Astrologie technique : planètes dans les signes

Le Domicile :
Une planète est dite en Domicile quand elle se trouve dans un signe de même “nature” qu’elle (feu, terre, air, ou eau sont dits des éléments).

Mars intrépide et ardent est en harmonie avec le Bélier, en domicile. Mais on la donnait aussi en harmonie avec le Scorpion, d’après la tradition, avant d’avoir découvert Pluton, pourtant le Scorpion est un signe d’eau, donc pas de rapport avec le feu, donc cherchez l’explication dans la violence et l’action. On peut en conclure que même nature, veut dire plutôt “style”.

L’Exaltation :
Une planète est dite en Exaltation lorsqu’elle est dans un signe en harmonie avec sa nature (eau et terre sont en harmonie : la lune est en domicile en Cancer et en exaltation en Taureau, la terre et l’eau).

Ce n’est pas le cas pour toutes les planètes selon les tables de maitrises traditionnelles, vous devez réfléchir dans chaque cas. En effet, l’exil pourrait être une exaltation dans ces exemples : le Soleil en domicile en feu est en exil en Verseau, en air : pourquoi ? Le feu et l’air sont en harmonie, les deux signes sont positifs, masculins, yangs, mais opposés il est vrai, dans l’axe. Ils n’ont pas la même vocation car le Lion c’est l’ego et le Verseau le non-ego, il ne veut pas briller ! Mais ils sont complémentaires. C’est la raison pour laquelle les astrologues humanistes rejettent les classifications, considérant que les oppositions ne sont pas si mauvaises, comme dans un jeu de rôle où chacun peut faire un effort pour rejoindre l’autre. Ci-dessus, voici le septenaire de Ptomélée, réorganisé avec les planètes découvertes depuis deux-cent-cinquante ans.

Voici par exemple, une affirmation d’un astrologue  traditionnel : l’exaltation amplifie de façon plus ou moins ordonnée l’influence de la planète. ” Une planète en exaltation est comme une personne en condition hautaine, arrogante, présumant d’elle-même plus qu’elle ne le devrait ” (Lilly).

Avouez que cela est étrange ! Ainsi Mars le chaud,la violence, la conquête, le pillage est en exaltation en Capricorne, ce signe froid et intériorisé, économe et silencieux mais ambitieux. Tout ceci a des explications mythologiques mais la psychologie moderne et la logique ne s’y retrouvent pas toujours. Aussi évitez les jugements radicaux uniquement par l’application des apprentissages. On pourrait y passer des semaines.

Le terme de d’exil et de chute américains n’est pas employé par les humanistes, car ils pensent que rien n’est mauvais en soi et qu’on doit vivre avec ce qui se trouve dans le théme, pour en faire le meilleur. C’est la raison pour laquelle, je ne me sers que des domiciles et éventuellement des dites exaltations.

La  triplicité ou trigonocratie
Une planète est dite en trigonocratie ou Triplicité lorsqu’elle se trouve dans un signe de même élément (feu, terre, air, eau)  qu’elle : la Lune est en triplicité d’Eau dans le signe des Poissons, du Scorpion, puisqu’elle maitrise le signe du Cancer. Ici, on sait que les trois eaux, sont bien différentes, mais il peut y avoir une évolution entre deux éléments d’un trigone. Pareil en terre, Vénus en Capricorne s’accordera avec la Lune en Taureau ou avec Vénus en Vierge (triplicité de terre), etc

Une planète est en dignité accidentelle :
– Lorsqu’elle est angulaire (les angles I, X, VII, IV)

– Lorsqu’elle se trouve dans une maison qui lui convient (Mars en I, Vénus en II ou VII, Mercure en III ou VI (je rajoute IX), Lune en IV, Soleil en V, Pluton en VIII, Jupiter en IX (Jupiter arrange tout les secteurs), Saturne en X, Uranus en XI, Neptune en XII.


– Par tout rapport qui renforce sa puissance (un bon aspect avec Jupiter par exemple)

– Lorsqu’elle est en réception mutuelle, ce qui se produit souvent : deux planètes échangent leur domicile, ou exaltation : Jupiter en verseau et Uranus en Sagittaire en sextile

Cependant, il faut se méfier des trigones et des sextiles entre planètes violentes.
Exemples :

Mars trigone ou sextile Saturne : les deux planètes peuvent s’entendre pour le malheur du natif (ex Saturne/Cancer sextile Mars/Taureau).

Le sextile devient très constructif, si les planètes sont en Dignité (Mars/Scorpion sextile Saturne/Capricorne).

 

Image des chakras

Doryphorie et amas en capricorne dès 2018

Qu’est-ce qu’une Doryphorie ?

C’est un amas de planète lentes (à partir de Jupiter nous sommes dans les planètes lentes). Cela ne se produit que très rarement. Il est totalement différent d’un amas de rapides (les autres), parce qu’il dure et qu’il interfère sur le climat général en faisant des aspects concentrés, dans le même signe, avec le même maitre, d’où une tonalité identique !

Durant les mois qui vont suivre, nous aurons un amas dans le ciel dans le signe du Capricorne après l’entrée de Saturne, Pluton déjà installé pour un moment, et les rapides comme le Soleil, Vénus, mais ici  ce n’est qu’un amas – thème du 1er janvier 2018 (ci contre). Les lentes restent et les rapides partent à leur rythme, question de tempo.

Fin 2019, par contre, le duo Saturne- Pluton sera en compagnie de Jupiter qui entrera en Capricorne le 3 décembre 2019, et en sortira, le 19 décembre 2020, se mouvant plus rapidement que les deux autres.Cet amas porte le nom de doryphorie La planète Jupiter ne manquera pas de faire des conjonctions avec elles, et en les reliant par un transit de transmission elle formera souvent un amas qui va durer plus longtemps que l’application exacte. Cet amas porte le nom de doryphorie. Jupiter ici apportera sa protection, ses exagérations dangereuses avec Pluton, et aussi son pouvoir de contrebalancer Saturne amenant ainsi un air plus léger !

Cette association Jupiter-Saturne dans le même signe ne se produit que tous les vingt ans (19,9) et, en Balance tous les soixante-ans. Les aspects peuvent insuffler des idées pour des réalisations à long terme qui se concrétiseront et se réaliseront dans les vingt ans. C’est le temps qu’il faut pour élever un enfant !

Cette conjonction avait très bonne réputation dans l’Antiquité : on disait qu’elle faisait les puissants en politique*. Voilà un aperçu du style d’événements politiques qui pourraient se produire dans les années qui viennent, événements qui sont importants sur le plan global, mais aussi sur le plan personnel, car ils changent la société dans laquelle nous vivons, donc notre perception personnelle, notre façon de comprendre, même en se bouchant les yeux et les oreilles, car nous ne vivons pas isolé et surtout ce sont eux qui sont porteurs de fatalité.

La conjonction Jupiter-Pluton se produit  tous les douze ans et demi, du fait de la rapidité de Jupiter et de la lenteur de Pluton. Cette conjonction est plus forte,  Alan Leo l’appelle la conjonction du “magicien” : elle allie la protection et la transformation dans un signe de feu, il y a une grande soif de domination, selon le thème personnel. Cette personne porte en elle des projets qu’elles peut mener à bien, et refaire vivre des projets en insufflant des idées nouvelles, elle donne des capacités d’analyse et de compréhension profonde.

Avoir les deux conjonctions, avec les trois planètes, est donc rare et cela fait des êtres concentrés sur un seul but, avec obstination, d’autant que d’autres planètes y sont souvent mêlées, donnant à la personnalité une accroche avec le monde contemporain, l’obligeant à vivre les événements de celle-ci comme acteur plus que comme spectateur. Le but dépend de l’orientation de l’amas dans le thème, selon qu’il est à l’Est (egocentré), l’Ouest (tourné vers les autres), au sud (concentré sur la vie sociale et la carrière), ou au Nord (replié sur la vie familiale et/ou sur soi).

Cette doryphorie fera un aspect de répétition avec les personnes  nées entre le 28 octobre 80 et le 27 novembre 81 avec la conjonction Jupiter-Saturne-Pluton en Balance, maitrisée par Vénus. On peut également avoir des planètes plus rapides dans une doryphorie, comme je l’ai dit.  Pour ceux-ci, la place de Vénus dans le natal est de première importance, puisqu’elle maitrise ici le signe de la Balance, ceux de cette période sont sociables, aimables, bout en train et on trouve surtout des sportifs connus et des artistes (exemple : le violoncelliste Gauthier Capuçon né le 3/9/81, Vierge ascendant Balance).

Celle de 2019 donnera naissance à des personnes différentes prêtes à prendre beaucoup de responsabilités, à agir pour eux et pour la collectivité mais avec autorité, et sans faillir à la tâche qu’ils se seront fixé, car elles seront sous la dominance de Saturne en Capricorne (voir prochain article).

Ceci aura un effet aussi sur les ascendants ou Soleil Capricornes déjà nés, qui continueront leur structuration commençant en 2017 avec l’entrée de Saturne, venant renforcer la transformation amorcée avec l’entrée de Pluton, le 27 janvier 2008.

 


La marche de Vénus en 2018

Tout au long de l’année, TOUTES les planètes forment des aspects. Les lentes peignent le fond d’un tableau : le gris de Saturne, le bleu-vert de Neptune, le marron de Pluton, les flashs éblouissants d’Uranus. Les rapides font les touches de lumières, qui mettent du relief dans notre existence : le rouge de Mars, le blanc de la Lune, l’orange du Soleil, le rose de Vénus…

Les secteurs occupés par les planètes dans votre théme sont  importants : tout s’y bouscule, c’est l’agitation. Là où il n’y a pas de planètes, c’est plus calme, il y a moins d’à coups. On doit chercher où se trouve la planète qui maitrise le premier signe d’un secteur et si elle est angulaire (très voyante) le secteur sera quand même très concerné par votre attention !

Exemple : le maitre de la VII -les autres, les époux- en secteur I : même si le secteur  est vide, il sera toujours votre préoccupation numéro 1. Lorsqu’il y passage de planètes, le secteur s’éveille, et il se passe des événements en relation avec les planètes en transit,  c’est une question de tempo.

Parmi vous, certaines sont contentes que la planète Saturne soit sortie du Sagittaire, pour aller “voir ailleurs “, car vous avez ressenti cette lourdeur, ce frein et, vécu des moments difficiles, mais elle n’est pas parti, elle a juste avancé dans un autre secteur de votre thème et si vous êtes ascendant Sagittaire, elle est juste dans le second signe de votre maison I.

L’ascendant est totalement dans le ressenti physique du corps, quand une planète le visite c’est plus fort que si la planète est sur votre Soleil. Lorsque le passage se fait sur le Soleil, c’est beaucoup plus sentimental, intellectuel, psychologique. C’est la raison pour laquelle, lire des horoscopes qui ne se basent que sur votre Soleil n’a pas grande valeur, puisque vos secteurs de vie partent de votre ascendant natal qui dépend du lieu et de l’heure de naissance.

Les planètes lentes pèsent sur nous, mais elles nous demandent d’évoluer en profondeur : c’est si difficile que nous nous cabrons, en pensant que faire “comme si”, va permettre de passer cette période en attendant des jours meilleurs.Ce n’est pas cela que nous demande le passage de la planète, car  si nous ne faisons rien de plus, au premier prochain aspect difficile la difficulté resurgira parce que vous n’aurez rien appris, nous avons mis la poussière sous le tapis au lieu de la nettoyer !

Vénus est une planète rapide, qui par sa douceur nous donne des périodes de détente.

Cette planète fait son cycle complet en un an, mais c’est une moyenne : pour l’étudier il faut se reporter aux éphémérides et passer de la théorie à la pratique.

En fin d’année 2017, Vénus est entrée en Capricorne, le 26 décembre. Déjà, on voit qu’elle va rejoindre Saturne, entré le 21 avec la Lune noire moyenne, s’applique à Saturne jusqu’à l’application exacte le 26/27 décembre sur le premier degré du Capricorne. Ci-contre le thème du 23 vous donne de jolis aspects, avec juste un petit carré entre Mercure et Neptune, qui au pire fait plutôt rêver ! Profitez de cette bénédiction !

Comme elle adoucit l’ambiance, il est bon d’élargir son influence, puis après la conjonction, on élargira la durée de l’aspect d’une semaine de plus, pour espérer que son influence adoucisse notre fin d’année, même si on voit qu’elle sort du Sagittaire pour entrer dans le signe où se situe Pluton.

Que va apporter cette conjonction Vénus-Saturne autour du 26/27 décembre 2017 , Lune noire? C’est la recherche de la vérité pour soi, qui va au delà de : “est-ce que j’ai tort ou est-ce que j’ai raison ?

Après le passage en Sagittaire, avec la lune noire en Capricorne la recherche du sens continue, et on y trouve encore Mercure rétrograde jusqu’au 23 décembre 2017 qui interroge, et qui peut-être arrive à la conclusion : “je suis à la recherche de ce qui a de la valeur pour moi, ce que je veux vraiment et ce que je ne veux pas. Peut-être me suis-je trompé, j’ai eu tort, j’ai fait de la peine, mais il y a quelque chose au-delà de tout ça !”

Avec Vénus en Capricorne, il n’est plus question de mentir, de se mentir à soi-même. Je suis testé ici pour ma sincérité, et pour la sincérité de ceux que j’accompagne. La conjonction Vénus-Saturne du 26 décembre est un tournant : “Je suis de cette famille ou pas, je suis de cette religion ou pas, je suis de ce pays ou pas, je me reconnais dans ces gens ou pas ? Vénus me dit quelles sont mes valeurs, ce qui a de la valeur pour moi.”

Pour l’année 2018, regardons quand la planète fera des conjonctions avec les planètes lentes, ce qui mobilise une énergie forte : sérieuse avec Saturne, étrange et changeante avec Uranus, folle avec Neptune. Mais à chaque fois, il faudra faire un thème pour voir les autres aspects avec les rapides  (thème du 1er janvier à midi, à Nice).

Le 19 janvier, Vénus entre en Verseau et, rencontre le nœud sud à 15°, le 30 janvier. Justement, des affaires du passé vont resurgir et désorganiser ma vie si je ne suis pas ancrée, mais j’ai besoin de liberté, je ne veux plus être assujettie, ce qui était valable un temps ne peut plus l’être, je veux qu’on respecte ma personnalité.

Le 11 février, Vénus en Poissons y trouve Neptune à 13°, on parle d’idéal amoureux, de création artistique, d’inspiration mais j’ai évolué lors du passage en Verseau, j’ai compris que l’amour absolu m’avait épuisé, et que je ne pouvais repartir sur cette base et passer ma vie à m’oublier !

Le 5 mars, Vénus toujours en Poissons rencontre Chiron à 27°, elle va se soigner et se poser les bonnes questions : suis-je dans la bonne direction ? ai-je bien choisi ? mes valeurs sont-elles les bonnes ? Je n’agis plus par pitié, mais en pleine conscience.

Le 1er avril, Vénus à 1° en Taureau est en opposition large à Jupiter en Scorpion, et exacte  à 20/21° autour du 17/18 avril. Ce sera le moment où je vais choisir entre mes valeurs personnelles et celles de la communauté à laquelle j’appartiens, il y aura des gains et des pertes.

Le 21 juin, Vénus en Lion est conjointe au nœud nord à 8°, donc opposé au nœud sud. Je serais ma propre reine !

Le 25 et 28 juillet, Vénus arrive en Vierge, les signes de terre étant en situation de sextile aux signes d’eau, il y a un sextile avec Neptune en Poissons à 25° et, un trigone à Pluton en Capricorne à 19°. Je pourrais me lancer dans une relation dans laquelle je dirais ce qui me plait ou non ; j’aurais gagné en maturité.

Le 27 août, Vénus en Balance (entrée le 7) est en carré avec Pluton à 19° : je sais que je peux entrer dans cette relation, mais ne pas m’y noyer, je veux contrôler, je ne veux plus qu’on me contrôle. J’apporte mes valeurs : c’est à prendre où à laisser

Le 10 Septembre, Vénus entre en Scorpion, et se met à devenir rétrograde le 6 octobre à 10°50 en Scorpion, rétrogradation qui va durer 44 jours au total et, Vénus redevient directe le 16 novembre à 25° en Balance, signe dans lequel il est retourné.

Les degrés des signes sur lequel la planète Vénus est passée et repassée sont concernés trois fois, et si vous avez des planètes dans votre thème sur le passage elles seront en conjonction trois fois. Il se peut que des questions aient été remises sur le tapis, si la relation, si le questionnement n’avait pas été fait, et cela peut amener une rupture ou au contraire un nouveau contrat : Vénus est en domicile dans Balance et c’est la maison des associations, des mariages.

Le 18 décembre 2018, Vénus repasse à 10°30 en Scorpion, point de départ de la “boucle” de rétrogradation. Il a pu être question de valeurs financières. La rétrogradation, concerne peut-être les affaires difficiles de gestion des avoirs, les difficultés dans les couples, les contrats dénoncés, les affaires de mœurs.

Comme le parcours de Vénus se situe durant l’année 2018 entre 8°30 au 1er janvier 2018 en Capricorne et se termine à 22° en Scorpion le 31 décembre 2018, on constate qu’elle n’aura pas fait le tour du zodiaque en un an.

Tout ceci doit être rapporté à votre propre thème ou se situent vos planètes et vos maisons, vous n’avez pas la même répartitions des signes les unes et les autres, les uns et les autres, répartition qui se fait à partir de votre ascendant. Aussi faites votre thème natal sur un site gratuit et munissez vous d’un crayon à papier lorsque vous lisez les déplacements des planètes : c’est une cuisine personnelle où vous additionnerez les divers symbolismes planètes, signes, maisons entre eux !

Dernière nouvelle lune de 2017 en Sagittaire

L’entrée des planètes lentes ne doit pas nous faire passer à côté des bons aspects qui se font en ce moment, avec les rapides, entre les planètes dans le signe du Sagittaire, pour la dernière Nouvelle Lune en Sagittaire de l’année, il faut  noter la belle conjonction Soleil-Vénus-Lune. Vénus nous apporte un peu de douceur. Nous avons des trigones entre celle-ci et, Uranus en Bélier qui annoncent des changements, et des trigones entre Mars et Jupiter en Scorpion vers Neptune en Poissons, Mars étant dans son domicile, ils sont fort efficaces au niveau artistique et spirituel (thème du 18/12/12).

Nous avons un septile (51°+) entre Pluton -Mars et un quintile (72°)* entre la Nouvelle Lune (Soleil plus Lune) et Neptune qui sont des aspects mineurs, mais qui agissent  au niveau spirituel, si on veut bien accéder à cette dimension. Dans ces rapprochements, on voit des forces énormes comme Pluton et Mars, qui se lient pour agir et, tout ceci peut donner une prise de conscience dans la lutte contre la déshumanisation de notre société. Mais ne vous y trompez pas aucune solution ne satisfait jamais tout le monde.

Des sextiles se font dès aujourd’hui 19, avec la Lune qui, entrant en Capricorne se trouve apex d’un triangle mineur avec Jupiter et Neptune,mais il est vrai qu’elle est conjointe à la Lune Noire-Lilith. (voir article précédent) C’est la dernière nouvelle lune  qui mettra encore en œuvre la quête pour la vérité, qui anime le Sagittaire.

 

 

 

 

 

 

* le quintile et le septile n’acceptent que de petites orbes de 1°, donc dans les thèmes mondiaux, ce sont des moments fugaces surtout avec la Lune.

Solstice du 21 -12 -2017 : une entrée de Saturne en grande pompe

Sacré Solstice, ou Solstice Sacré !

Le Solstice d’hiver, on le sait, est la plus courte journée de lumière, mais bien qu’on est l’impression de vivre dans le noir, le lendemain déjà, la lumière augmente.

Le solstice d’hiver, c’est le moment où astronomiquement le Soleil est au point de sa plus basse déclinaison, dans l’hémisphère nord, pour l’observateur au centre. Les Égyptiens des pharaons qui pensaient que la terre était plate,  avaient compris qu’il fallait occuper l’esprit des gens apeurés, qui pensaient que le Soleil ne reviendrait pas, Le solstice d'hiver : 22 décembreet ils organisaient pour cela, des fêtes nommées les Saturnales  durant trois jours. (On peut voir sur le schéma la hauteur du Soleil sur l’écliptique, la terre se situant à la place du petit bonhomme).

Ce n’est donc pas un hasard si Noël, qui symbolise la lumière sacrée pour les chrétiens, se situe le 25 décembre, puisque à cette date les jours rallongent : on sait depuis longtemps que les fêtes chrétiennes se sont calées sur les vieilles croyances, car les romains qui furent les premiers convertis avaient l’habitude de conserver les dieux des autres religions. Les rois “mages” venant de directions différentes, et d’origines différentes, se sont dirigés vers le nouveau né, en suivant la nouvelle étoile qui brillait dans le ciel pour rejoindre leur destination. A cette époque, les mages étaient des astrologues, les savants de l’époque*.

Pour ce solstice, le signe du Capricorne voit arriver Saturne dès le 21 décembre 2017 à 22 h 43 GMT, sortira le 22 mars 2020. C’est une entrée en grande pompe parce que il ne sera pas seul ici durant deux ans et demi, il sera en compagnie de Pluton. Il y a toujours Saturne quelque part, mais ici il est chez lui.

Nous vivrons avec Saturne le sévère, qui prendra un grand plaisir à mettre en place les changements exigés par Pluton le transformateur, pour notre “bien”, et ça peut-être effectivement positif pour se structurer, se mettre enfin de l’argent de côté, s’acheter enfin un chez-soi, apprendre une discipline, se mettre au régime, arrêter de fumer, etc.

Si vous voulez comprendre l’ambiance que crée cet aspect, remémorez-vous 88, 89,90* mais il y a trente ans, entre 14 février 1988 et 6 février 1991, il faisait dès l’entrée une rétrogradation de 5 mois, en Sagittaire, ce qui ne se produira pas cette fois-ci, la rétrogradation se produira plus tard en Capricorne, donc nous avions eu dès le début une pause aider par Jupiter.

Son credo, c’est ambition, économie, et rigueur avec des prises de décisions drastiques pour y arriver. Ce n’est pas une ambition personnelle, c’est un idéal social et éthique, s’il vit dans l’authenticité. C’est une planète qui plait à ceux qui aime l’ordre, la propreté, il restreint les libertés : c’est “l’anti-chienlit” !

D’abord nous avons vécu durant la semaine du 11 au 17 l’approche de la conjonction annuelle du Soleil appliquant Saturne à 29°, progressivement au rythme d’un degré par jour qui est source de frustration, de rigueur et du sentiment d’abandon Pour beaucoup la disparition de Johnny Hallyday est une perte personnelle, or il avait cette conjonction dans son thème natal et, il a été enterré aux Antilles, le 11 de cette semaine avec Soleil à 20°, Saturne à 29°.

Dans un thème de décès, Saturne est toujours présent en position forte soit qu’il reproduise un aspect natal, soit qu’il soit sur l’ascendant, la lune ou le Soleil, dans la maison VIII, en IV (voir Johnny dans le blog ce mois-ci).

Pour le solstice, la conjonction est exacte le 21 à 17 h 18 GMT enle Soleil et Saturne à 0° Capricorne : c‘est ce qu’on appelle une annonce d’austérité pour certains et de gloire pour d’autres, pas forcément les mêmes. La phrase “mes amis nous y arriverons mais la route est difficile” est de rigueur.

Saturne sera rétrograde durant 4 mois et demi durant l’année 2018 parcourant le premier décan entre le début de sa rétrogradation à 9°09 et la fin à 2°33, passant  trois fois, sur les degrés intermédiaires, puis il sera également rétrograde dans les autres décans en 2019 et, en 2020, car Saturne est une pendule bien réglée ! Si vous avez des planètes ici ou en aspect dans les autres signes, ces dates seront importantes pour des remises en question, selon les planètes en cause (je traiterais les autres années plus tard).

Les autres astres lents ne sont pas au même endroit qu’en 1988 : Neptune  en Poissons fait une tendance de sextile, Uranus qui arrive en Taureau pour 7 ans en 2018 fait une tendance de trigone, en attendant elle est sur les derniers degrés en Bélier.

La Lune noire moyenne s’est invitée pour 9 mois dans le Capricorne depuis le 10 novembre : elle forme dès ce Solstice une grosse conjonction avec Saturne, Vénus. Elle sortira que le 7 août 2018, et elle ira en Verseau. Comme elle avance plus vite que Saturne, elle ne fera pas de conjonction exacte, mais toujours avec une orbe de plus en plus grande ! Cependant, elle tord le cou aux principes du Capricorne. C’est une influence subtile, qui peut être bien, comme mal vécue, individuellement.

La lune noire c’est Lilith* – lire l’exemple de Zsa-Zsa Gabor dans le blog- la femme “fatale”, la femme amazone, la solitaire, l’individualiste, qui ne veut pas d’enfants. En compagnie de Saturne qui  avait peur d’être supplantée par ses enfants, cela ne favorise par la fécondité.

C’est surprenant de voir resurgir au nom de l’écologie, au même moment, les théories malthusiennes* qui plaident pour la suppression des aides aux gens qui font des enfants  et, que les gouvernements tournent la tête de l’autre côté, au sujet des migrants mineurs qui viennent en Europe pour échapper à la famine et à la mort chez eux.

Malheureusement, ce n’est pas parce qu’il y a trois données pour Lilith, la vraie, la moyenne, la corrigée que cela change quelque chose : la distance entre les trois pouvant être considérée comme l’espace de Lilith qui part du Sagittaire -la spiritualité, l’étranger – et va en Capricorne – l’austérité.

Lilith mal placée par rapport à la lune dans un thème natal  le plus souvent annonce un manque de fertilité, une dualité  souvent inconsciente  par rapport au désir d’enfant rendant moins maternel, il s’en suit des avortements volontaires ou des fausses couches, des procréations assistées qui ne marchent pas, mais grâce à une évolution intérieure, le “retournement” de Lilith peut au contraire donner des mères très convenables qui ont vaincu leurs doutes !

Dans le Zohar, vieux livre sacré des hébreux,  Lilith était la première femme d’Adam, bien avant qu’Ève ne soit créée. Adam ne la satisfaisant plus, ni sexuellement, ni intellectuellement, elle le laissa pour s’unir à Samaël.  Dieu ordonna à Lilith de revenir, mais elle refusa. Dieu usa de chantage vis-à-vis de Lilith : il lui intima l’ordre de revenir auprès d’Adam ou 1000 enfants devaient périr chaque jour. Lilith ne céda pas… c’est la fée Carabosse, en quelque sorte.

Cette semaine en France, le 15, on se trouve face à l’accident du car scolaire qui a fait cinq petites victimes. Actuellement, on voit mourir beaucoup d’enfants sans aucune émotion, on assiste à une déshumanisation de la société qui banalise la mort des enfants, et on n’a pas l’excuse de dire “qu’on ne savait pas”. Chaque annonce est suivie d’un commentaire qui montre l’indifférence, car on n’a jamais été aussi informé. Seules les membres des associations de secours s’émeuvent ouvertement.

Saturne en Capricorne avec sa rigueur vient afin de pointer la nécessité de contrôler tout cela, il peut apporter un stop à cette situation absurde…

*C’est une très grande injustice que personne, dans le monde scientifique laïque ne prononce jamais le mot astrologue sans le sous-estimer, comme s’il s’agissait de sorcellerie et ne veuille reconnaître le champ immense de connaissances de ces scientifiques de l’Antiquité qui ne travaillaient qu’avec des outils basiques et leurs calculs mathématiques, en connaissant proportionnellement autant qu’aujourd’hui.  (L’astrorama d’Eze dans les AM possède une installation des constellations, vues de la terre).

* Le président français Mitterrand élu en mai, abolit la peine de mort le 18 septembre 1981 et,le président américain Reagan élu en janvier 1981, met fin au régime soviétique, le pape Jean-Paul II qui fut un grand leader religieux mais aussi politique échappe à une tentative d’assassinat le 13 mai 1981 et apporte son aide à la chute du mur de Berlin, qui se produit plus tard en novembre 1989.

*Au sens strict, le malthusianisme désigne la théorie de l’économiste anglais Thomas Malthus selon laquelle la population d’un pays augmente toujours plus vite que la production des ressources nécessaires pour assurer son alimentation et plus généralement son existence. Cette théorie dans sa cruauté est exacte dans le cas d’accroissement exponentiel. Mais si la croissance géométrique théorique de la population est un fait, on a rétrospectivement constaté qu’elle était contrebalancée dans les pays industriels par d’autres phénomènes sanitaires (épidémies), environnementaux (troubles de la fertilité) et sociaux (dont les guerres) plus complexes.(lire wikipédia à ce sujet).