La Lune noire en Verseau et en Poissons en 2019

La lune noire est en Verseau au 1er janvier l’année à 16°. Elle  sera fin mai  2019 en Poissons , où elle avancera jusqu’à 23°25 à la fin de l’année.

Lors de son parcours en Verseau, elle ne rencontrera que les luminaires, donc les personnes fêtant leur anniversaire ou ayant une planète en Verseau sont concernées.

Ensuite en fin d’année elle rencontrera Neptune en Poissons où, elle fera un conjonction avec Neptune le 23 septembre une période bien chargée (voir article précédent). Cette conjonction scellera peut-être un long moment de désillusion, de manque de foi, de découragement.

Quelques explications sur la Lune noire : je vous rappelle les livre de Joëlle de Gravelaine, de Laurence Larzule et de Renée Lebeuf.

La Lune noire n’est pas une planète, mais un point mathématique, le second foyer de la terre et de la lune son satellite, car les planètes circulent  non pas sur un cercle, mais sur une ellipse dont la terre/Lune est le premier foyer, or, dans une ellipse,  il y a deux foyers.

Comme il y a  un mouvement de la terre sur elle-même, dû à la “nutation” entre autre,  le point précis est assez mouvant ; des éphémérides ont été faits et ils sont très exactes : on a ainsi la lune noire vraie, la moyenne et la lune noire corrigée ce qui fait qu’il faut faire attention à ce que l’on prend, car elles peuvent être distantes de 10°.

Je me sers de la lune noire moyenne, celle qu’on trouve dans les Éphémérides Suisses du blog. Il faut régler les logiciels dont on se sert. Quelque fois, selon celle que l’on choisit la lune noire  change de maisons et même de signes ;

Que faut-il en dire ?

Certains astrologues ont bâti des théories sur les trois. Dans le cas de grands écarts et de changement de signe et de maisons, ceci ne peut pas être faux puisque les maisons sont liées par le sens, de même que les signes, qui ne sont pas  indépendants les uns des autres. Mais ça devient vraiment compliqué. Ce qu’il faut, c’est vraiment comprendre ce que signifie la lune noire en nous, au niveau psychologique, à l’endroit où elle se trouve. Et si, c’est sur deux maisons, vous vous en rendrez-compte. Pas de prévisions, pas de divination : c’est un défi qu’il faut relever !

La lune noire en Verseau parle de l’absence de liberté, et de la Connaissance qui mène à la liberté, mais le problème est toujours le même :  au niveau I, la rébellion est contre les freins, les obstacles au bonheur personnel, puis quand on accède au niveau II, on peut comprendre que ces obstacles sont majoritairement en nous (refus de changer), et que la vraie liberté est intérieure.

Comment se sentir libre intérieurement ?

Tout d’abord : ne pas se sentir obligé de faire comme tout le monde, comme un enfant qui a peur d’être rejeté parce qu’il n’a pas les  chaussures de la bonne marque à la mode, de ne pas suivre les autres mais suivre son intuition : l’obéissance aux règles, si elle est nécessaire pour le vivre ensemble, ne doit pas être un mimétisme avec les mouvements sociétales ; si l’on est différent, accepter sa différence comme une richesse, et s’en revêtir comme d’un don. Par exemple, je suis sidérée de voir toutes les femmes “à la mode” se balader sur des talons de douze centimètres qui les déstabilisent. Si vous voulez mettre des boots, mettez des boots. Ensuite, assumez intérieurement : on ne peut pas plaire à tout le monde et, si l’on ne provoque pas, cela ne gêne que les imbéciles. C’est le défi de la Lune noire : surmonter cette sensation et se tenir droit dans ses boots, sûr de soi. Bien sur, aucune liberté n’est possible sans que les besoins de sécurités basiques ne soient satisfaits : seuls les véritables éveillés, en sont capables, c’est sans doute le niveau III !

Ceci doit être compris en Verseau cette année qui est le signe de l’originalité, parce qu’il s’ouvre à l’inconnu ce qui demande de l’intelligence, après on arrivera aux Poissons qui fusionnent avec le grand tout, dans une idéologie de détachement, car  lui il a tout compris.

Chaque fois qu’on a la lune noire en Verseau, on se sent coincée, un peu comme avec un Saturne, mais pas de la même façon, c’est pire : il y a un gros besoin de resentir “qu’on pourrait faire ce qu’on veut, si on voulait”, mais on ne le fait pas à cause de la lune noire, de toutes façons on se sent piégé. La lune noire est un sentiment de manque qu’on ne peut pas assouvir.

Ensuite, il y a la place en maison, et là, la réalité nous rattrape souvent, c’est un fait. Ce petit raccourci pour vous donner une vision rapide de mes constatations vérifiées :

En maison I, la personne ne se sent pas exister,

en II, elle a toujours l’impression qu’elle va tout perdre avec un grand sentiment d’insécurité,

en III, elle a quelquefois perdu un frère et ne peut pas communiquer,

en maison IV, elle n’était pas satisfaite de ses parents,

en maison V, elle aura du mal à avoir des enfants et si elle tombe enceinte facilement, paradoxalement, se fera avorter  (il faut qu’elle décide de faire  volontairement un enfant et de le garder et souvent toute seule),

en maison VI, la santé se ressent de ses angoisses ou c’est une maladie psychosomatique,

en maison VII, le prince charmant ne sera jamais charmant,

en maison VIII, on a un désir de matérialisme excessif qui cache une grande peur, peur pouvant provenir du souvenir d’un décès vécu dans sa jeunesse (ou dans les mémoires familiales, niché dans l’inconscient), 

en maison IX les études sont un calvaire et on se méfiera des étrangers,

en maison X la réussite ne sera jamais assez belle ou se fera toujours attendre, sans parler des problèmes de transmission avec son père ou sa mère,

en maison XI Verseau-Verseau l’individualisme risque d’être total

en maison XII,  sa mère ne l’a pas voulu ou elle le croit ce qui fait qu’elle aura du mal à procréer, le garçon lui,  aura des sentiments ambivalents vis à vis de la famille.

Quelle différence entre la lune noire en Verseau et la lune noire en Poissons, puisque la lune noire cette année va aller d’un signe à l’autre ?

En Verseau, c’est Uranus, et c’est violent, en Poissons c’est Neptune et, c’est pernicieux, cela mène à la déception au sujet d’un idéal, et conduit à la déprime, qu’on peut soigner avec les drogues douces comme la boisson et la cigarette,on peut aussi se réfugier dans le pole opposé en Vierge et essayer de tout rationaliser, pour ne pas sentir le découragement.

Quelques Rendez-vous en 2019

Cette année,voit l’arrivée d’un nouveau ciel pour une séquence d’au moins 7 ans : au printemps, deux planètes lentes changent de signes Uranus et Chiron.

 2018 a vu l’arrivée de Jupiter en Sagittaire pour quasi tout 2019 , et, celle de Saturne en Capricorne pour deux ans et demi.

 

 

Voici ce qu’on peut dire : lorsqu’un transit  lent  installé dans un signe comme ici Saturne et Pluton en Capricorne s’associe avec une ou plusieurs planètes rapides (Vénus, Mars ou luminaires  comme le Soleil, la Lune), l’ensemble forme un amas ; Les aspects à une autres planète  lente par carré indique un moment dans un intercycle qui a démarré depuis longtemps par une conjonction (exemple des carrés Pluton-Uranus, provenant d’une conjonction Uranus- Pluton des années 60 en Vierge).

On assiste alors, à des transformations en profondeur même si cela prend du temps, qui amènent des événements spectaculaires.  On ne le dit pas assez, mais on est dans un chamboulement des valeurs, même si ceux qui croient inventer, ont bien du mal à mettre des choses innovantes en lieu et place des anciennes (mais tout à été fait). Les enfants devenus adultes des années 60  arrivent à un moment clé de leur existence.

Actuellement, nous vivons la conjonction pas encore exacte Saturne à 11° Pluton 20° qui a un inter-cycle* de 31 à 38 ans.

 Nous subissons l’énergie de la conjonction de Saturne  s’appliquant progressivement à Pluton en Capricorne : la dynamique de destruction et de transformation de Pluton s’ajoute à la dynamique de structuration et de limitation de Saturne, d’où résultent  la période révolutionnaire et les affrontements des semaines passées, les gréves de 2018 (même si on relativise), et les politiques appliquées pour les migrants entraineront certainement des catastrophes.

A ceci s’ajoute  Uranus rétrograde (re-voir, ré-viser, re-prendre, re-définir, re-penser la notion de liberté, trouver un nouveau mode de faire)  à 28°37 en Bélier et de nouveau en carrée croissant  à Pluton (ce carré porte à l’action), avec une conjonction Soleil-Saturne qui a duré trois jours (1, 2, 3 janvier).

 Saturne en Capricorne avance lentement : le 21/22 janvier (voir thème) au moment de la conjonction Jupiter-Vénus en Sagittaire, Saturne va faire un carré avec Mars à 14°38 en Bélier.

Uranus sera carrée à l’axe Cancer Capricorne ; l’axe  nodal avec le nœud nord Cancer est  une période pour trouver votre tribu et, cette tribu ce sont les gens qui ont la même philosophie de vie que vous, ou qui y voient le même sens, ou possèdent la même vérité, du coup il est possible que vous changiez de compagnon, et de compagnie, aussi dites vous que le karma y est pour quelque chose. Surveillez la lune pour voir son influence, tous les deux jours, car elle régit le signe du Cancer.

Heureusement, le 22 janvier la lune est trigone  Jupiter et Mars , Neptune  est sextile Pluton.

Voyons les aspects du  printemps :

Au moment de l’équinoxe du 21 mars, le ciel de Pleine lune donnera en même temps que la conjonction Soleil-Chiron, l’opposition Lune-Chiron, toute chose qui touche la volonté d’agir, un  ressenti de fragilité au niveau affectif. La conjonction exacte nœud sud Pluton , (avec Saturne) apportent le ressentiment, la frustration, le retour de moments violents. Tout ceci risque encore d’être chaud, sur le plan social.

Rappelons que le 18 février 2019, Chiron  aura fini sa rétrogradation en Poissons  et,  viendra prendre sa place en Bélier, le 7 mars 2019 jusqu’à mi-avril 2027  : on suivra la marche de Mars qui maitrise Chiron. En même temps, Saturne à 20° donnera à certains Béliers (Soleil ou As à 20°),  des aspects de carrés qui pourrait les contraindre.

“Le processus de Chiron révèle la souffrance et montre ce qui a besoin d’être libéré, abandonné et guéri. Alors qu’il faut renoncer à un passé connu, pour un futur incertain qui nous fait signe, le pas est difficile à franchirChiron incarne un nouvel esprit d’indépendance philosophique, de compassion face à la souffrance, d’apprentissage continu, de la confiance en notre guide intérieur.”

Puis Pluton à 23° se mettra à rétrograder le 25 avril, tandis que pour Saturne, ce sera  le 30 avril : les deux planètes reviennent sur leur pas à des vitesses différentes,  toujours conjointes  avec un écart de quelques degrés, tandis qu’en même temps de son côté le nœud sud en Capricorne se met de  21° à 18°, pour être en conjonction  exacte avec Saturne en mai, et en juin 19, deux mois importants dès le 1er mai.

D’autant qu’ Uranus en Taureau dès avril ayant changé d’énergie, alimenté par Vénus au lieu de Mars, fera sans doute la différence mettant le pragmatisme à l’ordre du jour  (besoin de sécurité, stabilité, joies partagées et non reservèes à une petite minorité : qui peut se payer des vacances après une année pareille ?).

Le premier mai  2019  Mercure conjoint Vénus, Chiron, Lune et même Neptune, forme un ensemble doux  en apparence mais carré à l’axe nodale. Chiron, entre la Lune maitresse du nœud nord et Vénus, appelle à la conciliation, mais en tant que maitre d’Uranus, il appelle à l’ouverture.

Le nœud sud toujours conjoint à Saturne et  Pluton, Jupiter opposé Mars , les deux étant carrées à Neptune, c’est  un concentré de mécontentement et de désillusions, avec l’appui de  la conjonction Soleil-Uranus jamais tiède : on pourrait parler (par exemple) de Frexit après le Brexit en Mars ! 

On pourrait penser qu’on serait quitte, mais les aspects du solstice de juin nous fournissent encore des aspects difficiles. Comme vous pouvez le voir sur le thème,  Mars s’oppose à Pluton – Saturne, pouvant donner une flambée de violence en même temps que les feux de la saint-Jean  tandis que  Jupiter carré Neptune  indique la tromperie, la désillusion.

Puis vient l’été, et sans doute une pause, une trève à cause de la chaleur, mais les déçus du systéme qui ne prennent jamais de vacances ne manqueront pas de le faire savoir au moment des courses de rentrée scolaire car le 24/8/19, c’est la conjonction de l’inter-cycle Vénus Mars tous les dix-huit mois  à 4° en Vierge (voir théme). Comme elle est  enrichie de celle du Soleil c’est de nouveau l’heure du bilan !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mouvement de planètes qui suivent la rentrée scolaire  de septembre 19, voit la conjonction Soleil Mars en Vierge qui peut rallumer la colère et l’ardeur. Comme on peut le voir il y a un rectangle de l’écriture, ce qui veut dire que les parents avec les grands-parents auront travaillé sur des réclamations écrites qu’ils seront bien décidés à revendiquer. Mars est conjoint Mercure et Vénus, opposé lune noire Neptune, l’autre opposition étant l’axe nodale. Le Soleil sera en trigone décroissant à Saturne ce qui indique le désir de structurer, avec la lune en premier quartier conjointe à Jupiter.

Le 18 septembre 19, Saturne sera directe à 15° conjoint au nœud sud à 14°, Pluton étant à environ 21° , toujours rétrograde. 

Le 1er octobre 19Pluton qui redevient direct à 20°38, Saturne étant direct à 14°, et le nœud sud moyen étant à 13° toujours en conjonction. On peut penser que l’énergie contenue dans cette conjonction directe va provoquer des effets, que je ne veux pas anticiper ici.

Pour la fin de l’année,  ces deux planètes se rejoignent en nous faisant commencer 2020 par la seconde conjonction exacte en Capricorne (voir thème).

Le trait le plus marquant de cette année 19 , est le mouvement des deux planètes Saturne -Pluton qui se suivent en même temps que le nœud sud nous faisant vivre un karma saturnien dans son domicile en Capricorne, à savoir les limites, les obligations, les responsabilités  de vie familiale, de de naissance, mais aussi  les transformations intérieures, et ce quelquefois, en passant par de sales moments.

Mais, comme tout dépend de notre thème personnel, et que notre bonne étoile nous protége ,

Bonne Année 2019.

 

*l’inter-cycle  est le laps de temps durant lequel deux planètes se rencontrant en conjonction vont ensuite faire leur trajectoire en formant des  aspects tout autour du zodiaque, l’une par rapport à l’autre, le point de départ étant la conjonction initiale, le cycle des planètes étant d’une durée différente).

*dessin de Vera Makina dans le Canard Enchainé

Vénus et Mars retrogrades

Cette année Vénus et Mars sont directes toute l’année. Mais comment cela se passe lorsqu’on a une Vénus rétrograde ou un Mars rétrograde dans le natal ?

C’est un petit peu plus compliqué : Une planète rétrograde est comme une voiture dont la batterie est à plat, si je peux me permettre cette comparaison. Il y a moins d’énergie. Vu que Mars est l’animus d’une femme et que Vénus est l’anima d’un homme, si les deux ont la planète correspondante rétrograde, ils seront plus nuancés dans le choix de leur partenaire qui devient leur  complément, apportant ce qui leur manque. Aussi quelquefois ils risquent d’être un peu dépassés par les événements, parce que l’autre peut leur reprocher leur tiédeur ou au contraire, les mener par le bout du nez.

« Vénus rétrograde à la naissance  signifie que les valeurs et jugements-sentiments de la personne seront différents de ce que la collectivité considère comme normal – potentiellement la personne peut-être plus « objective »(dans le sens où elle les juge plus sévèrement, n’en étant pas dupe) vis-à-vis des valeurs et jugements admis dans la communauté. Elle peut vivre selon sa propre vérité, se déconnecter des considérations culturelles, sociales et religieuses.

Par suite de conflits émotionnels, la personne peut se trouver obligée d’adopter une attitude plus introspective, même mystique. Il peut y avoir des problèmes sexuels, obligations, décision  d’abstinence pour réaliser un but spirituel. L’esprit doit se développer à contre-courant des besoins naturels, on doit transcender son moi essentiel,  on est potentiellement libéré des exigences compulsives habituelles.

Si c’est Vénus qui est rétrograde à la naissance et, c’est le cas le plus courant (le Soleil est dans les parages à moins de 45°, elle va vers le début de la conjonction subjective, influencée par le Soleil. Mars agira attendant que Vénus  lui donne l’autorisation, (ce qui se produira théoriquement mieux quand Vénus redeviendra directe  par progression), en attendant il se peut que la personnalité soit peu intéressée par ce qui concerne Vénus en général, il y a une petite atrophie de la question vénusienne (amour, plaisir de la vie) tant chez l’homme que chez la femme, mais cela peut être sublimé par l’art qui est moins terrestre . 

Si Mars est rétrograde à la naissance, le côté agressif est moins développé, la personne est plus soumise et est moins portée à la contestation, elle se laisse dominer plus facilement. Elle peut sublimer aussi par le sport, par le travail,, cela dépendra aussi de la place de Chiron qui apprend aux autres dieux  plus que par l’art de se battre.  Cette année les retrogrades natales auront peut-être du mal à comprendre cette furieuse envie de matérialisme et de sensualité qui s’emparera des humains qu’ils côtoient.

*Astronomiquement, Mars devient rétrograde quelques degrés avant 180°, et il est opposé au Soleil et, comme Vénus ne s’éloigne jamais de plus de 45° du Soleil elle ne peut donc être en conjonction avec un Mars retro, par contre Mars peut être en conjonction avec une Vénus rétrograde.

http://versusconformita.livehost.fr/2016/06/19/venus-dans-le-signe-du-cancer/

 

 

Vénus en 2019

Cette année Vénus fera une conjonction  avec Jupiter en Sagittaire à 16° le 22 janvier, trigone à la lune, au moment de la pleine lune  entre le Soleil en Verseau et la Lune en Lion. 

En partant de fin Scorpion en janvier, on retrouvera Vénus en Scorpion au mois de décembre 19, elle aura fait le tour du zodiaque sans rétrogradation à raison d’un mois environ de transit par signe, en suivant la route du Soleil  avec un décalage.

Vénus est Lucifer jusqu’au 13 et 14 août, date à laquelle elle fait enfin une conjonction avec le Soleil à 19° et 20°, une Vénus qui est toujours avant le Soleil dans le signe précédent ou juste avant lui (en degrés), ce qui est considéré comme une Vénus “libérée”. C’est très significatif du désir de vivre selon ses envies, sans freins, ni contraintes, aussi vous pourrez vous exprimez un peu plus librement, en tout cas vous en aurez envie. Elle rencontre ensuite Mars pour son retour à l’inter-cycle, en Vierge à 3° le 24 août 19.

Cette avance directe cependant est positive dans le sens où il n’y a pas de tergiversations, les choses sont directes, franches, droites, l’énergie circule librement : les désirs sont exprimés et peuvent être satisfaits. C’est le moment de déclarer sa flamme !

Vous préférez peut-être que je vous parle de vous , aussi on va se demander quel est le symbolisme de Vénus et de Mars dans le thème personnel ?

On se pose  les questions : vers quel type de femme un homme est attiré et , à quelle type de féminité se rattache  une femme,  Vénus étant le symbole de la femme, et Mars de l’homme dans la relation amoureuse, ainsi que le secteur V du thème.

Pour un homme, Mars parlera de sa virilité et de son  comportement face aux femmes : timide, tendre, sensuel, agressif, cynique,Vénus manipulateur, fidèle, sérieux, infantile, don Juan. 

Selon Jung, on parle d’ Anima pour un homme (une sorte de yin selon le Tao) et pour une femme d’ Animus (une sorte de yang selon le Tao). Pour les deux, on se posera la question de savoir quel sera leur propre capacité à agir, réagir et combler les désirs de leur Vénus personnelle,  étant alors le symbole de leur  plaisir, de leur bonheur, car il y a une grande différence entre une Vénus en Bélier (sous la coupe de Mars) et une Vénus en Cancer (sous la coupe de la lune). 

Vénus et Mars dans notre thème correspondent aux exigences personnelles, Vénus déterminant le caractère et les désirs particuliers et Mars gouvernant l’impulsion à agir selon les désirs de Vénus, ses caractéristiques  particulières. Vénus indique une composante du caractère de base de l’être : la force et la qualité de ses jugements dépendront de la valeur que l’on accorde à la situation, ou à la personne (en résumé le sens des valeurs, le jugement de valeur, c’est Vénus).

Ensuite, on verra si elle est rétrograde, ceci lui affectant un poids karmique, car le transit des nœuds marquera un moment important dans la vie, à chaque retour tous les 18 ans et demi, puis demi-retour inversé tous les 9 ans et, par aspect de carré tous les 4 ans et demi environ . 

Par progression, une Vénus rétrograde pourra durant la vie, devenir directe, comme une Vénus directe peut devenir rétrograde quelques jours (années en progressions) après la naissance : ceci déterminera un nouveau comportement et, par conséquent des actes qui entraineront des conséquences. Si elle redevient directe, elle sera plus à l’aise, le porteur ne se sentira pas obliger d’en faire des tonnes, pour exister. Rétrograde, elle pourra être décalée dans les situations de la vie amoureuse.

Rappelons le rôle de Vénus en rapport avec l’argent, car maitresse du Taureau ou du “comment gagner son argent par son travail”, et  Vénus, maitresse de la Balance, qui régit la rencontre avec l’autre, les autres et s’occupe du vivre ensemble, de l’harmonie, de la justice.

Mars gouverne  l’impulsion à agir, la libido (selon son caractère particulier avec ses exigences particulières).

La conjonction Vénus-Mars n’est pas rare dans un thème puisqu’elle se produit tous les deux ans démarrant un inter cycle fondateur d’une ambiance qu’elle développe durant son trajet tout au long du zodiaque avec un carré croissant un carré décroissant, son opposition à la conjonction. La dernière et la prochaine se déroulera en Vierge, qui sera encore le départ d’un cycle.

Si les deux planètes sont conjointes dans le même signe, il faudra analyser laquelle des deux à le plus d’affinités avec le signe car elle prendra le dessus, même si elle n’est pas la planète la plus lente des deux, en somme si Vénus est en Balance ou en Taureau conjointe à Mars, elle sera dominera Mars, tandis que si Mars est en Bélier avec Vénus, c’est Mars qui aura le dessus.

Si c’est dans le thème d’une femme ou d’un homme ce sera différent : avec un Mars Bélier la femme sera peut-être définie comme une “amazone”, avec un yang fort ou un Animus fort, souvent accompagné d’autres indices comme un Uranus fort,  ce qui dans les sociétés traditionnelles patriarcales a été un inconvénient.

Chez un homme, un Mars en Cancer ou en Poissons, sera dit faible, car donnant une forte Anima, mais cette notion de force est discriminante car c’est une vision traditionnelle de la personnalité. On peut trouver ailleurs dans le thème d’autres indices de force, et de sévérité comme un Soleil fort.

Actuellement les femmes aiment les hommes qui manifestent leur yin.

Aspect Soleil-Saturne du 1 et 2 janvier

Nous avons ce mois-ci une conjonction Soleil-Saturne en Capricorne. Elle est exacte entre le 1 et le 2 à 11° mais elle influencera durant au moins quinze jours donc sur une quinzaine de degrés.

Saturne en Capricorne  a un rapport de sympathie avec son signe, c’est son influence qui prévaudra. C’est la sévérité, l’ordre, la rigueur, l’économie,  et la morosité, la solitude, le silence, la frugalité, et l’absence de fécondité ; l’efficace, le certain, le connu, l’établi mais dans l’austérité , le contrôle, l’endurance, la patience, la durée, c’est Saturne : un mauvais moment à passer, il faut en profiter pour ranger ses affaires et sa maison, faire un régime, travailler à des tâches utiles, réparer, mais il ne faut pas attendre de cadeaux.

L’intérêt de Saturne est qu’il rythme notre vie, tous les 7 ans de ses aspects à lui même dont l’importance est plus ou moins déterminante : Saturne structure, nous cadre, nous oblige à prendre nos responsabilités à bras le corps. En cela, il nous met face à nous-mêmes, broyant notre mauvaise foi, notre manque de courage, notre pseudo sécurité intérieure faite de faux semblants. Saturne dans un signe ou dans une maison,  fait de l’ombre, c’est même ce qu’on appelle en psychologie « l’ombre » à savoir quelque chose qu’on n’accepte pas en nous, qui nous déplaît, qu’on n’accepte pas non plus chez les autres.

Les limitations, les interdictions qui nous agressent , les murs qui se dressent devant nous, les portes qui se ferment, c’est Saturne. Les échecs, les combats, les rivalités, les peurs,  dans la maison où il se situe et celle dont il est le maître, c’est Saturne appelé le “seigneur du karma”. Le karma, c’est ce que nous devons vivre envers et contre tout, ce que nous avons choisi de faire malgré nous et,  pour cela  il faut souvent sacrifier pas mal de choses : c’est le sens de Saturne. Il est sans compromission, c’est sa spécificité. Il semble souvent injuste, et dans le sens de  fatalité, il l’est.

Dans nos thèmes personnels, le retour de Saturne à la place natale  dans nos vies tous les 29  ans  , signifie un passage obligé pour déconstruire en nous ce qui ne convient plus et, nous reconstruire sur des fondations plus solides  édifiées en conscience. Après le passage de Saturne, une transformation s’est accomplie, elle est définitive.

Lorsqu’il passe par transit sur l’ascendant c’est une période très fatigante qui peut être déprimante, et très difficile à vivre sur le plan physique, il faudrait se faire aider dans ces moments là jusqu’à ce que le transit finisse et en tirer  profit. On remet les fondements de sa vie en question, on se raidit dans des positions qui ne sont pas forcément justes,  pour se rassurer… alors qu’il faudrait au contraire laisser-aller.

Lorsqu’il est sur l’ascendant dans le thème natal, il donne un caractère type Capricorne qui efface  le véritable  ascendant.

Le trigone rend pugnace et construit, il donne cependant de la froideur et du cynisme, de la morosité, du pessimisme (Jean-Paul Sartre).

Saturne n’apporte que du travail dans le meilleur des cas, et heureusement les saturniens aiment cela.

Le saturnien rétrograde est un rebelle qui refuse l’autorité des autres, mais qui n’en manque pas.

Dans tous les cas le rapport entre Soleil et Saturne  agit fortement sur l’absence de lien épanouissant père-enfant.

Cependant pas de panique, ce transit se produit au moins deux fois l’an dans le signe où se situe Saturne qui reste deux ans et demi dans un signe, ici ce qui est plus sensible est le fait que l’axe nodale est aussi dans l’axe Cancer-Capricorne avec le nœud  sud en Capricorne (retour de choses, gens, vie du passé).

Les événements nous confirme que les gens refusent le changement merveilleux qu’on leur propose, parce que c’était mieux avant.

 

*Ne vous focalisez pas sur l’orbe entre le Soleil et Saturne  du moment que les deux planètes sont dans le même signe,  voir aussi l’article : http://versusconformita.livehost.fr/2018/07/21/lopposition-soleil-cancer-saturne-capricorne/.