Charles Darwin a bouleversé nos croyances

Charles Darwin,  est celui qui après des voyages à bord du navire le Beagles a observé et déduit des comportements animaux que tout être doué de vie s’adapte à son environnement, pour ne pas  disparaitre, lorsque celui-ci change.

Cette théorie de “l’évolution des espèces” qui ne choque plus la plupart des esprits a retenti comme un coup de tonnerre chez les croyants de tout bord  qui croyaient ce qui est écrit dans la Bible qui dit que l’univers et l’homme avait été créé par Dieu en 6 jours.

En fait, comme toujours, les écrits religieux sont pris au pied de la lettre alors qu’ils  sont symboliques, et pas totalement faux d’ailleurs, puisque l’ordre d’apparition des espèces sur la terre y est totalement respecté.

Darwin a fait exploser ce schéma en expliquant que l’homme descendait notamment des grands singes qui étaient passés de la marche à quatre pattes à la stature debout pour se nourrir, et avaient ensuite évolué progressivement  sur un temps relativement court vers ce que nous sommes actuellement.

Cette théorie toujours valable, est fortement remise en question par les croyants intégristes de toutes les religions fondées sur la Bible  et continue à agiter plus que jamais les esprits au point que des Universitès americaines la réfutent au profit du “Créationisme” parce que que certains parents refusent le contenu  des sciences de la vie.

Quel thème avait cet homme qui fut,  à sont époque, l’objet de tant de moqueries ?  Né le 12 février 1809 au Royaume-Uni, mort en 1882, Soleil Verseau, ascendant Sagittaire, à deux jours de la nouvelle lune, la lune dite balsamique, celle de ceux qui ne sont pas encore, ou plus tout à fait de ce monde, qui doivent s’adapter pour y survivre tant ils sont différents dans leur façon de percevoir.

Uranus en exaltation en Scorpion, maitre de son Soleil , était conjoint à sa part de fortune, et  au nœud nord en maison XI,  maison de l’humanisme , preuve que le créateur  avait un projet pour lui ! 

Comme tout découvreur inspiré,  il avait Neptune à l’ascendant, rêvant de voyages en Sagittaire, mais de voyages d’études (Saturne conjoint). C’était un naturaliste passionné, fils de médecin et d’une famille de céramistes dont les œuvres sont recherchées (Wedgwood).

Naturaliste têtu, il s’accrocha à ses observations qui furent nombreuses : lorsque le bateau le “Beagles” qui le transportait s’arrêtait dans une ile ou un lieu inconnu, il demandait qu’on lui dise si les plantes et animaux présentaient un intérêt, puis il allait à la pêche aux informations.

Il a certainement inspiré Albert 1er, le prince de Monaco, (né le 13/11/1848 à Paris),  qui fit de sa passion de la navigation hauturière un  loisir très utile, et qui a  ramené de ses expéditions en mer des spécimens maritimes magnifiques, exposés au Musée océanographique de Monaco.

Son Mars au noeud nord (en Balance en X maitre de Vénus en Bélier) indique une personne agréable mais capable de lutter pour ses convictions, ici pour éclairer d’un jour nouveau la vision de ses contemporains.

Jupiter, maitre de son Ascendant se situe en maison III (une études techniques, petits déplacements), même si on ne peut pas dire que les Galapagos soient près de l’Angleterre, mais il avait fait de son bureau sur le bateau son domicile et ne sortait que pour ses découvertes.

Jupiter  Pluton et Mercure en conjonction se situent dans le signe des Poissons , qui évoque l’immensité de la mer bien sur. On revient à Neptune sur l’ascendant qui a donc toute son influence et Saturne qui montre son travail acharné en solitaire.

Sa thèse  n’a jamais été démentie par d’autres découvertes jusqu’à présent.

 

 

 

 

 

Partager avec: