Comment utiliser ses signes cardinaux interceptés

Je vous transmets ici  une explication élaborée par l’ astrologue Devouge, pour vivre  avec un  axe de signe intercepté, une caractéristique pouvant déséquilibrer la personnalité intérieurement tant qu’elle ne les a pas conscientisé, mais qui lui donne aussi son originalité.

Je commencerais par les signes cardinaux  qui sont la croix du thème la plus importante puisque ces axes de signes constituent l’assise de la personnalité : ce qu’elle est en naissant et ce qu’elle devient.

Il s’agit de comprendre ce qui est différent dans l’approche d’une personne qui a un Axe de signes interceptés en Bélier – Balance qui est l’axe dit d’identification, le je face au nous.

“On est  devant la nécessité de prendre conscience de son identité, d’abord par rapport à soi-même et ensuite en relation avec les autres. L’être doit rester vigilant sur le respect de son intégrité et faire en sorte que ce qu’il démontre soit véritablement ce qu’il est.

En effet, l’individu n’a sans doute pas toujours vécu en accord avec ce qu’il était. Il a pu vivre au niveau de son ego, s’attribuant le mérite de ses qualités en vue de ses fins. Mais la personne peut avoir des difficultés à s’affirmer, bien qu’il y ait une volonté forte qui ne parvient pas toujours à s’exprimer.

Les structures psychologiques et les circonstances extérieures ont peut-être eu des effets contraignants (voir Mars). L’individu a trop lutté autrefois pour attester sa présence, avec le besoin de s’imposer pour exister. Il y a eu  combativité mais trop d’acharnement.*

Actuellement,  il doit apprendre à composer et à tempérer un comportement trop virulent, attaché à vouloir, selon ses propres critères. Il en résulte une coupure avec le moi supérieur car l’ego a pris une place excessive et s’est cru maître de ses propres forces alors qu’il n’en ait que l’utilisateur. Des erreurs ont pu être commises au niveau de l’agir,  l’initiative personnelle sans nul doute prépondérante, mais mal dirigée n’a pas dû prendre la bonne direction : le natif doit revenir à la rencontre de lui-même avec une vision moins matérialiste.

Cet axe précise qu’il y a une rupture d’équilibre ,entre soi et les autres, entre l’affirmation personnelle et le droit d’autrui. Il faut trouver un juste milieu entre la satisfaction de ses désirs légitimes et la prise en compte des besoins de ceux qui nous entourent, en privilégiant le dialogue. Il peut ressentir à présent une sorte de mal-être par le fait de vouloir à tout prix faire plaisir aux autres, et refuser le conflit par tous les moyens, annihilant ses propres besoins (situation Balance). La quête de l’harmonie est  parfois excessive. Il éprouve l’absolue nécessité d’apporter quelque chose à ses semblables, au risque d’en faire trop. Les autres et leur approbation deviennent une bouée pour tenir la tête hors de l’eau de ses indécisions (Balance). Aussi, il doit  se vivre en total harmonie pour comprendre la place qu’il occupe,  s’ouvrir à un monde qui dépasse les limites de sa propre réalité, reconnaissant les autres différenciés, mais non séparés, afin de poursuivre une démarche amorcée au Bélier.

Ce travail doit s’effectuer en accord avec les expériences des maisons (secteurs de vie). Ces dernières ayant leur cuspide (porte d’entrée) dans le signe précédent (Poissons). Ainsi la nécessité de la révélation de l’identité et son expression directe demande l’approche d’un vécu spirituel, concernant l’ouverture de conscience, en Poissons ; la tentative d’harmonisation de la vie en Balance, devra passer par une étape d’auto-analyse et de perfectionnement de la Vierge (en face). Puis, il faut voir  l’aspect des planètes ayant la maîtrise des signes interceptés (voir thème de E. Macron : Axe intercepté dans l’axe de maisons II/VIII de l’argent, Mars retro intercepté trigone Vénus).

Ensuite, vient l’interception des signes Cancer-Capricorne ; à travers cet axe, l’individualité fait l’expérience de l’élaboration de son identité. Ici il s’agit de l’enraciner et de la construire selon des matériaux qu’elle a reçu  et dont elle devra apprendre à se servir correctement. Elle se prépare à trouver des forces à l’intérieur d’elle-même, en assumant par la suite la manifestation extérieure de ce qui s’est fait.

Avec cette interception, on se trouve en présence d’une utilisation négative des forces d’intériorisation et d’extériorisation de la personnalité,  en fonction du but spirituel  qui lui  était assigné.

L’être a dû autrefois* s’appuyer sur des éléments qu’il considérait comme sûrs, il a pu adopter des attitudes conventionnelles en réitérant sans s’en rendre compte, de vieilles habitudes, qui ne répondaient plus à ses besoins. Il s’est restreint en s’imposant les limitations de ce qu’il tenait pour connu. Il a misé sur une recherche d’une sécurité émotionnelle satisfaisante, en espérant que tout lui soit donné naturellement. Mais l’attente est souvent déçue, accentuant le sentiment de vide intérieur , qui l’incite à se réfugier dans un état de dépendance vis-à-vis de l’extérieur, se renfermant dans sa coquille, refusant tout, considérant le monde comme agressif et cherchant à s’en protéger : il en découle des côtés infantiles et immatures car  frustré, en grande demande affective.

Les émotions sont exacerbées, une peur viscérale de la vie venant d’une fragilité où l’impressionnabilité domine, ce qui représente une sérieuse entrave dans le processus de croissance. La construction de la personnalité s’imprègne désormais d’informations inconscientes, dont l’impact est lourd de conséquences ; ces données périmées faussent la mise en place de la véritable individualité, la rendant incertaine. C’est en fonction de la solidité et de la qualité de ses fondations psychiques et spirituelles, qu’elle pourra trouver la force lui permettant de se sentir sûre dans son existence.

Il va falloir confronter le passé afin de s’en imprégner pour l’assimiler, le transformer, et en retirer l’essentiel. C’est ainsi qu’on peut s’en libérer, non en le fuyant mais en le regardant en adulte conscient, pour qu’il nous serve à voir désormais ce qui est en nous.

On pourra déterminer l’attitude envers nos bases, ce véritable ancrage psychologique à quoi on se rattache, pour vivre son monde intérieur. Il y a  eu un excès de rigidité dans certaines structures qui ne permet plus à la vie de s’écouler librement (Capricorne). Une logique trop matérialiste et rigoureuse en accord avec les impératifs du mental  a dû s’installer,  avec une volonté de maîtrise et de contrôle sur le déroulement de l’existence, créant une sorte d’isolement, enfermant l’être dans des directives trop implacables, qui l’ont éloigné du monde ordinaire, avec un certain complexe de supériorité. Il s’est laissé prendre au piège de l’ego. Il en résulte une certaine dureté, de l’intransigeance, avec un refus total de toute faiblesse et de tout abandon.

Il a fait l’erreur de prendre cette carapace pour une force, alors qu’elle lui a simplement permis de cacher et de protéger une faiblesse intérieure. Il faut qu’il se libère des schémas de pensées et des systèmes de croyances liés à la culture, à la tradition, et à tout ce qui est établi par des structures (soi-disant) immuables.

Le rôle joué par le père ou la mère tient une place dans cet axe, quel que soit le vécu positif ou négatif qui y est attaché. Ce rôle sera ressenti selon la perception de chacun envers le comportement de ses parents, que ceux-ci soient forts ou faibles, écrasants ou inexistants, présent ou absents. L’identité se construit à travers ces images archétypales qui renvoient l’être à une réalité qui s’est imposée à lui et qui l’a profondément marqué.

Il doit apprendre à surmonter et à dépasser cette vision des choses, pour trouver par la suite, la capacité de remplir à son tour le même rôle, malgré les erreurs de ses parents, en alliant une grande sensibilité et la sagesse.

Par extension, tout ces problèmes se révèlent au cœur de la personnalité,  par une dualité entre l’enfant et l’adulte, dont les images se mélangent et se juxtaposent, parfois selon les périodes de vie. Il  existe cependant,  une maturité précoce avec un sens accru des responsabilités, mais  associée à une réelle difficulté d’assumer son rôle d’homme et de femme accomplis.

Cette ambivalence se retrouve dans une construction structurée et une capacité à affronter les moments difficiles sans fléchir,  faisant face à une angoisse viscérale de devoir se mesurer à des circonstances pénibles, avec le sentiment qu’on ne sera jamais à la hauteur des événements. La personnalité doit puiser en elle-même, et s’ouvrir à la sensibilité qui vit en elle, avec son intuition.

Étant donné que l’axe des maisons qui intègre ces signes se situe dans l’axe des signes précédents, il faut tenir compte de ces derniers. L’individu doit passer par une parfaite utilisation de son mental  et par un comportement vrai à travers un réajustement de la communication dans les Gémeaux.

De même, la capacité d’assumer sa vie et de se réaliser en tant qu’être responsable doit passer par une expansion, une compréhension des lois de la vie en renouant avec le sens spirituel que permet le Sagittaire.

Il faut aller examiner le couple Saturne – Lune et voir leur rapport d’aspect, pour trouver des informations compléentaires sur la cause des problèmes et les solutions.”…..

Il faudra,  bien sur, traiter les maisons liées par le même signe et le même maitre, qui ne manquent pas de se trouver dans le thème.

 

* Lorsqu’on parle d’autrefois, il s’agit de la notion de karma et de vie antérieure, mais pour ceux doutent, on se réfère à la transmission génétique par l’ADN car nous sommes au moins sur de ce déterminisme là, ce qui n’empêche pas, que le déterminisme ne soit pas une fatalité selon B. Cyrulnik.

lire aussi

http://versusconformita.livehost.fr/2019/05/19/planetes-des-constellations-familiales-interceptees/

Les Gémeaux nouveaux sont arrivés

Les Gémeaux et la maison III, c’est la communication, la voix, la parole, les mots.  Ce n’est pas juste ramasser des informations de droite et de gauche, mais aussi parler, interagir avec son  environnement. Leur caractéristique principale est l’adaptabilité mais aussi l’instabilité.  

Les Gémeaux, c’est l’étude des langues,  le multiculturalisme, c’est être capable de traverser les frontières, d’assembler les informations d’autres  cultures, d’autres sociétés.

La capacité de mutation du Gémeaux. fait que  plus le Gémeaux parle de langues,  plus changeant,  plus ouvert, plus divers il est et plus son ego est flexible, car le langage est la structure d’un individu, et  il est ainsi structuré de plusieurs façons,

Les Gémeaux croulent sous les informations en lisant livres et journaux, en allant sur les sites, les blogs or trop d’informations surchargent les circuits et, il devient difficile pour eux de prendre une décision. Ils doivent contrebalancer avec le Sagittaire qui se trouve en facGémeauxe, dans l’axe, ils doivent avoir un but, une vérité, sinon, il peut y avoir de l’instabilité mentale. Mercure et les Gémeaux sont en rapport avec le système nerveux !

Heureusement, les Gémeaux ont de l’humour, ce qui leur permet de voir des choses qu’on ne veut pas voir, de les mettre en lumière, et au moins de reconnaître leurs existences.

 Ils ont un sens de leur supériorité, se sentent un peu au-dessus du lot, se croient souvent intouchables et se permettent quelquefois d’être en dehors des clous…Dans ce cas, il passent pour des fous.

Les Gémeaux, c’est aussi  l’habileté manuelle, les musiciens qui travaillent avec leurs mains, les pianistes, les bijoutiers, les chanteurs, parce que c’est aussi la gorge puisque c’est la communication et grâce à leur habileté oratoire, et leur rapidité d’esprit, ils sont adaptés aux occupations comme enseignants, journalistes. Vous verrez dans un prochain article  comment le signe des Gémeaux , signe de Mercure, fournit un gros contingent de chanteurs.

Les autres ont du mal à les comprendre à cause de leur dualité : quelquefois ils sont charmants, intéressants et d’autres fois ils deviennent irritables, d’humeur chagrine, sarcastiques car ils ont besoin d’activité, car chez eux l’inactivité créé l’ennui et l’impatience.

Les Gémeaux ont une nature très sexuelle – printemps oblige-  mais de courte durée, parce qu’il y a peu partenaires qui peuvent satisfaire tous les intérêts  qui retiennent un Gémeaux, c’est pour cette raison qu’ils s’enlacent et s’en lassent. Personnalités exemples : Amy Winehouse, ascendant Gémeaux, Johnny Hallyday Soleil Gémeaux ascendant Vierge, Cécilia Bartoli, cantatrice, soleil Gémeaux

Que réserve ce mois 2019 des Gémeaux : Le soleil arrive ici en compagnie de Mercure chez lui, Vénus est dans son domicile en Taureau conjointe à Uranus, désirs de changements pour le plaisir, Mars est en Cancer sextile à Uranus : ça remue dans les foyers , Neptune et la lune noire sont en Poissons : encore des malentendus au sujet des idéologies et Saturne et Pluton en Capricorne continuent à vouloir faire sauter des limites pour en imposer d’autres, tandis que et nous avons toujours Jupiter en Sagittaire qui vient d’être transitée par la Lune décroissante entrant pour deux jours et demi en Capricorne  où elle va vers Saturne, ce qui n’est pas d’après la tradition, un moment pour l’action, mais plutôt un moment de repli. Jupiter va voir le Soleil se mettre en opposition exacte dans l’axe avec le Soleil, et cela n’est pas de bon “augure” pour les élections européennes, car Jupiter c’est la légalisation et dans ce cas la planète est opposée à l’idéal solaire… mais je vous l’ai dit j’ai horreur des pré visions !

 

 

* d’après une conférence de  Tom Lescher, astrologue américain

Planètes des constellations familiales interceptées

La lecture astrologique  se fait toujours à plusieurs niveaux, essentiellement celui du rôle de la planète dans l’individu mais la planète  personnifie également  un personnage de la constellation familiale qui se lit comme suit :

La Lune :  la mère et toute femme mère, l’épouse devenue mère.

Soleil : le mari, le père, ou toute personne qui tient ce rôle.

Mercure ; le frère, ou sœur, peut être précisé avec Vénus fille et Mars frère ainé (on trouve la conjonction des deux).

Mars, seule sans Mercure : le fils, le frère ainé ou l’amant.

Vénus : la sœur,  la fille, l’amante.

Jupiter : l’oncle, le beau-frère, le beau-père, un  protecteur comme un tuteur.

Saturne : le père en tant que celui qui dit la loi, mais aussi le grand-père, le professeur, le guide, le juge.

Les transpersonnelles ont comme symbolisme des concepts plus vastes : Uranus la liberté, Neptune la foi, Pluton la transformation.

Les planètes interceptées n’ont aucun maitre “actif” de l’entrée du signe, car il n’y  a pas de porte-cuspide dans le signe : le fonctionnement normal étant que lorsqu’une planète contacte l’entrée  d’un signe, on cherche son maitre et on raisonne avec la situation de celle-ci dans le thème. C’est ce qui caractérise le handicap du signe intercepté.

C’est la raison pour laquelle, les planètes interceptées sont soit diminuées dans leur action, soit surcompensées par le porteur, se révélant dans l’exagération induisant une conduite inappropriée* chez l’individu, ce qui est le cas aussi pour le signe intercepté non conscientisé.

Prenons l’exemple d’E. Macron Ascendant Capricorne, il agit avec un fort Saturne rétrograde (“je suis les limites, la loi”), maitre de son ascendant, il n’utilise pas son second ascendant intercepté Verseau (éveil, ouverture) parce qu’il n’a aucune cuspide dans le signe. Il devrait utiliser Uranus, son maitre, situé en secteur IX (idéologie d’un ailleurs). Il  surcompense en voulant créer une novelle société 2.0 qui remplacerait l’ancienne.

Prenons  Mars rétrograde comme exemple d’une planète interceptée dans un signe intercepté, Mars étant le symbole de l’action dans son cas (il n’a pas d’enfant masculin) : comme c’est en Lion, son maitre est le Soleil en XI, mais comme la porte de la maison est en Cancer, c’est la Lune qui se situe en III  qui va avoir la maitrise sur Mars R en VII :  il donne à l’autre le choix de l’action,  et la Lune dans son environnement prend le contrôle, ce qui sur le plan des constellations signifie l’épouse,  et  par le biais de sa communication en secteur III.  Mars R agit par les 2 aspects de carrés entre Mars, la Lune et Uranus, et par les transits sur ces planètes là, qui ne sont pas interceptées, comme ce sont des aspects difficiles, les couacs ne manquent pas, Uranus apportant trop de vivacité et d’agressivité malgré les conseils, pas toujours écoutés, de la Lune.

E. Macron cumule les planètes non interceptées qui ne peuvent gérer leurs signes eux-mêmes  interceptés et les planètes non interceptées qui ne peuvent pas maitriser des signes interceptés, et même des planètes interceptés dont le signe est lui-même intercepté.  

Cas d’Uranus non intercepté avec le signe du Verseau intercepté (voir avant),  cas de Mars rétrograde intercepté et du signe du Bélier intercepté (action entravée).

Cas de Pluton intercepté maitrisant un signe du Scorpion non intercepté (où se situe Uranus).

Cas de Jupiter R non intercepté (conjoint Lune noire)  maitre du signe du Sagittaire intercepté dans lequel on trouve quatre planètes interceptées dont le Soleil et Mercure R, Neptune R et Vénus.

Les énergies sont bloquées d’où qu’elles partent et où qu’elles aboutissent, ce qui mène à une action de passage en force avec une obstination têtue , et un manque de diplomatie.

 

*un peu à la manière d’une planète rétrograde.

Mars entre en Cancer Vénus en Taureau

C’est une info rapide pour une période de trois semaines au moins,  finissant le 7/8 juin.

Restez calme, et si vous vous sentez très agité, sachez que ce n’est que passager, si  contestations, discussions, serrez les poings,  repeignez vos plafonds  ou taillez les arbres de votre haie, mais ne vous “prenez pas la tête” avec vos voisins, vos colocataires , partenaires sur la manière de ranger le frigo. Si l’énervement vient de l’extérieur (pendant que vous taillez la haie ou que vous repeignez la façade à l’heure de la sieste), taisez-vous, “si vous voulez que le déterminisme ne soit pas une fatalité “.

Et, surtout ne vous fâchez pas avec votre mère (grand-mère, mère de vos enfants, partenaire étant mère) car cela pourrait être grave, la Lune à 22° est en carré avec l’axe nodal, annonçant des effets secondaires qui remontent à des périodes dont vous n’avez peut-être pas le souvenir, du karmique suscité par le carré à  Pluton retro à 23° (collé à Saturne retro /nœud sud).

L’ effet Lune ne dure que le temps du passage de la Lune qui s’applique aujourd’hui et demain,  heureusement trigone au Soleil à 25°. Entrainez-vous à la patience jusqu’à la pleine Lune… Vénus à 1° en Taureau qui va vers Uranus à 3° risque de ne pas vous aider beaucoup. Observez que Vénus suit régulièrement, mais  à distance respectueuse, et qu’elle est entrée dans le signe du Taureau le 15 mai où elle rencontre Uranus qui n’est qu’à 3°, ce qui signifie une conjonction type coup de foudre .

 

Mouvement de Jupiter retrograde et directe en Sagittaire

La rétrogradation est un phénomène marqué par un R dans les éphémérides, ces calendriers qui donnent la marche des planètes (voir blog). La rétrogradation est un phénomène d’optique entre la Terre et une planète, en géocentrique,  reconnue en astronomie.

En astrologie, cette science humaine plus que mathématique, il est particulièrement intéressant d’en tenir compte dans les progressions (un jour égal un an) pour juger de l’évolution de notre vie intérieure mais aussi extérieure. En effet, lorsqu’on évalue l’effet du passage de rétrograde à direct, il ne faut pas imaginer que la personne va changer son attitude de repli du jour au lendemain, de l’année de référence à l’année suivante, cela se fera en douceur et si on étudie la lenteur de la vitesse de la planète, on le comprend.

Prenons l’exemple de Jupiter rétrograde en Sagittaire, et voyons précisément son parcours durant plusieurs mois.

Rappelez-vous ce que j’ai mis sur la voiture, dans l’article précédent : la marche directe n’agit pas tout de suite, comme la puissance qu’on déploie en conduisant une voiture qui passe d’abord en première avant de passer à la vitesse supérieure, c’est le principe de l’énergie qu’il faut déployer pour mettre une masse en mouvement, tandis que pour la remettre en mouvement après avoir rétrograder il faut un peu moins d’énergie puisque le moteur est en route.  Voici le cas de Jupiter en ce moment :

Pour la période normale de rétrogradation, Jupiter est devenue rétrograde le 11 avril à 24°21′ et, redevient direct le 12 aout à 14°30′ :   Jupiter a fait 10° d’écart, pour  revenir à son degré du point de départ, et il va falloir qu’elle fasse de nouveau ces 10° dans le sens direct, donc cela va prendre le temps de faire 20° ,  pas forcément à la même vitesse. Ceci  sera fait le 5 novembre, plus de cinq mois environ après le moment de la rétrogradation, sur le degré 24°21.

Dans le cas des planètes très lentes, cela se passe trois fois dans un signe, une fois dans chaque décan, généralement durant toute la période du transit total dans le signe. Mais Jupiter ne rétrograde qu’une fois du fait de son passage d’un an et un mois (quelque fois moins  comme en Poissons, ceci dépendant  en fait de sa  position sur le zodiaque).

Regardons le départ de la rétrogradation : Jupiter est sur 24°21 le 11 avril (voir thème) , durant deux jours plus le jour de la rétrogradation, ce qui fait cinq jours sur le même degré minute seconde car elle était déjà sur ce degré exacte deux jours auparavant. Cette période est dite stationnaire directe et stationnaire rétrograde.

Quand elle redevient directe, le 12 août, elle reste  trois jours – non cinq – sur le même degré/ minute/ seconde  à 14°30, deux jours directe stationnaire. Après on peut voir qu’elle reste longtemps sur ce degré car sa vitesse est réduite.  Mais elle va faire de nouveau les 10°, pour  revenir à 24° 21′, le 5 novembre.

On a donc trois passages sur ces fameux 10°,   la première fois, la période est dite pré- rétrograde, puis la période rétrograde, et enfin la période finale dite post-rétrograde.

Comme lorsqu’on dit “jamais deux sans trois” (sagesse des proverbes), on a ici “l’avertissement” du premier passage : la planète dit quelque chose à quelqu’un dans sa maison, puis “le rappel” au second passage : la planète rappelle qu’on a quelque chose à faire ou à comprendre, et le troisième passage  où “dernier avertissement” , comme lorsqu’on dit à un enfant  : “je compte jusqu’à trois !”.

Toutes les personnes qui ont le Soleil, l’ascendant, une planète, ou un point important du thème dans ces degrés et périodes de rétrogradations sont concernées.

Comme il s’agit de Jupiter, on peut penser que tout est bénéfique mais le fait de la rétrogradation met un gros bémol, il faut regarder attentivement  les autres aspects. Personnellement, je me méfie de la précision extrême des astrologues scientifiques, sachant que les effets des aspects se télescopent toujours, aussi on ne peut peser exactement le poids d’un demi degré sauf le jour de notre naissance et celui d’un accident, etc… où là on se rend compte d’une “fatalité”.

Heureusement, dans la vie courante, on a un peu plus de liberté car rappelez-vous : “le déterminisme n’est pas une fatalité”.

Lire aussi : http://versusconformita.livehost.fr/2019/05/11/tango-entre-saturne-et-pluton-retrogrades/