Comment évaluer Mercure dans un théme

Mercure Épiméthée  est redevenue rétrograde depuis le 1er novembre 2019. On classait Mercure comme planète “neutre colorée uniquement par le signe et les aspects”. Quelle injustice, lorsqu’on sait quel tort peut faire le mental s’il est endommagé. Avant on disait, bon en Vierge et Gémeaux, mauvais dans les 10 autres signes : simplification abusive.

Mercure , notre mental (mind) est  solaire, puisque proche du Soleil,  qui est lui « l’Esprit » en nous (spirit). S’il faut voir de quel sorte de Soleil (dans quel signe) est le Soleil dont Mercure suit la course, il faut savoir sa position par rapport au Soleil : Mercure  est plus ou moins subjectivé par la présence du Soleil à proximité.

« A la racine de tous les problèmes mentaux, il y a un nécessaire équilibre entre l’Esprit (Soleil), le mental (Mercure) et le corps (la Terre). Le processus “d’individuation” passe par le développement du mental et de la capacité de l’individu à exprimer son Moi et, à donner un sens à sa destinée, et cela ne peut s’accomplir qu’à travers un mode de pensée clair. »

La valeur de Mercure estimée en domicile en Vierge et, en Gémeaux, anciennement qualifié de domicile nocturne et diurne, les autres affinités ont été laissées de côté par les anciens, et personnellement je le mettrais en bonne place en Sagittaire où il serait en exil alors que c’est le signe des études longues, ainsi qu’en Poissons qui analyse avec son sixième sens (ou son troisième œil , comme on veut) et où par conséquent, la planète ne serait pas en  bonne place : c’est faire peu de cas de l’intelligence intuitive qui est un atout dans le relationnel ! Ce que Montaigne a appelé l’esprit de finesse par opposition à l’esprit de géométrie, n’a jamais eu la cote dans les tests d’intelligence, or cette forme d’intelligence est enfin reconnue comme une forme d’intelligence à part entière. P.Gianni dit   au sujet de Mercure :  “Au-delà du raisonnement logique, il existe une forme d’intelligence qui englobe le sens, la forme et le fond en une sorte de synthèse, c’est  une compréhension directe des choses, grâce à l’emploi des capacités de son cerveau droit “.

Le cycle  de Mercure a été  décrit par  Rudhyar et par Ruperti  en détail tant astronomiquement que psychologiquement. Le cycle de Mercure autour du zodiaque , qui est la route des planètes, n’est pas très simple : Mercure croise deux fois le Soleil auprès duquel elle se tient en ne s’écartant jamais de plus de 26°/ 28° , faisant avec lui une conjonction dite inférieure lors de la rétrogradation, puis longtemps après avoir été Mercure Prométhée (avant le Soleil)  une conjonction dite supérieure, moment où la planète est directe. Ce phénomène, du fait de sa durée, se produit trois fois par an, tous les 120 jours/118 degrés,  dans des signes différents. Dans cette approche astronomique géocentrique, on ne se contente pas du Mercure fixe du thème, on l’étudie dans son évolution.

La conjonction de Mercure avec le Soleil -dite inférieure-  est considérée dans son interprétation psychologique, comme une Nouvelle Lune , tandis que la conjonction supérieure avec le Soleil, est considérée comme une Pleine Lune ; ceci change  le style de Mercure, passant de fusion subjective à la conjonction inférieure exacte, durant laquelle Mercure est  rétrograde (la durée de rétrogradation durant 20 jours : avant, exacte, après),  à une distanciation objective dans la conjonction supérieure durant laquelle Mercure est directe.

Cela va même plus loin, on va  distinguer 4  différentes phases selon  : Mercure est Épiméthée direct puis devient Épiméthée rétrograde * avant de devenir Prométhée rétrograde puis direct, ce qui donne quatre types différents, on peut aussi donner une signification aux deux Mercures Épiméthée et Prométhée en élongation maximale (en fait , dès qu’ils font une orbe de 14° avec le soleil).

Quand on peut voir, par observation astronomique,  Mercure se lever avant le Soleil , il s’agit du moment où Mercure Épiméthée rétrograde devient Prométhée rétrograde, en passant entre le Soleil et la Terre au plus prés des deux. Sur le zodiaque la planète Mercure passe avant le Soleil (c’est ce qui s’est passé ce mois de novembre le 12 novembre 2019, où Mercure n’avait jamais été aussi prés de la Terre).

Mercure Prométhée directe au natal, c’est Mercure, étoile du matin, visible le matin avant le Soleil qui est considérée comme avide de nouvelles idées et expériences, sans s’appuyer sur des acquis, rebelle à toutes mises en forme, originale, inventive, curieuse, téméraire, optimiste, un mental pointu, aiguisé, libre et, si à plus de 14° avant le Soleil  un mental, créatif et actif, novateur, essentiellement établi en lui-même et en paix avec les nécessités de la vie, ses besoins étant tournés vers le futur, car il n’agit pas d’après ses expériences, plutôt avec une vision toujours libre ( exemple : voir thème du 4/12/19 Mercure en Scorpion et Soleil en Sagittaire).

Quand Mercure est Prométhée rétrograde : Ceci dure 10 jours après la conjonction inférieure. Mercure cherche à se libérer de la nature instinctuelle des pulsions auxquelles il reste attaché, ou bien il est aveuglé et prophétise ce qu’il a découvert, et se battra pour une idée à laquelle, il s’est identifié alors qu’auparavant, c’était impossible.

Lorsque Mercure est Épiméthée direct au natal, il s’agit d’ un mental traditionnel, classique, se référant aux expériences connues  ( après s’être éloigné du Soleil de 26/28° maximum) . C’est l’étoile du soir  conservateur , mental réfléchi ou prudent  et,  si à + de 14° après le Soleil, il est également indépendant par rapport au Soleil, au Soi, l’objectivité étant à son maximum. L’aspect est associatif, et généraliste et cherche à refléter objectivement le sens de la vie et des événements après qu’ils aient eu lieu. Il est objectif et raisonne à partir de précédents, il apprend de ses expériences (voir thème du 19/10/19).

Quand Mercure Épiméthée est devenu rétrograde :  Mercure s’arrête pour une nouvelle “fécondation” par la volonté  solaire (lors de la conjonction inférieure voir thème du 12/11/19). Il  retourne à la source mais il ne se contente pas d’un culte du passé qui serait obsolète et qui va disparaitre au fur et à mesure que les années vont passer.

Lorsqu’un enfant vient au monde  au moment ou  Mercure commence à être rétrograde, vingt jours après environ, il redeviendra direct (par progressions).  Ce calcul est très significatif mais très simple (on ne compte jamais le premier jour).  On constate souvent qu’il peut s’ensuivre un déménagement des parents qui le perturbera un peu. Mais à l’âge adulte, la conduite change, et l’orientation aussi, il y a un repli sur soi qui peut pousser à reprendre les études. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas de retard mental, mais un changement de mentalité.

Il faut aussi tenir compte du signe dans lequel se trouvent Mercure et le Soleil, les aspects éventuels avec d’autres planètes . Quelquefois quand le Soleil est au début d’un signe , Mercure est dans le signe précédent, ou suivant lors de l’élongation dès 15°, ce qui fait que la mentalité est colorée différemment par les deux signes, il faut donc faire le lien avec le Soleil avant de porter un jugement sur Mercure.

On rencontre souvent un Mercure rétrograde Épiméthée avec un Saturne fort (notamment un aspect Soleil -Saturne), ou au contraire un Mercure Prométhée et un aspect avec Uranus, tout cela est très logique. Comment lire un thème sur papier immobile pour comprendre un Mercure en mouvement au moment de la naissance ?

Quand on se trouve face à un thème avec une conjonction de Mercure au Soleil avant ou après,  on ne peut pas savoir qu’elle conjonction a eu lieu ou va avoir lieu : il y a eu une conjonction supérieure si Mercure est directe, si au contraire  Mercure est retro, c’est qu’il va y avoir ou qu’il y a eu une conjonction inférieure. La différence est que, dès que la planète est à dix degrés  après le Soleil elle est directe Épiméthée , mais si elle a été Prométhée elle n’a jamais cessé d’être directe donc il faut aller dans les éphémérides pour savoir son sens de déplacement…..

A ce jour,  Mercure Épiméthée a été à son élongation maximum le  19 octobre à 20°  dans le signe du Scorpion tandis que le Soleil était à 25°33 dans le signe de la Balance avec un écart de 24°30 (voir thème).

Mercure est Épiméthée rétrograde depuis le 1er/11, à 27°28.

Mercure Épiméthée a fait sa conjonction inférieure au Soleil le  12/11 à 18°56,  le Soleil  à 19°, Mercure  se séparant de plus en plus du Soleil.

Mercure devient Prométhée direct le 21/11 à 11°35 avec un Soleil à 28°38 ; Mercure n’est pas direct tout de suite, la planète est encore retro durant quelques 7° degrés, en quelques 10 jours (les dates que j’indique sont à +- un jour prés car les éphémérides donnent les positions à 0 h).

Mercure directe fait sa conjonction supérieure au Soleil le 10/01 à 19° en Capricorne. On voit que c’est long, le Soleil avance toujours à 56’/jour tandis que le pas de Mercure augmente (1°1/2 par jour) pour que la planète le rattrape en conjonction (assimilée à une pleine Lune de Mercure où l’objectivité du porteur peut être maximum 9 jours après).

Mercure sera à son élongation maximum le 4/12 lorsque le Soleil sera à  12° en Sagittaire et Mercure à 23° en Scorpion.

La précédente conjonction supérieure s’est faite le 4 septembre 2019, il y aura donc 4 mois et 6 jours  entre  2 cycles de Mercure (on ne vit pas un cycle entier au niveau des progressions).

A vos éphémérides ! Cherchez les dates des conjonctions et les périodes de rétrogradations ! Dans la colonne des éphémérides, vous voyez un R prés de Mercure puis un  D.

* (Epi/après , pro/avant).

 

 

 

Écrit par 

5 commentaires sur “Comment évaluer Mercure dans un théme”

  1. J’ai pris le temps de lire ton article très riche Emma,
    Il y a un truc dont tu n’a pas parlé, c’est le vécu d’un Mercure rétrograde soit pour une personne né(e) sous un Mercure rétro ou soit né(e) avec un Mercure direct.
    Il paraîtrait que les personnes nés(e) avec un Mercure direct, vivraient plus difficilement une phase de Mercure rétro.
    Tu en pense quoi ?

    Je viens de voir, lorsque Mercure est en conjonction supérieure avec le Soleil, au point de vue héliocentrique Mercure se trouve dans l’axe d’opposition la Terre
    Donc son élongation avec le Soleil correspond a la position de Mercure dans un axe en carré soit derrière ou devant avec la Terre .
    Mercure en mode Héliocentrique, fera le tour du zodiaque en trois mois et quatre fois le tour du zodiaque dans une année, un tour supplémentaire que sa version en Géocentrique. …

    1. Ca fait au moins une personne qui l’a lu attentivement ! Je m’efforce de faire de la vulgarisation avancée si je puis dire, certains trouvent déjà que c’est dur comme ça, aussi je renvois aux livres pour les circonvolutions des ressentis de Mercure qui sont décrites dans Martin Schulman “planètes rétrogrades et réincarnation” ou Iréne Andrieu qui en parle dans planètes d’ombre et de lumiére. Peu de gens qui lise un blog ont envie de savoir tout ça, mais rester dans les généralités de la traditionnelle, mercrure dans les signes et les maisons, c’est pour les humanistes, une erreur ; déjà accepter l’idée de la retrogradation est un défi puisqu’en fait c’est une vision geocentrique. Mon truc personnel est de demander aux gens ce qu’ils ressentent et d’observer parmi eux , pas de prendre pour argent comptant les livres (certe écrit par des professionnels, mais comme tout le monde faillibles). Chez moi ils sont tous nés avec une élongation maximum, soit pro soit épi, donc j’observe ce qui s’est passé lors des conjonctions inférieures,je ne les vis pas : La supérieure se fait avec une planète directe : c’est forcément moins compliqué : Sophia Manson une américaine (une pointure en astro) dit que la retrogradation est comme un robinet qui au lieu de couler à plein , s’égoutte plus lentement, moi je dirais que quand tu passes de la marche avant à la marche arriére forcément il y a un temps de latence. C’est de l’energie qui se bloque un moment (d’où les difficultés, la désorganisation). Je pense que la retrogradation est dure quand on la vit à l’adolescence, elle bloque dans l’élan. Donc je crois que c’est plus dur pour un mercure direct effectivement : un hyperactif sans travail, un danseur sans cavaliére… Mais on est tous différents, selon l’ascendant, selon la place de mercure, en signe et en maison, il ne faut pas non plus oublier cela. Mercure est aussi le frére, la fratrie, et là il peut se produire quelque chose : un grand frére quitte la maison, se marie, est malade, etc, ou bien la maman tombe enceinte, le déménagement étant le plus fréquent avec mercure tournant retro, arrêt des études aussi pour un jeune ce qui change son avenir. Donc la conjonction supérieure qui est une pleine lune est bien différente, elle donne moins de subjectivité ; l’enfant quitte ses parents, son boss, s’oppose., il est sur de lui. A la conjonction inférieure, il se sent abandonné , il se replie, il s’écarte, il est malheureux, mais il ne sait pas pourquoi, c’est subjectif, il y a une crise, il a perdu son repère . Je crois qu’il faut encore faire des articles mais je ne veux pas dépasser 1500 mots; ça devient vite “gavant” pour le lecteur.

      1. Merci Emma pour cette longue missive, mais tu n’a pas vraiment répondu a ma question.
        Si j’ai bien compris tu es une naissance en Mercure direct, donc es-ce que tu vit bien les phases de rétrogradations de Mercure ?
        En tout les cas, dans la majorité des cas je vis assez bien ces périodes ayant un regard averti sur ces petits désagréments associés a ces phases rétros.
        Et puis Mercure rétro, c’est comme l’effet des Pleines lunes qui ne se ressemblent pas toutes contrairement ce que l’on pourrait en penser.
        En tout les cas avec Mercure, il ne faudrait pas dire “fontaine je ne boirais pas de ton eau, puisque même si l’on possède un Mercure direct, lorsqu’il arrive en phase rétro dans les progressions, on le sens venir à l’intérieur de soi, tout comme un Mercure rétro dans le natal lorsqu’il arrive dans une conjonction supérieure au Soleil.
        Pour revenir a ce Mercure rétro en Scorpion qui s’est retrouvé associé a un triangle mineur par son trigone avec Neptune et sextile avec Saturne, il y a eu sa conjonction avec Vénus fin octobre, une influence ultra positive, quoi qu’on en dise et il y aura toujours des mécontents pour dire le contraire. Dans ce cas là, ce n’est pas la faute de Mercure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.