Vénus en Poissons

Vénus est en Poissons depuis le 27 mars et jusqu’au 20 avril. Le signe des Poissons c’est « no borders », pas de frontières, prenez, prenez et, en amour c’est toujours un peu dangereux. Cela dépend sur qui on tombe ! (Tom Lescher)

J’avais relevé cette description, dont j’ai oublié l’auteur qu’il me pardonne :

« Un amour unique est souvent rencontré dans les Vénus Poissons soit parce que la fusion est totale ou en cas de séparation, la personne qui possède Vénus Poisson ne retrouve pas le niveau de vibration rencontré précédemment. On y trouve également les concessions et le manque de courage dans la rupture avec l’espoir que la situation s’arrange. La douceur de cette Vénus en fait un partenaire qui fait abstraction de certaines situations et se sacrifie pour préserver un confort matériel. Vénus en Poisson fait fermer les yeux autant sur des attitudes injustes que dans les expériences sexuelles et l’extase qui en découle ». ci-contre thème d’André Dussolier né le 17/2/46, Soleil Verseau, Vénus Poissons illustre bien le gentil, avec sa belle voix.

Vénus en entrant dans le signe venait de rencontrer la lune noire corrigée (la moyenne est encore dans le signe précédent), mais  la présence de Neptune dans sa dignité donne à  cette Vénus une grande douceur mais aussi une grande sensibilité mais fragilité. Et cette rencontre se fait depuis plusieurs jours et en sextile avec Pluton à 23°, mais en carré à Jupiter en Sagittaire rétrograde à 24° . Aussi, si l’on ajoute le carré Soleil -Saturne assez bref, mais avec l’opposition Lune- Saturne, et le carré Vénus-Jupiter ces jours ne seront  pas encore des  jours faciles, d’autant que Mars et Saturne sont en sesqui-carré, aspect dur entre l’action et les limites mises à l’action, même si le plus grand désir est la douceur !

la Lune en nous tous, l’Anima

Pourquoi a-t-on escamoté la Lune,  pourquoi continue-t-on de l’escamoter ?

On assiste actuellement, à une révolte féminine, qui est le résultat de siècles de mépris, de prétention masculine et de soumission de la femme. 

Malgré le féminisme détourné par certaines, qui se croient plus malines, les progrès en matière de sensibilité masculine sont vraiment très faibles, à la vue des abus constatés journellement.

“Dans les temps anciens, le Soleil et la Lune regardés comme des dieux, ont été chacun l’objet des cultes. Ces cultes permettaient aux humains, de vivre leur double personnalité la rationnelle solaire et, l’irrationnelle lunaire. L’observation des luminaires date du tout début de l’humanité. L’observation des périodes des femmes et la durée des grossesses, la fécondité, les naissances permirent d’en tirer des déductions que se soit chez les amérindiens comme chez les africains, et les premiers habitants de l’Europe occidentale, et autres peuples de l’Indonésie, de l’Asie, du Moyen Orient ; à ce sujet lire les écrits de Jung.

Lunaire à l’origine, le calendrier romain laisse la place, en 46 avant J.C, à un calendrier solaire qui perdure. Il s’agissait pour César de mettre fin au pouvoir que les autorités religieuses tiraient du calendrier lunaire. Or, dans les deux calendriers les rythmes sont différents.

On semait, coupait et, récoltait selon une combinaison de phases du Soleil et de la Lune. On concevait et on enfantait selon les phases de la Lune. Le passage à un calendrier exclusivement solaire a fait perdre à l’homme une partie de son équilibre, mais le rythme  régulier du Soleil a permis un découpage du temps en année, en accord avec le mouvement de la Terre entre l’équinoxe de printemps et celle d’automne, ou entre le solstice d’hiver et celui d’été, puisqu’on voyait la croissance et la décroissance de la lumière sur un simple calendrier solaire. Il faut dire que l’homme actif avait besoin de cette montre pour visualiser ses actions sociales et publiques tout au long du jour, et depuis longtemps, il se levait à l’aube et se couchait au crépuscule, tandis que ce qui se passait la nuit était du domaine privé.

Mais le temps passant, pour méconnaître ses valeurs lunaires, l’homme d’aujourd’hui met en danger son psychisme, en s’éloignant des rythmes naturels lunaires qui règlent les fonctions du corps et de l’inconscient.

Ce qui est nommé l’irrationnel constitue le trésor et non le déchet du psychisme humain, l’une de ses composantes essentielles. Sans l’inspiration lunaire, l’homme est  sans âme.

Il a fallu au vingtième siècle, les travaux de Jung pour établir et faire reconnaître en occident (car l’Asie le savait) que les principes masculin et féminin vivent nécessairement ensemble dans la psyché humaine, que leur cohabitation harmonieuse engendre l’équilibre psychique, et que l’identité sexuelle consciente chez un humain doit être équilibrée dans son inconscient, par le principe opposé.

C’est (selon l’appellation donnée par Jung) l’Anima, son âme, son double féminin pour l’homme, qui équilibre son psychisme masculin. C’est l’Animus, son âme, son double masculin pour la femme qui équilibre son psychisme féminin.”

Voici ce qu’en disait C. Drouaillet, astrologue  trop tôt disparu : “L‘Anima pourrait être décrite comme l’archétype du féminin, et l’Animus comme celui du masculin : l’éternel féminin et l’éternel masculin. Ces archétypes contiennent donc les images archétypales du féminin et du masculin, ou toutes les façons -passées, présentes et à venir- d’être mâle ou femelle pour un être humain.

Le premier écueil est celui du corps, il n’est pas possible de faire l’expérience du masculin (Animus) directement à travers son propre corps pour une femme, et pour l’homme il en est de même pour ce qui concerne le féminin (Anima).

L’anima et l’animus sont, au sein de l’inconscient, des “passeurs”. Ils nous permettent d’établir une relation entre conscient et inconscient…

Relation est un mot clé en ce qui concerne ces archétypes, car c’est bien sûr à travers nos relations… avec l’autre sexe que nous rencontrerons les expériences susceptibles de nous permettre de prendre conscience de cette part de nous-même qui nous est, dans un premier temps, étrangère et le plus souvent inaccessible…

C’est aussi la fonction positive de l’anima et de l’animus de rendre nos relations inter-personnelles homme/femme complètes et créatives, riches de nouveaux possibles dans l’émergence de facettes jusque-là indifférenciées du masculin et du féminin. D’autre part, comme le yin et le yang dans le dessin du Tao, l’animus et l’anima sont complémentaires et opposés mais contiennent chacun une “perle” de l’autre au plus profond d’eux-mêmes.

Anima et Animus ont  un but spirituel, et aussi un but sexuel. Nous sommes généralement attirés par l’humain du sexe opposé au nôtre, et dans la dimension psychique par ces qualités inaccessibles représentées par l’Anima et l’Animus. Mais cet “Autre” est aussi ce dont nous avons le plus peur,  car il peut aussi détruire notre identité puisqu’il représente ce que nous ne pouvons être.

L’Animus effraie par sa puissance et sa violence, l’Anima effraie par son infinie plasticité, et son impulsion dans la conscience peut être ressentie comme un engloutissement dans l’océan psychique.

Cela se manifeste dans nos plus grandes peurs vis à vis de notre partenaire (le plus souvent inconscientes ou refoulées), même si ces images destructrices n’émanent pas tant de lui que de notre propre inconscient, qui a réellement cette capacité de détruire la frêle structure de notre ego…

Il apparaît nécessaire de structurer d’abord l’ego par une démarche de reconnaissance puis d’intégration de la “Persona” ( notre masque /visage social) et de l’ombre (ce qu’on ne veut pas reconnaitre en soi)  avant de rencontrer l’Anima ou l’Animus.

Structurer ne signifie pas rigidifier mais solidifier, connaître et intégrer à sa juste place dans la psyché.

Lire aussi:La polarité et le Tao

extrait d’un livre d’Odette et Christophe Norman

Neptune en Bélier

Du fait de la longueur de son cycle autour du zodiaque, la période bien connue,  où la planète s’est située en signe de feu en Bélier se situe durant le 19ém siècle. Voyons ce que cela a pu donner. 

Neptune en Bélier s’allie à Mars pour l’entreprise, l’aventure, et la conquête armée ou non.

La période de 1862 à 1875 , a été propice aux aventurier(e)s prêts à en découdre et, aux personnes audacieuses à la poursuite de leurs rêves. L’expansion des moyens de transport favorisa les grands déplacements.

Elle voit la naissance de la pionnière du bouddhisme Alexandra David Neel, née le 24 octobre 1868 (Neptune en VII) qui entreprendra à pieds, seule avec des porteurs, la traversée du continent européen et asiatique sur des routes difficiles, manifestant à elle seule la volonté  de Neptune en action dans le signe du Bélier.

Actrice, et danseuse, elle mène dans sa jeunesse une vie décousue de danseuse orientale, genre à la mode, ( nœud sud encadrée par la lune noire et lune en Verseau), mais sa chance est d’épouser un homme, qui tout en l’adorant, fut suffisamment détaché pour financer ses voyages dans ces contrées lointaines que sont la Chine et le Tibet au début du siècle (Soleil en Scorpion en II, l’argent de l’autre, Jupiter en VII). Son Mars retrograde est en Lion , faisant un trigone avec Neptune retro conjoint Jupiter retro en Bélier en VII. La lune en Verseau au nœud sud encadrée, par la Lune noire signe la femme qualifié comme archétype Amazone (entre IV et V). Un homme dans le même style, venu au monde presque en même temps, aura un destin plus politique mais aussi engagé dans le bouddhisme :

Mahatma Gandhi vient au monde le 2 octobre 1869 à Bandahar,  Indes,  ses parents l’envoient étudier  au Royaume-Uni, puis il va en Afrique exercer sa profession, ensuite inspiré par ses expériences humanistes Africaines, il part dans son pays d’origine l’Inde.

Il a Neptune en Bélier angulaire secteur VI/ VII opposé Soleil qui est trigone Lune,  un thème actif en dessin de locomotive. 

Neptune fait partie d’un grand trigone de feu avec la Lune en Lion encadrant avec Uranus le nœud nord, puis Saturne en Sagittaire.  C’était un homme actif mené par son idéal religieux et politique qui obtint l’autonomie de l’Inde par rapport à la Grande-Bretagne, qui avait la main mise sur le pays depuis des décennies. Malheureusement, les dissensions entre Musulmans et Indouistes causèrent beaucoup de mort (encore aujourd’hui notamment dans le Cachemir à la frontière)) lors de la migration des uns et des autres vers leur nouveau pays, du fait de la création d’un Pakistan Musulman, ce qui fait que Gandhi fut assassiné par une indouiste plus extrémiste, de son partie (Vénus en Scorpion maitre ascendant, de la maison VIII,  de Pluton   opposée  à son maitre Pluton, conjoint à Jupiter maitre de Saturne. Soleil en XII opposé Neptune y est aussi pour quelque chose puisque cela se passait lors de sa promenade pour rencontrer ses fidéles, dans le contexte spirituel.

Dans le domaine “artistique”, durant cette période se situe l’invention marquante des frères Lumière : Auguste Lumière, avec Neptune en Bélier,  nès respectivement le 19 octobre 1862  et son frère Louis né le 5 octobre 1864, à 1h à Besançon ont présenté la première ,séance de cinématographe en 1895. Louis Lumière était ascendant Lion avec une avait opposition Soleil-Neptune, avec un Soleil en Balance conjoint Saturne. Jupiter et Vénus étaient conjointes au nœud nord en Scorpion.

On mesure aujourd’hui tout ce que nous leur devons, tant le cinéma a envahi notre vie pour le meilleur et pour le pire.

Les Béliers de 2019

Mes amis les Béliers sont partout, sur tous les fronts et devant. Pendant longtemps j’ai essayé de les suivre, y parvenant  à peine, en culpabilisant parce que je ne me sentais pas à la hauteur !

Je connais surtout des femmes Béliers : elles sont toutes présidentes d’associations , organisatrices de journées enfantines, de sorties scolaires, de marches en montagne avec location de cars et de restaurants.

Sur le  front, dès l’aube, avec en général une famille, des enfants, un mari qui marche au pas  juste derrière, compagnon de la compagne parfaite, la “wonder woman” !

Tout cela réclame une organisation, mais aussi une mobilisation de troupes toujours disponibles, silencieuses et obéissantes.*

En effet, le Bélier typique commence, mais à besoin que les autres finalisent pour lui, il a l’initiative ne ménageant pas sa peine, mais il choisit un staff zélé.

En fait,  il rassemble, comme le signe de la Balance  en face doit le faire, mais  avec autorité, tandis qu’il se moque de la lenteur du Lion, autre signe de feu, qui le regarde s’agiter avec un peu de condescendance !

Et c’est là qu’on voit les différences de style, l’un hyperactif fonçant sans arrêt dans une nouvelle activité parce qu’il est cardinal, l’autre fixe n’arrivant pas à souscrire à toute cette agitation.

Ils se retrouvent dans la volonté d’agir socialement, pour le groupe, pour le bien, avec un côté  bon vivant. Le Bélier dit: “qui m’aime me suive, “qu’importe ceux qui me suivent ou pas,  le Lion dit: “je vis avec ceux qui m’aiment” parce qu’il est sentimental.

Cette année, le Bélier voit arriver Chiron, pour huit ans, qui avance lentement, venant pour soigner mentalement et physiquement, tout en ouvrant de  nouvelles voies avec Mars.

Le  Bélier  comprend ce que veut dire patience avec le carré  venant de Saturne  et voit les transformations avec le carré de Pluton, les deux en Capricorne. Tout ne se passe pas comme d’habitude, il faut composer et attendre.

 Saturne reste encore un an, et plus  en ce qui concerne Pluton, mais lors des rétrogradations des deux fin avril, les carrés cesseront de peser. Il y aura alors seulement une tendance de carré, et surtout comme ce sont des énergies cardinales elles s’allient pour agir ! Le carré n’est pas forcément mauvais, il nous fait changer de pignon et ce n’est pas toujours facile, d’où sa réputation.

Jupiter en Sagittaire trigone dissocié à Uranus en Taureau (feu plus terre) rétrograde le 11 avril, mettant un stop aux grands projets des Béliers avec lequel la planète est en trigone.

Le carré de Pluton et Saturne (à 23° Capricorne) peut aussi donner un coup de pouce (ou de pied) à vos planètes  en Bélier, à ceux  (Soleil ou  Ascendant 25°) qui n’attendaient plus de “miracle”, parce que Pluton, c’est aussi la régénération qui arrive brutalement : amour, fécondité et pourquoi pas une guérison  car Chiron peut y veiller.  Tout dépend du degré où se trouve vos planètes, Soleil et Ascendant.

Mercure direct et Prométhée  entrera en Bélier le 17 avril sans jamais rejoindre le Soleil, alors que celui-ci sera passé en Taureau tandis que  Vénus arrivera en Bélier. Le fait que le Soleil et ses deux plus proches planètes se situent dans trois signes différents, est un plus pour un individu car cela lui donne plus de nuances dans son caractère, un Mercure Prométhée est favorable à l’intellect qui innove, une Vénus   directe et en signe différent est moins subjective, plus libre que conjointe au Soleil ; de tout ceci, il ressort plus de libre arbitre.

Les enfants qui naitront entre le 20 Mars et le 20 avril au soir  auront une concentration de planètes en Capricorne (avec le nœud sud), en Poissons et Bélier,  avec Uranus en Taureau, Mars allant des Gémeaux au Taureau, Mercure passant des Poissons au Bélier. Mars sera progressivement opposé à Jupiter en Sagittaire, car les planètes sont déjà dans le même axe : l’un veut agir dans un sens, l’autre dans le sens contraire, sans doute moins enclin “à mettre le doigt sur la couture du pantalon”.

Aussi les planètes concentrées sur 165°/180° formeront un “bol” avec ou sans la Lune : seule la Lune pourra donner un parfum différent en formant “l’anse d’un seau” si elle se met en opposition.

On aura deux types de tempéraments, caractères, attitudes, conduites – selon la classification des dessins de planètes d’Edmund Jones – avec les nuances dues aux maisons et aux légers déplacements des planètes rapides entre le début et la fin du signe, et bien sur, les différences dues au milieu familial et socio-culturel. Dans les deux cas, la Lune sera une dominante, la voiture-balai, ramassant les énergies du Bol* (si elle est légèrement en dehors de l’opposition Mars-Jupiter) et du Seau* et les renvoyant après les avoir digérées (lorsque que les planètes du seau sont  plus concentrées, c’est l’anse qui profite d’elles).

 

* On rencontre les hommes très marqués par le Bélier dans le salles de sport,  dans l es compétitions.  Ils créent des start up, qu’ils revendent au bout de quelques années : avec eux tout va vite.

* je ne peux pas développer ici les types bol et  seau, mais sachez que le seau a en fait la forme d’ un parapluie avec une opposition qui est le manche au bout duquel se trouve une seule planète, où dans ce cas la planète manche renvoie les forces après les avoir travaillées,

mais si les planètes sont plus concentrées comme la forme d’un arc avec une flèche, c’est la planète flèche qui récupère les énergies en  vampirisant pour s’en servir la force des planètes de l’arc.

 

Semi Sextile Mars-Uranus et carré Soleil Saturne

Un petit semi-sextile de rien du tout entre deux planètes explosives – Uranus et Mars – agissant en faveur de l’innovation suffira-t-il à lutter contre un carré croissant de la Lune et du Soleil à Saturne ?  Exact dans la journée, pour la Lune, une nouvelle Lune Bélier, qui est sous la tutelle d’un Mars en Gémeaux en sesqui-carré (135°) est forcement révoltée contre les limites de Saturne. 

Mais Mars ne cédera pas, quitte à être dans la contestation “bornée” (Brexit, etc…).

La parole de Mercure sera patiente, mais nous ne verrons pas encore d’accords autour de nous, cette semaine malgré la vision romanesque d’un monde où Vénus est conjointe à Neptune (voir analyse précédente des aspects Saturne-Pluton).

Le signe du Sagittaire sentira grandir sa colère à cause de l’opposition  qui va se produire entre Mars et Jupiter début mai, avec un Jupiter qui rétrogradera à 20° lors de leur conjonction, ce qui pourrait lui faire dire et faire des choses regrettables pour sa situation ; il vaudrait mieux que Mars agisse en s’armant d’un esprit innovant inspiré par le semi-sextile Mars-uranus,  car pour obtenir  la protection,  l’aide, la justice, il faudra  céder sur certains points.