Période pré rétrogrades dites d’ombre

En astrologie, la période pré retrograde  se produit à la fois avant et après la période rétrograde d’une planète, commençant quand la planète passe le degré du zodiaque d’où elle va retrograder et finissant quand elle passe le degré d’où est partie la station retrograde.  

Ces périodes d’ombre sont parfois appelées “ombres rétrogrades”. Le concept a été défini pour la première fois par l’astrologue Roxana Muise dans les années 1980.

Ces périodes sont importantes car elles sont essentiellement perçues comme une extension de la durée opérationnelle de la période rétrograde de la planète.

Au lieu de la période rétrograde commençant le jour où les stations planétaires sont rétrogrades, les événements et les circonstances associés aux rétrogrades commencent à se développer dès que la planète passe le degré pré-rétrograde, qui correspondra au degré final rétrograde.

Au lieu que la période rétrograde s’achève le jour où les stations planétaires sont directes, les circonstances entourant la rétrogradation sont considérées comme se poursuivant jusqu’à ce que la planète dépasse le degré d’ombre post-rétrograde, c’est-à-dire le degré où elle a stationné rétrograde à l’origine.

Les périodes d’ombre peuvent être identifiées plus facilement en utilisant des éphémérides. Nous utilisons des extraits des éphémérides suisses du blog.

Le point important est que pendant toute cette période,la planète passe et reste dans le même segment du zodiaque, raison pour laquelle ces périodes sont considérées comme liées.

La période pré rétrograde est reconnue comme s’étendant au-delà des trois semaines de la période rétrograde réelle, élargie pour inclure deux périodes avant et après la période rétrograde partant du degré de retrogradation et durant  tant qu’on n’est pas revenu au degré d’où est partie la retrogradation.

 

Vénus entre en Cancer carrée Chiron, Mars en Lion carrée Uranus

Vénus entre en Cancer du 4 au 29 juillet 2019, tant mieux pour les Cancer, c’est un peu de douceur au milieu de l’influence de l’opposition  Soleil-Saturne.

La maternité, le foyer sont en pole position, le patriarcat doit s’incliner !

 Tout le monde sait que Vénus c’est l’amour, l’affectif, mais moins que la planète est en rapport avec l’argent, la maison II et le Taureau.

Donc, il y a toujours une dualité dans les caresses de Vénus : sont-elles totalement désintéressées ?  Dans le signe du Cancer,  il s’agit de la vie familiale, de  la Lune, les besoins , mais aussi de la restauration, puisque le Cancer concerne les métiers de bouche.

Mais Vénus va faire durant quelques jours un carré  avec Chiron en Bélier.

Que peut faire Vénus en contact avec Chiron

Zane Stein, le découvreur américain de Chiron, est celui qui parle le mieux de cette planète : Chiron est à la fois un éveilleur, un enseignant , un médecin et un musicien et un guerrier ; il ne faut pas dissocier toutes ces facettes en en faisant seulement un médecin ! Zane Stein, insiste sur le fait que Chiron était le précepteur des dieux, donc quasi parfait.*

“Ceux qui ont un aspect entre Vénus et Chiron sont sur terre pour nous apprendre toutes sortes de choses sur nous-mêmes et nos systèmes de valeurs ; ces individus voient clair à travers les valeurs fausses, les conventions de la société, les rôles que les gens se donnent. Ils développent la faculté de percevoir des valeurs durables plutôt que celles instituées par une culture particulière, de voir la beauté inhérente aux choses plus que celle définie par la société, de voir la valeur des gens autrement qu’en fonction des rôles qui leur sont arbitrairement assignés par leur classe sociale ou leur sexe. Ils veulent vivre les vraies valeurs de l’existence, suivre leur propre voie – et tant mieux si vous voulez les accompagner.” 

“Le carré de Vénus à Chiron peut constituer un cas extrême d’incapacité de l’individu à accepter son anima et accentuer les déséquilibres sexuels” (féminin + guerrier ne font pas toujours bon ménage, chez un homme). “L’homme peut être macho ou inversement basculer dans le féminin, toujours avec des problèmes relationnels  Ce serait plus facile pour les femmes”. ZS

Il s’agit d’un carré croissant, qui demande l’action, Chiron situé  dans cet autre signe cardinal de commencement des choses, insistera pour qu’on soit un peu plus entreprenant, en même tant qu’ouvert.

Ce carré  exaltant d’un côté l’agressivité de Mars, et de l’autre la féminité du Cancer, met en exergue (par exemple) la question de la Procréation Médicalement Assistée et de la Gestation Pour Autrui, qui va être débattue au parlement , mais aussi impérieusement la question des féminicides.

“Pour beaucoup l’impératif personnel sera de démontrer à la société comment et pourquoi elle se trompe, d’enseigner aux autres à mettre de vraies valeurs à la place des fausses. ” ZS.

Le tout est de savoir quelles sont les vraies et les fausses et si les valeurs se discutent ou pas !

Ce transit dans un thème de naissance n’est pas anodin, les individus qui naitront ce mois-ci en Cancer vont avoir un caractère bien trempé entre l’opposition Soleil-Saturne du 2 juillet qui dure jusqu’à la pleine Lune  du 9 juillet incluse , à 17° exactement et, le carré de  Chiron à 6° à Vénus à 7° le 10/7.

Mais Mars, le compère de Vénus, son bras armé, vient d’entrer en Lion, et les signes du Lion et du Cancer  sont complémentaires mais opposés : la Lune et le Soleil, le Yin et le Yang.  Mars à 5°  fait un carré s’appliquant à  Uranus à 6°, le 10 juillet, indiquant que de nouveau nous sommes dans la violence des contestations idéologiques. Attention , car c’est un aspect de fanatisme, car Uranus pour faire passer ses idées n’hésite pas à employer la force (révolutions et manifestations) .

Mars en Lion n’est pas prés de plier : le 24 août Vénus et Mars se rejoignent en Lion pour leur conjonction qui n’arrivent que tous les dix-huit-mois !

Et, je rappelle que Jupiter est toujours rétrograde, ce qui ne lui donne pas  assez d’énergie pour agir avec sa bienveillance naturelle.

Avec Mercure en conjonction, et rétrograde il s’agit bien de débats d’idées  (copies du Bac non rendues par les professeurs), déplacements pour signer des accords léonins , des accords qui sont considérés comme non-démocratiques par beaucoup.

“Ce qui est en haut est en bas,” et ne pas s’en inquiéter, c’est ne pas s’inquiéter de soi-même, car “si vous ne vous occupez pas de votre Mars, d’autres s’en occuperont à votre place”.

J’entends : “je ne veux plus savoir ce qui se passe, il faut s’alléger “, le yoga est parfait pour faire silence en soi et pour s’élever au dessus des contingences, mais peu sont capables de le faire et,  on ne peut pas toujours laisser les responsabilités aux autres : Saturne est en domicile en Capricorne en ce moment et pour plus d’un an encore, et Saturne ce sont les limites et les prises de responsabilités , c’est un moment clé !

Sur le plan personnel, il faut vivre en conscience, et le bouddhisme ne dit pas autre chose : profitons du trigone Soleil-Neptune pour aligner nos chakras.

*Je rappelle la mythologie de Chiron, d’où est tirée son symbolisme : dieu immortel, Chiron était condamné à souffrir d’une blessure inguérissable, tandis que Prométhée, prisonnier d’Hercule, était  lui, dévoré par les vautours parce qu’il avait dérobé le feu, pour le donner à la race humaine. Jupiter  le relâcha à la condition que Chiron descende dans le monde souterrain de Pluton. Chiron apparait comme un symbole de l’éveil puisqu’il sacrifie son immortalité pour permettre la transmission du feu- la lumière, l’amour ! Et, c’est cette facette de Chiron, qu’il faut retenir en astrologie humaniste et karmique ! Il est la clé qui mène de Saturne, le vieux monde obsolète à Uranus, le nouveau. Mais à la différence d’Uranus, il le fait en étant un canal, non un révolutionnaire ! Exemples de personnalité ayant le carré : Peter Fonda, Bruce Lee, Liberace, Brooke Shields, Edgar Degas, Louis Pasteur, Sophia Loren,  Rimski-Korsakov, Fats Domino, Clouzot…

 

Signe du Cancer en 2019

 Cette année, le signe du Cancer contient  toujours le nœud nord et ce jusqu’au 31 mars 2020.

Au moment de l’entrée du Soleil, il y a encore Mars en Cancer conjoint à Mercure et au nœud nord.  Jupiter en Sagittaire, est rétrograde jusqu’au 12 août 2019.

Les propos de Mercure peuvent être agressifs, et les rapports sociaux difficiles, Jupiter étant en carré avec Neptune et en opposition à Vénus. Il ne faut pas trop en augurer, pour les natifs du début du mois. Par contre à la nouvelle lune, le t carré disparu, tout va un peu mieux, c’est L’opposition Soleil Saturne de la nouvelle lune qui prend la place pour les contrariétés : “famille, je vous hais”, le symbole du pére et de l’autorité est dans la danse des planètes.

Comme Neptune est en trigone avec Mars et Mercure en Cancer, et en sextil avec le groupe Saturne /Pluton/noeud sud,  l’action se teinte d’une idéalisation forte qui re met les valeurs comme la famille, et la patrie au premier plan, cela se faisant en concordance avec le transit des nœuds dans l‘axe Cancer-Capricorne.

Lors de la nouvelle Lune, le 2 juillet à 19h23, aura lieu une éclipse totale de Soleil à 10°38. Elle sera visible au Chili, mais  nous la vivrons tous en tant qu’occultation du Soleil par la Lune avec,  Mercure et Mars qui se suivent en Cancer : des idées impulsives, des moments émotionnels, des pensées rapides, des grands moments d’émotions sont à prévoir, qui auront des conséquences durant les six mois qui suivent. Lors de l’opposition Soleil-Saturne, du 2 juillet 2019,  les valeurs patriarcales de Saturne seront en conflit avec l’idéal du du Cancer et de la Lune.Mercure, Jupiter et Saturne sont rétrogrades.

Cette opposition, il faut le souligner, ne se produit qu’une fois l’an mais avec une orbe de 10°, elle a  son importance du fait du poids de Saturne, ressenti par les saturniens en premier lieu, et elle est hautement karmique : limitations et conflits, et attention au muscle cardiaque , c’est le moment de faire attention. Les enfants qui naitront à ce moment-là seront séparés d’avec leur père ou mère durant    l’enfance (cela peut se produire à cause du travail, mais aussi du divorce, la santé d’un parent, ou ils se sentiront abandonnés alors qu’il n’en est rien (parents immatures).

Ils auront des difficultés pour se réaliser  car les portes seront souvent , au départ de leur vie, fermées devant eux sans raison apparentes,  et ils devront lutter pour réaliser leurs désirs : cependant rassurez vous, les aspects Soleil Saturne donnent la “gnak”, et font les lutteurs, comme Johnny Hallyday, Michel Polnaref, Bill Clinton, Victor Hugo ; il est vrai que trois sur quatre ont vu leur père s’évanouir dans la nature, et que Michel Polnaref a détesté le sien qui était un être autoritaire et sévère, d’où la fuite aux Etats-Unis. On peut ajouter Mireille Mathieu et Françoise Dolto (quinconce), (et sa mère Madame Detmers, opposition) qui  ont été parentifiées. L’opposition semble moins violente que le carré parce qu’elle permet de mettre à distance, et rend particulièrement critique envers le Soleil en tant qu’idéal de père, de mari, de patron., notamment quand  Saturne est rétrograde comme actuellement. Voir blog

D’autre part, du fait de l’axe des nœuds dans l’axe Cancer-Capricorne, la conjonction de Pluton/Saturne  (exacte en janvier 2020) indique l’importance karmique de tout ce qui se passe dans le secteur  (en janvier, il y aura une conjonction exacte) .

Si vous avez des planètes rétrogrades dans ces signes, cela amène des rendez-vous karmiques dans votre vie, ce karma peut être appelé “boomerang”. Vous n’avez pas écouté les petites voix qui vous indiquaient quelques fois le chemin  à suivre et on vient vous le dire, en vous testant une fois de plus.

Quinze jours après l’eclipse totale (le 17), se produira une éclipse partielle de Lune qui ravivera, les affaires de la nouvelle Lune. A ce moment-là, comme Mercure et Jupiter seront rétrogrades, ce sont encore les rapports sociaux et interpersonnels qui sont impliqués. Mais Mars  en Lion conjointe à Mercure, sera en harmonie avec Jupiter, un moment pour réagir dans le secteur de votre thème où se situe l’aspect.

Ceux qui ne sont pas concernés attendront la fin de l’année 2020 où Jupiter et Saturne seront en conjonction en Verseau, où ils entrent ensemble, et là, cela pourra concerner les finances avec Uranus en Taureau ! Les Cancers seront débarrassés des efforts que demandent les nœuds, car ceux ci seront dans l’axe Gémeaux – Sagittaire au prochain solstice de juin 2020 : le prochain anniversaire verra un nouvel axe de nœuds.

Signe du Cancer en 2018-2019

Action de Neptune en maisons

Le 23 septembre 1846, grâce aux  « Principes mathématiques » de Newton mort depuis cent-dix-neuf ans, Le Verrier (1811-1877) découvrait Neptune, mathématiquement parlant. “Ses calculs avaient été envoyés par courrier à un certain nombre d’astronomes de divers pays, afin qu’ils pointent leurs télescopes dans la bonne direction”.

Parmi eux, l’Allemand Johann Galle, de l’Observatoire de Berlin : la nuit même qui suivit sa réception du mémoire de Le Verrier, il vit dans l’oculaire la nouvelle venue, Neptune, aujourd’hui encore, la plus éloignée des planètes solaires” (Pluton étant une naine).*

Astrologiquement parlant, Neptune est une planète difficile à cerner, c’est la raison pour laquelle les astrologues ont choisi de lui donner la régence du signe des Poissons, qui jusque là était conférée à Jupiter (résultat : il y a une action extravertie symbolisée par Jupiter et une introvertie symbolisée par Neptune).

Hadès, astrologue traditionnel, comme d’autres, adopta l’exaltation de Neptune en Lion, ce qui met la chute en Verseau, ce avec quoi je ne suis pas d’accord étant donné que les Verseau, comme les Poissons sont souvent de vrais humanistes se tournant vers la médecine, le soin aux autres mais à la différence des Poissons, ils ne se servent pas du levier de la foi, même s’il y a du sauveur dans les deux signes. Le Lion, signe de feu, signe de l’ego est trop différent de Neptune  avec laquelle, on  voit pas d’affinités puisque Neptune est une planète régnant sur les océans, les liquides, ce qui est bien le contraire du Lion qui affronte dans la lumière. D’ailleurs, les astrologues humanistes ont généralement mis les exaltations et les chutes  de côté, toutes ne sont pas mauvaises cependant, comme Vénus exaltée en Poissons, par exemple (voir article sur les maitrises).

“Les valeurs de Neptune ne peuvent être comptées…ce ne sont pas des valeurs matérielles. Débouchant sur l’indéfini, elles sont propres à conduire, comme toutes les planètes invisibles, vers l’invisible, vers l’infini. Neptune conduit vers l’espoir, à travers le voile de la matière, elle débouche sur une foi.” Hadès*

Neptune, c’est la quête de sens : dans la maison où Neptune se place, la personne ressent inconsciemment, qu’il faut qu’elle agisse dans l’acceptation du sacrifice, le sacrifice étant une façon de fuir le combat, et d’accepter une fatalité. C’est le contraire de Mercure qui réfléchit. Les aspects de Mercure à Neptune  produisent une perte de lucidité, une confusion (en particulier le carré et la conjonction) mais aussi montrent une voie neptuniene ( d’après Germaine Holley).

Pour faire court et synthétique, il y a deux dimensions dans Neptune : celle du don (don de soi ou talent) et celle de la fuite, sans doute par incapacité à affronter les situations de conflits. 

Le don de soi à l’autre ou le don pour l’art sont identiques en qualité car,

«Neptune est de la nature de l’absolu, on peut le rattacher à l’amour transpersonnel ou la quête d’amour de l’être humain. Il est gouverneur du chakra de l’Éveil.

Mais, il apparait nettement en tant que significateur de l’arriération mentale en dissonance avec La Lune ou Mercure, et on le voit à l’origine de la mort d’enfants jeunes qui semblent avoir eu un destin sacrificiel, il joue un rôle important dans les crises de délire mystique en particulier.

On constate son transit dans les formes amibiennes ou infectieuses des maladies ainsi que dans l’anémie ou dans les crises de boulimie. Il joue un rôle important dans la qualité des défenses immunitaires ou dans leur déficience.» Irène Andrieu.

Tom Lescher, astrologue américain, annonçait à l’entrée de Neptune en Poissons début février 2012, que probablement nous aurions l’extension de maladies infectieuses et microbiennes ce qui est bien le cas (réapparition du Virus Ebola, de la tuberculose, grippe aviaire”. Or, «ce qui est marqué par Neptune à tendance à grandir (grossir) » Hadès. 

Dans les maisons d’un théme, voici briévement ce que fait Neptune :

En maison I, dans chaque situation on essaie d’imposer notre volonté face au monde extérieur, ici on est dans l’affirmation, c’est Mars qui veut s’affirmer, mais avec Neptune, on veut éviter l’incarnation. On se sent dominé par des forces plus puissantes : plus il est proche de l’ascendant plus il est fort.  Les artistes  ont souvent un fort Neptune. 

C’est la volonté de la mère qui prédomine, une mère avec des problèmes, comme l’alcool, la drogue, il y a fusion avec elle, on a du mal à se décrocher. Il y a toujours un rapport avec l’élément liquide.

Il peut y avoir un problème d’identité, de profondes rages inconscientes. Si Mars est affaibli, le porteur peut être profondément manipulateur ; c’est le tréfonds de l’inconscient, la personne recherche la fusion masquant sa puissance, avec la tendance à la victimisation pour se faire écouter des autres : cette capacité à chercher à plaire commence dans l’enfance. Par effet miroir, on bâtit son sentiment d’identité. Il peut y avoir la manipulation inconsciente de l’impuissance en puissance (triangle de-victime bourreau-sauveur). Il y a nécessité de se construire un ego fort. On doit passer de l’impuissance à la création, voir s’il y a d’autres planètes pour faciliter, comme Jupiter qui a une tendance à l’amplification. Cette position favorise le développement de maladies comme l’asthme, l’allergie.

L’Ascendant Poissons, différent de Neptune sur l’ascendant, est une carence par rapport aux vies antérieures.  On évite les challenges, les prises de responsabilité, il y a du fatalisme, de la nostalgie, on peut se mettre en danger, on est spectateur, on n’imprime pas sa route, on fait ce que les autres veulent de nous (dans le but de se racheter de quelque chose d’inconscient par l’ oubli de soi). Chez les personnes dépressives Saturne aspecte souvent Neptune. On peut se protéger avec un Saturne fort, il faut avoir l’instinct de conservation.

La Maison II  est le patrimoine de l’individu et concerne l’autonomie matérielle, et la formation des valeurs, elle nourrit la maison I, décrit le corps physique, la capacité à se nourrir, vêtir. L’argent (pour la plupart) c’est le prix que l’on fixe à nos productions, c’est le symbole collectif de la valeur personnelle. Neptune n’est pas bien en Maison II, maison du Taureau, de terre d’où gaspillage d’où difficultés financières, difficultés à gérer, achats compulsifs. L’argent n’a pas d’importance. Ici, ressort le fait que c’est une planète d’inertie poussant à la paresse, à se nourrir de fantasmes. Avec Neptune, il y a quelque chose qui s’est mal passé dans les vies antérieures. Positivement, cela donne le talent et fait les artistes inspirés, qui doutent cependant de leur valeur et les autres prennent les choses en mains,  puisque la personne n’accepte pas son autonomie financière.

La Maison III est la maison de l’apprentissage, celle de la proximité immédiate, on commence à définir des différences, on forge sa personnalité : Mercure structure et Neptune, c’est le contraire. Il y a manque de concentration, erreur, mensonge (mythomanie), pour éviter les problèmes. Positivement, on voit en images, émotions, on a des dons poétiques, boulimie de lecture, inspiration : classé mauvais élève au départ parce qu’on sait tout, mais qu’on n’aime pas la façon d’apprendre,   une sorte d’autisme Asperger, cela ne reflète pas le manque d’intelligence : souvent Neptune en maison III, sacrifie ses études pour faire autre chose. Neptune ici donne des difficultés avec les frères et sœurs. On absorbe tous les Neptune des autres, il faut éviter de croire qu’on est incompris, on a tendance à attendre le sauveur.

Maison IV où se trouvent les racines de l’inconscient, géniteur invisible, père spirituel dans les mythes, maison mystérieuse et endroit sombre, avec Neptune dedans, c’est le père qui est le sauveur, mais il est sombre ( demander au consultant son ressenti, cela peut être la mère aussi) . Si c’est en Poissons, il y a un lien fort. Un des géniteurs est  impuissant, alcoolique, malade ou très flou, ou toujours absent à cause du travail. D’après Hadès , la situation de Neptune en maison IV « peut marquer une forte intuition et des dons supra normaux ».

Il faut le mettre en paralléle avec la Conjonction Soleil-Neptune : enfant qui cherchent leur père (Soleil = père), il y a un manque de lucidité. L’inaccessibilité du père solaire est le miroir du paradis perdu : « on veut rester dans une fusion, qui n’est pas possible, on veut sauver, on projette sur les hommes. On peut également  avoir le sentiment d’avoir perdu son pays, ce sont les éternels voyageurs et, on peut se sentir de nulle part, idéaliser sa vie de famille. On fait une grosse projection sur les parents s’il y a amas de planètes, on a besoin d’une famille spirituelle.

Maison V : maison d’identité, l’enfant intérieur qu’on va rencontrer, il y a toujours une idée de sacrifice. C’est un karma d’Ego, pour dissoudre l’ancienne identité (celle de la vie antérieure), il y a idéalisation de l’amour, manque de jugement, narcissisme, enthousiasme et déception. La Maison V c’est la maison du Soleil : ici il ne sait pas ce qu’il veut . La maison V est le moyen d’exprimer ce qu’on est en maison I, c’est aussi la maison des artistes, car la création est un miroir de soi-même. Généralement, on a du magnétisme.

Exemple : Aspect Neptune/ Soleil conjoints  en maison V  de la créativité et karma d’ego. On a du mal à savoir qui on est, on demande à son enfant de combler ce vide, d’être comme soi, souvent il y a déception avec enfants à problèmes, non autonomes. Neptune demande le sacrifice de la mère qui l’a mis au monde, un peu comme Neptune en I ou dans le cas d’une grossesse accidentelle qui vous lie à un homme, ou bien, il y a difficulté à avoir des enfants.

Maison VI : On n’a pas envie de souffrir les contraintes de Maison VI, pourtant si on a trois planètes en Maison VI, on “doit” avoir une activité. Il faut voir Mercure, maitre analogique de la maison, c’est une maison spirituelle -toujours l’amour qui s’oublie – ancrant le divin dans la réalité. Les planètes peuvent avoir un comportement obsessionnel : on y voit le travail non désiré, la vie pénible, la personne victimisée ou bien le refus de travailler, la paresse, et refus de la notoriété, mais aussi l’idéalisation du travail (les  aides- soignantes, guérisseurs, infirmières, radiologue, soins liés à l’eau, comme personnel soignant dans les stations balnéaires, sages femmes, etc). On y trouve la maladie, le stress. Il faut donc accepter ses limites.

En maison VII : Avec Neptune ici, on a freiné sa personnalité pour que tout aille bien mais plus on avance, plus le karma social augmente, il y a une difficulté à être en contact avec les autres, les groupes, l’autre, le partenaire (compagnon neptunien ). La personne doit comprendre l’importance de l’engagement, il faut structurer la relation. On doit définir son identité pour ne pas aller chercher chez les autres.

En Maison VIII  « Neptune peut inciter à l’autodestruction. Neptune renforce les comportements de dépendance aussi bien interpersonnels, que vis-à-vis de l’alcool et la drogue du fait qu’elle renforce les déficiences de la volonté. Neptune amène aussi la dépression (comme Saturne). Si la personne arrive à surmonter les conflits, il s’agit plutôt de névrose, La psychose étant décelable par la rigidité du comportement, par le côté linéaire de la personnalité. Une personne incapable de vivre ici et maintenant, avec des planètes en maison VIII, a tendance à engendrer un univers basé sur le pouvoir et la sécurité et, tend à s’opposer à toutes transformations ». « Quand Neptune est rétrograde il peut y avoir délire mystique et hallucinations auditives, on le trouve aussi dans les cas d’incapacité sociale reconnues cliniquement, dans la mythomanie, et la simulation de maladie mentale (associé à une forme psychotique de la personnalité) ». Irène Andrieu. En tant que maison de l’âme,  Neptune peut, positivement, inciter à une vraie mystique, une créativité, une intuition.

En maison IX : face à la maison III, il s’agit de la religion, des études supérieures artistiques, des grands voyages maritimes, d’une imagination créatrice (surtout pour l’écriture), des grandes illusions et désillusions. Cette position « marque fortement l’idéal religieux et politique (vocation), tend au fanatisme, à l’intolérance ». Si la planète est près du MC, elle agit sur la maison X au niveau de la vocation qui peut aller de prêtre à gourou, mais elle ne peut donner ni la sécurité ni le pouvoir matériel. Rétrograde, elle incite à des choix erronés, la remise en question des religions instituées.

Maison X : Métiers neptuniens  (liés à l’eau, reliant les individus), artistes, professions comme en Maison VI mais choisies comme vocation (prêtre, gourou, chamane,naturopathes, œnologue, parfumeur…)

Maison XI : éloignement des amis, projets flous, influence la vie sentimentale en maison V, souvenirs transgénérationnels de pertes financières et autres, de migrations par la mer, femmes ayant eu des problèmes pour devenir mère (grossesse extra utérine qui est une “mémoire” transmise par les migrations)

En maison XII :  on est dans sa maison et pour cerner Neptune on doit voir quelle maison contenant les Poissons va participer à la montée spirituelle, ou à la précipitation dans le désespoir, car c’est la maladie ou la transcendance, mais aussi et toujours la créativité (ici dans la solitude). Le problème remonte à la nuit des temps, il y a quelquefois un complexe d’abandon. Neptune ici donne parfois une profession médicale, un don pour soigner.

Cet article n’est pas exhaustif, il a été fait d’après un cours de 2009 de Patricia P, astrologue, mes lectures d’Irène Andrieu dans “les bases de l’astrologie médicale” et “Astrologie et psychiatrie”, et d’ Hadès dans “Lune et Neptune ou les mystères de l’inconscient”,  de Germaine Holley dans “Comment comprendre votre Horoscope” et, mon observation.

*”Ces lois sont dites « universelles », car elles régissent tout aussi bien l’orbite de la Lune autour de la Terre ou de la Terre autour du Soleil que la courbe en cloche d’un boulet de canon ou la chute rectiligne d’une pomme.”

 

 

Savoir qui nous sommes avec les axes I/VII et Bélier-Balance

S’identifier, est un mot appartenant au vocabulaire de la psychologie, qui est ordinaire pour les spécialistes, mais pas forcément pour tout un chacun.

On cherche à se connaitre et comprendre pourquoi on suit des impulsions qu’on regrette ensuite, mais qui manifestent souvent ce que l’on ne sait pas de soi-même.

On se trouve tout bête et, on se demande : “pourquoi ai-je fait cela ?” ou “j’aurais du réfléchir”. Souvent, c’est la colère  (réflexe sain d’une personne qui souffre) qui donne le signal que cela ne va plus : on a patienté, on a négocié avec soi-même et les autres, mais rien de bon n’en est jamais sorti.

On s’est résigné, mais pourquoi ? Par nécessité, par fatigue et par faiblesse, quelquefois par loyauté ou par mauvaise foi, par manque de courage, par peur surtout et toujours.

Ces raisons sont bonnes, mais en fait, si on se connaissait bien, on n’aurait plus besoin de le faire. On deviendrait certes, plus intransigeant, on apparaitrait comme dur, cassant, si on savait dire “non merci, ceci n’est pas ou plus pour moi “.

Je sais qui je suis , lorsque je sais ce que je veux et où je veux aller mais aussi d’où je viens, mes racines (maison IV et signe de la IV) ;  à partir de là,  si j’ai besoin de protection et d’appui, de sécurité, je ne suis pas obligé non plus de céder à n’importe quoi et à n’importe qui. Cela s’appelle “être identifié”, et l’astrologie peut nous aider à le comprendre en cherchant où se trouve l’axe des signes Bélier/Balance,  axe dédié au “qui je suis” où se situe mon rapport avec “l’autre” , au descendant dans notre thème (qui est rarement sur l’ascendant-descendant personnel).

Nous allons  étudier un exemple des possibilités qui s’offrent à nous qui sont nombreuses, du fait des combinaisons des axes de signes et de maisons, et des planètes qui se placent dans les axes, le maitre de I et le maitre de VII, le maitre du Bélier, Mars, et le maitre de la Balance, Vénus.

Un rappel pour les débutants qui ont parfois fait des années d’astrologie sans pour  autant le savoir : il faut travailler par axes, puisqu’on les a groupé par spécificités (A. Ruperti), l’hémisphère nord étant le lieu de la formation de notre moi dans les maisons de I à VI (même si on y rencontre les autres) et l’hémisphère sud au dessus du trait,  étant le lieu où l’on est toujours en lien avec les autres dans les maisons VII à XII. 

Quelquefois, ceci se complique d’un second ascendant intercepté dans la maison I (Irène Andrieu) .

Voici l’exemple du thème de Macron avec le Verseau comme second ascendant, signe intercepté dans la maison I : dans ce cas, il faut s’intéresser au maitre du second ascendant, ici Uranus  . L’axe Bélier-Balance est ensuite ce qu’il va falloir étudier, or ici  il se trouve dans l’axe II/VIII dans une seconde  interception, qui contient en plus l’axe nodal. Ceci montre qu’il s’identifie à sa capacité à gagner de l’argent au noeud sud en Bélier et à en faire profiter son couple en maison VIII au nœud nord en Balance. Le fait que Pluton soit conjoint au nœud nord indique la puissance d’une planète très forte et pluton est le lieu de notre plus grand désir.