L’art du zodiaque

Le zodiaque qui fut conçu par des hommes, est une œuvre d’art à l’image de la perfection du monde, mais le créateur, ne demande pas qu’on le vénère. C’est une invention  mathématique, intellectuelle mais inspirée. La comparaison la plus utilisée est celle une palette de couleurs avec des nuances infinies qui correspondent à la diversité de l’humanité. Aussi, le zodiaque  n’est ni fixe , ni autoritaire.  L’artiste, c’est vous par le biais des pinceaux symbolisant les planètes en vous.

Les signes se distribuent en quatre groupes de signes d’énergies cardinales, fixes et mutables  comprenant chacun un signe de feu, de terre, d’air, d’eau. qui sont les premiers : Bélier, Balance, Cancer, Capricorne  marquant les quatre points cardinaux ;  les deuxiémes, Taureau, Scorpion, Lion, Verseau , les plus connus sur le tympan des églises chrétiennes ;  les troisièmes, Vierge,  Poissons, Gémeaux, Sagittaire dans lesquels les Poissons sont le symbole du Christ.

Mais il existe une autre classification, qui montre à l’intérieur des mêmes éléments, une progression vers le haut : en signes de terre on va du Taureau , au Capricorne en passant par la Vierge ; en signe d’air, on va des Gémeaux au Verseau en passant par la Balance ; en signe de feu, on va du Bélier au Sagittaire en passant par le Lion ; en signe d’eau, on va du Cancer aux Poissons  en passant par le Scorpion. 

Toutes ces combinaisons ont une signification contenant les informations basiques.  Ce faisant, on  peut comprendre que tout dans le zodiaque, à l’image de la vie, découle de ce qui précède immédiatement,  imbriqué dans un système organisé de manière fractale (exemple du brocoli qui a une organisation  architecturale se répétant à l’infini) .

Ceci est résumé par ces mots : “tout est dans tout”, qui revient à dire aussi que  : Ex nihilo nihil,  rien de vient de rien.

Des six axes de signes en relation deux à deux et, formant les maillons d’une roue qui est celle de la vie, on arrive aux concepts de  polarité, dualité, opposé, contraire, et ce faisant on peut aller vers la compréhension des oppositions mathématiques mais aussi humaines.

Les astrologues humanistes ont mis en évidence la relation d’un signe par rapport au suivant, ou au précédent avec  la capacité que  chacun à d’appartenir à un ensemble plus vaste, le zodiaque,  pour former un ensemble complet. Voici ce que disait Ch Drouaillet, à la suite de Rudhyar. Mais ceci peut se faire aussi avec l’examen des six axes car la polarité est au cœur de l’homme, on n’est pas Bélier mais Bélier-Balance, car l’autre y  est potentiellement contenu, et on va osciller entre les deux, en allant chercher ailleurs ce qui nous complète, dont on a inconsciemment besoin. Ceci a sa résonance en psychologie (lire “le chant de la résonance” de JF Berry)

I – Axe Bélier – Balance : dans le Bélier , le germe – l’enfant – n’a aucune compassion pour la graine, car le germe est dans une sorte de mission pour “tuer” la graine : c’est le cas de tout les novateurs qui permettent à la civilisation d’avancer. Le germe est la promesse du produit de la graine. 

L’adaptabilité aux besoins du moment a besoin de la Balance pour se poser ; Balance signifie Équilibre,   aisance, lien avec ce qui est juste et beau. Elle rencontre sur un pied d’égalité, elle est l’énergie de l’amour humain. Elle veut vivre en couple (le Bélier ne sait pas trop comment entrer en relation). Elle tient toujours compte de l’autre. Elle doit comprendre qu’elle est amour alors qu’elle cherche l’amour chez l’autre. C’est un axe de signes maîtrisé par Vénus et Mars.

II – qui maitrise aussi l’Axe Taureau – Scorpion : Le Taureau  est attaché aux formes, aux gens, aux choses, puissance, endurance, patience, travail, sens des affaires, fécondité, enracinement du germe, possession avide. Ce qu’il apporte c’est son bon sens, la capacité à nous identifier à la matière, une vie en profondeur (il s’enfonce quelquefois !). Il doit se détacher et se dire que  « ce que nous possédons, nous possède ».

Le Scorpion : pouvoir de vivre et de mourir – le phénix –  transforme la matière. La pesanteur en esprit, c’est le principe de l’alchimie antique  qui “transforme” le plomb en or. Là où se trouve le Scorpion, nous sommes boiteux, tordus, prisonniers de nos instincts. Il  apporte la puissance de renaître à autre chose, il faudra mettre ce qui est humain dans la lumière, en Sagittaire.

Le Scorpion ouvre le feu de l’esprit, si l’on a traversé l’alchimie de la passion, la passion permet de traverser la mort, aussi il doit apprendre à faire les choses sans compétition.

III /IX- Axe  GémeauxSagittaire : maîtrisé par Mercure, Jupiter ; Les Gémeaux sont curieux de l’extérieur, passe du nombre au détail avec une manière analytique d’expliquer les situations. Le type Gémeaux est la liberté maximum ;  impatient, il passe à côté du train, oublie des trucs bons pour lui, il doit comprendre qu’on est jamais seul, il doit se regarder honnêtement, de l’intérieur.

“L’esprit” qui est en lui, lui donnera la capacité d’être patient. La précocité, en fait un être très humain, mais il brûle bien avant de supporter la chaleur.

Le Sagittaire : il met tout le monde dans le même sac or sa généralisation est abusive, il aime les lois universelles, les principes. “Ceux qui ne sont pas comme moi, ont tort”. Il doit maitriser la force des instincts, c’est le serviteur d’un dieu brutal qui donnera naissance au Capricorne qui fera les lois. Le Sagittaire ouvre  le zodiaque spirituel, il a la capacité  de montrer une direction. Le don de l’esprit en lui, c’est la camaraderie.

IV/X  : l’axe Cancer- Capricorne , la culmination du jour au Cancer. C’est le moment où le soleil décroit, symbolisé par le crabe, qui marche à reculons. Il est ying, féminin, il termine le zodiaque naturel. Il ouvre la dynamique de l’eau : dans la nature, c’est la source. Il possède une sensibilité fermée sur elle-même, accrochée au passé, la nostalgie d’un paradis où tous les besoins devaient être satisfaits par papa-maman. L’émotion seule compte, il ne s’intéresse qu’à lui, manque d’ouverture au monde et aime trop la sensualité sous toutes ses formes. On récolte des fruits au Cancer au Lion, c’est pourquoi,  il ne pense pas à la suite, car après avec la lumière du feu solaire donnant la vie,  l’eau va stagner en Scorpion ! Ce Signe cardinal commence, jaillit et ne doit pas devenir marécage, il doit rester fidèle aux signes d’eau, mais il doit passer par le Scorpion  pour se relier au niveaux horizontal (la matérialité) et passer par  les Poissons pour se relier au niveau vertical (la spiritualité). 

Le Capricorne (moitié chèvre, moitié poisson), c’est le moment du  minimum de lumière. Il est en haut du zodiaque, il relie l’eau à la terre (Cancer en face, planète Terre au centre). Il dit « je suis un élément de la société, et je fais ce qu’on m’a dit de faire », il a tendance à être trop respectueux de la loi et à être mu par le sentiment de peur (Saturne).

La qualité à développer en lui est la confiance en soi « je dois apprendre quelle est ma loi, pour pouvoir la remettre en cause » : ce qu’il apprendra, sa leçon dans cette vie, c’est la capacité à être lui-même, à se doter de sa loi intérieure, à être son propre père.

V/XI – Axe Lion -Verseau  – Le Lion : l’ami de l’humain, veut tout personnaliser, c’est l’aspect socio-culturel du Lion.  « Est-ce qu’on m’aime vraiment ? ». Il développe la capacité d’être lui-même. Le Lion s’identifie à la lumière du Soleil,  il doit demander la simplicité !  Au Lion, nous atteignons l’esprit, c’est le pouvoir d’amour sans retour.

Au Verseau :  C’est le minimum de lumière,  le cœur de l’hiver, le premier signe d’air, l’opposition au Lion, (pureté d’un ange ou un démon s’il échoue). Nous permet de prendre une distance : là où nous avons le Verseau, nous sommes désincarné, dés…identifié,  le Verseau ne choisit rien,  c’est la vision de notre troisième œil : l’être au service de la sagesse. Il doit prendre une distance avec lui-même à cause de sa  susceptibilité émotionnelle. Comme  il veut toujours bien faire, il est fragile : il doit développer son sens de l’humour pour supporter l’insupportable. Il est  capable d’être au service de l’humanité.

VI/XII – Axe Vierge-Poissons : Comment l’humanité se manifeste à travers la pensée ? Par Mercure. . La Vierge c’est le besoin de précision, la naïveté : elle se fait avoir par le mental, elle organise, (mais elle ne voit pas qu’on lui vole la caisse). Poussée à l’extrême, elle asphyxie, elle ne comprend pas l’amour du Lion : ” c’est quoi ça ? dit-elle”. Elle doit faire des choix justes, en accord avec ce qui l’anime. Elle doit savoir supporter, avoir de la tolérance, savoir être responsable des choix. “Ce que j’ai fait, je dois accepter de le donner au collectif “ (impôts, dons, mais aussi partages,  par ex). L’opposé de la Vierge, c’est les Poissons

Le signe des Poissons : il est fait pour l’eau, il est dans son monde, dans une sensibilité à l’universel, l’amour universel. Ce qui lui est donné, c’est sa confiance dans l’avenir, le courage d’affronter, le fait d’être la matrice (secteur XII) de l’esprit, ici il faut trouver la foi intérieure, car « la foi ressemble à un acte de respiration conscient » comme la méditation. 

Lorsqu’on a établit la relation (à l’intérieur de nous) , entre les opposés de l’axe Ascendant- Descendant, symbolisée par le Bélier et la Balance, on peut attaquer la montée Fond du ciel-Milieu du Ciel symbolisée par le Cancer et le Capricorne.

(d’après le cours de Ch Drouaillet commentant son “Astrologie de la Guérison”)

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.