L’axe VI/XII, l’axe Vierge-Poissons , la polarité

On ne pense pas assez à la polarité lorsqu’on analyse un thème, le balancement entre le signe où se situe une planète et le signe en face est naturel de l’autre côté de l’axe,  et encore plus, lorsqu’ il y a des planètes des deux côtés de l’axe de signes.

La Vierge se situe face au signe des Poissons, et ceci leur confère  pas seulement des différences, des oppositions mais aussi des ressemblances, des interactions dues à la projection , à l’effet miroir dont on parle en psychologie

La polarité, représentée par le signe opposé, critique, concret et efficace de la Vierge, influe sur les Poissons qui sautent dans les traits les plus matériels de ce signe tout en étant  fondamentalement différent, puisque les Poissons sont distraits, laxistes et rêveurs, tandis que la Vierge est efficace, concentrée, sérieuse et intègre. Aussi les Poissons comme les Vierges s’intéressent à la santé, et particulièrement à la médecine naturelle. C’est la raison pour laquelle, on voit tant de ces signes, dans les professions de service et de soins,  propres à l’axe VI/XII.

On constate donc qu’il y a de l’un dans l’autre. Ce qui fait que lorsqu’on rejette quelque chose violemment, il faut se demander pourquoi, car on y projette une ombre qui se situe en nous. Je ne parle pas de traits de caractère excessifs, mais d’aspects subtils, il n’est pas nécessaire de tomber dans l’exagération : comme la propreté de la Vierge versus le prétendu négligé des Poissons, qui devient une tendance à la maniaquerie voyant la saleté, la négligence dans tous les domaines dès que les choses ne sont pas comme elle le voudrait, s’étendant ensuite  au besoin d’un ordre parfait qui à un niveau immatériel, devient croisade contre un prétendu laxisme.

La Vierge dans ce cas ne respire pas, alors qu’on lui suggère  en face, de lâcher prise sur sa nécessité de vouloir un monde organisé jusque dans les moindres détails. Aussi cette détestation, n’est que le reflet d’une permission que ne se donne jamais, la Vierge, pensant qu’elle seule est capable de faire, d’organiser, et qui finalement ne compte que sur elle parce qu’il n’y a qu’elle qui sait ce  qui est bon dans telle ou telle situation, et si elle a un fort Saturne, elle sera complètement confinée dans son rôle, de martyr de la société.

Ainsi , heureusement que le signe des Poissons, régit par Neptune se trouvent en face, cela va faire l’artiste, le réalisateur de cinéma, la diva, le musicien.

Cédric Klapisch, est né le 4 septembre 1961 à 6 h 55 à Neuilly-sur-Marne. Ce cinéaste  a fait des films qui pourraient être des films de femmes (on note une majorité de planètes en signes féminins) tant ils sont marqués de sensibilité et de finesse , parmi lesquels ” L’auberge espagnole”, “Le péril jeune”,  “Les poupées russes”, “L’arnaqueur”, “Casse tête Chinois”, “Ce qui me meut “, “Chacun cherche son chat” et son dernier film “Ce qui nous lie”. La caméra est un deuxième œil qui perçoit des nuances que ne voient pas nos yeux, car elle cadre un champ restreint, précis,  pouvant montrer des choses imperceptibles.

Il possède le Soleil dans le signe de la Vierge, l’ascendant, un amas et le MC en Gémeaux : Mercure  est bien représenté.

Sa Vénus en Lion (l’art, la création) est en opposition (dissociée) à partir du signe du Lion (le jeu),  avec Jupiter-Saturne en Capricorne . 

Sa Lune en Cancer en X (inspiration, popularité) est trigone à Neptune.

Uranus qui est  conjointe au  nœud nord en XII dans la maison équivalente aux Poissons, indique une originalité qui s’exprime  au niveau des sentiments intimes ;  la question de l’amitié et de la famille, de la fratrie, du mal-être, du passage à l’âge adulte est constamment abordée dans son cinéma, qui d’autre part, est plutôt gai et optimiste. 

L’amas dans la maison XII,  équivalente aux Poissons, se compose du nœud nord, Uranus, la Lune noire et le Soleil conjoint Pluton, tout ceci semble bien karmique (un côté fatal).

On peut en avoir une idée en jetant un coup d’œil à sa biographie : il est le fils du physicien Robert Klapisch* disparu le 21 mars 2020 et de Françoise Meyer, psychanalyste* : Ayant souffert du divorce de ses parents et ayant peu vu son père , le cinéaste en a tiré de belles histoires de famille comme “Ce qui nous lie”.

Qu’y a-t-il de karmique dans un amas en XII, notamment avec le nœud nord  conjoint Uranus, qui indique avec Uranus,  plutôt la réussite dans un lieu clos comme  médecin,  chercheur comme son père , avec Pluton comme archéologue, un généalogiste, psy, analyste.

Or, déterminé par un milieu scientifique, il a échoué à la première année des études de médecine.

La conjonction Soleil-Pluton en XII devait trouver la surcompensation  dans l’art de décrire des sentiments subtils , à l’écran, le poussant à rechercher un peu de légèreté dans un monde de gens trop sérieux (Saturne rétrograde en domicile en Capricorne, conjoint Jupiter rétrograde, pousse à se poser beaucoup de questions).

Le Soleil en XII   fait un heureux sextil à Neptune qui au niveau du caractère fait l’artiste prolifique inspiré. Neptune  en Scorpion, est ce que porte les gens qui ont eu 20/25  ans au moment de l’explosion du SIDA, avec les conséquences dramatiques que l’on sait, dans le milieu du spectacle et de la danse. C’est Cédric Klapisch qui a eu l’idée de filmer séparément les danseurs de l’Opéra de Paris durant le confinement, pour en faire un court  ballet diffusé sur internet.

Son thème est en forme de Bol (selon  les dessins d’E. Jones) fermé par l’opposition large entre la Lune et Saturne retro, indiquant la mère sévère, mais protectrice avec Jupiter retro : toutes les planètes sont relativement Nord – Est, ce qui détermine une personne qui fait ses choix et qui est plutôt introvertie . Le nœud sud en Verseau a tendance à indiquer l’échec en médecine (Verseau) qui devait le porter vers la réussite personnelle au cinéma (nœud nord en Lion), mais Uranus en conjonction indique la continuité entre le passé et le présent puisqu’ Uranus est le régent karmique sud : il se sert du terreau de son enfance et de ses ascendants.

Un cinéaste a beaucoup a  apporter, il est à la fois  amuseur, mais peut aussi être informateur et éducateur  ce n’est pas pour rien que le cinéma est muselé par les dictateurs*.

C’est un homme Chironien d’après le choix des sujets qu’il traite (failles, souffrances, manques, mais aussi espoir, indépendance d’esprit) , or Chiron à 4° Verseau est conjoint au nœud sud en Verseau en secteur VI : échec en médecine, mais réussite au cinéma.

Actuellement, il voit le retour de Jupiter et de Saturne en conjonction sur sa conjonction natale (il a perdu son père en mars 2020, au retour de Saturne). Il s’était rapproché de lui lors du tournage du film “Ce qui nous lie”.

 

*Robert Klapisch : docteur ès sciences en 1966 à la faculté des sciences de Paris. Ses premiers travaux au CNRS en spectrométrie de masse contribuent à des résultats majeurs en astrophysique et en physique nucléaire. Il dirige des recherches d’avant-garde sur l’implantation ionique puis, en tant que Directeur de la Recherche du CERN, il se consacre à la physique des particules. Il dirige le programme de recherche du collisionneur proton/antiproton qui vaut au CERN en 1984 le prix Nobel de physique attribué à Carlo Rubbia et Simon van der Meer… Ses grands-parents maternels sont Robert et Raymonde Meyer,  déportés à Auschwitz, ainsi que d’autres membres de la famille.  

source Wikipédia

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.