons, la Lune noire symbolise une absence, un vide, une impasse, un cynisme, elle neutralise Neptune : cela durera jusqu’à la fin de l’année car elle n’entre en Bélier que fin janvier où elle sera en conjonction avec Chiron (on verra alors ce que cela peut signifier comme action réparatrice avec la “protection” de Mars ).

Les signes de terre massivement occupés, font que la demande  au niveau concret va être très grande : Saturne et Pluton conjoints au nœud sud continuent à remuer ciel et terre pour changer la situation (ouragans et feux sont censés éveiller nos mentalités égocentrés), car Uranus en Taureau, demande un changement de Valeurs car le Taureau ce sont les valeurs de la maison II/argent, mais aussi les valeurs personnelles .   Le tout fait actuellement un grand trigone de terre fait tourner le tambour de cette machine à laver où nous sommes  ! La lune, le 8 rejoint les planètes en Capricorne accentuant les décisions.

Un sextil se faisant entre Neptune et Saturne Pluton en Capricorne, permet à la nouvelle idéologie verte de se centrer,  par contre la Lune noire pourrait sous-entendre quelque chose de noire comme les assassinats de femmes qui s’accroissent  et, le racisme  qui s’accentue autour du monde malgré des mouvements humanistes très actifs.

Nous voyons un triangle rectangle  bâti sur une opposition entre Neptune et le Soleil Mars, Mercure, et un apex – angle droit – où est Saturne : on recherche une solution à cette opposition qui va se trouver dans le trigone le plus proche (s’il y a un trigone) qui part de l’apex et va dans l’hémisphère opposé : on a ici le trigone de Saturne à Uranus en Taureau (encore) : la solution serait qu’il faut agir d’une façon originale mais structurée et rigoureuse pour  des valeurs et des bénéfices  concrets. Le but de l’astrologie humaniste , ne l’oublions pas, est de donner du sens à ce qui nous semble absurde , et n’est pas de nous dire si nous allons ou pas signer un contrat juteux car ceci est une utilisation mercantile, excepté si l’utilisation des profits est orientée vers la protection familiale (pour un particulier) ou nationale (secourir les faibles comme la protection des femmes). Et dans cette optique, cela devient un bien.

En sommes-nous encore capables ?

 

*”Les effets de la conjonction durent deux mois, il s’agit des fluctuations de la bourse et du commerce, échanges d’objets et d’idées, elle concerne la jeunesse et le parlement (!). Plus la conjonction est serrée, plus l’esprit est subjectif manquant de souplesse, et de réceptivité. Sur le plan personnel , la conjonction suscite une réflexion à propos du secteur ou des planètes qu’elle transite.” d’après Astrid Fallon dans “les intercycles planétaires ” pg 175 de Cycles et calculs astrologiques.

Boris Johnson versus Donald Trump : étonnant !

Trump est né le 14 juin 1946 à New York, à 10H54, il est Soleil Gémeaux, ascendant Vierge à 1° (il lui reste tellement de beaux atouts du Lion amoureux du luxe, et de la gloire qu’on se pose des questions sur l’exactitude de l’heure de naissance).

Boris Johnson est né le 19 juin 1964 à New York à 14 h (voir biographie traduite de l’anglais,  à la fin qui montre qu’il n’est pas d’origine simple comme prétendent les journalistes !).  Johnson est Gémeaux, ascendant Balance, nous avons deux personnes qui sont Soleil en Gémeaux le maitre est Mercure.

Les Soleils sont conjoints et conjoints à leur nœud nord respectifs également conjoints : l’aspect soleil nœud nord  fait en général les gagnants ! Mercure, le maitre se situe en conjonction au Soleil pour Johnson, en maison IX, et en Cancer en X pour Trump. Dans les deux cas, les Soleils et les Mercures sont proches et entourent les MC ! (vous pouvez voir ceci sur le thème comparatif).

L’un pourrait être le père de l’autre : il est clair que Trump a un ascendant sur Johnson parce qu’ils ont des affinités :Trump encourage Johnson à quitter l’UE le plus rapidement possible pour récupérer des marchés pour se faire réélire, ce qui laissera tout loisir à Trump de pratiquer du commerce à sa main du fait du vide laissé par l’absence de négociations (deal) avec l’UE , ce qui va plonger la GB, tout de suite dans une suite de problèmes d’approvisionnement , dans un manque à gagner :  Johnson va dissoudre le parlement puisqu’il n’a plus la majorité (depuis hier) et convoque de nouvelles élections. Cette façon de passer outre, est totalement Gémeaux,  n’est ce pas ce qu’à fait Trump depuis qu’il est en poste ? Les gémeaux sont les rois du commerce.

Comme je l’ai dit, leurs axes nodales sont conjoints quoique dans des signes différents, et on peut voir que la lune noire de Johnson est conjointe à la lune noire de Trump (17°/4°), ce qui implique une attirance physique forte (vies antérieures ?). Trump a un Soleil conjoint Uranus qui se met sur le Soleil de Johnson et Johnson met sa planète Uranus (et Pluton) sur l’ascendant de Trump, leur besoin de changement se rencontre, mais leur idéal n’est pas aussi spirituel qu’Uranus pourrait le faire croire.

Leur Pluton font un semi-sextil , ils sont d’accord pour leur révolution commerciale, ils sont capables de faire sauter la banque, du moment que c’est pour eux. Leurs Jupiters,  l’un  en Taureau, l’autre en Balance sont dans les signes de Vénus : ils ont des désirs sinon semblables du moins assez proches : prendre de l’expansion, mais étonnamment, c’est Trump qui a Jupiter en Balance, signe du bien être social, tandis que les désirs de Johnson sont plus terre à terre, en Taureau. Trump en fin de vie qui a déjà réussi , il posséde Jupiter dans sa maison II, il veut sans doute apprendre à Johnson comment faire ,lui qui a Neptune en II en Scorpion, signe de tractations souterraines dissimulées, et de possibles déboires financiers ,  à moins que Trump ne profites de sa naïveté neptunienne. Johnson risque d’apprendre à ses dépends, on le verra dans les prochaines semaines quand il n’aura plus le choix

Le fait de récupérer des marchés via les EU masque les pertes qui seront dues au Brexit sans négociations ; Trump se frotte les mains à l’idée de s’épanouir dans les pays amis de l’ancien Commonwealth britannique avec lequel la GB a gardé des liens privilégiés.

Les valeurs d’humanité qui ont été véhiculées jusqu’ici sont piétinées par le repli identitaire, basé sur un référendum qui n’a pas attiré la majorité de la population aux urnes ; du coup la GB est divisée au moment où l’on a célébré les combats contre le nazisme à grands renforts de moyens, la division n’a jamais été aussi grande politiquement. Trump a d’ailleurs fait ressortir nos divisions plus que nos alliances, au moment où cela l’arrangeait, il s’apprête à recruter un voyageur de commerce.

Trump a Vénus conjointe à Saturne, maitre de Jupiter, ce qui montre qu’il n’a pas eu tout ce qu’il voulait en tout cas pas aussi facilement qu’il ne le prétend quoiqu’il en dise, (notamment au niveau sentimental) tandis que Johnson a une conjonction Soleil -Vénus maitre de Jupiter, qui a fait de lui un maire de Londres très apprécié, ce qui l’a aidé à prendre le pouvoir et la force de Vénus est grande  puisque Vénus est maitre de son ascendant (peu de gens savent qu’il était sourd dans sa jeunesse, d’où peut-être une tendance à ne pas vouloir entendre : Chiron est à 19° en Poissons, dans sa maison VI opposé à son maitre Neptune).

En parlant des négociations avec  l’Europe, il a employé l’expression “faire la mendicité” ce qui montre qu’il a clairement pris le partie de snober les européens, il est clair qu’il est résolument l’ami de Trump, ce populiste qui créé la désunion partout où il passe.

Le 3 septembre 19, au parlement, l’Ecosse et l’Irlande du nord ont mis un stop à son coup politique, des députés conservateurs ont votés avec les démocrates libéraux :  Boris Johnson Va-t-il réussir ?

biographie de Boris Johnson : BJ est l’aîné de quatre enfants de Stanley Johnson un membre conservateur du parlement européen et employé de la commission européenne et de la banque mondiale, et de Charlotte Fawcett, la fille de sir Fawcett, avocat et président de la commission européenne des droits de l’homme. Du côté paternel, il est l’arrière petit fils de Ali Kema Bey, un journaliste turc, ministre de l’intérieur du gouvernement de Damt Ferid Pasha, grand vizir de l’empire ottoman, qui a été tué durant la guerre d’indépendance turque en 1922.

“Johnson is the eldest of the four children of Stanley Johnson, a former Conservative Member of the European Parliament and employee of the European Commission and World Bank, and the painter Charlotte Johnson Wahl (née Fawcett), the daughter of Sir James Fawcett, a barrister and president of the European Commission of Human Rights. On his father’s side, Johnson is a great-grandson of Ali Kemal Bey, a liberal Turkish journalist and the Interior Minister in the government of Damat Ferid Pasha, Grand Vizier of the Ottoman Empire, who was killed during the Turkish War of Independence in 1922. ”

 

Vous pouvez voir l’analyse de D. Trump dans l’article  du 14/06/2018 dans les archives.

 

la Magma Carta pierre angulaire de la démocratie britannique

Le brexit ou british exit, ressemble à une tarte à la crème, mais sur la figure de qui va-t-elle atterrir ?

Une telle hargne ne parait pas très diplomatique , à tel point que pour empêcher toutes nouvelles options démocratiques de se manifester, le premier ministre Boris Johnson, (sorte de Trump à l’anglaise né et éduqué pendant dix ans à New York, plutôt façonné par le style d’outre-atlantique), se permet de faire quelque chose qui n’avait pas été fait depuis des siècles : empêcher la chambre des communes de siéger pendant un mois, pour pouvoir arriver jusqu’à la date butoir du 31 octobre 2019, sans tergiversations ! Pour trouver pareil conduite, il faut remonter à Henri VIII qui essaya de convoquer le parlement le moins possible lorsqu’il fit toutes les modifications qu’il souhaitait envers et contre ses conseillers.

Il faut reconnaître qu’aux grands maux, les grands remèdes ; mais la potion va-t-elle passer chez ce peuple qui a une grande tradition démocratique dans ses affaires intérieures (je pèse mes mots !).

En effet, la démocratie anglaise a de la bouteille, malgré une royauté qui subsiste envers et contre tout : dès le moyen-âge, elle fut à l’origine de la plus grande avancée démocratique de tous les temps  et, depuis personne n’a jamais  fait mieux en matière de protection de ses citoyens face à la dictature des puissants.

Si la République (un chef est élu par le peuple) est née à Athènes,  la Démocratie, l’institution d’un Parlement fort, représentant le peuple face aux dirigeants élus, n’est pas née à Paris, bien que l’idée ait circulé en Europe.

L‘Angleterre n’était alors qu’un pays naissant, à l’époque où elle luttait encore contre les envahisseurs Danois et Norvégiens, les fameux Vikings (ancêtres des natifs de la Normandie)  furent à l’origine des premières avancées démocratiques en Angleterre (1éres invasions des danois en 783 ). Un texte ou Charte du roi Henri Ier, surnommé Lion de Justice, fils de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d’Angleterre, daté de 1100, sert de base ; elle garantit les droits féodaux, les libertés des villes contre l’arbitraire royal et institue le contrôle de l’impôt par le Grand Conseil du Royaume, et établit en droit l‘Habeas corpus qui empêche entre autres, l’emprisonnement arbitraire.

Henri III  la promulgua en 1225, cette fois dans une version plus courte avec seulement 37 articles. Ce texte  fut donc écrit sous l’inspiration d’un peuple qui vivait des deux côtés de la Manche (l’Aquitaine est restée anglaise jusqu’au XVe siècle).Une idée reçue

Henri III régna pendant 56 ans (le plus long règne d’un roi anglais au Moyen Âge) si bien qu’au moment de sa mort en 1272, la Magna Carta était devenue en Angleterre un précédent juridique incontestable, qu’ il serait plus difficile pour un monarque d’annuler, comme le roi Jean avait essayé de le faire près de trois générations plus tôt. Elle  permettait de déposer le roi en cas d’arbitraire.

Édouard Ier, fils et héritier d’Henri III, et le Parlement publièrent une dernière fois la Magna Carta le 12 octobre 1297.

Cette charte est la plus ancienne manifestation importante d’un long processus historique qui a conduit aux règles de légalité constitutionnelle en Grande-Bretagne. Cette charte contient en germe la déclaration des droits de l’homme et de La constitution des États-Unis qui ne furent adoptées qu’au XVIIIe siècle !  

*voir article sur Guillaume le Conquérant

source Wikipédia

Princesse Margaret d’Angleterre

Née avec beaucoup d’atouts en plus de la richesse, le 21 août 1930 à 22h22 à Glamis – Écosse, la princesse Margaret, sœur de la reine d’Angleterre  était d’un tempérament fait pour briller et commander : Soleil Lion, ascendant Bélier.

Si sa vie fut choyée, elle ne connut pas la réussite personnelle ou professionnelle qu’un Bélier uranien aurait pu connaitre dans un contexte normal.  Elle choisit la voie de la facilité : l’alcoolisme et la cigarette furent sa réponse à la souffrance  de ses amours déçus , au cours d’une vie de jetsetteuse. La conjonction Soleil-Neptune  en secteur VI le souligne. Elles se consola ainsi de ses unions  qui furent des fiascos, et de la lassitude de son rôle de “potiche” (comme disait Lady Diana). Elle avait pourtant de belles positions de planètes en signe Soleil en domicile, Lune en domicile, Mercure en domicile en Vierge,Vénus en domicile en Balance et Saturne en domicile en Capricorne  rétrograde. Cependant, on peut voir les carrés qui relient les planètes angulaires Uranus/Pluton-Jupiter/Vénus et Saturne qui forment un grand carré cardinal dans lequel une psychologie peut s’enfermer. Formant une croix dite cosmique, les planètes en opposition (Saturne opposé Mars, Vénus opposée Uranus) poussent l’ être vers la  matérialité,  quelque fois bloqué  il est en cage, ce qui provoque l’angoisse.

La planète isolée (ici Saturne) permet de se concentrer dans le domaine du secteur (ici la X, la position sociale). Le fait qu’elle soit rétrograde montre bien l’aspect karmique de la situation (la royauté est le karmique par excellence, ici encore plus du fait de l’ordre de succession : être la sœur de la reine c’était être dans l’ordre de la succéssion, tant que celle-ci n’avait pas de descendants).

Son opposition Vénus-Uranus n’incitait pas à la fidélité, d’autant qu’Uranus angulaire impacte l’ascendant Bélier, signe masculin de son énergie rebelle, lui donnant une personnalité volcanique qui n’acceptait pas la demi-mesure .

Sa Lune en carrée au nœud nord et sud sur 25°, est conjointe à Pluton à 20°. Elle focalise les problèmes affectifs karmiques, malgré la part de chance en secteur I , qui l’a protégé (il vaut mieux pleurer dans la soie …).

Son axe karmique indiquait un nœud nord en Bélier dont le maitre Mars se trouve en secteur III, en Gémeaux – un secteur de seulement 15°-  qui est celui de la fratrie, liée à Mercure par un carréen secteur VI en Vierge, en domicile de signe et de maison : sa sœur fut donc en relation directe avec sa souffrance, mais elle fut assez raisonnable pour s’y plier la plupart du temps, par calcul bien compris de ses intérêts (Mercure en Vierge sextile exact à Pluton, la rendait lucide). Le fait que le secteur comporte peu de degrés implique que les transits sont courts et arrivent ensuite dans la maison IV : il peut s’agir d’un problème d’environnement qui cesse lorsque la planète passe dans le foyer, secteur suivant ; il ne faut pas s’étonner qu’elle se soit mis à voyager pour se délivrer de cette influence.

Mars opposé Saturne R  indique ici une lutte,  et des discussions : la reine, chef de l’église anglicane,  opposa son veto à son mariage avec son premier amour héros de guerre Peter Townsend, de seize ans son ainé et, père de deux enfants,  américain et divorcé (ce qui rappelait n’était pas sans rappeler l’épisode d’Édouard VII abdiquant pour épouser Madame Simpson, américaine et divorcée, son abdication et le fait que le père d’Elisabeth soit monté sur le trône, à son tour).

D’autre part, il faut noter un yod, entre les planètes Mars et Neptune en sextile et en quinconces avec la lune noire, qui bien qu’un point, semble avoir jouer un rôle néfaste en XII en Verseau, opposée au Soleil, symbole du masculin. La lune noire en XII signifie une enfant qui n’est pas forcément bien accueillie (cela peut très bien ne pas être conscientiser par les parents).  Ici on peut penser que la mère, dans un premier temps attendait un garçon, d’où l’ascendant Bélier et le Soleil opposé Lune noire qui montre l’absence ou le manque de père ou du père.

Margaret,  Jupiter en secteur IV Lune et Jupiter en Cancer : la famille,  après la déception de ses vies conjugales, vécue sa vie de femme librement  (sa Vénus en domicile  en  Balance opposée Uranus,  carrée à Saturne R et à Jupiter, Mars, Pluton) : le foyer,  devenant un lieu souffrance à chaque rupture ( Lune conjointe Pluton en Cancer). Vieillissante, elle vécut comme toute femme riche et désœuvrée allant et venant  comme en réaction à sa sœur , mais  s’acquittant les devoirs de sa charge :  les tabloïds ont parlé du sérieux d’Elisabeth et des amants trop jeunes de Margaret.

Son Saturne rétrograde au milieu du ciel en Capricorne indique une discipline et, la concentration de planètes – Mars, Jupiter, Pluton et Lune, au fond du ciel et montre à quel point elle a aimé la famille où la reine  mère la protégeait, à une période où l’étiquette gouvernait chacun de ses pas (qui fit ensuite le malheur de Diana, morte un 31 août), mais où elle fut dominée par sa relation avec sa sœur.

Il faut se représenter qu’après la guerre, Londres démoli par les bombardements,  la royauté, se relevant de l’abdication d’Edouard VII, et ensuite de la mort de leur père Georges V qui avait soutenu le peuple anglais durant toute la période, elles devaient travailler avec Winston Churchill à remettre d’aplomb le pays et l’empire,  les crises se succédant dans un contexte difficile (indépendance de l’Inde en 1947, avec création du Pakistan suivies de guerres civiles et de massacres,  terrorisme de l’IRA début soixante dix, mort de lord Mountbatten dans un attentat, crises avec Margaret Thatcher dans les années quatre-vingt et guerre des Malouines). Les membres de la royauté  devaient resserrer leur rang, ne pouvant se permettre le moindre faux pas sous peine de chaos ou de disparaitre ( on dit que la reine règne,mais ne gouverne pas,  aussi c’est la colonne vertébrale du pays).

Il y a plusieurs façons de voir le dessin fait par les planètes de son thème pour expliquer la destinée de Margaret :

 Une configuration de planètes en “parapluie” (terme plus visuel pour moi que “seau” selon Jones) dont “la poignée” était Saturne en X, secteur de la promotion sociale, une corvée pour elle, (rétrograde)  la “toile” se situant dans l’hémisphère nord entre Uranus et Vénus, planètes en opposition, montrant la distorsion entre sa vie sentimentale et son désir de liberté.

L’autre façon de regarder le thème donne une  configuration  de planètes dont dont “la poignée” serait Uranus en I,  et la “toile” les planètes entre l’opposition Saturne-Mars. Je pencherais plutôt pour cette figure, Uranus étant sur l’ascendant, conjoint au nœud nord, et semblant mieux dépeindre  son caractère : dans ce cas Uranus tient le thème, mais le quart le plus peuplé de planètes est le quart affectif dans les deux cas et montre bien, comment elle fut la proie de ses sentiments. Dans les deux cas, Saturne opposé Jupiter montre la dualité de sa situation, tiraillée entre son besoin de famille et la corvée des devoirs de la charge, qu’elle s’efforça de remplir. On ne peut le classer  dans la catégorie du quadruplet, parce que les planètes ne forment pas un carré exact entre Vénus et Saturne (orbe trop large). La lune noire en XI, secteur de la lignée des femmes et des projets est trigone à la Lune, mais  elle n’est jamais bénéfique, d’autant qu’avec sa conjonction à Pluton et, le carré aux nœuds, elle porte une très grosse charge karmique.

Elle a disparu à 71 ans le 2 février 2002, c’était une grande fumeuse, ceci provoqua des problèmes pulmonaires puis une attaque cardiaque.