Jupiter, un atout

Ce texte d’ Irène Andrieu , tiré de “Lecture karmique du thème natal” (page 135), explique la fonction  spirituelle de Jupiter. 

C’est la voie du dharma, notre karma positif, la finalité de notre incarnation.

L’une des fonctions les plus élevées sur le plan spirituel, selon la tradition bouddhiste, est celle de l’éducateur, ou de l’instructeur. Ce rôle revient au porteur d’un bon Jupiter : vous avez souvent le talent et les capacités et découvrez que par la transmission d’un enseignement, vous pouvez accéder à l’une des sagesses fondamentale : la patience illimitée.

Vous n’avez pas à rechercher ces expériences, elles vous sont proposées l’heure venue par d’autres instructeurs, qui ont mis en pratique une démarche similaire. Le monde extérieur favorise vos prises de conscience en vous offrant les situations nécessaires pour mûrir votre réflexion. Vous les transformez en expérience sur le sens du rôle que vous jouez à la place où vous êtes. Vous restituez ensuite les résultats au monde, qui vous propose d’autres rôles, d’autres sujets de réflexion, etc. Vous ne manquerez jamais de matière pour avancer. Cela semble se traduire , vu de l’extérieur , par un facteur chance assez surprenant et qui se renouvelle dès que le besoin s’en fait sentir. Le chemin semble s’ouvrir devant vous. Vous rencontrez facilement les conseillers, qui vous sont nécessaires. Des inconnus peuvent intervenir pour vous offrir une aide efficace, dans n’importe quel domaine. Vous constaterez que personne n’exigera la contrepartie. Il s’agit d’une juste redistribution. Vous avez largement développé la vertu de générosité dans d’autres existences. Quelqu’un vous rend ce que vous avez donné, un sjuste équilibre est rétabli, mais n’oubliez pas de perpétuer cette chaine du don pour en demeurer digne.

Une relation s’effectue entre le monde extérieur et le monde intérieur : les rôles que vous jouez n’ont de sens que par rapport à l’expérience qu’ils suscitent en vous. Un jour où l’autre, vos conclusions sociales évolueront vers la dimension spirituelle. Il deviendra évident qu’une recherche de représentation ou de pouvoir social sans conscience, est une perdition de l’âme. Cela vous conduira à cesser de jouer les pygmalions ou les tuteurs auprès de personnes qui ne seraient pas disposées à se prendre en charge socialement.

Il s’agit pour vous d’exercer cette influence dans votre entourage… rôle dévolue aux parents spirituels. Vous n’avez pas à garantir l’avenir de ceux qui vous demandent des conseils, ce rôle est dévolu au père, mais à veiller avec la plus grande  neutralité possible, sur la croissance intellectuelle et personnelle. Aussi le véritable instructeur est-il d’abord un ami, un confident autant qu’un conseiller. Il suscite la confiance par sa vigilance à ne pas influencer l’esprit de l’autre. Il incite ceux qui l’approche à prendre en charge la responsabilité de leur choix,  et , à s’interroger sur le sens qu’ils veulent donner à leur vie.

La loi que vous suivez s’appelle la sagesse du sens de la loi. Cette sagesse incite à reconnaître la justesse des lois du karma en développant le sens des expériences que nous recherchons. La progression dans cette voie spirituelle  strictement personnelle oblige à lâcher prise sur les mécanismes de pouvoir qui pourrait subsister . Si vous rejetez ceci, votre Jupiter est peut-être rétrograde, et les prises de conscience seront d’autant plus intéressantes qu’elles vous conduiraient à redresser la barre et à remettre en cause des ambitions et des images de grandeur qui peuvent manquer de distanciation..Si vous accéder au rôle d’enseignant, auquel vous avez droit,  c’est parce que vous avez déjà provoqué les ouvertures mentales lors de l’existence à l’origine de votre choix de vie. Les qualités de discrimination que vous avez acquises peuvent  être perturbées par des tendances à la dispersion intellectuelle qui apparaissent dans votre thème natal sous la forme de Mercure ou d’Uranus rétrogrades.

La maison où se trouve Jupiter, représente votre meilleur territoire de recherche intérieure. Cette position n’exclut pas d’autres types d’activités, mais dans cette maison vous vous poserez les questions justes sur le dharma, votre rôle le plus satisfaisant, et votre juste place.

 

Entrée du Soleil en Sagittaire le 22 novembre

Le Sagittaire, qui se situe entre les dates du 22.11 au 21/12, est le signe de la distribution, car l’hiver se prépare, et il faut mettre en ordre les ressources (de la personnalité) selon Edmund Jones.

Symbolisé par le centaure mi-homme mi-cheval , c’est l’association de la raison et de l’instinct.  La planète Jupiter régit le signe du Sagittaire.

Le  Soleil dans le signe du Sagittaire symbolise au plan humain une personnalité qui adore les relations de camaraderie, très apprécié parce qu’il est exubérant , gai et dynamique,  faisant passer dans la réalité le fruit de son expérience, mais qui manque parfois de discernement par manque d’esprit critique, avec une certaine naïveté.

En face, il y a les Gémeaux, ce signe double et adolescent auquel il emprunte certaines caractéristiques. Il régit la maison IX qui est le lieu des études longues et des grands voyages (contrairement aux Gémeaux qui s’intéressent aux applications). On le trouve souvent dans les ateliers, conférences, cours, et il est souvent l’enseignant, gourou, guide, à la tête d’un courant de pensée. Un Soleil et un Jupiter qui n’est pas bien aspecté peut devenir très dogmatique  Il peut être barricadé dans ses certitudes, de bonne foi. C’est le sens de lq flèche, qu’il tend vers le ciel, mais qui peut partir dans le mauvaise direction.

Pourtant Jupiter  est la planète dite bénéfique par excellence, selon les aspects qu’elle reçoit elle peut procurer un sentiment d’assurance  exagéré qui peut pousser aux  excès. Irène Andrieu nous dit :

Selon la tradition bouddhiste,Jupiter est l’une des fonctions les plus élevées sur le plan spirituel, celle de l’éducateur ou de l’instructeur… La maison où se trouve Jupiter, la planète de la rétribution karmique* par excellence, représente votre meilleur territoire de recherche intérieure…Dans cette maison vous vous poserez les questions justes sur le dharma.

Cette année Jupiter était en Sagittaire  mais elle passe en Capricorne le 3 décembre. Au lieu de se désespérer de la différence d’ambiance qui peut en résulter, on va se servir de ce qui a été mis en germe en Sagittaire pour confirmer en Capricorne, signe d’organisation et de structure.

Le jour de l’entrée du Soleil, nous avions Vénus  qui quittera le Sagittaire le  27/11 puis Jupiter qui le fera le 2/12. Le Soleil est en trigone à Chiron à 2° en Bélier, ce qui stimulera l’action, par le biais de Mars en Scorpion, opposé à Saturne (voir aspects dans le texte du 23).

La Lune à 6° en Balance sera carrée aux nœuds à 9° dans l’axe Cancer-Capricorne,  opposée à Chiron, dans cas , on peut dire que les accords se feront difficilement sur le plan affectif. Mercure sera en trigone à Neptune, pour mettre de l’eau dans son vin. Avec Mars opposée à Uranus il y a la nécessité de réveiller les consciences, la relation à l’autre doit abdiquer des anciens schémas de fonctionnement : Uranus éveille, Mars provoque, attention à ne pas commettre d’imprudences.

Jupiter et Vénus en Sagittaire, qui font une conjonction entre 25°48 et 27°47, favoriserons les accords. Il faudra profiter de cette fenêtre qui est très positive ! La conjonction actuelle de Vénus à Jupiter en Sagittaire, signifie qu’il faut ouvrir son cœur.

Ensuite, le mois du Sagittaire se poursuivra avec un amas de quatre planètes et le nœud sud dans le Capricorne :  il ne va pas être aisé pour le signe du Sagittaire de se réjouir ce mois-ci, même s’il ne reçoit aucune opposition.

*La notion de karma de rétribution dans le cas de Jupiter fait allusion au bilan  positif des vies antérieures acquis par l’entité  réincarnée dans cette vie. Le dharma étant la finalité positive de notre existence.

“L’homme est la seule espèce dont les mâles tuent les femelles”*

Tout d’abord, je dois dire que la personnalité est multiple et doit être analysée dans son intégralité : certaines personnalités difficiles peuvent se réaliser par le sport ou par l’art, dans un métier de service qui transcende des pulsions fortes, comme chirurgien, pompier, policier, etc.

Depuis le début de l’année la France a connu 137 féminicides, un chiffre en forte augmentation depuis l’an dernier, et environ 32.000 viols déclarés.

Y-a-t-il un portrait type du dominant dangereux ? La violence est inhérente à toute la nature humaine quand elle se sent en danger, alors examinons le cas du tueur familial , celui qui agit dans un cadre fermé où il sent qu’il a tous les droits conférés par la société qui ferme un peu trop les yeux au point qu’on pourrait dire que c’est un crime impuni : rappelez -vous l’histoire de Madame Sauvage, qui à bout, à fini par tuer son mari violent et violeur, et s’est retrouvée au ban des accusées  face à une justice qui a  occulté ses années de souffrance au nom de l’interdiction de  se faire justice soi-même , en la condamnant à rester en prison (pour l’exemple), comme cette femme qui défigurée par les coups, a mordu son agresseur et a été condamnée par la justice.

Comme on a vu dans un article précédent les tendances latentes pouvant provoquer les violences verbales, les critiques, on va se demander ce qui dans la personnalité va inciter à la violence physique.

Fort heureusement, la violence  n’est pas automatique, elle peut s’exercer à un stade psychologique, il s’agit de deux domaines différents qui ne coexistent pas automatiquement dans le thème natal chez un individu. Entre un sadisme verbal, qui peut provenir d’un aspect difficile de Mercure avec un signe trop affirmée et, une main levée à cause de Mars, il y a un monde. Cela provient de personnalités différentes, mais le harcèlement psychologique fait aussi du mal, s’il dure, il détruit une personnalité.

Souvent le violent ne parle pas :  il frappe. C’est sa faiblesse, son infériorité mental, sa fragilité mentale, qui fait qu’il passe directement aux coups, il ne peut, ne sait pas réfléchir. On en revient toujours au fameux mythe de l’homme fort qui doit se faire obéir, qui a peur de la liberté de l’autre parce qu’il soupçonne, ne fait pas confiance,  il a peur, c’est son dénuement moral et mental qui est en cause, il n’est pas sur de lui, c’est un manque de personnalité. Un homme qui frappe est complexé. Mais la société le laisse faire, quelques fois elle lui donne même la permission. Je parle des éducations, des croyances, des idéologies qui ont formaté des hommes qui arrivent à ceci. Mais il faut  parler aussi de l’absence d’éducation par des mères elles-mêmes absentes ou sous la coupe d’un père dominant, car elles sont souvent à la base d’un tel développement chez leur enfant.

Il faut chercher du côté de Saturne, qui peut être un frein  aux coups mais qui peut être un moteur du besoin de sanctions charriées par un patriarcat bien établi depuis des millénaires : une femme doit souffrir “tu enfanteras dans la douleur“, telles sont les promesses qu’on a faites aux femmes : la souffrance comme credo. Les hommes de tous bords sont actés par des phrases comme “frappes ta femme, si tu ne sais pas pourquoi, elle, elle sait“. Je n’invente rien, c’est de plus en plus d’actualité : “tu es une “pute” parce que tu portes une jupe”, mais en 1965 on n’avait pas le droit de porter des pantalons dans les lycées  (voir le film “La jupe” avec Isabelle Adjani)., dans le pays de la haute couture !

Certains aspects indiquant une dynamique particulièrement agressive,  contiennent la planète Mars  qui est une alliée, puisque c’est grâce à elle que  nous sommes actifs : actuellement il se trouve que  Mars entrant en Scorpion (voir thème), voit se déclencher une manifestation de révolte féminine. Il s’agit de sexe et de violence cachée, dissimulée et Mars en Scorpion est en opposition à Uranus en Taureau, les signes le plus fixes du zodiaque, et en même temps se produit la conjonction Vénus-Jupiter qui symbolise l’amour  en Sagittaire ! Que les deux aspects soit réunis ensemble, est très fort : dans l’opposition actuelle Mars-Uranus , il y a la nécessité de réveiller les consciences, la relation à l’autre doit abdiquer des anciens schémas de fonctionnement (Uranus éveille), le narcissisme masculin doit comprendre que l’amour, ce n’est pas ça. Le Scorpion parle de la puissance et il faut savoir ici accueillir l’autre avec un peu d’humilité,  partager, faire entrer l’autre dans son espace en laissant mourir les  habitudes obsolètes.

La conjonction actuelle de Vénus à Jupiter en Sagittaire, signifie qu’il faut ouvrir son cœur, comprendre qu’il existe d’autres manières de fonctionner que celle de l’opposition et de la méfiance, que l’amour demande qu’on abdique devant lui, pas qu’on le domine, car il est fragile et n’est pas un du acquis une fois pour toutes comme lorsqu’on achète un bien.

Si Mars natal est en rapport difficile (notamment carré, conjonction) avec Uranus , elle-même planète humaniste mais mal située, elle donne une tendance à la nervosité, à l’impulsivité, puis à l’action violente, car c’est aussi la rapidité, la foudre. Si Pluton est dans la boucle, les désirs étant plus profonds , plus ancrés, plus vitaux, cela devient difficile pour le porteur de les ignorer : il a peur de tout perdre et, ça le rend fou. L’aspect de possession est accentué. Si ces conjonctions  se situent sur l’ascendant et font un aspect au MC à la troisième planète , si une des planètes est dans son domicile, la personnalité devra s’orienter vers des activités qui lui permettront d’extérioriser son côté casse-cou.

On a vu ce genre d’aspects au moment des carrés  entre 2012 et 2015 qui se sont prolongés ensuite, en se reformant, avec Mars (je ne donnerais pas ici de dates, on en a beaucoup parlé, exemple ci-contre) . Je pense que cette période a vu naitre beaucoup de bébés qui auront des personnalités difficiles, dont l’éducation devra être orientée vers un sport bien compris (non pas celui qui consiste à écraser l’adversaire, à le réduire en bouillie) et vers l’humanisme. Lorsqu’un Mercure est allié à ces aspects difficiles,  vous imaginez le résultat.  L’éducation est la clé, il y a urgence.

Toutes les époques ont connu  des journées avec des aspects difficiles et, il faut faire l’analyse du contexte (voir thème de 2001 : une  personne née ce jour peut faire par exemple un excellent infirmier).

Naturellement, il existe, comme nous l’avons vu, la manipulation due à un Mercure  (voir article précédent) qui pratique la violence psychologique, le rabaissement systématique de l’autre, le rabaissement, la moquerie, l’ironie cinglante pour faire naitre un complexe de culpabilité, une peur,  la honte  de n’avoir pas su se défendre.

Des femmes, qui sont soit trop physiquement amoureuses* (j’insiste sur les relations sexuelles qui provoquent la réconciliation sur l’oreiller et qui sont à la base de l’expression “crime passionnel”, comme si la passion excusait tout)  ou subjuguées par un statut social supérieur au leur, leur ayant procuré une promotion sociale, devenues dépendantes financièrement) sont comme des lapins pris au piège dans la lumière des phares d’une voiture.

L’aspect matériel est toujours à prendre en compte et, c’est la raison pour laquelle la société doit faire quelque chose, car elles ne peuvent s’en sortir toutes seules, la famille étant parfois le dernier endroit où elles veulent (ou peuvent) se réfugier car ces femmes sont rendues faibles par des familles qui ne les ont pas aidé à se respecter, à s’aimer, à s’accomplir et à se défendre. Il se produit le phénomène de répétition  car les enfants apprennent en regardant : aussi si un fils  voit son père donner le biberon ou sortir la poubelle, il comprend l’égalité des sexes .

Si l’on n’a pas jouer son rôle de père, qui est d’apprendre à sa fille, à se défendre des prédateurs, pleurnicher après ne sert à rien. Or, les pères sont souvent absents de l’éducation, ou au contraire en rajoutent une couche dans le machisme : dès lors, c’est fichu, elles doivent couper les liens avec la famille aussi.

Naturellement la faiblesse des femmes et leur naïveté , disent les cyniques, leur appartient. Traitées comme un sexe faible depuis l’enfance par une culture qui ne prône souvent que l’abdication de la personnalité au profit du corps (quel que soit le milieu), comment pourraient-elles y parvenir ! Lorsqu’elles acceptent de faire comme les hommes, elles se trahissent (rentrer travailler le lendemain d’un accouchement comme une de nos ministres est contre productif) et, lorsqu’elles sont elles-mêmes, on leur en refuse le droit (devoir aller chercher un enfant malade à l’école durant les  heures de travail, n’est pas bien vu, sinon impossible).

Il est temps que les hommes (et les femmes qui sont sous leur influence) permettent aux femmes d’exister. en tant qu’être humain à part entière

.https://www.lacote.ch/articles/lifestyle/sante/une-irlandaise-se-filme-l-oeil-au-beurre-noir-pour-denoncer-la-violence-conjugale-407007

*”On objectera qu’il arrive que des animaux tuent des bébés au sein. C’est le cas de mâles qui ont éliminé un rival dominant ; mais il s’agit alors d’un comportement pour rendre les femelles réceptives, car l’allaitement empêche l’œstrus. Les animaux connaissent certes des hiérarchies et se livrent à des combats, mais pas entre mâles et femelles, et les mâles ne battent délibérément ni ne tuent les femelles de leur groupe. Ce qui signifie que le comportement d’agression des hommes à l’égard des femmes n’est pas un effet de la nature animale et féroce de l’Homme, mais de ce qui fait sa différence, qu’on l’appelle conscience, intelligence ou culture.” l’antropologue Françoise Héritier en 2013.

 

Mercure, la parole bonne ou mauvaise

Qu’est-ce qui pousse à agresser par la parole,  parole qui alimente  !es querelles de voisinage, les discussions familiales, amicales,  les  discussions dans les médias ?

Le 19 novembre, Mars entre en Scorpion, cette vilaine bête qui pique, va  rencontrer la parole de Mercure et cela peut prendre un tour  agressif et cynique.  Mercure devient direct le 19/11, de ce fait il y aura une  conjonction entre Mars et Mercure du 19/11 au 3/12 environ, avec une orbe  entre 10/11° maximum, large, mais on peut toujours penser que les effets durent après. Dans le Scorpion, il s’agit d’aller regarder en-dessous, ce qui est dissimulé, chercher ce qu’il y a derrière le superficiel,  en savoir plus de la vie, ce qu’on n’a pas appris à l’école,  puisqu’ ensuite vient le Sagittaire, la porte vers l’initiation.,  le résultat du travail fait en Scorpion. Pourtant, superficiellement, le contact entre les deux planètes peut ne pas être très élevé spirituellement, le Scorpion étant le gardien du seuil, mais souvent  se contentant de la mesquinerie la plus élémentaire, et de la violence la plus basique.

Quand on parle de Mars il ne faut pas perdre de vue la place de Vénus qui se trouve en ce moment en Sagittaire , autour de 22° le 19/11. Vénus est le moteur de Mars, située actuellement en Sagittaire, elle est au cœur du désir de vérité ( il y a des résonances dans l’actualité !

En  général, la critique  qui manifeste un mécontentement vient d’un Mercure difficilement aspecté en Gémeaux et en Vierge,  signes qui ont l’esprit toujours en alerte. Chargés d’analyser,  de comparer , de trier et de discriminer, le Gémeaux est le bateleur du Tarot Mercure s’exprimant dans ce signe  se montre souvent malin et mouvant  avec  une attitude très juvénile limite adolescent . Mercure en Vierge accepte la bataille orale en poussant les arguments et en écoutant la réponse, tellement ancré dans les principes terriens, qu’on  peut difficilement les faire changer d’avis : c’est le gestionnaire.

Classés dans  les signes mutables , la Vierge et les Gémeaux doivent naturellement parvenir à évoluer pour changer les choses, car rester bloqué dans des postures, n’est pas évolutif ,  la peur du terrien Vierge devient  finalement une source d’angoisse quotidienne, qui finit  par déclencher des malaises par somatisation excessive : douleurs au ventre (en face de la Vierge, on trouve les Poissons).

La crise de Mercure, au niveau de la santé , nous dit J.F Berry,  se joue au niveau du système nerveux, du langage et de la respiration, il peut représenter un blocage de l’influx nerveux , une électricité du corps momentanément en panne,  des perturbations touchant  les neurones, les synapses, les neurotransmetteurs, la gaine des nerfs avec de mauvais aspects de Vénus à Saturne : à la base il y a une carence de communication. L’absence de parole peut être liée à un secret impossible à dire, souvent lié à un enfant, un frère symbolisé par Mercure, placé quelquefois en secteurs XII ou III. Mercure  a son rôle dans les scléroses, carrefour de plusieurs conflits, dont le conflit de déplacement (avec Jupiter en chute ou en exil) et de contact (avec Vénus) provoquant ou subissant des blocages affectifs. Les conflits de séparation sont sous-jacents aux problèmes de communication (on ne peut parler de ce qui nous tient à cœur) et cela fait intervenir la notion de territoire (idée de contrôle, la terre)du coup  l’épiderme peut l’exprimer à travers un psoriasis, de l’eczéma, etc. L’insomnie, quant à elle, se manifeste par une suractivité mentale, une irritation nerveuse, des peurs subtiles.” 

Un thème peut être dominé par un Mercure en Vierge ou en Gémeaux  soit en situation , soit en faisant ce qu’on appelle une chaine planétaire en cherchant le maitre du maitre jusqu’à épuisement,  soit dans un thème  possédant un amas dans ces signes (on pourra avoir Mercure ailleurs, singleton par exemple).

Ce Mercure dominant, produit souvent une personne qui raisonne tout le temps, car elle a besoin de nourrir son cerveau qui tourne  autour d’une idée qui peut l’obséder. Les bouddhistes parlent du petit singe de l’ego qui s’agite sans répit dans le contrôle  et éventuellement dans le contrôle des autres, pour se préserver de toutes mauvaises surprises, de tout ennui possible sans laisser les émotions prendre le dessus.*

Mercure en rapport difficile avec les planètes comme Mars, Uranus, Pluton, et la Lune noire (qui est un point) amène chez les porteurs qui sont pessimistes, des conclusions  négatives. Il n’ y a pas de place pour le rêve : l’imaginaire se contente du réel et ne va jamais au-delà. C’est un raisonnement cerveau gauche. Lorsque Mercure  est en rapport difficile avec la Lune, cela provoque des changements d’humeur, une agitation, et des déplacements incessants qu’il faut maitriser par du sport, ou de la danse.

Les aspects difficiles de Mercure à Saturne font le rebelle à toute autorité ou au contraire une personne toujours dans la stricte observance des règles  apportant  une obstination  et un isolement qui ne peut que renforcer la morosité, si rien d’autre ne vient faire alléger le thème.

Les aspects  de Mercure à Pluton peuvent déclencher des cascades de critiques, et un comportement  manipulateur favorisé par le signe dont Pluton est le maitre : le Scorpion.

La parole peut même tuer : les paroles, une fois dites, creusent un sillon pouvant détruire en s’insinuant dans l’inconscient, notamment chez un enfant en bas âge : les maladresses involontaires des parents**, les sentences volontaires des professeurs, des éducateurs habités par une éthique exigeante,  portent des fruits amers, les moqueries des copains (harcèlement) . Loin de faire avancer ceux dont ils sont responsables, elle les coule, et ceux qui s’en sortent honorablement s’empressent à l’âge adulte, de reproduire le schéma négatif de leur jeunesse, devenant des adultes cyniques. Ils détruisent à leur tour les adultes fragiles.

Une autre des problématiques de Mercure est de bien parler sans changer le sens des paroles pour faire croire autre chose que ce qui est en cause : il est important de bien nommer les choses,  comme a dit Camus : Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde, car le mensonge est justement la grande misère humaine, ” : ici il s’agit du rapport de Neptune avec Mercure (conjonction, carré, opposition, etc), Neptune inclinant à maquiller la vérité, à faire du flou. La mythomanie,est la forme  extrême du mensonge,  pour peu qu’un aspect difficile montre le bout de son nez : Mercure  en carré, en conjonction, en opposition avec Jupiter le fait s’enfler dans l’exagération. Ce n’est quelques fois qu’un petit défaut, qui peut devenir un handicap .

Enfin, nous arrivons à la dénonciation qui est le schéma dont se nourrissent les extrémistes, les dictateurs : chacun épie et surveille l’autre, à l’affut de la moindre “déviation” , erreur :  les frustrés et les jaloux sortent du bois, le pire, étant de s’ériger en procureur, en voulant faire le “bien”, avec la conséquence de faire beaucoup de mal.

Mercure n’est pas un juge, son rôle est d’être un témoin.

Mercure est une porte, un passage, la parole permet d’aller d’un ressenti douloureux à un apaisement selon des mots justes et choisis qui nous rendent heureux  Le réconfort, le compliment font sourire et apaisent, réconfortent et réchauffent le cœur. Pour la plupart des êtres, le besoin de reconnaissance passe plus par le compliment, que par l’argent, car la réussite de Mercure, vient de la réussite de Vénus  puisque la perception précède la parole (selon P. Granger, psychanalyste). Mercure est donc la source de nos plus grandes joies, lorsqu’on choisit de parler positivement : dans ce cas Mercure est un atout merveilleux.

 

*Mercure possède bien des visages, il peut être Épiméthée ou Prométhée. Mercure Épiméthée est toujours dans la répétition puisqu’il se base sur le passé, il voit d’un mauvais œil les changements, car il se sert de l’expérience.  Mercure Prométhée au contraire ne conçoit pas de limite à l’action de son intelligence et ne se retourne jamais en arrière sur ce qu’il a fait, pour lui chaque jour est différent car le monde reste à inventer. Cet article est à relier à l’article : Comment évaluer Mercure dans le thème”

**Lire Willy Barral ; “Le corps de l’enfant est le langage de l’histoire de ses parents”

 

 

Comment évaluer Mercure dans un théme

Mercure Épiméthée  est redevenue rétrograde depuis le 1er novembre 2019. On classait Mercure comme planète “neutre colorée uniquement par le signe et les aspects”. Quelle injustice, lorsqu’on sait quel tort peut faire le mental s’il est endommagé. Avant on disait, bon en Vierge et Gémeaux, mauvais dans les 10 autres signes : simplification abusive.

Mercure , notre mental (mind) est  solaire, puisque proche du Soleil,  qui est lui « l’Esprit » en nous (spirit). S’il faut voir de quel sorte de Soleil (dans quel signe) est le Soleil dont Mercure suit la course, il faut savoir sa position par rapport au Soleil : Mercure  est plus ou moins subjectivé par la présence du Soleil à proximité.

« A la racine de tous les problèmes mentaux, il y a un nécessaire équilibre entre l’Esprit (Soleil), le mental (Mercure) et le corps (la Terre). Le processus “d’individuation” passe par le développement du mental et de la capacité de l’individu à exprimer son Moi et, à donner un sens à sa destinée, et cela ne peut s’accomplir qu’à travers un mode de pensée clair. »

La valeur de Mercure estimée en domicile en Vierge et, en Gémeaux, anciennement qualifié de domicile nocturne et diurne, les autres affinités ont été laissées de côté par les anciens, et personnellement je le mettrais en bonne place en Sagittaire où il serait en exil alors que c’est le signe des études longues, ainsi qu’en Poissons qui analyse avec son sixième sens (ou son troisième œil , comme on veut) et où par conséquent, la planète ne serait pas en  bonne place : c’est faire peu de cas de l’intelligence intuitive qui est un atout dans le relationnel ! Ce que Montaigne a appelé l’esprit de finesse par opposition à l’esprit de géométrie, n’a jamais eu la cote dans les tests d’intelligence, or cette forme d’intelligence est enfin reconnue comme une forme d’intelligence à part entière. P.Gianni dit   au sujet de Mercure :  “Au-delà du raisonnement logique, il existe une forme d’intelligence qui englobe le sens, la forme et le fond en une sorte de synthèse, c’est  une compréhension directe des choses, grâce à l’emploi des capacités de son cerveau droit “.

Le cycle  de Mercure a été  décrit par  Rudhyar et par Ruperti  en détail tant astronomiquement que psychologiquement. Le cycle de Mercure autour du zodiaque , qui est la route des planètes, n’est pas très simple : Mercure croise deux fois le Soleil auprès duquel elle se tient en ne s’écartant jamais de plus de 26°/ 28° , faisant avec lui une conjonction dite inférieure lors de la rétrogradation, puis longtemps après avoir été Mercure Prométhée (avant le Soleil)  une conjonction dite supérieure, moment où la planète est directe. Ce phénomène, du fait de sa durée, se produit trois fois par an, tous les 120 jours/118 degrés,  dans des signes différents. Dans cette approche astronomique géocentrique, on ne se contente pas du Mercure fixe du thème, on l’étudie dans son évolution.

La conjonction de Mercure avec le Soleil -dite inférieure-  est considérée dans son interprétation psychologique, comme une Nouvelle Lune , tandis que la conjonction supérieure avec le Soleil, est considérée comme une Pleine Lune ; ceci change  le style de Mercure, passant de fusion subjective à la conjonction inférieure exacte, durant laquelle Mercure est  rétrograde (la durée de rétrogradation durant 20 jours : avant, exacte, après),  à une distanciation objective dans la conjonction supérieure durant laquelle Mercure est directe.

Cela va même plus loin, on va  distinguer 4  différentes phases selon  : Mercure est Épiméthée direct puis devient Épiméthée rétrograde * avant de devenir Prométhée rétrograde puis direct, ce qui donne quatre types différents, on peut aussi donner une signification aux deux Mercures Épiméthée et Prométhée en élongation maximale (en fait , dès qu’ils font une orbe de 14° avec le soleil).

Quand on peut voir, par observation astronomique,  Mercure se lever avant le Soleil , il s’agit du moment où Mercure Épiméthée rétrograde devient Prométhée rétrograde, en passant entre le Soleil et la Terre au plus prés des deux. Sur le zodiaque la planète Mercure passe avant le Soleil (c’est ce qui s’est passé ce mois de novembre le 12 novembre 2019, où Mercure n’avait jamais été aussi prés de la Terre).

Mercure Prométhée directe au natal, c’est Mercure, étoile du matin, visible le matin avant le Soleil qui est considérée comme avide de nouvelles idées et expériences, sans s’appuyer sur des acquis, rebelle à toutes mises en forme, originale, inventive, curieuse, téméraire, optimiste, un mental pointu, aiguisé, libre et, si à plus de 14° avant le Soleil  un mental, créatif et actif, novateur, essentiellement établi en lui-même et en paix avec les nécessités de la vie, ses besoins étant tournés vers le futur, car il n’agit pas d’après ses expériences, plutôt avec une vision toujours libre ( exemple : voir thème du 4/12/19 Mercure en Scorpion et Soleil en Sagittaire).

Quand Mercure est Prométhée rétrograde : Ceci dure 10 jours après la conjonction inférieure. Mercure cherche à se libérer de la nature instinctuelle des pulsions auxquelles il reste attaché, ou bien il est aveuglé et prophétise ce qu’il a découvert, et se battra pour une idée à laquelle, il s’est identifié alors qu’auparavant, c’était impossible.

Lorsque Mercure est Épiméthée direct au natal, il s’agit d’ un mental traditionnel, classique, se référant aux expériences connues  ( après s’être éloigné du Soleil de 26/28° maximum) . C’est l’étoile du soir  conservateur , mental réfléchi ou prudent  et,  si à + de 14° après le Soleil, il est également indépendant par rapport au Soleil, au Soi, l’objectivité étant à son maximum. L’aspect est associatif, et généraliste et cherche à refléter objectivement le sens de la vie et des événements après qu’ils aient eu lieu. Il est objectif et raisonne à partir de précédents, il apprend de ses expériences (voir thème du 19/10/19).

Quand Mercure Épiméthée est devenu rétrograde :  Mercure s’arrête pour une nouvelle “fécondation” par la volonté  solaire (lors de la conjonction inférieure voir thème du 12/11/19). Il  retourne à la source mais il ne se contente pas d’un culte du passé qui serait obsolète et qui va disparaitre au fur et à mesure que les années vont passer.

Lorsqu’un enfant vient au monde  au moment ou  Mercure commence à être rétrograde, vingt jours après environ, il redeviendra direct (par progressions).  Ce calcul est très significatif mais très simple (on ne compte jamais le premier jour).  On constate souvent qu’il peut s’ensuivre un déménagement des parents qui le perturbera un peu. Mais à l’âge adulte, la conduite change, et l’orientation aussi, il y a un repli sur soi qui peut pousser à reprendre les études. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas de retard mental, mais un changement de mentalité.

Il faut aussi tenir compte du signe dans lequel se trouvent Mercure et le Soleil, les aspects éventuels avec d’autres planètes . Quelquefois quand le Soleil est au début d’un signe , Mercure est dans le signe précédent, ou suivant lors de l’élongation dès 15°, ce qui fait que la mentalité est colorée différemment par les deux signes, il faut donc faire le lien avec le Soleil avant de porter un jugement sur Mercure.

On rencontre souvent un Mercure rétrograde Épiméthée avec un Saturne fort (notamment un aspect Soleil -Saturne), ou au contraire un Mercure Prométhée et un aspect avec Uranus, tout cela est très logique. Comment lire un thème sur papier immobile pour comprendre un Mercure en mouvement au moment de la naissance ?

Quand on se trouve face à un thème avec une conjonction de Mercure au Soleil avant ou après,  on ne peut pas savoir qu’elle conjonction a eu lieu ou va avoir lieu : il y a eu une conjonction supérieure si Mercure est directe, si au contraire  Mercure est retro, c’est qu’il va y avoir ou qu’il y a eu une conjonction inférieure. La différence est que, dès que la planète est à dix degrés  après le Soleil elle est directe Épiméthée , mais si elle a été Prométhée elle n’a jamais cessé d’être directe donc il faut aller dans les éphémérides pour savoir son sens de déplacement…..

A ce jour,  Mercure Épiméthée a été à son élongation maximum le  19 octobre à 20°  dans le signe du Scorpion tandis que le Soleil était à 25°33 dans le signe de la Balance avec un écart de 24°30 (voir thème).

Mercure est Épiméthée rétrograde depuis le 1er/11, à 27°28.

Mercure Épiméthée a fait sa conjonction inférieure au Soleil le  12/11 à 18°56,  le Soleil  à 19°, Mercure  se séparant de plus en plus du Soleil.

Mercure devient Prométhée direct le 21/11 à 11°35 avec un Soleil à 28°38 ; Mercure n’est pas direct tout de suite, la planète est encore retro durant quelques 7° degrés, en quelques 10 jours (les dates que j’indique sont à +- un jour prés car les éphémérides donnent les positions à 0 h).

Mercure directe fait sa conjonction supérieure au Soleil le 10/01 à 19° en Capricorne. On voit que c’est long, le Soleil avance toujours à 56’/jour tandis que le pas de Mercure augmente (1°1/2 par jour) pour que la planète le rattrape en conjonction (assimilée à une pleine Lune de Mercure où l’objectivité du porteur peut être maximum 9 jours après).

Mercure sera à son élongation maximum le 4/12 lorsque le Soleil sera à  12° en Sagittaire et Mercure à 23° en Scorpion.

La précédente conjonction supérieure s’est faite le 4 septembre 2019, il y aura donc 4 mois et 6 jours  entre  2 cycles de Mercure (on ne vit pas un cycle entier au niveau des progressions).

A vos éphémérides ! Cherchez les dates des conjonctions et les périodes de rétrogradations ! Dans la colonne des éphémérides, vous voyez un R prés de Mercure puis un  D.

* (Epi/après , pro/avant).