Le vide du confinement

Les pauses sont des occasions de faire des retours sur soi. Ceux qui travaillent sont obligés de s’agiter,dès le matin, et bien souvent s’écroulent le soir fatigués, sans avoir eu le temps de dire ouf. Les femmes en particulier font deux journées, dehors et dans la maison.

Au milieu de tout cela, avoir le temps de penser à soi une seule minute, est un luxe qu’on n’a pas toujours. On est sollicité par le dehors, on compense par des achats coup de cœur , si on peut, pour se sentir exister, on projette des choses intéressantes pour les vacances, on vit dans l’attente,  le rêve est même plus agréable  que ne le sera la réalité.

Aussi avoir du temps pour soi est une chance : si vous profitiez du confinement pour vous ressourcer ?

L’action n’est pas obligatoire, et ne rien faire ne doit pas vous culpabiliser : quand vous aurez fait le ménage à fond, si vous avez un peu de temps devant vous, lisez, si vous avez envie de ne rien faire, ne faites rien. Ne rien faire est un luxe, les gens très riches ne font généralement pas grand chose que de promener leur ennui d’un coin à l’autre de la planète ; ne rien faire est une distraction de riche ! Soyez riche de ce temps libre !

Apprenez à envoyer balader les pensées importantes , les pensées ennuyeuses, les pensées tristes, les pensées pour les autres, pensez vide, ne pensez rien, écoutez le silence comme une musique, mettez un peu de musique si cela vous aide à ne pas ruminer sur des sujets désagréables que l’agitation quotidienne vous obligeait à repousser : “ma mère préfère ma sœur, mon père ne m’aimait pas, je suis pauvre, les autres sont plus riches, ils peuvent faire ce que moi je ne peux pas”. C’est faux, ils s’ennuient aussi ! Eux aussi, ils ont une mère qui préfère leur sœur ! Eux aussi , ils peuvent ruminer, et c’est pire parce qu’ils n’ont jamais rien à faire (regardez la famille d’Angleterre).

Par contre vous, vous devez apprécier ce moment unique de confinement offert pour le moment par la firme ! Ils ont oublié pour un moment le CAC 40, ils ne peuvent pas faire autrement : qui fera le boulot si la population disparait (ils ne sont pas concernés par votre santé mais par votre potentiel à payer des impôts) déjà qu’il y a des personnes qui exercent leur droit de retrait pour leur sécurité, sans qu’on le leur demande !

Je ne fais pas une diatribe gauchiste, je sais que tout le monde pense toujours que chez le voisin c’est mieux ,  comme tout le monde pense que tout ira mieux demain alors qu’on n’en sait rien : aussi respirez tout de suite , appréciez d’être vivant, encore en bonne santé, et libre de vous reposer,  pour une fois sans limite de temps, car ça va durer.

Vous allez me dire : “je ne sais pas faire, je suis énervée, je fume, et je n’ai plus de cigarettes” , et bien, arrêtez de fumer en faisant du tricot à la place, ça occupe les mains ! Vous avez surement une voisine qui a des aiguilles ! Et,  apprenez à prendre le contre-pied de tout ce que vous faites d’habitude car du vide nait le plein, le cerveau en a besoin. Vous allez avoir des idées que vous n’auriez jamais eu avant.

Faites de la gym douce : pas celle qu’on vous montre à la télé qui ressemble aux exercices d’entrainement de l’armée, mais une gym lente, avec des mouvements lents, qui vous aide à vous concentrer parce qu’aller doucement ce n’est pas naturel et , c’est bien plus difficile.  C’est l’art de vivre asiatique :  la concentration !

Et ne comptez pas, au contraire, arrêtez-vous dès que vous en avez assez , oubliez le côté compétition de la société de consommation, c’est vous qui êtes consumé par ce mode de vie ! Si vous allez vite vous vous énervez encore plus, et ce n’est pas le moment d’avoir un claquage !

Ceux qui sont trop énervés peuvent prendre des douches, et même des bains : oubliez un moment miss cacahuète (vous voyez qui), déculpabilisez, faites-vous des massages avec des produits qui sont sur vos étagères depuis un an, que vous ne touchez pas, et si vous n’avez rien prenez de l’huile de table (vous n’en êtes pas encore là , quand même) !

Ne videz pas le frigo , ça vous obligerait à ressortir trop souvent, ce n’est pas la peine de chercher des excuses pour vous remplir de toutes sortes de choses mauvaises pour la santé, au contraire, profitez-en pour faire comme si vous ne pouviez plus remplir le frigo pendant un mois, parce que les magasins sont fermés !

Faites-en un jeu, si vous devez stopper des enfants : imaginez que vous êtes sur une ile déserte avec eux !

C’est une opportunité pour puiser des ressources à l’intérieur de vous, car en temps ordinaire vous êtes trop dépendant de l’extérieur ! Ne dites pas : “je ne peux pas “. Si, vous pouvez ! parce que vous n’êtes pas né avec tout ça, tout cet encombrement matériel , toutes ces obligations inutiles, toutes ces contraintes que vous vous êtes créés, parce qu’il le fallait d’après qui… au fait ?

 

Partager avec:

Écrit par 

5 commentaires sur “Le vide du confinement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.