Neptune en Bélier

Du fait de la longueur de son cycle autour du zodiaque, la période bien connue,  où la planète s’est située en signe de feu en Bélier se situe durant le 19ém siècle. Voyons ce que cela a pu donner. 

Neptune en Bélier s’allie à Mars pour l’entreprise, l’aventure, et la conquête armée ou non.

La période de 1862 à 1875 , a été propice aux aventurier(e)s prêts à en découdre et, aux personnes audacieuses à la poursuite de leurs rêves. L’expansion des moyens de transport favorisa les grands déplacements.

Elle voit la naissance de la pionnière du bouddhisme Alexandra David Neel, née le 24 octobre 1868 (Neptune en VII) qui entreprendra à pieds, seule avec des porteurs, la traversée du continent européen et asiatique sur des routes difficiles, manifestant à elle seule la volonté  de Neptune en action dans le signe du Bélier.

Actrice, et danseuse, elle mène dans sa jeunesse une vie décousue de danseuse orientale, genre à la mode, ( nœud sud encadrée par la lune noire et lune en Verseau), mais sa chance est d’épouser un homme, qui tout en l’adorant, fut suffisamment détaché pour financer ses voyages dans ces contrées lointaines que sont la Chine et le Tibet au début du siècle (Soleil en Scorpion en II, l’argent de l’autre, Jupiter en VII). Son Mars retrograde est en Lion , faisant un trigone avec Neptune retro conjoint Jupiter retro en Bélier en VII. La lune en Verseau au nœud sud encadrée, par la Lune noire signe la femme qualifié comme archétype Amazone (entre IV et V). Un homme dans le même style, venu au monde presque en même temps, aura un destin plus politique mais aussi engagé dans le bouddhisme :

Mahatma Gandhi vient au monde le 2 octobre 1869 à Bandahar,  Indes,  ses parents l’envoient étudier  au Royaume-Uni, puis il va en Afrique exercer sa profession, ensuite inspiré par ses expériences humanistes Africaines, il part dans son pays d’origine l’Inde.

Il a Neptune en Bélier angulaire secteur VI/ VII opposé Soleil qui est trigone Lune,  un thème actif en dessin de locomotive. 

Neptune fait partie d’un grand trigone de feu avec la Lune en Lion encadrant avec Uranus le nœud nord, puis Saturne en Sagittaire.  C’était un homme actif mené par son idéal religieux et politique qui obtint l’autonomie de l’Inde par rapport à la Grande-Bretagne, qui avait la main mise sur le pays depuis des décennies. Malheureusement, les dissensions entre Musulmans et Indouistes causèrent beaucoup de mort (encore aujourd’hui notamment dans le Cachemir à la frontière)) lors de la migration des uns et des autres vers leur nouveau pays, du fait de la création d’un Pakistan Musulman, ce qui fait que Gandhi fut assassiné par une indouiste plus extrémiste, de son partie (Vénus en Scorpion maitre ascendant, de la maison VIII,  de Pluton   opposée  à son maitre Pluton, conjoint à Jupiter maitre de Saturne. Soleil en XII opposé Neptune y est aussi pour quelque chose puisque cela se passait lors de sa promenade pour rencontrer ses fidéles, dans le contexte spirituel.

Dans le domaine “artistique”, durant cette période se situe l’invention marquante des frères Lumière : Auguste Lumière, avec Neptune en Bélier,  nès respectivement le 19 octobre 1862  et son frère Louis né le 5 octobre 1864, à 1h à Besançon ont présenté la première ,séance de cinématographe en 1895. Louis Lumière était ascendant Lion avec une avait opposition Soleil-Neptune, avec un Soleil en Balance conjoint Saturne. Jupiter et Vénus étaient conjointes au nœud nord en Scorpion.

On mesure aujourd’hui tout ce que nous leur devons, tant le cinéma a envahi notre vie pour le meilleur et pour le pire.

Les Béliers de 2019

Mes amis les Béliers sont partout, sur tous les fronts et devant. Pendant longtemps j’ai essayé de les suivre, y parvenant  à peine, en culpabilisant parce que je ne me sentais pas à la hauteur !

Je connais surtout des femmes Béliers : elles sont toutes présidentes d’associations , organisatrices de journées enfantines, de sorties scolaires, de marches en montagne avec location de cars et de restaurants.

Sur le  front, dès l’aube, avec en général une famille, des enfants, un mari qui marche au pas  juste derrière, compagnon de la compagne parfaite, la “wonder woman” !

Tout cela réclame une organisation, mais aussi une mobilisation de troupes toujours disponibles, silencieuses et obéissantes.*

En effet, le Bélier typique commence, mais à besoin que les autres finalisent pour lui, il a l’initiative ne ménageant pas sa peine, mais il choisit un staff zélé.

En fait,  il rassemble, comme le signe de la Balance  en face doit le faire, mais  avec autorité, tandis qu’il se moque de la lenteur du Lion, autre signe de feu, qui le regarde s’agiter avec un peu de condescendance !

Et c’est là qu’on voit les différences de style, l’un hyperactif fonçant sans arrêt dans une nouvelle activité parce qu’il est cardinal, l’autre fixe n’arrivant pas à souscrire à toute cette agitation.

Ils se retrouvent dans la volonté d’agir socialement, pour le groupe, pour le bien, avec un côté  bon vivant. Le Bélier dit: “qui m’aime me suive, “qu’importe ceux qui me suivent ou pas,  le Lion dit: “je vis avec ceux qui m’aiment” parce qu’il est sentimental.

Cette année, le Bélier voit arriver Chiron, pour huit ans, qui avance lentement, venant pour soigner mentalement et physiquement, tout en ouvrant de  nouvelles voies avec Mars.

Le  Bélier  comprend ce que veut dire patience avec le carré  venant de Saturne  et voit les transformations avec le carré de Pluton, les deux en Capricorne. Tout ne se passe pas comme d’habitude, il faut composer et attendre.

 Saturne reste encore un an, et plus  en ce qui concerne Pluton, mais lors des rétrogradations des deux fin avril, les carrés cesseront de peser. Il y aura alors seulement une tendance de carré, et surtout comme ce sont des énergies cardinales elles s’allient pour agir ! Le carré n’est pas forcément mauvais, il nous fait changer de pignon et ce n’est pas toujours facile, d’où sa réputation.

Jupiter en Sagittaire trigone dissocié à Uranus en Taureau (feu plus terre) rétrograde le 11 avril, mettant un stop aux grands projets des Béliers avec lequel la planète est en trigone.

Le carré de Pluton et Saturne (à 23° Capricorne) peut aussi donner un coup de pouce (ou de pied) à vos planètes  en Bélier, à ceux  (Soleil ou  Ascendant 25°) qui n’attendaient plus de “miracle”, parce que Pluton, c’est aussi la régénération qui arrive brutalement : amour, fécondité et pourquoi pas une guérison  car Chiron peut y veiller.  Tout dépend du degré où se trouve vos planètes, Soleil et Ascendant.

Mercure direct et Prométhée  entrera en Bélier le 17 avril sans jamais rejoindre le Soleil, alors que celui-ci sera passé en Taureau tandis que  Vénus arrivera en Bélier. Le fait que le Soleil et ses deux plus proches planètes se situent dans trois signes différents, est un plus pour un individu car cela lui donne plus de nuances dans son caractère, un Mercure Prométhée est favorable à l’intellect qui innove, une Vénus   directe et en signe différent est moins subjective, plus libre que conjointe au Soleil ; de tout ceci, il ressort plus de libre arbitre.

Les enfants qui naitront entre le 20 Mars et le 20 avril au soir  auront une concentration de planètes en Capricorne (avec le nœud sud), en Poissons et Bélier,  avec Uranus en Taureau, Mars allant des Gémeaux au Taureau, Mercure passant des Poissons au Bélier. Mars sera progressivement opposé à Jupiter en Sagittaire, car les planètes sont déjà dans le même axe : l’un veut agir dans un sens, l’autre dans le sens contraire, sans doute moins enclin “à mettre le doigt sur la couture du pantalon”.

Aussi les planètes concentrées sur 165°/180° formeront un “bol” avec ou sans la Lune : seule la Lune pourra donner un parfum différent en formant “l’anse d’un seau” si elle se met en opposition.

On aura deux types de tempéraments, caractères, attitudes, conduites – selon la classification des dessins de planètes d’Edmund Jones – avec les nuances dues aux maisons et aux légers déplacements des planètes rapides entre le début et la fin du signe, et bien sur, les différences dues au milieu familial et socio-culturel. Dans les deux cas, la Lune sera une dominante, la voiture-balai, ramassant les énergies du Bol* (si elle est légèrement en dehors de l’opposition Mars-Jupiter) et du Seau* et les renvoyant après les avoir digérées (lorsque que les planètes du seau sont  plus concentrées, c’est l’anse qui profite d’elles).

 

* On rencontre les hommes très marqués par le Bélier dans le salles de sport,  dans l es compétitions.  Ils créent des start up, qu’ils revendent au bout de quelques années : avec eux tout va vite.

* je ne peux pas développer ici les types bol et  seau, mais sachez que le seau a en fait la forme d’ un parapluie avec une opposition qui est le manche au bout duquel se trouve une seule planète, où dans ce cas la planète manche renvoie les forces après les avoir travaillées,

mais si les planètes sont plus concentrées comme la forme d’un arc avec une flèche, c’est la planète flèche qui récupère les énergies en  vampirisant pour s’en servir la force des planètes de l’arc.

 

Semi Sextile Mars-Uranus et carré Soleil Saturne

Un petit semi-sextile de rien du tout entre deux planètes explosives – Uranus et Mars – agissant en faveur de l’innovation suffira-t-il à lutter contre un carré croissant de la Lune et du Soleil à Saturne ?  Exact dans la journée, pour la Lune, une nouvelle Lune Bélier, qui est sous la tutelle d’un Mars en Gémeaux en sesqui-carré (135°) est forcement révoltée contre les limites de Saturne. 

Mais Mars ne cédera pas, quitte à être dans la contestation “bornée” (Brexit, etc…).

La parole de Mercure sera patiente, mais nous ne verrons pas encore d’accords autour de nous, cette semaine malgré la vision romanesque d’un monde où Vénus est conjointe à Neptune (voir analyse précédente des aspects Saturne-Pluton).

Le signe du Sagittaire sentira grandir sa colère à cause de l’opposition  qui va se produire entre Mars et Jupiter début mai, avec un Jupiter qui rétrogradera à 20° lors de leur conjonction, ce qui pourrait lui faire dire et faire des choses regrettables pour sa situation ; il vaudrait mieux que Mars agisse en s’armant d’un esprit innovant inspiré par le semi-sextile Mars-uranus,  car pour obtenir  la protection,  l’aide, la justice, il faudra  céder sur certains points.

 

Saturne-Pluton Capricorne en 2019 et 2020 : limites

La conjonction précédente Saturne-Pluton s’est produite en 1982, mais elle était appliquante dès 1981* et, elle a duré jusqu’en 1985 à cause des rétrogradations en conjonction sèparante avec de moins en moins d’effet donnant . Comme elle est très puissante, on peut voir son effet dès ce moment sur le caractère des porteurs : elle était en Balance, où Saturne était en exaltation (selon la tradition astrologique), signe de Vénus, et son effet dépend de la place de Vénus  durant la période. (qui passa en Scorpion par exemple)

Auparavant, les autres porteurs de cet aspect sont  les Lions de 1947/1948, et les Cancers de 1915/2016 (nos plus que centenaires).

Cette fois-ci, depuis janvier 2019 environ, elle est en Capricorne où Saturne est en domicile. Ceux qui sont nés en 1981/1982, voient le retour de la conjonction à 38 ans/39 ans. Cela ne peut pas être seulement générationnel, amenant un contexte de mouvements sociaux à cause de la baisse du pouvoir d’achat, ou pas de pouvoir d’achat du tout, mettant en avant la question des ressources d’énergie pétrolière avec Pluton : à ce niveau, certains fournisseurs pourraient nous mettre la pression, pour qu’on ne s’occupe pas de leurs affaires intérieures. Et au niveau de l’énergie atomique, nos calculs pourraient s’avérer dangereux : le mariage de l’écologie et du tout électrique n’est pas forcément la solution rêvée, tandis que la tentative de culpabilisation et de responsabilisation va être à son maximum avec Saturne.

Selon la force de ces deux planètes dans le thème, on va ainsi avoir une influence plus ou moins forte dans la vie privée. En premier lieu, les Capricornes et les Scorpions Soleil ou ascendant, de même que ceux qui ont un amas dans ces signes, seront impactés par le désir de transformation, ponctué de colères froides, de  dureté. 

Pour tous, limiter les dégâts  sera le maître mot, car il va sans dire que la santé pourrait en être impactée.

Aucune révolution intérieure ou extérieure ne peut se faire sans organisation et avec des bases solides qui se substituent à ce qu’il y avait avant. 

Voyez le Brexit : Thérésa May mettait sa démission dans la balance pour que les députés votent l’accord des traités qu’elle a mis deux ans à mettre en forme, même avec des imperfections, mais ils ont refusé, ce qui est pire ; sortir sans accord de l’union est suicidaire. C’est la pagaille assurée (voir article précédent ICI).

Si vous n’utilisez pas votre Mars, ce sont les autres qui agissent à votre place (Ferdinand David, astrologue). C’est un divorce sans consentement mutuel, qui ouvre une guerre sans merci, qui fera la fortune des avocats.

Ce qui est en bas est en haut, donc c’est pareil au niveau privé. Cet aspect non maitrisé, appelle un durcissement de toutes les situations, le retour de l’ordre et des limites de Saturne. Une transformation intérieure s’opérera si la personne structure cette colère et en fait quelque chose de constructif en se limitant et en limitant les dégâts, c’est difficile parce que la force de Pluton est immense, mais la patience de Saturne est illimitée. 

Il peut y avoir blocage dans pas mal de circonstances : il vaudrait mieux éviter de lancer un projet à ce moment-là, il faut organiser ce qui est en cours, les deux planètes faisant  un effet autobloquant, cela ralenti.

C’est une épreuve de force qui demande de l’endurance, de la ténacité, de la puissance et de la raison, mais les deux signes en ont beaucoup, de même que les porteurs de l’aspect Saturne/Pluton.

Voici les mouvements de ces planètes qui vont heureusement fluctuer  du fait de l’éloignement provoqué par leur rétrogradation réciproque en même temps. La conjonction exacte se fera à 22°, la seconde semaine de janvier 2020 et s’effacera quand Saturne entrera en Verseau, le 23 mars 2020.

Auparavant, le 30 avril  2019 Saturne rétrogradera  depuis ses 20°30 et redeviendra direct le 20 septembre à 14° (6°30 en arrière). Pluton rétrograde le 25 avril depuis ses 23° et redevient direct le 3 octobre à 20°38.

Entre parenthèses, Jupiter lui aussi rétrograde le 11 avril à 24°21, pour devenir direct le 12 août à 14°30. C’est important parce que c’est le signe qui suit le Capricorne, or vous avez souvent les deux signes dans la même maison : votre ou vos maison(s) sera(ont) impactée(s) par la triple rétrogradation et il ne faudra pas compter sur “l’aide” de Jupiter qui se mettra en sourdine (seconde date du Brexit, le 12 avril). De plus, rappelons, que les Poissons sont impactés par la présence de la Lune noire qui ne sortira qu’en 2020 (dates différentes selon que l’on utilise la vraie,  la moyenne, la corrigée) qui apporte son ombre : la vraie entre en Bélier le 1er décembre, tandis que la corrigée sera à 26° en Poissons et la moyenne  à  24°, qui est la moyenne entre la vraie et la corrigée*.

On voit que si le mouvement est la marche arrière, elle se fait de concert entre les deux (trois) planètes (l’ordre du monde est tellement bien organisé, si seulement on écoutait !).

Quel peut être le sens de tout cela ?

Rétrograder, c’est ralentir, revenir sur ses pas, sur ses idées, sur ses conclusions, sur ses décisions, c’est réévaluer, reprendre, refaire, c’est infléchir et réfléchir. Le tango est bien, comme disent les latins, la danse de la vie : un pas en avant,  deux pas en arrière.

Pourtant, il faut en faire quelque chose, une expérience, apprendre, prendre sa part dans ce qui se passe, ne pas toujours tout reporter sur la faute à “pas de chance” ; si on a laissé quelqu’un nous faire du mal, c’est qu’on l’a autorisé à entrer dans notre espace de vie, quelque fois par naïveté, ou par insouciance, quelquefois par fatigue ou faiblesse, dans tous les cas, on a commis une erreur par manque de discernement, de lucidité, de sens critique, de sens des responsabilités. Tout ceci étant souvent du aux influences de Neptune, en force en ce moment dans le signe des Poissons.

 

 

 

*on trouve les trois Lunes noires dans les éphémérides Rosicruciens, sur papier, sur le blog se trouvent les éphémérides Suisses et il s’agit de la Lune moyenne.

*Saturne et Pluton en Balance : 3 dans la relation symbolisée par la Balance, ici capacité à incarner l’ombre collective avec la nécessité de transformer les bases du mariage, hérédité puissante possible, pouvant amener un problème autour de la violence, expression de la colère, redonner sa part à la situation et personne responsable.

 

Entrée de Vénus en Poissons et de Mars en Gémeaux

J’ai donné en Janvier un aperçu des mouvements de Mars et Vénus durant 2019. En partant de fin Scorpion en janvier, on retrouvera Vénus en Scorpion au mois de décembre 2019, elle aura fait le tour du zodiaque sans rétrogradation, à raison d’un mois environ de transit par signe, en suivant la route du Soleil  avec un décalage. Elle se situe avant le Soleil, soit une Vénus dite Lucifer, une Vénus qui est  dans le signe précédent ou juste avant lui (en degrés)  considérée comme une Vénus “libérée” du dictat de la volonté solaire. Et ceci jusqu’au 24 août, date à laquelle elle fera enfin sa conjonction supérieure (entre 19° et 20°), avec le Soleil , conjonction Vénus Soleil considérée symboliquement comme une sorte de pleine Lune avec le Soleil, soit un point de rupture ou bien de conciliation, de verticalisation, d’intégration des valeurs Solaires avec ses propres valeurs.  Pour le moment, la Vénus Lucifer est très significative du désir de vivre selon ses envies, sans freins, ni contraintes, aussi vous voulez vous exprimez ,  sans entraves (mai 68 n’est pas loin). Cette avance directe  est positive dans le sens où il n’y a pas de tergiversations, les choses sont directes, franches, droites, l’énergie circule librement : les désirs sont exprimés et peuvent être satisfaits.

Actuellement, quel scénario possible pour l’entrée de Vénus en Poissons et de Mars en Gémeaux ?

Vénus en Poissons est en exaltation, elle donne de la douceur dans l’air (enfin), de l’intuition et de l’inspiration, elle rend romantique, d’autant qu’elle  va être conjointe à Neptune le 10 d’avril à 17°. Désillusion/illusion peuvent être les mots clés.

Évidemment, cette influence va perdurer un certain temps. De plus, Mercure et Neptune sont en conjonction à 16/17° en Poissons.

Cependant, on observe que c’est le moment du premier carré décroissant de Vénus à Mars après le tour du cycle ayant démarré par la conjonction : ici il s’agit de prendre conscience de ce qui ne va pas depuis environ un an et d’en tirer les conclusions, au niveau de ses désirs et de ses finances, ce carré décroissant donne théoriquement une attitude plus attentiste, plus théorique qu’active,  de résolution des problèmes au niveau de l’argent, des valeurs, de ses valeurs. Le retour à la conjonction  avec Vénus, se fera le 24 août 2019 à 3° à l’inter-cycle en Vierge. La conjonction de Vénus se fera avec le Soleil en Lion puis avec Mars en Vierge. Vénus sera donc bien occupée durant le mois d’août.

Mars en Gémeaux concerne la communication, qui peut être riche,  avec de la vivacité intellectuelle, mais pouvant amener la confrontation entre voisins, et dans la fratrie, avec des incidents dans les déplacements courts.

Les Sagittaires, en opposition, vont devoir maitriser une envie de se quereller, en passant plutôt à l’action. N’oublions pas que Jupiter en face à 23/24°, va donner une forte pulsion qui, bien maitrisée, peut permettre une avance dans leurs problèmes.

Ici cependant un bémol, car Jupiter a commencé sa rétrogradation le 11 avril, coupant l’élan, mais permettant plus de réflexion, la rétrogradation étant toujours un retour sur soi et sur les événements.

Il faut noter aussi que, Pluton sera à 23° au nœud sud en Capricorne, Saturne étant à 20° en Capricorne, un aspect de conjonction qui va durer un an au moins et, qui va être important dans ses retentissements.