La Lune noire ou Lilith, la femme amazone

Une autre mythologie dans sa symbolique place un vagin denté* sur le front de Lilith – lieu du troisième œil – ce qui explique pourquoi elle a tellement éLilith- Lune Noireté associée à l’érotisme, à la sexualité, au danger, mais ce serait une erreur d’en rester là ; d’innombrables livres sont écrits la-dessus, parmi lesquels ceux de  Joëlle de Gravelaine,  Laurence  Larzule, Philippe Granger,  Josette Bétaillole , Renée Leboeuf. 

Christian Drouaillet la voyait comme un accès à l’inconscient : un de ses rôles les plus important, est de nous obliger par des crises à aller vers notre nœud nord, celui de notre destinée positive, de notre épanouissement, après avoir surmonté  la source du manque, dans la maison et le signe dans lequel elle se trouve.

Lilith est solitaire, orgueilleuse, instinctive, indépendante, fantasque, libre, elle refuse le compromis. Égale de l’homme, elle ne veut pas faire de concessions, c’est à prendre ou à laisser. C’est le contraire de la femme-Lune de la société patriarcale, soumise et maternante.

Ses visages sont multiples : castratrice, dominatrice,  mais aussi initiatrice, médiatrice. Elle nous oblige à nous révéler à nous-même, elle préside et est nécessaire à la naissance de l’esprit

Les femmes très “Lune Noire” (Lilith angulaire ,en secteur I/IV/VII/X,  ou en aspect  à la  Lune ou Vénus) sont des êtres qui refusent la loi faite par les hommes et pour les hommes.  Lilith dit non et assume. Elle peut aussi comme Marilyn se servir de son magnétisme pour manipuler les hommes qui l’approchent, ce qui n’empêche pas qu’elle soit elle-même prise à son propre piège, et tentée par une relation “classique” : elle est alors dans l’ambiguïté .

La lune de Marilyn est en Verseau opposée à la lune noire et à  Neptune en Lion en secteur I, Neptune étant maitresse de Mars et Uranus, Uranus étant maitresse de la Lune. Vénus en Bélier signe yang est en trigone avec sa lune noire corrigée (la lune noire moyenne est dans le même secteur).

La Lune, à l’image de la mère dont elle est le symbole, s’absente mais nous savons qu’elle va réapparaître.  Avec La Lune Noire, il n’y a pas d’absence puisqu’il n’y a pas de présence. Il y a le manque, le vide. Le manque n’est ni absence ni frustration, mais génère le désir de.”

“La frustration appartient à Saturne qui prive, enlève, diminue, empêche, censure, occulte. La frustration dans un aspect Saturne/Lune engendre le besoin.”.

“Lilith symbolise nos pensées les plus secrètes, les pulsions que nous ne maîtrisons pas ou que nous tentons de rejeter. Avec la Lune nous nous laissons aller à nos pulsions émotionnelles, avec Lilith nous les combattons.”

Dans un thème masculin, comme dans un thème féminin la relation entre la Lune et Lilith est prépondérante mais il faut voir aussi  Vénus,  et Mars, en d’autres termes le yin et le yang, l’anima de l’homme, l’animus de la femme,  comment le féminin et le masculin sont dans toute personne. 

Une Vénus aspectée par la Lune noire pour un homme indiquera une attirance vers un type de femme Lune noire (angulaire comme Brigitte Macron dont le compagnon possède une Vénus opposée Lune noire) ; une Lune aspectée par la Lune noire, indique toujours  une femme libre et indépendante ( parfois cynique et cruelle) dont les enfants , ne sont pas la préoccupation  et qui  souvent a  des problèmes de fécondité, et bizarrement de sexualité.

Le besoin et la frustration peuvent trouver des accommodements, des adaptations par des mécanismes de défense allant de l’homosexualité à l’absence de sexualité,en passant par le S.M qui peut être sublimée dans l’art ou le mysticisme (vie religieuse).

Deux thèmes, celui du président et celui de son épouse Brigitte, peuvent vous faire comprendre le rôle fort de la Lune noire dans l’interaction de deux personnes.  La Lune noire attire, magnétise.

Il est évident que les hommes dont le Soleil est aspectés par Lilith sont  handicapés dans l’expression de leur personnalité dans une sorte de castration psychologique, en rapport avec le père, ce qui est le cas d’E.Macron dont le Soleil est opposé à la Lune noire.

Chez Emmanuel Macron, la Lune noire en Gémeaux, signant l’éternel adolescent frustré, en secteur V de l’amour, de l’expression de soi, de la créativité, des enfants, est placée en opposition à sa Vénus en secteur XI conjointe Soleil, Mercure et Neptune, donc  un idéal romantique fort. Jupiter en Cancer rétrograde indique les obligations vis à vis des enfants que sa Lune noire en Gémeaux, (signe immature, de jeunesse) en conjonction avec Jupiter, refuse. On a comme second indice, son Mars rétrograde (en rapport avec la lune noire en semi-sextil) carré Lune , elle en exaltation en Taureau (les joies du foyer), et Mars carré Uranus (l’indépendance, la rébellion, l’inefficacité des actes par incapacité à se soumettre aux règles) avec une lune opposée Uranus (froideur, les valeurs du foyer opposées aux valeurs de liberté).

Brigitte Macron possède une Lune noire en secteur I. Si elle est fortement lune noire, ce n’est pas la position  idéale car ici cela veut dire qu’elle ne conscientise pas qui elle est, son “je”, l’autre lui donnant naissance en quelque sorte, ce qu’ on peut bien  comprendre lorsqu’on voit qu’elle l’a suivi  jusqu’à l’Elysée bien qu’étant une femme  yang Bélier ; la question de la lune noire en Vierge, signe de discriminant, est corroborée par une Vénus rétrograde.

*Les textes sur Lilith sont dispersés et contradictoires, car selon le Zohar elle fut à la fois la mère et l’épouse d’Adam. Dans la tradition kabbalistique Lilith est le nom de la femme avant Ève, non pas sortie d’une côte d’Adam mais issue directement de la Terre et par conséquent l’égale (dans les nouvelles traductions on a dit que c’était une erreur d’avoir traduit cela différemment.

* Le vagin denté fait aussi référence en psychologie à la femme-mère castratrice, dont le fils doit se détacher pour exister s’il veut vivre sa sexualtié

*Extraits du livre de Josette Bétaillole : ” Astrologie Pratique de l’amour “, Photo de présentation du film “Dark Sails”

 

Lilith , la lune noire est entrée en Verseau

 

 

Partager avec:

Jupiter rétrograde en même temps que Vénus.

Jupiter est rétrograde depuis le 14 dans le signe du Capricorne, or nous  avons déjà Pluton et Saturne rétrogrades, Vénus est devenue rétrograde le 13  dans le signe des Gémeaux, dont  elle en sortira fin juin, c’est donc une période de révision, de recul, de réorganisation, de remise en question, de doutes, de confrontation avec nos valeurs, nos sources, nos bases mêmes, bien qu’on soit sur le point de reprendre les “bonnes” habitudes d’avant déconfinement.

La simultanéité de ce transit avec les circonstances extérieures est bluffante, dans le sens où l’on nous annonce une récession sans précédent, des licenciements et du chômage à cause de l’arrêt de l’économie durant le confinement. Les américains parlent de la plus sévère crise depuis 1930.

Jupiter est une planète lente, qui agit sur le socio-culturel, elle nous porte et nous aide à participer à la vie commune, elle nous ouvre aux autres, mais elle nous donne un engouement quelque fois trop grand qui nous fait croire que cela ne s’arrêtera jamais. Or, non seulement, cela s’arrête mais en plus cela peut nous apporter des ennuis de santé, puisque Jupiter augmente les emballements du sang dans nos artères, provoquant des problèmes de cœur(selon l’astrologie médicale) car “Jupiter arrose tout, même les mauvaises herbes”*.

Parce que les jupitériens se croient plus forts, plus intelligents, plus doués, ils ont finalement des ennuis ,  ils ont donc besoin du coup de frein de Saturne pour modérer leur enthousiasme, ce qui ne manquera pas d’être fait , puisque Saturne rétrogradera en Capricorne !

Jupiter qui rétrograde,    c’est une période  importante car Jupiter est plus lente, Jupiter restant un an et un mois dans un signe (sauf en Verseau et en Poissons)  fait toujours une rétrogradation pendant son cycle.

Coïncidant avec le séjour de Vénus durant 4 mois en Gémeaux, (remise en question de nos valeurs intellectuelles, pédagogique, de pragmatisme), nous avons  les deux “protectrices” qui nous testent , nous lâchent.

Jupiter rétrograde sur le  27em degré du Capricorne du 14 mai au 13 septembre (le temps des beaux jours)  où elle parviendra alors au 17em degré  avec une reculade de 10 degrés. Sont concernés ces degrés, et les degrés de ceux qui ont des planètes sur les mêmes degrés dans les autres signes mutables : en carré, en Bélier et Balance et en opposition en Cancer, en quinconces, avec les planètes dans les  signes du Gémeaux et du Lion . C’est un aspect que je trouve très intéressant sur le plan karmique, notamment quand une planète en quinconce forme un yod temporaire en se positionnant en face d’un sextil existant,  activant des effets karmiques.

Pour l’instant, Jupiter 27°et Pluton 25° sont en aspect de conjonction d-étonante, avec Saturne et en trigone au Soleil pour trois jours, mais ensuite, il y a un sesquicarrè avec Mercure en Gémeaux jusqu’au 21 mai, puis  un trigone pour l’entrée du Soleil en Gémeaux, qui va y trouver Vénus.

La planète Saturne ne devient directe que le 29 septembre en Capricorne à 25° tandis que Jupiter est directe à 18°. De toutes façons, ces deux là ne vont pas cesser de cheminer ensemble, à moins de 10° (en conjonction,) mais là, elles seront directes. Puis elles passeront ensemble dans le signe du Verseau ,  Jupiter passant en Poissons le 15 mai 2021, tandis que Saturne elle, y restera. Puis,  Jupiter fera également sa retrogradation en Verseau mais c’est une autre histoire !

 Je ne vais pas détailler les quatre mois, ce sera fait au moment de transits intéressants, qu’on va suivre sur le calendrier que constituent les éphémérides : les aspects des planètes en transit étant effectivement une donne essentielle dans notre vie de tous les jours.

Il y a toujours une règle qui dit que d’un mal sortira un bien : pourquoi croire que ce qui est mauvais, est (totalement) mauvais, ceci à condition d’en tirer la leçon ! Ce qui en astrologie revient à dire qu’un carré ou une conjonction peuvent être meilleurs qu’un trigone et que nous pouvons évoluer dans les moments difficiles. 

Ce ne sont pas les plus matérialistes , à qui la vie  donne le maximum,  qui  partagent ce qu’ils possèdent surs et certains que le plan comptable est la seule chose réelle.Un fort sentiment de solidarité se fait jour parmi une partie de la population, celle des idéalistes.

*citation de Christian Drouaillet et de Jean François Berry”. 

 

Partager avec:

L’astrologue est un témoin

L’astrologie karmique n’est pas une histoire de sorcellerie avec des vies antérieures merveilleuses de prêtres en Égypte et, de sadiques tortionnaires de l’inquisition.

Pourquoi ?

Parce qu’on se rend bien compte que dans toute l’histoire de l’humanité, il y a eu plus de victimes que de tortionnaires !

En effet, pour un Hitler ou un Staline combien de millions de morts innocents ,  combien de noyés dans la mer Méditerranée pour un passeur avide ; il faut bien garder en mémoire que pour un oppresseur , il y a un grand nombre de victimes  nées le même jour et à la même heure, quelquefois au même endroit.

Autre question : quel serait le rythme d’une réincarnation ?

C’est une question que pose l’astrologie karmique . Personne ne peut vraiment le dire , et pour cause (sauf le voyant Edgar Cayce, en état “d’hypnose” –  voir dans le blog).

Pour savoir combien d’années se sont écoulées en moyenne entre deux vies , en aucun cas on ne peut se servir d’une moyenne en comptant  vingt ans par génération, car pour la durée des vies antérieures, on ne peut pas se fier à des statistiques.

Pourquoi ? Sur un panel de 10.000 personnes recensées dans une généalogie familiale, on dira qu’on vivait  trente ans à quarante cinq ans en moyenne à une certaine époque, mais c’est seulement une moyenne puisque  les enfants qui sont décomptés mourraient souvent avant l’âge de deux ans, de même que leurs mères. Dans les registres , on peut constater qu’on trouvait de longues vie d’hommes qui font remonter les statistiques (Victor Hugo est le plus connu)  mariés plusieurs fois, qui ont eu une belle descendance :  chez les hommes, les guerres  produisaient des hécatombes.

Avec l’étude de la généalogie, nous avons accès à une suite de personnes de notre famille qui ont des dates de naissances connues, un ADN commun et des thèmes astrologiques portant des aspects communs.

On peut donc estimer qu’on se réincarne dans une famille parce que celle-ci réunie des traits de caractère communs sur lesquels nous allons devoir travailler pour polir notre âme car  une âme s’incarne pour accomplir quelque chose de positif, même dans une petite vie banale et ceci de génération en génération,  dans une lignée.

Certains s’attaquent aux religions en voulant les remplacer par une vision d’une astrologie  de type bouddhiste, mais Bouddha se défendait d’être religieux et le Dalaï Lama lui même , n’encourage nullement à quitter la religion de ses ancêtres. La réincarnation*, ayant été supprimée des textes, au Concile de Nicée en 325 par St Augustin, appartient bien à toutes les religions !

Certains  écrits astrologiques traditionnels, avec des visées moralisatrices judéo chrétiennes semblent dire que la majorité des gens, vivait dans la turpitude, alors qu’ils ont juste passé leur temps à essayer de survivre dans des temps parfois difficiles.

 Personne ne détient toute la vérité sur un autre : il y a trop de marge entre le réel et le supposé et surtout , on ne sait jamais comment fera la personne pour se débrouiller avec sa réalité, parce qu’on ne connaît pas son degré de résilience, son courage, et son éveil spirituel , sa force de sublimation : on reste donc dans la généralité tant qu’elle ne nous a pas tout dit sur elle,  dans un dialogue bien compris.

L’astrologie karmique est une intention de l’âme d’aller vers une progression spirituelle, à partir des données du ciel natal rencontrées au moment de la naissance et, l’humanité  a besoin de valeurs, pas de dénigrement

.*Dans les évangiles certaines phrases qui auraient été dites par Jesus christ, renfermeraient l’idée  que lui même  y croyait : “ils ont les dents qui grincent, mais ce n’est pas eux qui ont mangés les raisins verts…”, etc

 

Partager avec:

Les nœuds Lunaires dans l’axe Gémeaux-Sagittaire – le 11 mai

Les nœuds Lunaires  entrent  dans l’axe  Gémeaux-Sagittaire de la communication pour 1 an et ½ , jusqu’au 19 janvier 2022. Ils se situent entre 30° et 29°, et reculent vers le début du zodiaque. 

Le 5 juin, aura lieu une éclipse de Lune à 15°34 Sagittaire lors de la phase de pleine Lune en Gémeaux, éclipses qui ont toujours lieu quand la Lune est au voisinage des nœuds, ce qui vous montre l’importance de ceux-ci. Aussi, on considère que l’axe nodal est l’axe du karma au nœud sud et, du dharma, au nœud nord. Faut-il y croire ?

On ne vous demande pas d’y croire, juste de constater comment tout cela s’enclenche !

Si vous faites de l’astrologie pour éviter les mauvaises surprises, celles-ci, vous ne pourrez pas les éviter, mais vous en aurez aussi de bonnes. Psychologiquement, c’est une période où vous devriez facilement revoir vos données, vos idées et positions philosophiques : avec le nœud nord en Sagittaire, c’est le remue-méninges. Pensez à tous les Sagittaires que vous connaissez, mais  aussi à votre maison en Sagittaire et aux aspects que font les nœuds  : si une de vos planètes en Poissons ou en Vierge vient se mettre en carré, revisitez la maison pour faire un peu de dépoussiérage.

L’axe nodal remontent en sens horaire, tandis que la Lune et les planètes avancent en sens anti-horaire,  sens des signes. Si vous avez des planètes  en Gémeaux et en Sagittaire, les nœuds iront à leur rencontre, en venant en sens inverse durant toute cette période,  période qui va aller jusqu’à fin 2021.

Au passage du nœud nord sur vos planètes, il se passe des choses positives pour vous, au nœud sud, il peut se produire des remontées de souvenirs, des rêves bizarres (au secours Freud !), le retour de personnes pas vues depuis longtemps, en rapport avec la symbolique des planètes*.

Quand les nœuds nord ou sud rencontrent une  de vos planètes rétrogrades, il se produit quelque chose de gênant, de contrariant, de troublant. C’est un moment T, comme avec la Lune, qui est la petite aiguille de notre pendule, un moment karmique, à savoir un rendez-vous avec une chose inévitable comme il en existe  dans la vie : de là à dire que c’était fatal… il n’y a qu’un pas, qu’on franchit après coup. 

Le karma est juste le contraire du hasard et du libre arbitre : là on sent le déterminisme. C’est pour cela que les esprits rebelles ne veulent pas en entendre parler.

L’arrivée du nœud nord en Gémeaux commence agréablement : Vénus rétrogradant  le 14 mai à 21°50  se mettra  en conjonction avec le nœud nord  avec une orbe de 10°(nœud à 29°).

Durant son parcours, Vénus, maîtresse d’Uranus en Taureau fait plusieurs fois un carré quasi exact avec Neptune à 20° à cause des rétrogradations qui suivront (ici thème du 11 mai avec  carré de Vénus à Neptune) et ce jusqu’à la fin du mois, puis en juin date à laquelle Mars se mettra en carré avec Vénus en s’approchant de Neptune, remplacé ensuite par un carré Soleil/ Vénus en Gémeaux carré Neptune/Mars en Poissons , puis Soleil carré Neptune/ Mars, qui s’arrêtent le 23 juin, ceci du au fait que Le 3 juin par conjonction, Mars à 21°  croise Neptune en Poissons, alors que se produit une conjonction de Vénus rétrograde au Soleil à 13°… ce qui fait 42 jours environ de carrés incessant entre les Gémeaux et les Poissons (voir théme-ci du 5/6) : l’air et l’eau, les tempêtes, les pluies, les vents ! D’autre part, sur le plan sentimental, je rappelle qu’un carré Neptune-Vénus signifie amour à distance, amour platonique !

La rétrogradation sur le plan théorique signifie toujours : retour en arrière, reconstruction, révision des données, retour sur soi, recherche, reprendre, revoir, désillusions, entraînant parfois pertes de valeurs/ financières sur le plan Philosophique/matériel, ici à cause d’Uranus en Taureau en carré avec Jupiter, Pluton. Saturne  en conjonction aux deux autres Jupiter Pluton, peut quand même être considérée comme  limitatrice de leurs excès.

Vénus s’éloignant quittera les Gémeaux, le 8 août, pour entrer en Cancer, où elle favorise la tendresse de type maternel, les Gémeaux étant accès vers une rencontre avec l’autre sur un plan plus mental.

 

 

 

 

*Le nœud nord est l’ascendant de la Lune, le lieu où sa trajectoire coupe l’écliptique, là où l’on voit circuler les planètes à partir de la Terre en géocentrique. La Lune tourne en même temps que la Terre, à la même vitesse , et   montre  toujours la même face : astrologiquement , c’est sûrement ce qui  rend l’homme un peu limité.

**Vénus : sœur , amante, fille, Lune : mère, Mars : frère aîné, amant, fils aîné, Soleil : père , compagnon, mari, Saturne : père-la loi, grand-père,  un vieux rabat-joie

 

 

Partager avec:

Marie -Thérèse d’Autriche, un Taureau

Marie-Thérèse Walburge Amélie Christine de Habsbourg,  née le à Vienne et morte dans la même ville le , est une archiduchesse d’Autriche, couronnée par le roi  de Hongrie, reine de Bohème et de Croatie.

Épouse de François III Étienne, (duc de Lorraine et de Bar puis grand-duc de Toscane), elle est  surnommée la Grande impératrice Marie-Thérèse, considérée comme souveraine  du Saint-Empire.

Marie-Thérèse n’aurait jamais régné sans un décret étonnamment prémonitoire, promulgué dès 1713 par Charles VI, son père. Elle est dépeinte comme fortement éprise de son mari (Soleil -Venus-Neptune, trigone Pluton) ce qui s’est manifesté par sa grande fécondité (Lune conjointe Jupiter en Cancer).

Chez elle, il y a  toute la force  d’ancrage du Taureau capable d’entreprendre des actions et de les mener à bien : amoureuse, maternelle, obstinée, forte et courageuse, ambitieuse et gourmande tant du pouvoir que de la vie, elle  a réussi à se mesurer à la violence masculine de son époque.

Vénus maître du Taureau donne souvent de belles personnes, qui ont du charme et savent séduire. Entreprenantes, elles savent pourtant être en retenue, mais elles se jettent dans l’action  avec une régularité d’horloge. En cela elles complètent le Bélier, et lorsque le thème contient des planètes dans les deux signes, cela donne une énergie  efficace : le Bélier commence, le Taureau finit.

La “crise” du Taureau est  une ambition d’avoir, qui va jusqu’à l’avidité souvent,  le désir d’en avoir plus que les autres par peur de manquer, il y a un instinct de rivalité assez fort. Cela peut étonner de la part d’un signe de Vénus, mais si l’on pense qu’en face se trouve le Scorpion, ça n’a rien d’étonnant, car il y a une porosité entre les signes opposés, et le Scorpion, c’est la maison VIII !

C’est ce qui lui donna sans doute la force de vaincre ses ennemis et de reconquérir des territoires perdus par ses prédécesseurs, grâce à des batailles sanglantes,  en laissant faire les pillages par les turcs qu’elle avait enrôlés , ce que réitérèrent , ensuite,  les soldats de Napoléon après la révolution de 1789. On doit ce côté froid et dur au carré de Mars à Uranus qui se nourrit de violence et d’agressivité, et Uranus  carré à l’ascendant et à Jupiter faisant foin des conventions, et responsable de son fort appétit de vivre.

Une conjonction Soleil en XII en Taureau/Vénus-Neptune en XI, indique des épreuves intimes , sa Lune en Gémeaux en XII est conjointe à la planète Jupiter interceptée, et opposée à Mars rétrograde en VI, indiquant six morts d’enfants à des âges divers, et sans doute un profond manque au niveau de sa mère. Elle porta seize enfants , (11 filles, 5 fils), parmi lesquels 10 parvinrent à l’âge adulte  dont officiellement une bâtarde, fille d’un officier, que son mari adopta et qui pourrait bien être Marie-Antoinette, la future reine de France*.

Une pyramide de Terre formée de plusieurs trigones à cause de l’ amas en Taureau des planètes Mercure-Soleil-Vénus-Neptune   lui donna son ancrage et sa ténacité, à une période où les femmes devaient se taire. Cela lui permis de conquérir et de conserver l’amour du mari qu’elle avait imposé à son père (ce qui était rare dans le monde de la noblesse) mais dont elle eut malheureusement à supporter les écarts de conduite  (Lune noire en secteur VII , carrée Saturne en V).

Mercure en XII en Taureau indique les enfants qu’elle perdit , de même que la mort de son frère en bas age, mais aussi un caractère obstiné.

On voit d’ailleurs que l’amour et les enfants furent son défi de vie puisqu’elle a le nœud nord  en secteur V avec un Saturne rétrograde en Balance, considéré  en exaltation (certainement plus utile pour la justice que pour l’amour).

Son nœud sud en Bélier en X est la vocation  du commandement : son père n’ayant pas eu d’héritier mâle,  elle dut le convaincre pour avoir le droit d’exercer la royauté, étudiant en secret pour pouvoir être prise au sérieux..

Mars rétrograde indique le tempérament relativement Yin de son mari qui s’occupait du commerce des étoffes et de la fabrication de vêtements de cour, puis des uniformes de l’armée , ce qui assura ensuite un certain revenu à la souveraine pour entretenir son armée.

La planète Mars régente karmique sud est sûrement ce qui l’aida à tenir lorsque ses armées étaient en déroute. Mais  il était sûrement difficile d’être perpétuellement enceinte, tout en suivant les mouvements de troupes et bien qu’ayant des généraux, elle prit nombre d’initiatives en désaccord avec eux. Elle recruta notamment le commandement d’un général turc qui se fit fort de vaincre la résistance des peuples en les pillant (avec son accord), ce qui fut ensuite refait par Napoléon 1er lors de ses guerres contre la noblesse d’Europe à la révolution française. Ces guerres qui étaient accompagnées de viols et de meurtres des civils ne la rendirent sympathique ni au peuple, ni à la noblesse, qui désapprouvait ces manières… (ce qui est sûrement en rapport avec ce Mars rétrograde)  et malgré les bons services du turc, elle fut obligée de le faire passer par les armes.

Seule femme souveraine des possessions des Habsbourg, elle est restée, dans la mémoire collective, comme l’un des plus grands monarques de son époque. Quel que soit le prix humain de la victoire, l’histoire passe toujours sous silence les méfaits des puissants, pour en faire des vainqueurs.

 

* Le pouvoir au féminin: Marie-Thérèse d’Autriche, par Élisabeth Badinter, éditions Flammarion,

*Marie Antoinette (Vienne 1755-Paris 1793), reine de France. Fille de l’empereur François Ier et de Marie-Thérèse d’Autriche, elle est mariée à 15 ans au Dauphin Louis (futur Louis XVI), à qui elle donnera quatre enfants, dont le futur Louis XVII.

 

Partager avec: