L’entrée du Soleil en Taureau et le 11 mai

L’entrée du Soleil en Taureau se fait le 19 avril 16h35 GMT à Paris : il va se trouver en conjonction avec Uranus, insufflant encore un  peu plus de force d’action et de transformation dès le 24 en s’appliquant, en conjonction exacte et  en se séparant. Cette conjonction est porteuses du désir impétueux de changements innovants.

Uranus à 6° en Taureau est déjà en carré avec Saturne à 1°34 en Verseau, s’ajoutant aux carrés avec Pluton à 25° et Jupiter à 26° , ce qui prolonge un moment déjà difficile !

Uranus en Taureau , aspect universel implique que les valeurs doivent changer pour tout le monde ! Le Taureau, signe  fixe et conservateur résiste au changement : il pense souvent à sa jouissance immédiate, à la satisfaction de ses plaisirs car il a peur de ne pas assez en profiter. Chez lui,  le maitre mot est “profiter” de la vie  par tous les moyens à sa disposition, d’ailleurs il vous dira :” il n’y a pas de mal à se faire du bien.” Il a tout du jupitérien, alors  si en plus il a un fort Jupiter qui lui permet de tout réussir, son épanouissement sera à son comble. Il ne vous quittera que si vous devenez “un bonnet de nuit” ,  quelle qu’en soit la cause. Malgré sa fidélité, due à se fixité, à ses sacro-saintes habitudes, son ennemi est l’ennui.

Le Taureau est nature, le Taureau , c’est la nature. C’est l’expression de tous les sens. Vénus, maitresse du Taureau, c’est la matérialisation de “l’amour” par la forme, c’est donc la chair ! Le confinement, c’est l’inverse du Taureau, sinon en groupe. C’est pour cela qu’il s’entend bien avec la Balance, autre signe de Vénus très différent, plus  mental, dans l’intellectualisation de ses plaisirs, ce qui donne lieu à beaucoup d’incompréhension de la part du Taureau surtout s’il a un fort Jupiter, notamment en aspect au signe (comme les enfants qui vont naitre en ce moment).

Pablo Picasso est un symbole du Taureau qu’il a d’ailleurs peint sous toutes ses formes avec quatre planètes lentes en doryphorie (amas) dans le Taureau opposées à son Soleil en Scorpion ,  en aspect avec toutes ses planètes  entre la Vierge et le Sagittaire, influençant toute sa personnalité.

On peut être Taureau sans avoir le Soleil ou l’ascendant dans le Taureau , les Soleils Scorpions ont aussi du Taureau,  le signe en face de votre Soleil est dans le même axe et agit par polarité,  surtout s’il y a des planètes, il est complémentaire en quelque sorte, le Taureau c’est le signe de début de zodiaque, le Scorpion c’est l’aboutissement dans l’axe II/VIII ! Si le premier est plus influent que le second , l’individu n’arrive pas à la dépossession qui lui est demandée. Ici les planètes rétrogrades indiquent la fonction karmique ( dureté de Picasso, affaires d’argent avec ses différentes épouses,  fils non accepté, etc),et la porosité qui existe entre les deux signes implique son avidité de Taureau.

Mars est en Cancer dans un quinconce vers la Lune au noeud nord en V, la lune noire est en I,  l’anima  n’a pas été assumé chez cet homme. Pourtant Vénus Cancer, sextil Lune indique la sensibilité et un yod partant du sextil Vénus-Lune ,Vénus en domicile ici en Balance , la lune en exaltation en Taureau ici en Sagittaire,  les deux en bon rapport allant vers Neptune apex indiquent l’inspiration de l’artiste, son œuvre, ses maitresses, ses mariages, ses combats, et ses failles. Au XXIe, siècle on ne parle encore que de cela !

Actuellement et pour 7 ans, le signe du Taureau a vu arriver Uranus, qui agit sur ce qu’on a de précieux : les conséquences financières seront plus que jamais “sur le tapis”, durant tout le(s) mois du Taureau , signe de la maison II : c’est sans doute la raison pour laquelle, la date de déconfinement est tombée le 11 mai afin que le travail des actifs reprenne pour relancer la machine de l’économie, mais ce n’est surement pas judicieux.

La chose la plus importante, ce mois du Taureau de 2020, est que plusieurs planètes  se mettent à rétrograder une semaine après l’arrivée du Soleil en Taureau ! La rétrogradation d’une planète est un retour en arrière , son énergie diminue (visualisez une  voiture qui rétrograde puis ralentit) .

Les planètes repassant sur les mêmes points de nos thèmes natals par transits, se focalisent sur des degrés qu’elles avaient quitté. Chaque degré étant une marche , une étape, qui peut contenir une de vos planètes *.

La question est : est-ce ou pas une bonne chose pour nous ? Au niveau des germes,  seront-ils  moins vigoureux, moins mortels ? On voudrait le penser !

Pluton  mène une  danse plutôt macabre depuis le début de son entrée en Capricorne en 2009 -révolutions, guerres- tandis que Neptune arrivée en poissons en 2012 fait son chemin avec des idéologies discutables , pour miner le terrain, nous sommes dans un contexte miné.

Les rétrogradations de 2020 commencent par la planète  Pluton, le 26 avril à 25° en Capricorne, qui symbolise la fatalité de maison VIII, les violences souterraines (volcans en éruption), les dissimulations des politiques, la grosse finance : les discussions vont bon train à ce sujet.

Le 11 mai (voir thème)  la planète Saturne à  2°,en Verseau ,  va  retourner  progressivement en Capricorne, jusqu’à la fin de l’année : Chronos maitre du temps, et de ses limites, sonnera la fin de quelque chose, comme le début de la fin de l’épidémie, car Saturne se remet en conjonction avec Pluton et Jupiter dans un amas qui n’a pas été très calme, cependant il faut normalement attendre le troisième passage sur le même degré de retrogradation pour que les choses soient réglées en bien ou en mal, et ceci ne se fera , pas avant la fin de l’année !

Après être entrée en Gémeaux le 4 avril , Vénus  rétrograde  le 13 mai,  ne redevenant directe que le 2 juin à 14° : dès le 29 avril , elle fera   une série de carrés avec Neptune à 19°. Sachant que les Gémeaux sont symboliquement en rapport avec la respiration, ce qui peut nous inquiéter sérieusement !

Les virus, les microbes, les maladies sont symbolisés par Neptune en Poissons, or le  carré de Vénus à Neptune durera du 29 avril au 23 juin ! On peut penser que la menace sera très présente jusqu’à cette date !

Au niveau sentimental, vous avez tout intérêt à ne pas croire aux paroles pleines de romantisme qu’on vous transmettra sur les réseaux sociaux : l’illusion sera plus forte que d’habitude, puisque vous ne demanderez qu’à y croire,notamment si vous faites une rencontre après le déconfinement ! Mercure , c’est le menteur et le Gémeaux est le signe du baratin, de la vente : le mystère provoqué par le confinement peut sembler romantique, mais c’est en fait un masque que portera  le partenaire dont vous rêviez ! C’est bon de rêver, mais attention au réveil. Nous sommes en pleine période d’enfumage : voyez comment les apiculteurs piquent le miel des abeilles !

Les 11 Mai, jour de la sortie programmée du déconfinement progressif, Mercure , maitre des Gémeaux sera en carré à Mars (la force, l’agression) en Poissons (certes faible mais ingénieux et malin), or Mercure commande Vénus durant son séjour en Gémeaux

Le 12 mai, Mars directe entre en Poissons, elle y sera durant tout le temps du signe du Taureau : pendant son trajet , elle va progressivement s’appliquer à Neptune notamment les journées du autour du 13 juin (voir thème) ! Dans ce signe la planète prend de la tiédeur, elle est moins violente, mais il est faux de penser qu’elle sera inactive, c’est une action plus discrète, plus subtile, donc plus dangereuse.

Je souhaiterais vraiment dire que tout va aller pour le mieux parce que le pic sera passé sans doute, mieux parce que nous aurons d’autres comportements, mais on ne saurait trop dire qu’il va falloir au contraire redoubler de prudence, sans annihiler notre liberté de déplacement.

 

 

 *Je vous déconseille de chercher le sens des degrés dans les livres de symboles, même d’astrologues très connus donnant des interprétations fatalistes, même si quelquefois la poésie  qui s’en dégage peut symboliser des aspects de notre vie à un moment donné, ce sont quand même des formules de type magique qui ne conviennent pas à un psycho astrologue, une manière de projeter des idées prédestinées : « vous voyez  c’était écrit ! ».

Peut-on  en déduire des faits concrets ? Surtout pas !

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.