Le mois du Scorpion

Dans le texte “à chaque jour suffit sa peine”, nous avons vu que les mouvements de planètes des trois prochains mois avaient peu d’ harmonie  et que sans s’affoler, il faudrait  nous en contenter.

Je reprends ce que j’ai dit, bien que certains m’aient dit que cela ne leur suffisait pas , je  donnerais quelques petits détails A  ce sujet je rappelle que les transits se font dans vos maisons personnelles, avec vos planètes personnelles, mais que  les planètes ne nous tombent pas dessus comme des météorites, car nous sommes les barreurs de notre bateau ce qui fait que ce qui compte, c’est toujours et avant tout , notre thème personnel qui montre ce que nous avons “dans le ventre”. Ce qui  veut  dire : tenir toujours compte de notre caractère, qui se lit dans l’analyse de nos aspects, maisons, signes, car c’est ce qui nous différencie les uns des autres !

Une personne qui n’a pas de carrés avec les planètes lentes en transit, ne devrait pas (trop) se laisser impressionner, et celle qui en a ,  doit garder un moral d’acier. Les aspects peuvent être de formidables leviers pour agir lorsqu’on est indécis.

Au moment du passage du Soleil en Scorpion (le 22 octobre), les choses s’arrangeront un peu avec un triangle mineur composé d’un trigone exact à 16° entre Vénus en Scorpion et Neptune en Poissons, les deux planètes sextils à Pluton , permettant une avancée idéologique au sujet des questions de bioéthique, ce sont les eaux de la fécondité alliées aux eaux “la totalité (depuis que j’ai dit cela,  il y a eu le vote de la PMA pour toutes). Ceci peut intéresser celles qui sont concernées.

Dès le 1er novembre, Mercure Épiméthée devient rétrograde : la communication sera brouillée. Ce n’est pas le moment de reprendre contact, mais  vous pouvez le faire en sachant que l’autre ne peut vous entendre.

Le 11 novembre,  Mercure fait une conjonction  inférieure avec le Soleil à 19° Scorpion, ceci  favorise généralement une période de  grave flottement durant toute la période de rétrogradation de Mercure, il s’agit toujours d’un ralentissement des affaires, et de problèmes de communication, fâcheries, bouderies, incompréhensions. Nous n’avons pas les idées claires (type Brexit !).

Dès le 19 novembre, Mars entrant en Scorpion sera en opposition exacte à Uranus rétrograde en Taureau, l’opposition très dure commencera durant les  derniers degrés de la Balance (26°), jusqu’au 5 décembre inclus : l’axe Taureau-Scorpion étant celui de la possession, il est question ici de savoir  qui possède quoi, à droit à quoi, comment protéger ses biens. Cela concerne autant les états en guerre,  que les couples entrain de se séparer.

L’aspect alimentera les controverses ; les libertés vont se rétrécir, Mars, le guerrier ici est plus fort qu’Uranus, l’éveilleur. La force de cet aspect est à prendre en compte : c’est un aspect qui peut être violent, mais il peut être facteur d’ouverture après être passé par d’âpres discussions …

Dès les 21/22 novembre, Mercure devient Épiméthée direct à 11°39 en Scorpion, tandis que le Soleil passe en Sagittaire : on trouvera des solutions nouvelles , cela se débloquera progressivement, mais il va falloir le temps de Saturne, pour résorber le désordre engendré par le changement.

Comme la lune noire (mais il y en a trois)  est  en Poissons  en conjonction avec Neptune, il peut y avoir une duplicité lors des échanges et il faudra regarder avant de signer.

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.