La paix de la Balance avant la violence du Scorpion

La Balance, c’est le signe du couple et de la relation aux autres. Le drame de la Balance c’est qu’elle recherche la paix, qu’elle veut  l’harmonie dans son monde.

C’est le signe de la beauté paisible : elle aime  d’abord esthétiquement et intellectuellement, avant d’aimer physiquement :  rien à voir avec les élans appuyés de la Vénus en Taureau qui matérialise le plus vite possible ses ressentis pulsionnels. Elle aime l’art, la beauté pour la contemplation (galiéristes, antiquaires, collectionneurs).

La Balance est une conciliatrice et une réconciliatrice (exemple anonyme), c’est la voix, l’air, la transmission verbale , c’est le besoin de justice et d’harmonie, qui passe par  son concours à la vie de la société ; cela passe d’abord et souvent par la vie en association mais elle  fait aussi souvent de la politique dans le secteur de la diplomatie. En elle, tout est finesse et délicatesse, mais  ce  signe agréable,  peut  se mettre en colère,  si son sens de la justice est mis en cause, car ici Saturne y est en exaltation. A cause de la polarité en Bélier, donc de Mars elle agit beaucoup dans son environnement, elle multiplie les projets, les démarches pour exister dans des mouvements généralement reliés à la vie de la communauté, c’est pour cette raison que Saturne, maitre de X, est ici en exaltation). Son besoin de contacts est viscéral. Elle ne manque pas une occasion de manifester son entrain.

Mais paradoxalement, elle peut préférer  la solitude à une déception sans cesse renouvelée, dans le contexte d’un thème difficile, de désillusions  : ici il faut   souligner que la place de sa Vénus en signe est omnipotente et peut complétement bouleverser la donne : une Balance avec une Vénus  en Scorpion vivra la passion intensément, tandis qu’une Balance avec une Vénus en Gémeaux chantera du matin au soir car souvent à cause de la proximité de Mercure et de Vénus avec le Soleil, elle a ces planètes  dans le signe du Scorpion. 

Elle se donne et les autres prennent sans vergogne dans un monde qui a perdu le sens de la loyauté, de la responsabilité, de la réciprocité. On a passé le stade du tri fait en Vierge et si celle-ci est interceptée par quelques tours du destin , elle se retrouve totalement sans défenses car elle accueille tous le monde les bras ouverts. Elle se débrouillera mieux avec un Mercure Vierge qui lui permettra d’avoir une analyse critique des situations et des rencontres, car on abuse de sa patience légendaire. Il n’est pas mauvais qu’elle ait un Mars et un Pluton un peu fort, car trop de patience fait d’elle la proie des profiteurs.

La Balance, c’est le test du partage, or elle n’est pas possessive au contraire du Taureau) , elle est un peu comme les PoissonsVénus est exaltée : elle est tellement bien dans cet exercice qu’elle va subir les affres de la rupture, du manque, de la déloyauté, du mensonge, de l’humiliation.  Comme disait Charles Vouga, “ce que la Balance vous donne, vous allez le payer en Scorpion”.

En amour, son précepte quand elle est bien aspectée, est “jusqu’à ce que la mort nous sépare”.

Quand sa Vénus est trop aspectée par la douceur, cela la rend lascive (trop de douceur tue la douceur) :  la Balance avec Vénus en Balance, en Taureau, en Poissons, en Cancer,  avec un aspect à Neptune ou à la lune, aime tellement plaire qu’elle s’éparpille (sauf à posséder un Saturne fort qui contrebalance). Elle donne un Don Juan féminin ou masculin, et si elle a tant soit peu de Scorpion elle passe volontiers à l’acte, multipliant les conquêtes pour se sentir exister, à la recherche de l’homme (ou de la femme) sur lequel elle/il  projette tous ces fantasmes, ceux d’un être qui n’existe pas.

Elle a autant besoin de sécurité affective, que le signe du Taureau à besoin de sécurité matérielle, aussi elle fait tout pour conserver sa situation en cas de diminution de ses revenues, et comme elle préfère le beau,  elle peut  vivre un enfer chez elle pour sauver ce qui reste, car c’est un signe d’air chaud léger, pas un signe  de terre lourd.

Le point faible de la Balance , c’est de s’oublier jusqu’à la dépersonnalisation mais contrairement au signe des Poissons, elle en souffre.

Martin Schulman, astrologue américain, nous dit, “elle assume le rôle de tampon, essayant d’harmoniser les deux côtés à la fois… essayant de ne pas prendre position. Son bonheur dépend du succès ou de l’échec de ceux qui l’entourent, ne faisant pas de distinction entre sa vie et celle des autres du coup elle a du mal à savoir qui elle est…sa confusion entre ses besoins et ceux d’autrui la prédispose à des périodes de dépression, sans pour autant renoncer à son habitude de rechercher en dehors, à qui elle pourrait bien s’identifier (une amie, un personnage emblématique, une organisation). “Tout est toujours une question d’équilibre”.

 

 

 

On a évidemment beaucoup d’artistes dans ce signe : quel autre métier permet de substituer sa personnalité à celle d’un autre, ou de prendre la personnalité d’un rôle, le temps d’un film, d’un récital, d’un show ?

Très souvent sans avoir le Soleil, ni l’ascendant en Balance, un amas en Balance,  donne un profil Balance comme Ben Schwartz , acteur et humoriste américain – et/ou en maison VII :  thème ci-dessus (h inconnue).

 Jean-Loup Dabadie, avec son sourire irrésistible sa bonne humeur et son amabilité, son talent d’auteur, et de metteur en scène, Soleil  Balance, AS Bélier, Vénus Scorpion ;

 

 

 

Voici une liste des personnalités marquées par le signe de la Balance :  Jean Luc-Godard Soleil Sagittaire, AS Balance, Vénus Scorpion. Nathalie Dessay : Soleil Bélier AS Balance Vénus Taureau ; Josiane Balasko : Soleil Bélier, AS Balance, Vénus Poissons ; Michel Blanc : Soleil et Vénus Bélier AS Balance ; Yves Montand Soleil Balance, AS Lion,Vénus Vierge, Daniel Auteuil Soleil Verseau AS Balance, Vénus Verseau. 

 

Partager avec:

Écrit par 

Un commentaire sur “La paix de la Balance avant la violence du Scorpion”

  1. Bonjour Emma et merci pour cette magnifique description de la Balance que je suis !!
    Franchement la Balance aurait dû vivre au temps des romantiques.
    la phrase qui nous illustre pas mal je crois que c’est celle ci:
    ” à la recherche de l’homme (ou de la femme) sur lequel elle/il projette tous ces fantasmes, ceux d’un être qui n’existe pas”.
    Je vous fais des Bisoux
    Chris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.