L’entrée de Vénus en Gémeaux le 4 avril

L’entrée de Vénus en Gémeaux le 4 avril  a précédé la pleine Lune du 8 avril entre Balance et le signe solaire du Bélier. Le signe des Gémeaux,  le signe du Bélier,  et le signe du Taureau se suivent,  c’est le début du zodiaque., ce sont les signes de printemps et nous sommes dans la germination, qu’elle soit bonne ou mauvaise : c’est la naissance de quelque chose.

Mercure en Poissons, en conjonction à Neptune en Poissons est  maitre de Vénus en Gémeaux : cela parle de propagation de virus,   par l’air , la respiration, mais aussi d’idées généreuses qui se propagent.

 

 

L’amas Pluton, Jupiter, Saturne  en Capricorne et Mars en Verseau est aussi en semi-carré à Neptune-Mercure, semi-carré à Uranus en Taureau, c’est toujours un peu délicat.

Le Soleil se retrouvant en compagnie de Chiron et la Lune noire, joue une partie difficile entre ces deux antagonistes. Chiron, le soignant outsider (type D. Raoult) est face à la nocivité de la lune noire qui veut détruire une partie de l’humanité (dans la mythologie, elle fut condamnée à tuer mille enfants par jour) : cela peut faire écho aux violences familiales qui ont augmenté durant le confinement.

Vénus en Gémeaux , c’est le rajeunissement de l’amour, l’envie de changement, les amours juvéniles : actuellement , cela ne peut que donner un regain dans la vie amoureuse et l’ envie de butiner à ceux qui sont seuls, nous sommes donc, en pleine frustration . D’un autre côté de beaux mouvements de générosité se mettent en place et les échanges ne sont pas que négatifs, notamment par le moyen des médias à notre disposition.

Vénus rétrograde  le 14 mai à 21°50 puis redevient directe le 25 juin à 5°20 : durant son parcours Vénus maitre d’Uranus en Taureau fait plusieurs fois un carré avec Neptune à 19° (médecine et virus) ici thème du 14 mai. Sachant que les Gémeaux sont symboliquement en rapport avec la respiration, le lien étroit entre ces planètes peut accentuer les questionnements sur les modalités de déconfinement, par exemple.

Le 3 juin se produit une conjonction de Vénus rétrograde au Soleil à 13°.  La rétrogradation signifie toujours retour en arrière, reconstruction, révision des données, retour sur soi, recherche, reprendre, revoir.

Mars à 21° va croiser Neptune en Poissons le 13 juin par conjonction, tandis que Vénus retro sera retournée à 8° Gémeaux, avant de repasser directe, le Soleil étant en carré à 23°(voir thème) avec un amas Lune Neptune en Poissons.

A ce moment là, l’axe des nœuds est en train de passer de l’axe Cancer-Capricorne, famille -patrie à l’axe Gémeaux-Sagittaire, l’axe  de la communication , de la respiration,  pour un an ½.

Vénus ne quittera les Gémeaux pour entrer en Cancer que  le 8 août, en mouvement direct, Mars entré en Bélier pour 6 mois, le 27 juin annonçant de belles batailles notamment économiques qui dépendent du déconfinement or on annonce que les tests ne seront disponibles que fin juin.

Mais c’est une autre histoire…

 

 

 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.