Neptune en signe de Terre : Taureau – Vierge – Capricorne

L’alliance de l’eau de Neptune et des signes de Terre est fécondante.

Les Trois signes de Terre, Taureau,Vierge,Capricorne doivent produire du concret, ils sont là pour cela. Le zodiaque comporte des signes de terre et d’eau féminin, yin, négatifs, qui alternent avec les signes de feu et d’air masculin, yang, positifs. Les signes sont trois par trois et montent d’un cran dans l’ordre des signes, du plus pulsionnel au plus évolué. Dans la société contemporaine, on semble privilégier les signes de terre parce que ce sont les plus matérialistes, concrets, car leurs réalisations sont visibles.

En Taureau, nous sommes dans des choses simples : plaisirs matériels, joies de la vie, famille, nourriture, enfants, la voix, les talents artistiques. C’est l’alliance avec Vénus, et ces deux là feront sûrement des bêtises qui les emmèneront dans des chemins de traverse, mais en même temps ils seront créatifs. Ils construisent, installent, ils contribuent à ce qui produit, nourrit, habille.

En Vierge, l’inspiration devient “soins aux autres”, mais les Vierges donnent aussi des musiciens (voir blog), pas seulement des comptables, des inspecteurs, des contrôleurs, ils sont souvent au côté des batisseurs. Neptune dans ce signe de terre peut être absorbé par les raisonnements, et les critiques, traité de rêveur, mais il peut aussi adoucir le rationalisme du Mercure de la Vierge, comme une conjonction Mercure Neptune

En Capricorne, il s’agit d’un rapport de pouvoir par rapport aux autres, mené plus loin qu’en Vierge, structuration et domination, autorité pour mener tout son monde à la baguette “pour le bien commun”, à un poste élevé, ici aussi, Neptune apportera un adoucissement à Saturne, et le rendra plus rêveur, tandis que Saturne le  guidera hors des sentiers des excentricités  dangereuses. Cela sera comme une conjonction Neptune-Saturne, avec une possibilité de fanatisme pour celui qui aurait le commandement.

Des exemples, ci-dessous.

Étudions Neptune en signes de Terre sur le terrain : un petit retour en arrière : Neptune en Taureau : la période la plus récente que nous ayons à notre disposition est celle entre 1875 et 1889. On peut penser que les individus nés à cette période étaient inspirés  sur le plan personnel, par la soif de réussite matérielle, de création, de profit et d’un désir de vivre bien ; or la plus fantastique découverte au niveau scientifique a été faite par  Albert Einstein, né le 14 Mars 1879 avec un Soleil sur le MC dans le signe des Poissons, ayant pour maître Neptune en Taureau, et un AS Cancer, dont  la Lune du coup forte, est en VI en Sagittaire, maîtresse de l’ascendant et  quinconce à Neptune en XI, en exaltation en Taureau.

Le secteur XI est dédié  à Uranus, maître des découvertes en secteur III (études techniques) relié par trigone à Neptune. 

On note que Jupiter maître de la Lune est en Verseau, signe d’un mental orienté vers la découverte. Le Soleil est semi-carré à Neptune, et Neptune est carré aux nœuds nord et sud ce qui est une demande d’évolution spirituelle, de travail avec l’intuition, dans un champ où l’imagination est reine. 

On connaît tous la photo d’un savant qui parait un bon vivant, image d’un Taureau qui aime la vie. Einstein avait l’air d’un farceur.

De 1927 à 1940, Neptune est en Vierge signe du travail et du soin ainsi que des écrits, et des bilans : la période avant guerre, c’est la crise monétaire, les suicides des banquiers ruinés, les chômeurs, la famine aux États-Unis,  une période qui va voir monter l’intolérance au niveau religieux et idéologique, le racisme, comme chaque fois que le manque de travail se fait sentir,  la montée en puissance d’esprits belliqueux, la discrimination, l’économie, la disette est là pour beaucoup (pas tous cependant).

 Actuellement en 2020, Neptune se trouve dans la polarité opposée, en domicile en Poissons, dans le même axe. On devrait être dans une démarche totalement différente, ce qui par certains côté est le cas avec le partage sur internet permettant de  transférer des données, de  s’informer en un clic dans la plus grande bibliothèque du monde : même si on ne parle que des mauvais usages, c’est un outil merveilleux , les dérives venant d’hommes mal intentionnés qui de toutes façons utiliseront toujours le progrès pour leur propre profit, d’autant que les modes de vie changent et nuisent aux anciens qui sont délaissés, alors chacune y va de sa critique (de mon temps…).

Lorsque la capacité à s’élever  dans un signe échoue, on s’aperçoit que la face négative de la polarité opposée refait surface : il y a un peu de la Vierge critique et comptable dans ce Neptune en Poissons qui devrait plutôt être dans le partage que dans des mouvements individualistes de repli (ce qui est le cas pour une partie de la population). Mais, la démonstration matérielle de la force prend toujours le pas sur la démonstration de la solidarité.

Neptune en Capricorne de 1983 à 1996, a fait une partie des jeunes  qui actuellement rêvent à plus d’intégrité,  véhiculant  des idéologies  exigeantes, mais  cependant matérialistes, conquérir des territoires, piller, violer, casser, meurtrir.  Un grand nombre de personnes prises dans les grands déplacements de populations sont nées avec Neptune en Capricorne (nombreuses disparitions en mer) or, une génération marquée par une influence Capricorne/Saturne signifie perte de liberté, réclusion, limites, disparitions de sa sécurité. L’association de la symbolique neptunienne  sans réelle élévation, et du Capricorne,(froideur des sentiments, utilitarisme) peut mener à un verrouillage de la pensée, dangereux pour l’évolution de la  société (pays fermés, repliés sur eux-mêmes).

En regardant en arrière, nous trouvons un Neptune en Capricorne entre 1821 et 1834. Charles X est au pouvoir  en mars 1821, les français subissent une terrible répression :  ce sont des lois limitant les libertés individuelles, et la liberté de la presse, on trouve le célèbre Eugène-François Vidocq (né en 1775)  chef de la sûreté, et c’est l’élection d’ultra-conservateurs.

Mais cette période voit aussi naître, Louis Pasteur à Dole le 27 décembre 1822 , avec un amas –  Soleil-Mercure-Neptune-Vénus-Uranus et Mars dans le signe du Capricorne, trigone à son maître Saturne en Taureau !

Un Jupiter et une Lune en secteur VIII, équivalente Scorpion en lien avec la mort et la transformation, Pluton en Poissons maître de la VIII par analogie, maîtrisé par Neptune (cependant en carré avec l’amas), a fait éclore le savant qui compris la nécessité de se laver les mains entre chaque intervention médicale. Ce simple geste capricornien (rien dans la Vierge) à permis à des millions de femmes de ne plus mourir en couche.

Le nœud nord en Verseau indique d’une part l’originalité de sa démarche (basique pour nous), et le rapport avec la maternité, puisqu’il se situe dans la maison IV, équivalente au Cancer. Sa Lune en Gémeaux en VIII , maîtresse d’un signe du Cancer intercepté, opposée à la Lune noire, était au départ défavorisée, ce qui montre ici que les  aspects difficiles peuvent être surcompensés, par une attitude positive. Ce  geste qui ne coute rien,  est bien dans  l’économie de moyen du système de pensée du Capricorne,  où  ici se situe aussi la conjonction à Vénus (la chair) , à Uranus (intuition intellectuelle) tandis que Mars en exaltation (action) en fin de signe proche du noeud nord en Verseau (Uranus, son maitre ) mais dans la maison IV  analogique au Cancer  symbole de la maternité, du foyer. Pluton en Poissons, c’est l’instinct du tout, vaincre la mort ;  sa part de chance en Bélier, est maitrisée par Mars en Capricorne, dans le secteur du travail.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.