Techniques astrologiques en mille mots : planètes en mouvement

Les astrologue humanistes au vingtième siècle  (Rudhyar et ses amis, Edmund  Jones, le suisse A Ruperti, C Vouga et G Holley, Zane Stein, Stephen Arroyo, Schulmann …) ont pensé qu’il était vain de travailler sur le zodiaque d’une manière figée comme le serait un plan de maison, car l’individu est susceptible de changements. Toutes ces idées ont été formulées dans des livres écrits durant les années soixante dix et suivantes (voir bibliographie).

Rudhyar a mit en relief l’aspect cyclique de la vie sur terre, dont nous sommes inconsciemment imprégnés (durée des jours et des nuits, croissance et décroissance de la lumière). Cette notion de cycles est fondamentale dans l’astrologie humaniste du XXe siècle, et c’est ce qui fait la différence avec l’astrologie traditionnelle.

Toutes les planètes figurant dans les éphémérides classiques avec lesquelles nous travaillons sont référencées jour après jour depuis des centaines d’années (éphémérides dans blog), on a donc une vision exacte des aspects qu’elles formaient avant notre naissance; en les étudiant, nous pouvons constater que nous naissons au milieu de cycles,  dans une situation qui existait avant nous  et, qui continuera après nous, dans un mouvement parfait d’horloge, nous avons pris le train en marche au beau milieu de ces aspects, c’est ce que j’appelle “notre tramway nommée désir” !

Et ceci a un sens qui dépasse notre vie simple de tous les jours.

Ceci concerne les planètes en cause dans tous les aspects. Les aspects formés par les planètes, fixes, statiques sur le papier, peuvent être soit croissants ou décroissants et peuvent être appliquants ou séparants. Ces notions paraissent difficiles mais en fait c’est un petit entrainement avec son crayon à papier, et en regardant chaque planète, on peut la mettre en perspective avec une autre planète du thème pour voir quel est leur rapport

-l’aspect appliquant entre deux planètes est comme une voiture qui roule en augmentant sa puissance mais qui quand  elle arrive sur un obstacle (l’autre planète), lui rentre dedans ce qui forme l’aspect exact; il y a 1° d’orbe avant l’impact et 1° d’orbe après l’impact. Dès le dépassement l’aspect est dit séparant. Il s’agit ici de l’aspect entre deux planètes à n’importe quel endroit du zodiaque, et l’effet est le même lorsqu’un autre aspect que la conjonction se forme. Exemple: sextil appliquant, exact et séparant, c’est la planète qui contacte qui fait l’aspect. Sur le schéma, la Lune va appliquer Jupiter, puis elle s’en sépare après avoir été en aspect exact. Sur le plan de l’orbe, cela met en jeu trois degrés seulement, 1° aspect appliquant, 1° aspect exact, 1° aspect séparant. Sur le plan psychologique, les choses se diluent plus difficilement, cela dépend des astres en présence et du signe dans lequel ils se trouvent !

Ce phénomène n’est pas le même que celui du sens croissant ou décroissant d’un mouvement planétaire.

Rudhyar (“les aspects astrologiques”), Ruperti  (“les multiples visages de la Lune”, et “le cycle du devenir”), ont choisi comme modèle de base le cycle mensuel des aspects entre la Lune et le Soleil, comme symbole de tous les inter-cycles entre deux planètes dans lequel la planète la plus lente est comme la mère de la planète rapide, sa fille.

A la nouvelle Lune, qui est une conjonction, il y a fusion, mais en faisant un cycle, la fille se désengage progressivement de la relation; au premier carré croissant, où elle se doit d’agir (souvent dans la contestation) pour arriver à une opposition (pleine Lune de l’aspect), après laquelle elle revient vers la planète mère en passant par le carré décroissant où elle doit conscientiser son ressenti, pour être défusionnée de l’influence de la planète-mère. Ce processus, passe évidemment par les autres aspects que les planètes peuvent faire entre elles, dont certains sont plus favorables (quinconce, trigone, sextile) mais on prend d’abord les aspects de crise (voir schéma des aspects).

Concrètement, pour le voir sur le thème, on peut faire un trait qui coupe le zodiaque en deux à partir de la planète la plus lente des deux planètes considérées, montrant l’opposition. Ce qui est à sa droite est croissant et  ce qui à sa gauche est décroissant, mais n’hésitez pas à tourner la feuille ou la tablette, la planète mère, la lente, peut se trouver en bas, en haut, car on lit toujours dans le sens anti-horaire, celui des signes. Pour vous familiariser avec ce schéma, je vous conseille de suivre la Lune dans le ciel tous les jours, car vous voyez bien la phase croissante et la phase décroissante, qui est d’ailleurs visible sur le blog, dans la colonne de droite.

Pourquoi faire la différence ?

D’un point de vue psychologique, ceci nous donne une attitude différente dans la vie.

Les aspects croissants provoquent l’action, les aspects décroissants provoquent  la conscience (d’avoir ou pas fait ce qu’il fallait, de savoir ou de ne pas savoir). 

Lors de l’aspect décroissant:  je ne suis pas obligée de passer par des situations pour comprendre, je viens avec  la prescience de ce que j’avais vécu précédemment, avant de renaître.

Au niveau psychologique et potentiellement actif, on explique ainsi: dans un aspect croissant, pendant longtemps la personne désespère de ne pas réaliser son rêve, elle doit vivre des choses qui lui font prendre conscience que le rêve n’est pas la réalité, le sens de l’aspect  croissant “appliquant” se vit par les situations, les actions. C’est toujours la planète rapide qui travaille, puisqu’elle est la “fille” de la planète plus lente, qui est donc puissante, au début de l’aspect de conjonction. Par exemple  la Lune symbolise  les situations de ma vie courante qui m’obligent à me connaitre (elle fait au moins douze degrés par jour, touchant toutes mes planètes, tous les mois).

Dans un aspect décroissant, “ça y est,  j’ai compris” ou bien, “je recommencerais au prochain cycle”, soit dans quinze jours (Lune), soit dans quinze ans (transits de Saturne).

C’est ainsi qu’on fait sans cesse les mêmes erreurs, d’une manière compulsive lorsqu’on agit de façon pulsionnelle, sans tirer les conséquences de ses actes, lorsqu’on n’essaie pas suffisamment de connaitre ses attentes et, ses besoins profonds.

Si les  planètes sont  rétrogrades, visibles en marche arrière,  la personne refuse de s’adapter aux réalités de sa vie ou bien, s’y adapte de manière personnelle, en faisant des choix de désengagement  qu’il faudra qu’elle revoit pour solutionner sa rétrogradation et, en faisant du dégât autour d’elle.

Lorsqu’une personne possède un amas de planètes, chaque planète a une situation différente, puisqu’on doit les prendre une par une, par rapport à leur vitesse respective.

Lors des transits des planètes rapides, qui repassent plusieurs fois dans le thème au cours d’un laps de temps relativement cours, on peut suivre facilement toutes leurs phases, à partir de la conjonction : par exemple la conjonction Vénus-Mars va produire différents aspects entre les deux planètes durant deux ans, aspects qu’on posera ensuite sur d’éventuels points de nos thèmes personnels, pour mesurer leur incidence (en Vierge le 6 octobre 2017 à 19°30) 

Autre exemple: la conjonction à venir en Sagittaire le 21 décembre 17, Soleil décroissant appliquant à Saturne, présente dans le Sagittaire. Dans cet aspect, le Soleil symbolise la volonté de la personne et Saturne dit la loi, ce sont aussi les deux planètes du symbole paternel. Le sens peut être que la volonté du Soleil est plus forte ou souveraine que celle de Saturne qui dit la loi. L’aspect décroissant est un moment de conscientisation d’un problème d’autorité mal gérée, qui devrait avoir été résolu à l’opposition qui s’est produite il y a des années.

Auparavant, durant la semaine précédente, le Soleil s’approchera de Saturne en Sagittaire en aspect de conjonction appliquante décroissante, ce n’est qu’après, que le Soleil sera en conjonction séparante décroissante, avec Saturne derrière lui, ce qui recommencera un nouveau cycle du Soleil d’un an par rapport à Saturne, Saturne restant deux ans et demi dans un signe, tous les ans il y a une conjonction Soleil Saturne complète, tandis qu’il y a un cycle Soleil-Lune tous les mois.

La force du Scorpion

Puisque nous sommes le mois du Scorpion, il nous faut aussi reparler du talent du Scorpion, (l’aigle de l’antiquité) une sorte de Phénix dont tout le monde connait le symbole : une intelligence puissante mais souvent froide, courage, capacité à renaître de ses cendres. Sa force, qui allie Eros (amour) et Thanatos (mort) a mauvaise réputation.

 La symbolique du Scorpion dans un thème astrale se trouve au niveau du Soleil ou d’un Ascendant Scorpion mais peut également être dans un nœud sud en Scorpion, avec généralement un Pluton, et un Mars  angulaires, dans une maison VIII, avec un amas de planètes. Même un Mars et un Pluton rétrograde, ou interceptés, peuvent aussi attirer par un retournement, une forte charge karmique Scorpion. Dans les périodes Scorpion, quelqu’un vous montrera votre ombre, parce que seul vous ne la voyez pas, même dans un miroir. Vous avez besoin des autres pour vous montrer cela, pour découvrir ce que vous avez en vous comme trésors et pour soigner votre âme.4a1fb97d11d51c464353b5210348ec20

Charles Vouga grand chercheur et astrologue, décrit le Scorpion d’une manière subtile et étonnante dans Astrologie expérimentale.

“Vous découvrirez ce qui rend le Scorpion un peu mystérieux et apparemment redoutable, surtout pour les naïfs et les simples, surtout pour les braves gens qui mettent toutes les cartes sur la table, comme le Bélier…Les soleils dans le Bélier fonctionnent comme s’ils ne doivent rien à personne, ils sont responsables de ce qu’ils font…ils ne leur vient pas spontanément de penser qu’il y a des sentiments secrets…Jusqu’à la Vierge vous pouvez vous désengagez, vous n’avez pas affaire à votre polarité.

A la Balance, vous ne pouvez plus dire “je”, vous dites “nous”. Vous avez perdu la moitié de la liberté, et vous avez acquis quelque chose, croyez que cette moitié perdue, le Scorpion va vous le faire sentir.

Presque tous les gens qui sont fortement sous la puissance du Scorpion ne peuvent pas se décider vite, ils sont secrets, parce qu’au fond d’eux mêmes, ils ne savent pas vraiment à quoi ils appartiennent et, comment ce à quoi ils appartiennent veut qu’ils agissent. C’est le signe complexe par excellence…Cette eau tellement vitale, c’est toute la puissance de vie qui est dedans et, qui cherche sa voie.

“C’est le signe même de la puissance procréatrice. L’espèce (humaine) assure sa descendance dans le Scorpion, c’est le signe de la transmission des soleils de génération en génération, qui amène le soleil dans le visible et l’invisible… Quant on réfléchit à la fonction procréatrice, du père ou de la mère, chez les autres ou chez soi-même, on est forcé de dire qu’on a été l’instrument, sinon le jouet d’une puissance qui se servait de nous, alors que nous naïvement, on croyait simplement s’en servir et, c’est ce retournement du mystère de la sexualité qui est entièrement concentré dans le mystère du monde du Scorpion.”

“C’est ce retournement qui doit nous libérer, qui doit nous donner la perspective sur toutes ses forces dont nous sommes faits, dont on se sert mais surtout qui se servent de nous, selon les lois cachées, qu’on appellera la Némésie, la Justice aux yeux bandés (qui est celle du Scorpion et non pas la justice humaine qui est celle de la Balance), parce que ces lois cachées n’arrivent jamais à nous dire ce qu’elles veulent vraiment de nous et que les gens du Scorpion sentent qu’ils ne savent jamais ce que l’univers veut d’eux…Voilà pourquoi les gens du Scorpion sont très intrigués par la vie, par eux-mêmes et encore davantage par les autres, pour savoir mieux de quoi il s’agit et, les trois quarts du temps, il n’y a pas de réponse.

Voilà pourquoi les Scorpions sont doués, si le thème le permet,  pour faire des chercheurs dans les domaines les moins apparents de la vie, ce qui fait des chirurgiens admirables, des docteurs de la médecine interne, tout ce qui est caché, tout ce qui fait partie de l’histoire de l’homme

Les gens croient que c’est un signe de perversion, et c’est une naïveté épouvantable…Il y a des gens qui sentent une certaine justice immanente qui leur court après, non pas pour leur apporter des roses en couronne, mais pour leur apporter des embêtements, des déchirures, des crucifixions, des formidables leçons…Le Scorpion c’est la boite de Pandore

Le Scorpion c’est ce que nous ne savons pas de notre participation, de nos droits, de nos devoirs, et de nos dettes vis à vis de notre société humaine prise dans tous les temps, car lorsque vous entrez dans la croix fixe vous sortez du temps éphémère de la personne, car cette croix se sert des temps pour développer un être qui s’affirme toujours d’avantage. Signe fixe, par conséquent signe où le soleil travaille sur lui-même dans une intériorisation, vers quoi il procède à une sélection de ce qu’il doit dépouiller et de ce qu’il doit acquérir.

La loi d’équilibre est partout. Le Scorpion va faire que l’espèce humaine s’équilibre en tant qu’espèce et donc par ses membres et comme  la chaîne dépend de la force de chaque chaînon, le patron de la chaîne, la Némésis du Scorpion, vous court derrière.

Quand le médecin est un Scorpion et qu’il a encore Jupiter dans le milieu du ciel ou dans sa VIIIe maison qui est son homologue (la maison VIII indique le dépouillement de la personnalité), comptez qu’il est poussé par une stratégie, par des forces extraordinaires et que son Uranus lui sert de point de transmission (Uranus : la pensée, les ressources et l’air du verseau), pour que lui à son tour, secoure d’autres membres de l’espèce qui sont ses clients.balance-2

Rien ne se passe dans notre contact avec les autres sans la Balance, qui est le contact avec l’autre, tous les autres. Il faut un contact pour se battre et pour s’aimer, se découvrir…La première des choses que fera la Balance, c’est la guerre : qu’est-ce que vous faites de l’autre et qu’est ce qu’il fait de vous ? Êtes vous le parasité ou le parasitant ? Tout cela balance, et le signe de la Balance pèse tout cela et dans quel intérêt ?

Par ordre du Scorpion, qui n’est pas prêt de donner la réponse, parce qu’il est le signe de l’invisible et de l’inconscient, c’est là que va se faire le règlement de compte… Par exemple, vos parents qui reviennent à vous par le rêve, par l’inspiration, par toutes les formes de la médiumnité…et ce que les anglais appellent “avoir un squelette dans le placard”. Ou bien on monte, ou bien on descend dans le Scorpion.

On parle des héritages : bien souvent ils sont parfaitement inattendus, quelquefois parfaitement escomptés et pas donnés, et vous vous demandez pourquoi. La fortune aux yeux bandés, c’est le Scorpion, et quand on l’ôte, on est Uranus du Verseau (la lumière de la connaissance).

Les héritages, c’est aussi tout ce qui vient du passé antérieur, non pas seulement de vos parents, de vos conjoints, tous les temps passés et ce temps-ci n’est qu’un temps dans une chaine de temps et si votre maison VIII est bonne, elle vous sortira de bien des calvaires, parce qu’elle viendra jouer son rôle dans votre vie ! Vous avez des droits qui sont dans l’inconscient en VIII, l’Uranus de votre Verseau vous les révèlera.

Le Mars du Scorpion a pour fonction d’obéir à Uranus pour pouvoir aboutir à quelque chose de conquis pour toujours et qui s’augmentera au fur et à mesure de tout ce qu’on a extrait de l’eau du Scorpion pour le donner ensuite au Capricorne et Saturne du Capricorne attend que Mars est fini son travail en Scorpion pour pouvoir finir le sien. C’est “si tu fais ceci, je fais cela – donnant donnant”  et c’est pour cela que Mars est exalté en Capricorne*, dans la croix cardinale.

Pourquoi Uranus est exalté en Scorpion  ? cet astre n’a pas le droit de se retirer de la bataille de l’individu, de se désintéresser des échanges et des participations à tous les étages d’un être avant que celui-ci n’ait trouvé son but final, la raison d’être de la personne. Uranus est le juge silencieux, Uranus préside à l’action de ce que Mars fait dans le Scorpion…et c’est seulement lorsque tout est dit, tout est fait, quand tout est devenu conscient de ce monde mystérieux du Scorpion, de nos rapports avec le passé, des débits et des crédits de notre Soleil, de notre Être, que le Soleil devient maitre du Capricorne (ceci s’entend dans le déroulement du zodiaque comme roue de la vie).”

Pleine lune du 4 novembre 2017

La pleine lune du 4 novembre 17 s’est produite à 12° en Scorpion,  à 7 h 35 à Paris, et 6 h 35 à Londres-Greenwich, en aspect exact d’opposition avec le Soleil. Mais comme la vitesse de la lune est de 1° toutes les deux heures,  dès 9 h 30, cet aspect était séparant  à 13°, la force de l’aspect était plus forte au moment de l’aspect appliquant à 4 h 35 à Londres, à 5 h 35 à Paris.

Il faut comprendre que bien que l’on voit la pleine lune dans le ciel durant presque deux jours, le moment de la pleine lune très exact est court : il ne dure que deux heures, car la lune avance d’un degré toutes les deux heures (dans le sens anti horaire, d’ouest en est).

Voyez ci-contre un aspect de la Lune qui s’applique à Jupiter et ensuite qui se sépare de Jupiter ; il en va de même pour tous les aspects entre deux planètes, mais avec la Lune ça va encore plus vite.

Quelle importance ?

La planète, ici la Lune, est plus forte quand elle applique car elle a fait le tour du zodiaque et revient vers la planète lente, ici le Soleil, même si tous les deux ont avancés depuis la Nouvelle Lune (puisque le Soleil avance de 56 minutes par jour, tandis que la Lune avance de 12/13 degrés/jour).

La Lune fait un tour de zodiaque durant le mois de 28 jours/29 jours, et il y a selon les années douze ou treize nouvelles Lunes, et autant de pleines lunes. C’est le rythme féminin.

Ce sont des mouvements planétaires qui agissent plus sur notre vie physique, que sur les grandes décisions, les grands événements, plutôt affectés par les tendances lourdes des aspects plus lents.Voyez comme Jupiter en Scorpion attise les questions sexuelles sociétales, comme déclencheur de réactions en chaines : affaires du harcèlement qui a démarrée avec Harvey Weinstein, qu’on avait déjà connu avec le réalisateur Roman Polanski et le photographe David Hamilton, exacerbé par la disparition d’Alexia Daval ! Relisez aussi l’article sur l’entrée de Jupiter où j’ai écris le 10/10 : Il faut bien reconnaitre que chaque fois qu’une planète lente passe en Scorpion  comme Saturne, Uranus, Neptune ou Pluton, la société voit des changements en matière de lois au niveau des questions de mœurs : argent, sexe, mariage, contraception, procréation, mais aussi maladies et progrès médicaux. Ce week end, cent femmes lancent un manifeste pour demander des lois contre le harcèlement et la violence.

Les anciens ne s’y sont pas trompés, qui se servaient des calendriers lunaires pour faire pousser les plantes, car ils s’étaient aperçus que les mouvements de la Lune faisaient naitre les enfants, et énervaient les gens sensibles jusqu’à provoquer des crises cardiaques : en effet, notre corps étant composé de 70% d’eau au moins, l’attraction de la lune agit sur cette masse d’eau et, nous subissons  son action, nous les femmes, comme la mer connait les marées. Les hommes sensibles sont aussi concernés (le yin et le yang étant en chacun de nous).

Aussi, la Pleine Lune demande de garder le plus grand calme pour faire face à nos mouvements physiques intérieurs et aux caprices de la météo !

Lady Diana : une femme bafouée

Cette année, nous célébrons le funeste anniversaire de la disparition de la tendre lady Diana, le 31 août 1997, (en même temps que celles de Dodi Al-Fayed  et le chauffeur Henri Paul),

Prenons le cas de Diana née le 1er Juillet 1961, à 19 h 45 à Londres. Elle est Soleil Cancer ,sous  dominance de la Lune, et ascendant Sagittaire sous dominance de Jupiter, aussi ce sera mon exemple  pour l’arrivée du Soleil en Sagittaire, ce 22 novembre 2017.

La Lune est dans le même signe que Jupiter éloignées de 20° l’une de l’autre,  et, selon C. Drouaillet, sur le plan du caractère, on peut considérer une tendance de conjonction. Ici cela indique une soif de gloire, peut-être une tendance à fanfaronner, même si c’est dans le signe du Verseau, signe de l’éveil : c’est bien ce qui s’est passé. Lady Diana était une jeune femme ambitieuse bien qu’encore fragile et timide, pleine d’illusions (Neptune en Scorpion au MC), contente d’avoir “décrocher le meilleur partie d’Angleterre”, elle est devenue la passionaria des mines anti-personnelles et, des malades du SIDA, jusqu’à devenir une icône pour le peuple qui en a toujours besoin.

On remarque dans ce thème deux signes interceptés, qui  sont généralement  source de dilemme, partiellement résolus par les maisons liées par le même signe.

Tous les axes de signes peuvent être interceptés dans un axe de maison, mais celui des parents et du potentiel de pouvoir familial est particulièrement important, aussi les astrologues en ont fait le second axe angulaire, pivot du thème. Chez Diana, cet axe de signes interceptés en Cancer et Capricorne est sur l’axe de maisons I/VII et, dans le sens inversé Capricorne-Cancer. Il se superpose donc au premier axe angulaire de l’identité et de l’alter ego. L’ensemble de cet axe représente la puissance, le potentiel hérité en Cancer et, projeté dans la Société, en Capricorne. L’axe des signes de Cancer-Capricorne  fournit comme les autres axes une double significations, celle du caractère au niveau des racines et de ce que l’on en fait et celle du symbolisme familial.

D’autre part, dans ce cas particulier de la maison I, un signe intercepté dans une maison I constitue un second ascendant qui se révèle progressivement au fur et à mesure de la vie. (J’ai pu le constater dans les retours, en analysant des thèmes).

Ce second signe est mal appréhendé, la personne ne se rend pas compte qu’elle se comporte à la façon de ce second signe, elle s’identifie, si elle est bien identifiée au premier, alors qu’elle manifeste souvent les attitudes du second. En effet,  les comportements que symbolisent les signes sont très différents : dans le zodiaque les signes qui se suivent ne se ressemblent pas du tout, il y a une évolution qui part du Bélier et qui va jusqu’au Poissons, mais des Poissons au Bélier, nous sommes dans un complet renversement. L’un est la fin de toutes choses, et l’autre le commencement. L’un est féminin yin, l’autre masculin yang. Ils ont des maitres différents dans des signes différents et dans des secteurs différents, ce qui provoque des attitudes opposées, surprenantes par leur volte face.

Un Capricorne en second ascendant, tout en étant un signe féminin d’intériorité, mettra l’accent sur la réussite sociale, l’ambition, la vocation, le sérieux, l’éthique, la sévérité, la perfection, au niveau du caractère et du comportement, surtout après le premier passage de Saturne (après 29 ans), alors que le Cancer aurait mis l’accent sur l’enfance, la jeunesse, la famille, le nid. On voit bien que la polarité s’exerçant, il y a eu tout cela dans la vie de la princesse qui était jeune lors de son mariage, mais qui a bien évolué, après la naissance de ses enfants.

Il faut d’abord se poser la question : quels sont les maîtres du Cancer et du Capricorne ?

La Lune, maitre du Cancer concerne les habitudes du quotidien, besoins personnels, patrie, célébrité, inconscient, et la mère, l’infirmière, la sage femme, et.

Saturne, maitre du Capricorne concerne les lois, les fondations, les limites et, comme métier tout ce qui structure dans un domaine solide, sérieux comme l’architecture et, surtout le père “qui dit la loi”. Saturne est rétrograde et intercepté, (père ressenti comme absent,  refus de l’autorité, des lois, des règles). Ces planètes vous disent, qui et ce qui, est source d’éventuels problèmes dans le domaine des maisons.

On remarque que la Lune est karmique car conjointe au nœud sud, avec un potentiel de liberté (sa mère a divorcée), qu’elle est en secteur II le secteur de l’argent, des ambitions personnelles et du talent.

.Cette lune est opposée à un amas de planètes dures et dites violentes, composé de Mars, Pluton et, même de la Lune noire dans la maison VIII,  en domicile de maison,  auquel on ajoute Uranus, régente du nœud sud, en opposition à son signe, au nœud nord (le but à atteindre).

Pour Lady Diana, ces oppositions furent celles qu’elles rencontra  face à la reine mère Elisabeth II, qui pourtant l’avait choisie et, face au prince Charles qui était l’amant de Camilla, et finalement pour ce monde fermé qui est régit par une étiquette qu’elle ne voulait pas subir.

La Lune est la planète la plus rapide, elle avance tous les jours et elle reste deux ans et demi dans un signe lorsqu’on la fait progresser, ce qui fait des lectures intéressantes et différentes, il n’en demeure pas moins qu’il y a un problème avec de telles oppositions, pour quelqu’un qui est Soleil Cancer, Mercure Cancer, dont c’est la gérante.

Ce qui la rendait si attachante était le Soleil en trigone avec la Lune, maitre du nœud nord, en sextile à celui-ci, (ce qui renforçait sa luminosité), mais aussi sa Vénus en Taureau, qui se traduit généralement par une grande demande d’affection et de nourriture, mais aussi source de beauté, ici en secteur V de l’amour et des enfants, expression de son ego, mais  formant des carrés à l’ensemble.

Jupiter situé en maison II,  indique  la chance financière : conjoint à Saturne il s’agit d’une association qui ne se fait que tous les vingt ans, qui est considérée comme bénéfique.

Mais Jupiter est semi-carré à son ascendant Sagittaire, et carré à Neptune maitre de la III, la fratrie, et l’entourage proche, ce qui le marque du sceau de la désillusion. En outre, elle peut aussi ici accentuer le fait d’une certaine demande excessive de liberté et d’originalité, du fait de sa position en Verseau !

Puisqu’on a deux grandes maisons, avec un cercle de seulement 360°, on trouve automatiquement deux petites maisons de moins de 30°, ayant 2 cuspides-entrées liées par le même signe, donc par le même maitre, pour lesquelles les planètes maîtresses prennent une grande importance. Il s’agit des maisons XI et XII  en Sagittaire liées par le maitre Jupiter et V et VI, en Gémeaux liées par Mercure. Comme nous avons vu Jupiter ,nous allons analyser Mercure.

Mercure est rétrograde -Prométhée : située avant le soleil dans le signe- encore conjointe au Soleil en Cancer. “Mercure se lève avant le soleil, il est étoile du matin, il symbolise le “jaillissement spontané” du mental (mentat, pour traduire “mind” chez Rudhyar, page 253 et suivantes), qui se traduit par des savoir-faire innés. Ces personnes sont intuitives plutôt que logiques, ne se fiant pas à l’accumulation d’expériences passées pour en tirer des conclusions… Le mental bondit vers le futur, en essayant de focaliser les idéaux qui devraient devenir réalités de demain, et au fur et à mesure de l’élongation en avant, les fonctions mercuriennes sont centrée sur le défi de projeter un comportement concret, qui servira à l’accomplissement du potentiel solaire”.

Cette analyse montre que Lady Diana savait ce qu’elle voulait faire de sa vie, mais qu’il y a eu maldonne. Comme elle l’a dit “je n’étais pas faite pour le job”.

Les maltraitances : Marie Trintignant, symbole de toutes les victimes

Tout le monde connait l’histoire de Marie Trintignant née le 21/01/1962 à 13 h à Paris, morte  le 1/08/2003 à 10h 20 à la suite de coups portés par Bertrand Canta* à Vilnius en Lituanie,  durant un tournage  (elle avait Mars en maison IX en Capricorne). Bertrand Cantat, était né le 5 mars 1964 à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques.

Elle avait un Soleil Verseau  en X avec un Ascendant Taureau, alliance d’un Soleil évolutif et d’un signe ascendant concret et sensuel entrainant une personnalité qui pouvait éventuellement être dans une dualité intérieure, dualité renforcée par une interception des signes Vierge – Poissons et des secteurs liées IX et X par Uranus, qui sont d’une grande indépendance.Cependant quand on voit que le taureau se situe à presque 30°, on peut se demander si l’heure est exacte tant l’ascendant Gémeaux pourrait lui convenir. Les Gémeaux sont plus léger, ils sont dans la communication, mais ils sont plus instables, changeants, capricieux. Evidemment, cela change l’analyse et c’est Mercure qui devient maitre de l’ascendant, au lieu que Vénus en IX mais on peut quand même y accorder beaucoup d’importance, car en conjonction avec le Soleil.

Mercure se trouve en secteur X et en Verseau ce qui accentue le besoin de liberté et d’indépendance. Il faut donc conjuguer les deux, l’ascendant taureau et l’ascendant gémeaux sans choisir.

Jupiter et le nœud sud conjoints en Maison X indiquent l’hérédité la famille, la structuration d’un père, ou d’une mère forte (en fait les deux). Avant d’aller plus loin, il faut parler de la conjonction Soleil – Vénus et Saturne :

Le Soleil conjoint à Vénus  donne une accroche positive avec le public au MC, en étant en trigone avec le taureau : elle aurait eu encore une belle carrière devant elle, Vénus étant conjoint Soleil. A cette époque, elle enchainait les tournages et les rôles au théâtre.

En même temps, elle subissait le blocage de Saturne dans chacune des taches qu’elle entreprenait alors qu’avec un Mars en Capricorne, elle devait travailler avec acharnement.

La conjonction du Soleil avec Saturne affecte Vénus et bien sur, en face elle affecte la Lune, apportant sécheresse, froideur, abandon, dureté. Cet aspect karmique montre son ressenti au niveau familial, autant au niveau du père, que de la mère, avec lesquels elle continuait cependant à travailler en harmonie apparente, et pour lesquels elle avait amour et admiration (qui l’étouffait surement).

Le Soleil en Verseau est maitre de la Lune en Lion, donc tous deux sous la dominance d’Uranus, de même que le nœud sud qui ramène les atavismes familiaux : c’est donc une prédominance d’Uranus, alors que le nœud nord est en Lion demande de manifester son ego, et sa créativité personnelle.
Mais l’
axe de la créativité V-XI*, maitrisé par analogie par le Soleil et Uranus se voit face à une interception de signes Vierge et Poissons.

Le Soleil est aussi maitre de deux maisons, la IV et la V, IV dans laquelle se trouve la Lune interceptée au nœud nord (qui signifie la finalité d’aller vers plus de mère, de devenir une mère, en maison IV, en plus). 

Que pouvait signifier chez elle l’interception des signes de la Vierge et des Poissons ?

Le signe des Poissons demande la fusion émotionnelle de la Vierge et l’attention aux autres, mais le penchant naturel étant de trier soigneusement, provoque le rejet des autres plutôt que le contraire ! Vierge et Poissons sont mutables, il y a un besoin de changement mal contrôlé. Le signe des Poissons féminin veut fusionner : l’interception, est un paradoxe constant et ce sont les autres qui s’en rendent compte, car ils ont des attitudes changeantes avec les trois énergies, qui se succèdent dans une seule maison.

Mercure,  planète maîtresse de la Vierge, est conjointe au nœud sud en secteur X (qu’on attribue tantôt à la mère, tantôt au pére, en fait au modéle). Ici on peut penser aux éventuels avortements de sa maman, Nadine Trintignant (qui avait signé courageusement le manifeste des 343 salopes dans le Nouvel Observateur avant le vote de la loi Veil de 1974), car Mercure et Jupiter au nœud sud, ce sont les possibles enfants  d’un passé karmique (d’après la transgénéalogie, le clan charge inconsciemment, les femmes des générations suivantes, de faire des enfants pour compenser ceux qui sont morts violemment). Aussi Marie, l’indépendante, avait-elle eu quatre enfants qu’elle adorait, avec des papas différents, avec lesquels elle essayait de rester en bons termes. Mais au niveau amoureux, son besoin de fusion était un rêve qu’elle ne pouvait atteindre avec les hommes, du fait de son sens critique Vierge en V.

Neptune et Jupiter étaient les maitres des Poissons, tandis qu’on voit Pluton, maitre du Scorpion, donc de Neptune, en carré avec toutes les planètes, en secteur VI du travail. Ceci peut faire comprendre pourquoi elle jouait des rôles sensibles, troubles dans lesquels elle passait par des choses violentes, dérangeantes (rôle de la chanteuse Janis Joplin, morte à 27 ans, qui lui avait été la cause de sa rencontre avec B Cantat).

C’est un Neptune bien difficile, en apex d’un double carré, dont le point de résolution se situe en maison XII (être isolée, se replier pour survivre, récupérer, pour éviter la déprime). Si Neptune fait beaucoup pour l’apport artistique, il est aussi vecteur de conduites addictives. Les Poissons interceptés dans la Maison XI,  peuvent aussi faire penser ici, qu’elle avait des visions trop idéalisées, le Verseau en signe d’entrée de la maison montre son côté “cool”, mais Uranus est rétrograde, conjoint à un Pluton rétrograde et surtout conjoint à la Lune noire,  le tout opposé aux planètes en Verseau et, carré à l’ascendant Taureau. La présence de la Lune noire dans la maison V donne du magnétisme, mais peut aussi faire adopter une conduite ambiguë ou difficile, dans les relations sentimentales.

Chiron se trouve à 4° en Poissons opposée à Pluton et à la Lune noire, toutes deux sur 9° en Vierge ! C’est un combat contre les ombres de son inconscient.

Cette suite de planètes au FC, vient entacher la bonne marche de la lune conjointe au nœud nord, carrée à Neptune.

Voici ce que dit Iréne Andrieu dans son livre “psychologie des interceptions”

L’axe V/XI avec une interception, c’est la difficulté à se percevoir en tant que participant à part entière à la vie de la société – à cause des identifications aux héritages familiaux en Maisons IV/X : ce qui veut dire que la famille exerce une trop grande pression sur l’individu, qui se sent perdu, petit, pas à la hauteur. Cependant cela dépend des signes inclus dans cet axe qui ont diverses possibilités. Ce manque accentue les réactions égocentriques, car la Maison V, c’est le Lion.”

“La personne met tout en œuvre pour contrecarrer les modèles reçus en Maisons IV/X, mais se fait du tort en refusant ce que lui propose la maison X (les aides de la société, des amis) “: Marie avait comme modèle une famille d’artistes talentueux qui avaient su rester en bons termes, en vivant d’une façon de bourgeois bohèmes, avec lesquels elle travaillait dans le théâtre et le cinéma, ainsi qu’avec ses compagnons qui faisaient partie du sérail, avec lesquels elle avait fait une famille recomposée, il y avait une difficulté à s’insérer dans la société normale par le mariage, les choses établies.Elle réunissait tous chaque été, les pères et les enfants, ce que B. Cantat n’a manifestement pas voulu supporter (source du conflit ayant entrainé les coups).

“La personne porteuse de cet axe, avoue avoir passée son enfance dans une relative inconscience de ce qui se passait autour d’elle, et de n’en garder aucune mémoire (non implication, absence de désir de relations)” : il est possible que ceci est continué dans la vie de femme de Marie.

“La personne est spectatrice de la vie. Elle ne peut rien investir sur l’avenir, dans la mesure où elle est incapable de définir une direction de vie. Elle laisse aux autres, bénéfices et initiatives de leurs interventions. Il y a une demande de reconnaissance unilatérale : une bonne position solaire ou uranienne constitue un atout, mais s’ils sont interceptés, l’égocentrisme est totale.” Or chez Marie, Uranus est intercepté.

L’interception évoque l’organisation marginale plutôt qu’une participation à la vie collective (en Maison XI), ce qui revient à faire cavalier seul, quelques soient les opportunités réelles“.“En présence d’une planète directe interceptée, la personne sera ignorante, absente, dans les domaines de la planète” – ici Uranus est maître du signe intercepté, “la liberté est vécue à un niveau empreint d’exagération ou est déniée, alternativement. Il ne s’agit pas de la liberté intérieure, mais d’une explosion incontrôlée.”

“Il faut aller voir les modes de compensations dans le thème, dans les maisons liées.”

“Les maisons liées par le même signe et le même maitre ont  l’obligation d’effectuer une double tâche et doivent dépasser leurs limites pour répondre à l’attente des deux maisons.” Ces maisons sont fortement sollicitées par le porteur et par la vie. “Il faut maîtriser l’énergie importante représentée par le maître du même signe, pour que le thème ne soit pas déséquilibré. (chez Marie il s’agit d’Uranus retro et intercepté qui ne peut pas être maitrisé, et du Soleil, bridé par Saturne).

Ces maisons traduisent ce qui devrait être entrepris pour résoudre le problème posé par l’interception. C’est en elles que résident la solution et, c’est ici que va s’opérer le changement nécessaire.” Donc les maisons X et XI et IV et V.

Les planètes représentant des fonctions psychologiques* qu’il faudra développer, elles ont le pouvoir de dénouer les blocages et d’amener l’individu vers une orientation positive. Comme elles sont aussi maîtresses d’autres maisons qui deviennent associées, ces maisons participent aussi à la résolution du manque, dans le sens où elles subissent et sont stimulées en retour selon l’évolution de la planète utilisée comme maître quelquefois trois fois  du coup la planète devient dominante.

* Sa mère, la réalisatrice Nadine Trintignant avait courageusement co signée le “manifeste des 343 salopes” qui revendiquait le fait d’avoir avorté à l’étranger, montrant par là, l’hypocrisie de la situation en France en 1971 et, cela pour soutenir une jeune femme accusée d’avoir avorté en France, qui elle, risquait la peine maximale (la dernière condamnation à mort date de 1971). C’est le début du combat pour la loi Veil de 1974.

*En janvier 2010, le suicide de son épouse Kristina Rady, son meilleur défenseur lors du procès de Vilnus en Lituanie, a ravivé le malaise. Un malaise d’autant plus fort qu’il a été suivi de révélations autour d’un appel dans lequel elle affirmait avoir reçu des coups du père de ses enfants. Voici l’intégralité de ce message décousu, enregistré six mois avant son suicide, en  Juillet 2009, deux ans après la sortie de prison de Bertrand Cantat, Krisztina Rady : «Hier, j’ai failli y laisser une dent. Il m’a balancé mon téléphone, mes lunettes. Il m’a jeté quelque chose de telle façon que mon coude est totalement tuméfié et, malheureusement, un cartilage s’est même cassé.»

 Iréne Andrieu “Psychologie des interceptions” : Les livres les plus complets sur les interceptions sont  celui de Donald Yott, un astrologue humaniste karmique américain traduit intitulé “signes interceptés et réincarnation”, celui de Anne-Sophie Desvouge “les signes interceptés, les planètes interceptées, les duplications et le karma”