D’abord ne pas nuire

Nous sommes dans la période des nuits étoilées qui ont lieu le 7, 8, 9  et 10 août, cette année. Nous allons  admirer le ciel et certains d’entre vous vont se poser la question du rapport entre eux , les étoiles, les planètes. Certains font des rapprochements matériels, et beaucoup d’entre nous, passent au stade suivant, en se posant des questions sur la finalité de l’existence, face à l’immensité.

Il faut s’entendre sur la spiritualité sous-tendue par l’Astrologie, qui est la philosophie de l’Astronomie, la recherche d’une logique, la logique de l’univers .

Ce que nous savons, c’est qu’au commencement, l’Astrologie , la science des astres est mésopotamienne* , mais les plus anciennes traces remonteraient à -32.000 ans ( plaquettes en os et pierre gravées de petits points figurant la course lunaire appartenant au Paléolithique supérieur, trouvées en Dordogne, (les  “calendriers gravés de Marschack”  qui ont été confirmées comme l’exacte trajectoire de la lune). Ensuite , on a compris que  les grottes dont les premières salles sont décorées sont orientées dans la direction du solstice d’été (d’après cahier Science et Avenir de mai 2012).

Pour avoir été l’observation de la Lune et du Soleil , l’astrologie est née avec les hommes puisque la vie des hommes a toujours été réglée par les jours et les nuits avant l’apparition du feu,  et que nous avons été guidé, au sens propre, par la Lune, le Soleil, Vénus qui elle se voit le matin à l’est et le soir à l’ouest, la favorite des mayas.

Des hommes qu’on pensaient incapables de franchir les océans l’ont fait, grâce à l’observation des étoiles et des courants : entre 700 et 1000, les vikings sur les fameux drakkars à fonds plats  qui ont  sillonné les fleuves et les mers de l’ Europe jusqu’en Méditerranée, Mer noire, et  Mer Caspienne à partir du Dniepr et de la Volga, et au nord en allant du  Groenland à Terre Neuve,  découvrant le Canada à partir de l’Islande, ces grands navigateurs s’orientaient à l’aide de “pierres de soleil” (les calcites)  des cristaux qui, correctement orientés par rapport aux rayons lumineux, permettent de trouver la position du Soleil même masqué par des nuages.(le Figaro Histoire -Août Septembre 2017).

Comme la Lune et le Soleil ont été sacralisés, dieu est une évidence pour certains, et une invention pour d’autres : l’idée même de dieu est partiellement née de notre faiblesse devant l’adversité, de l’étonnement devant la puissance , la beauté, et l’intelligence de la nature et les puissants s’en sont servit pour contenir les peuples dans une médiocrité matérielle, loin de l’idée de l’éveil et de la spiritualité.

La Lune fut ainsi la première déesse,  il est aisé de comprendre pourquoi (régularité de son cycle, etc), et comme le matriarcat ou la puissance des mères déplaisait aux hommes, ils ne tardèrent pas à la remplacer par le culte du Soleil.

Or, si certains rejettent la foi, la puissance de l’énergie  qui nous anime est réelle (la puissance de la libido) : ce qui l’est moins, ce sont les inventions de démons accordées à la force dévastatrice des événements et des hommes, projetée sur l’astrologie. C’est une manipulation de l’esprit de certains qui sont soient clients, soient complices sinon de bonne foi, mais attirés par le “côté obscur de la force”. Platon l’a dit dès l’antiquité : toutes les idées  sont des projections humaines.

L’astrologie  symbolise la vie humaine avec les codes humains et les lois de la nature qui sont bien réelles (on ne constatera jamais assez le principe du boomerang et de la répétition dans la vie humaine). 

Les cycles répétitifs des planètes rapides  sont des énergies qui nous bousculent au sein des cycles des planètes lentes, donnant leur empreinte  aux  générations qui se succèdent : notre thème natal, notre ADN astrologique est l’instant t  au court duquel nous avons fait notre apparition au sein de ces cycles planétaires  immuables et continus ; leur donner une influence maléfique est pure sorcellerie, et ici le mot n’est pas innocent.

Par exemple , dire que Mars va nous frapper est comme de dire qu’il manque le démarreur à une voiture ! Nous avons besoin de Mars comme force, et si la planète Mars fait un carré à  Saturne, il faut  réparer le démarreur. Il n’est pas néfaste, il n’y a pas d’esprit malin dans le démarreur : nous avons  remarqué que Mars agissait sur nos activités , que les carrés de  Mars à  Saturne pouvaient apporter des énergies contrariantes,  limitatives,  desséchantes, que de cause à effet, il en résultera pour nous des possibilités de frustration, de colère, de souffrance,  des réactions  violentes, mais celles-ci  nous appartiennent en propre et les crises testent notre courage, notre patience, notre intelligence, notre résilience, et surtout nos nerfs , notre capacité à organiser ce qui peut être un trop plein  d’agressivité, qui doit être utiliser pour agir intelligemment et consciemment  (dans Mars attaque, article précédent, je donne des indications d’aspects durant le mois d’août, qui montre que nous sommes confrontés à de moments qui peuvent être stimulants).

Tout discours primitif jette le discrédit sur l’astrologie qui est d’abord une somme de  mathématiques astronomiques (même si le géocentrique n’est pas l’état du ciel réel) mais les références en bien ou en mal,  viennent largement de jugements moraux.

Ne projetez pas sur les planètes vos fantasmes négatifs, vos frustrations :  si des gens sont mauvais, nuisibles,  leurs ancêtres l’étaient peut-être aussi, mais leur milieu socio-culturel l’a surement été encore plus : un chien aimé, bien nourri , jamais battu ne mord pas, mais comme ces ancêtres étaient des loups, s’il mord , on sait pourquoi (le loup est un prédateur), donc pourquoi pas un homme  ou une femme qui ne connaît pas ses ancêtres ?

L’astrologie ne parle pas d’esprits, ni de démons. Certains livres religieux écrits  à des époques révolues ont remplacé  la mythologie par un seul dieu  vindicatif,   d’autres par des dieux misogynes, après qu’eussent  régnés des  dieux scandinaves sanglants, de même que les devins et les druides peuplaient la Gaules (- 4200 ans), d’ autres le  Mexique, autant de civilisations dites évoluées qui pratiquaient les sacrifices ; or si l’on se réfère à un concept de dieu créateur, il ne devrait pas être envisagé qu’il soit nuisible à la vie de l’homme sur terre, car l’homme fait tout simplement partie de la nature. L’astrologie, c’est l’apprentissage du symbolisme, de la philo, de la psycho, de l’histoire, des mathématiques, du raisonnement et de la tolérance envers les autres.

Vinrent durant les années soixante-dix, les courants bouddhistes  qui  nous apportèrent un courant d’air frais, nous faisant sortir de la dualité infernale mal versus bien !

Leur astrologie  parle  d’énergies positives. Cette philosophie,  grâce à laquelle on  s’attarde à respirer,  à prendre le temps, à se déculpabiliser sans se déresponsabiliser,  à s’apaiser, se pratique avec le sourire intérieur et implique une règle universelle  simple : ne pas nuire, ne pas nuire,  ne pas nuire : Primum non nocere.

Voici ce que dit Irène Andrieu,  “notre thème natal inclut toutes les ressources nécessaires à la réalisation d’un projet, pour lequel nous sommes venus au monde…”  et je dirais, que ce projet ne peut être que lumineux, il faut aligner nos rêves avec notre pot – en – ciel. Les planètes sont des  indicateurs de tendances.

 

.*Les mésopotamiens ont notés la durée qui sépare les levers et couchers du soleil, les phases de la lune, les conjonctions de la lune avec les étoiles,  les éclipses, et leur caractère périodique dont se serviront Hipparque de Nicée et Claude Ptomélée pour élaborer la science astrologique grecque, car astronomie et astrologie ne faisait qu’une discipline : des milliers de tablettes en écriture cunéiforme grâce à l’ invention de l’écriture par les sumériens vers -3400.

**Dans les années 1930, au cours d’un voyage en Polynésie, l’anthropologue norvégien Thor Heyerdahl recueille des informations sur le possible peuplement des îles  par des Sud-Américains et non par des populations d’Asie du Sud-Est – la thèse officielle.  L’expédition veut vérifier l’hypothèse de l’exploration inca de l’océan Pacifique , rejetée par la communauté scientifique. L’anthropologue qu’il met sur pied une expédition afin d’en prouver la véracité en fabriquant un radeau en balsa, le kon tiki, comme l’avaient fait les hommes parvenus sur place ; l’embarcation et son équipage partent du Pérou et parviennent à rejoindre l’archipel des Tuamotu après cent un jours et huit mille kilomètres de navigation du au .

*** Chez tous les peuples gaulois sans exception se retrouvent trois classes d’hommes qui sont l’objet d’honneurs extraordinaires, à savoir les Bardes, les Vates et les Druides : les Bardes, autrement dit les chantres sacrés, les Vates, autrement dit les devins qui président aux sacrifices et interrogent la nature, enfin les Druides, qui, indépendamment de la physiologie ou philosophie naturelle, professent l’éthique ou philosophie morale. » — Strabon, Géographie, IV, 4

 

 autres  sources : wikipédia

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.