Primum non nocere

Ne projetez pas sur les planètes vos fantasmes négatifs, vos frustrations, ne faites pas l’enfant !

Il faut s’entendre sur la spiritualité sous tendue par l’astrologie. Les références en bien ou en mal viennent largement en occident de jugements judéo chrétien.  

Au départ l’Astrologie , la Science des astres, est sumérienne, avant les égyptiens et pour avoir été l’observation de la lune et du soleil , elle est née avec les hommes ; comme notre vie a toujours été réglée par les jours et les nuits , avant l’apparition du feu,  puis après avec les bougies et les lampes à pétrole  permettant de vivre la nuit , nous avons été guidé au sens propre (les caravanes dans le désert, les paysans au champs, les voleurs et les assassins à la pleine lune)  par les étoiles, la lune et le soleil.

Le sextan et son ancêtre  ont guidé les vikings, et on découvre que des hommes qu’on pensaient incapables de franchir les océans l’ont fait grâce aux étoiles et à leur observation  des courants (la découverte des iles au sud de l’afrique s’est faite par l’Amérique du sud non pas pas l’Asie comme on le croyait au début*).  Par conséquent, il semble bien présomptueux d’accorder à des prophètes quels qu’ils soient fils d’un dieu,  mais nés d’une matrice, des pouvoirs fastes ou néfastes parce qu’on se sent tellement faible et fragile qu’on ne sait à qui s’adresser. 

Dieu est une évidence pour certains, et une invention pour d’autres, l’idée de dieu est née de notre faiblesse devant l’adversité, et de l’étonnement devant la puissance et la chance de certains face à la faiblesse des autres, de l’injustice apparente des faits.

Mais la puissance de l’énergie  qui nous anime est réelle : ce qui l’est moins, ce sont les inventions de démons accordées à la force dévastatrice des événements et projeté sur l’astrologie. C’est une manipulation de l’esprit de certains qui sont soient clients, soient manipulateurs.

L’astrologie symbolise la vie humaine avec les codes humains, des lois existent ce sont les cycles répétitifs des planètes lentes, et les planètes rapides sont des énergies qui nous bousculent au sein des cycles des planètes lentes. Nos thèmes natals sont un instant au court duquel nous avons fait notre apparition dans les cycles planétaires qui sont immuables mais continus : leur donner une influence maléfique est pure sorcellerie, et ici le mot n’est pas innocent.

Dire que Mars va nous frapper est comme de dire qu’il manque le démarreur à une voiture ! Nous avons besoin de Mars, et si la planète Mars fait un carré à  Saturne, il faut changer le démarreur, ou le réparer. Il n’est pas néfaste, il n’y a pas d’esprit malin dans le démarreur. Nous ne sommes pas des hommes primitifs : nous avons juste remarqué que Mars agissait sur nos activités et que les carrés de  Mars à  Saturne pouvaient apporter des énergies contrariantes, limitatives,  desséchantes. De cause à effet, il en résulte pour nous des possibilités de frustration, de colère, de souffrance, mais elles nous appartiennent en propre.

Vous pensez qu’il y a des entités , des âmes perdues : moi aussi, sans doute de l’énergie en trop,  gâchée, qui n’a pas trouvé le garage avant de revenir.

Mais pourquoi penser qu’elle va vous faire du mal ? Vous projetez vos fantasmes négatifs ! Accueillez les gentiment, faites la prière traditionnelle que vous connaissez : les esprits des morts familiaux sont respectés dans toutes les traditions , on peut penser qu’ils vivent tant qu’on pense à eux, et certains qui sont oubliés peuvent effectivement en souffrir, donc toutes les formes de réconfort qu’on peut leur apporter est bonne.

Mais  pourquoi se mettre martel en tête à cause de livres écrits par des gens d’une époque révolue, qui luttaient contre l’oppression des pharaons égyptiens, remplaçant ainsi la mythologie par un dieu mauvais et vindicatif, puis par un autre dieu martyr donc sympathique,  où par un autre dieu mysogine, dieux qui se succédèrent   d’ailleurs sous des cieux qui n’étaient pas les nôtres ! car vous devez remarquer que tous ces dieux sont nés en orient,  à l’exception de Thor,  dieu scandinave sanglant, et des druides (et sans doute quelques autres qui n’ont pas résisté à cette vague de publicité faite aux nouvelles idées).

Si les gens sont mauvais, nuisibles, méchants, leur ancêtres l’étaient peut-être  aussi, mais, leur milieu socio-culturel l’a surement été encore plus : un chien aimé, bien nourri , jamais battu,  ne mord pas, sauf si ces ancêtres étaient des loups (bien qu’on soit maintenant contre cette idée), donc pourquoi pas un homme ?

S’en remettre à tout ce qui est mauvais est néfaste, une règle bouddhiste (qui n’est pas une religion) est simple : ne pas nuire, ne pas nuire, ne pas nuire. Comme en médecine : primum non nocere,  l’astrologie c’est pour guérir , pas pour détruire.

 

*Dans les années 1930, au cours d’un voyage en Polynésie, l’anthropologue norvégien Thor Heyerdahl recueille des informations sur le possible peuplement des îles  par des Sud-Américains et non par des populations d’Asie du Sud-Est selon la thèse officielle. Cette hypothèse, rejetée par la communauté scientifique, obsède tellement l’anthropologue qu’il met sur pied une expédition afin d’en prouver la véracité en fabriquant un radeau le kon tiki comme l’avait fait les hommes parvenus sur place.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.