Bonjour 2020 !

Après vous avoir décrit la marche exceptionnelle des planètes Vénus et Mars, je vais  vous parler dans cet article des conjonctions de planètes lentes, qui vont se produire car elles sont traditionnellement le point de départ de nouveaux cycles, qui portent en eux des germes de changements qui durent et, constituent le décor de la scène sur laquelle nous vivons. Elles  apportent des courants de pensées, des manières de voir différentes, des phénomènes sociétaux nouveaux qui ont une  répercussion sur notre vie privée (responsabilités, charges) et, qui sont en conflit avec les anciennes visions. Même lorsque les planètes lentes ne sont pas en conjonctions exactes , elles sont déjà puissantes, car elles sont dans un cycle qui mène le monde dans lequel nous vivons : on finit toujours par être concerné : de ce fait l’amas ou doryphorie en Capricorne de janvier , est assez affolant.

En astrologie, science mathématique et poétique,  on recherche les scénarios identiques qui se sont produits durant l’histoire de l’humanité,   pour voir ce qui se faisait lorsque se sont produits les mêmes aspects, et les mêmes cycles et inter cycles de planètes , mais rien n’est jamais  totalement pareil, les choses ont changé, la Terre n’est pas dans les mêmes circonstances , et si les gens ont  toujours les mêmes besoins basiques au niveau de la survie, on se demande comment les choses vont tourner dans les années proches.

Ce sont les  adultes actifs qui font partie de ceux qui réclament en ce moment des réformes qualitatives et quantitatives : n’oubliez pas que la Vierge sait compter. Il y a aussi un écho avec les conjonctions Pluton-Saturne en Lion qui se sont produites dans les thèmes de leurs parents nés après 45, lors de l’effort de reconstruction du pays, et dont les réalisations sont mises en cause, mais il ne s’agit pas de trigone , juste de résonance.

La planète Jupiter entrée en Capricorne est de bonne augure pour ce signe occupé déjà par Saturne et Pluton, elle va y mettre de l’optimisme et de la chaleur, mais comme nous l’avons vu,  elle fait augmenter la pression dans un sens aussi bien que dans l’autre, mais dans l’ensemble Jupiter est quand même, toujours optimiste, mais le cycle Saturne-Pluton qui est de trente-trois ans est lié à des périodes de crises  et peut avoir des répercussions dans le monde des finances, notamment associés  avec  Mars.

Heureusement, la triple conjonction exacte   Jupiter-Saturne-Pluton qui est  encore plus rare du fait du cycle d’un an pour Jupiter, de deux ans et demi pour Saturne, et en gros de onze à vingt ans pour Pluton (selon le signe et à cause de sa situation excentrée)  ne se fera pas , Saturne s’éloignera pour passer en Verseau au printemps. Donc nos craintes seront peut-être vaines.

Le nœud sud , encore en Capricorne, ajoute un point important : manifestation de retours du passé dans le présent, qui réveillent de vieilles histoires (comme par exemple les retraites, mais aussi les affaires familiales, car Saturne c’est la  loi du père). C’est  Vénus et Mars (Mercure éventuellement, et la lune au dernier moment), qui jouent le rôle de déclencheurs en se déplaçant autour du zodiaque , mais cette année,   Vénus qui va stationner quatre mois en Gémeaux au printemps va surtout favoriser ceux-ci,  tandis que Mars stationnera pendant six  mois dans son domicile en Bélier, avec Chiron (voir article précèdent).

Le mois de janvier 2020 commence par la conjonction Mercure 5° Prométhée directe, Jupiter à 6°, et le Soleil à 10°. Tout est bien : paroles agréables et même profitables, fécondité.

Puis se profile la conjonction Saturne 21°26 Pluton 22°24, qui sera appliquante dès le 1er,  exacte le 6 janvier à 22°,  Saturne  sera  à 24° du Capricorne le 24 janvier. Donc, durant cette période, qui va durer 23/24 jours, nous aurons la conjonction appliquante, exacte et séparante de Saturne à Pluton, où la confrontation se fera entre les chefs.

Le 13 janvier à 23°, la conjonction Soleil-Saturne  qui a une réputation  de sévérité,  parce qu’elle est restrictive mais structurante, fera résonner les porteurs de planètes situées à la fin du signe du Capricorne,  la planète Saturne étant maitresse des planètes en Capricorne et régente karmique du nœud sud. Cette conjonction ne dure que trois jours, mais elle s’associe à Pluton, ce qui fera écho aux porteurs de ces aspect ainsi que ceux qui ont l’opposition et le carré.

Qu’est-ce que cela signifie ? Saturne mettra-t-il  un stop à la révolte, à la casse qu’a fait  Pluton au niveau des institutions (le Brexit doit avoir lieu cette fois-ci le 31 janvier), signifiant de la destruction d’un schéma  qui se voulait protecteur, quoiqu’on en dise puisqu’il n’y a pas eu de conflit entre la France et l’Allemagne , édifié après la guerre de 1945. 

La conjonction exacte Jupiter-Pluton ne se fera que le 19 novembre 2020, Pluton boostée par Jupiter peut augmenter son obstination, sa pugnacité,  et ceci fera  un mélange fort, accélérant le processus destructeur et transformateur : on peut  imaginer un bras de fer entre le roi du sous-sol et le dieu de l’Olympe. La conjonction Jupiter-Pluton ne se produit que tous les douze ans et demi. Il s’agit de pouvoir politique et financier avec Pluton, de pouvoir social avec Jupiter ,  selon Martine Barbault sur le plan généalogique  : Dans les familles porteuses de cet aspect, on envisage l’intégration sociale de façon ambitieuse : l’argent est l’objet de de manipulation ,  mais Jupiter est représentatif de la transmission de compétences sociales “.

La conjonction Jupiter-Saturne, se fait tous les vingt ans et a une bonne réputation, une planète d’expansion et une de restriction. Ce cycle signifie construction et stabilisation sociale. On  peut se rappeler de celle qui a eu lieu en Balance en 1981, et celle de 2000 en Taureau . A ces périodes eurent lieu des événements politiques importants.* Cette conjonction  ne se fera  en Capricorne que le 15 décembre 2020  sur 29°. Les choses pourraient enfin s’alléger, un vent de nouveauté soufflera au passage de Jupiter en Verseau le 20/12/20, accompagné   de Saturne  le 18/12/20 : c’est là que la conjonction se fera*.

Le 1er juin 2020, l’axe nodal arrivera dans l’axe de signes Gémeaux -Sagittaire   ;  Jupiter en Capricorne, sera le régent karmique du nœud sud en Sagittaire : les questions du vivre ensemble  et de la communication seront primordiales durant un an et demi, notamment au plan éthique.  Il ne faut absolument pas sous estimer la force des nœuds lunaires, le nœud nord étant positif ne l’oublions pas.

Uranus , le maitre du Verseau est rétrograde,  à 6°37 en Taureau depuis le 12 août 2019, et  redeviendra direct le 11/01/20 à 2°39 , sa force se libérera apportant des changements financiers attendus/inattendus. Il s’agit surtout d’une autre manière moins traditionnelle d’envisager les choses : on parle d’anti consommation, d’anti gaspillage, de limiter , ce qui serait bien du gout d’Uranus mais encore plus de Saturne. Ce sont les personnes nées dans les années soixante, avec la conjonction Uranus-Pluton en Vierge, qui seront  concernées par le trigone de Terre très concret, entre la planète Jupiter entrant en Capricorne et Uranus en Taureau.

Neptune en Poissons, continuera sa mise en relief des problèmes religieux et idéologiques, la planète étant débarrassée de la Lune noire qui passera en Bélier pour neuf mois, début janvier 2020, où elle rencontrera Chiron avant d’y rencontrer par la suite Mars .  Du coup, Lilith mènera la vie dure à  Chiron en Bélier entre 2°et 8°, impulsant à  la communauté des actions innovantes nécessaires mais contraignantes , communauté qui les refusera , Mars en Bélier risque d’y aller un peu fort.

En résumé, Il y a trois bonnes nouvelles pour le Capricorne : Saturne  partira en Verseau au mois de mars  tandis  que l’axe des nœuds lunaires  passera dans l’axe de signes Gémeaux -Sagittaire le 1er juin ce qui terminera leur course en Capricorne, si l’on ajoute l’entrée de Jupiter en Capricorne, ce sera effectivement un soulagement global au fur et à mesure que l’année avancera. Mais la planète Saturne entrée en Verseau le 23 mars 2020, y repartira  par le jeu d’une rétrogradation le 1er juillet , ne retournant en Verseau  que le 17/12/2020 . Le 31/12/2020, Saturne sera  à 2° Verseau.*

2020 sera encore une année de chantiers : la  tentative de mise à bas de la mentalité patriarcale en ce qui concerne le bien être des femmes (égalité des salaires,  violences,) et des enfants confrontés à la misère et à la pédophilie , la gestion des richesses communes n’est plus en phase avec l’éthique d’aujourd’hui et surtout de demain. Nous sommes dans un changement de paradigme que peu d’entre nous acceptent d’ envisager.

Une prise de conscience  devrait entrainer  des coups de freins aux projets d’expansion (bétonnage) pour lutter  contre le changement climatique afin de donner à la Terre  une chance d’exister encore,  changements niés par les spéculateurs et marchants  qui ne veulent pas renoncer à un système dit libéral périmé et , pour qui la décroissance  n’est pas envisageable.

A cause de cette confrontation entre des  idéologies incompatibles , il n’y aura pas trop d’améliorations , d’ouvertures, de réalisations véritables avant 2021, période à laquelle comme on l’a vu les planètes Jupiter et Saturne seront dans le Verseau , et où,  si elles s’accordent, arriveront à faire évoluer des situations et des mentalités bloquées.

Nota : Rétrogradation de Saturne de 50 jours qui le ramènera encore à 25°30 Capricorne mettant 90 jours de fin septembre à décembre 2021 où Saturne  reviendra à  2° Verseau, son point de départ (il  parcourra 6°30, durant les mois de rentrée 2021, le dernier trimestre qui en général conclu une année de revendications, et le 31/12/21, Saturne sera à 12° en Verseau).

*en accord ,  avec la plupart des astrologues humanistes, le maitre du Verseau est définitivement Uranus,  rival mythologique de Saturne. Saturne est son second maitre, mais même Jupiter  semblerait plus enclin à l’humanisme que Saturne, cette question est loin d’être tranchée : observer le duo va nous renseigner sur nos chances de vivre une période supportable quand ils seront ensemble dans le Verseau.

bibliographie :  livre “Cycles et calculs astrologiques” d’Astrid Fallon,   pour la transgénéalogie  livre de Martine Barbault et Catherine Gestas  “Mémoire Ancestrale en Astrologie”.

 

 

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.