Vénus, maitre de la Balance, la Lune noire, Chirac

La  Lune noire est un passeur (avec Chiron, l’axe nodal, Pluton). Les passeurs indiquent le lieu du thème (la section, domaine), et le signe donnant des tendances latentes par lesquelles on peut accéder à la spiritualité ; il ne s’agit pas de réussite matérielle, mais de dépasser des « épreuves » qui nous mènent à l’éveil, cette notion bouddhiste : on peut grossièrement définir l’éveil comme un état de non souffrance au contact des faits matériels, état qui passe par le lâcher prise, l’abandon des tensions dues à l’ego qui se veut tout puissant en nous,  à conditions de bien vouloir identifier ses failles sans pleurer sur son sort ; la connaissance de soi  et la libération est à ce prix. C’est un état de grâce.

Selon Philippe Granger (psychiatre, psychologue, enseignant), la Lune noire est un point de manque,  ce point est toujours en rapport avec la libido (en tant qu’énergie vitale) ; le manque de caresses faites à l’enfant dans l’enfance, ne permet pas de conscientiser, de vivre son narcissisme primaire, pour développer par la suite des rapports normaux avec les autres. Vénus  qui est la limite entre le dedans et le dehors avec la peau, parle de l’expérience à partir de la surface du corps (selon le psychiatre Didier Anzieu ). Il ne peut y avoir de représentation psychique de soi sans la peau qui donne au corps le sens de ses limites. Également selon Freud qui disait que, toute activité psychique s’étale sur une expérience perceptive, non seulement de l’intérieur du corps, mais de sa surface dont la peau  qui est l’agent médiateur.

En astropsychologie, on peut dire que l’expérience de Vénus précède la différenciation mercurienne, et l’élaboration des premiers processus cognitifs qui seront fonction de la nature de Vénus dans le thème. La perception prépare la pensée  selon Henri Wallon.

Vénus* qui est la peau et les formes, vient jouer son rôle avant Mars (et après la Lune, qui féconde), mais on ne peut dissocier Vénus de Mars : Mars étant la pulsion, Vénus étant le désir, mais la pulsion obéit au désir. La réussite de Mercure la parole, viendra de la réussite de ces deux-là.  Il peut s’en suivre un autisme dû à un manque de caresses, une hypersensibilité, un manque qui devient un besoin de se surprotéger des agressions de l’extérieur aussi légères soient-elles. Vénus nous renseignera sur la stabilité, sur la structure, sur la fiabilité de “l’image inconsciente du corps” incarnation du sujet désirant selon Dolto, nous faisant prendre conscience de notre différence.

L’astrologie recherchera en quoi cette première relation a été sécurisante, ou frustrante, en quoi elle a donné du sens à la communication, elle a permis la “symbolisation”, en quoi elle a préfiguré l’accession au langage. Ceci imprégnera à jamais ,tout le vécu affectif. C’est l’avenir de la libido sexuelle, dont Vénus est la représentation, qui va mettre en évidence la qualité du développement libidinal, comment celle-ci a pu suivre un cours satisfaisant ou au contraire a pu connaitre des blocages par traumatismes ou privations, qui ensuite ont constitué des fixations, une immaturité affective, cause de souffrance. A partir des stades oral, anal et phallique jusqu’au vécu de l’œdipe, Vénus doit être considérée comme un agent structurant du psychisme de tout individu (P. Granger). Vénus est la source de la pulsion libidinale, puis c’est Mars qui est la  force directionnelle, on ne peut dissocier les deux.

Une Lune noire en situation trop importante  oblitèrera, la fonction martienne, la personne peut passer par des états d’aboulie, puis d’activités intenses ; il peut y avoir  une somatisation due aux frustrations accumulées, aux manques. La Lune noire n’est pas la sexualité, au contraire, mais elle peut jouer un rôle considérable, elle peut indiquer l’homosexualité ou la bisexualité puisqu’elle n’a pas de sexe, elle peut pousser le sujet à des attitudes masculines ou féminines.

Il faut voir les rapports de Vénus avec Mars, Jupiter ; on revient à “l’intégration” , l’assimilation de l’épreuve œdipienne qui est la fin de l’évolution de la sexualité à 7 ans (moment où l’enfant se sépare symboliquement de sa mère par une prise de conscience de la préséance paternel auprès d’elle).  

Chez l’homme , la Lune noire est un fantasme de retour au sein maternel, c’est pour cela que l’inceste est un tabou de toute l’humanité,  mais chez la femme la réparation se fait par la maternité et un renforcement (éventuel) à l’attachement à la mère (la coupure se fait quand même à ce moment-là en confrontant ses réactions à celles de sa mère, car on ne va pas forcément vivre la maternité de la même façon).

Prenons l’exemple du président Chirac , dont tout le monde connaissait l’appétit de vivre, mais dont peu savaient que sa mère l’avait couvé après qu’elle l’ait mis au monde dix ans après la mort d’une sœur :

Ceci se lit dans son thème natal, qui ne l’oublions pas est le symbole de l’état d’esprit de sa mère au moment de l’accouchement : Vénus (fille, soeur) est en Scorpion en secteur VIII (Éros et Thanatos) en sextil avec Mars, mais en carré avec Saturne ; grâce au sextil, il y a ici une facilité à satisfaire ses pulsions, dans le secteur de l’autre (planètes interceptées, source d’obligations).

Vénus est en quinconce à la Lune noire, en secteur III (fratrie ,la sœur disparue), en Taureau signe de Vénus (il faisait tout pour deux,  une grande avidité). Le Soleil qui est opposé à la Lune noire montre la transparence du père qui n’a pas été capable de rompre l’œdipe (Saturne en XII, limite Verseau, carrée Vénus : Chirac jeune homme, son père vient le chercher en Amérique parce qu’il ne voulait plus revenir  au lieu de le laisser se libérer, il le ramène dans le giron maternel). Une nouvelle Lune en Sagittaire, associe les deux parents  étroitement , pour garder l’enfant entre eux deux, ils montaient la garde. afin de le protéger des  personnes (planètes) situées en VII en carré (Mars) qui symbolisaient les ennemis éventuels (Mars) , les tromperies (Neptune au nœud sud ; il fumait beaucoup, il buvait bien) . On l’encense actuellement pour sa gentillesse, son amabilité, sa convivialité) mais certains ont du subir  Uranus en feu en Bélier carré Pluton en Cancer et Pluton semi-carré Mars, et même les impatiences de son humeur avec Lune-Mercure carré Mars.

Tout ascendant Verseau  donne une accentuation sur Uranus, ici en II, relié en quinconce avec Mars en VII (enrichissement par le mariage, et les partenaires, les associés, les amis avec Jupiter). Jupiter conjoint  maitre du Soleil, et en VII, montre la longévité de son mariage, de son partenariat avec la nation !

Il y a une pyramide de trois trigones entre l’amas en VII, Saturne en XII et la Lune noire en III, pas si positive puisque ni Saturne ni la Lune noire ne sont faciles.  Vénus sextil Lune et quinconce Lune noire, fait un yod dans lequel la résolution se fait sur le Soleil qui se situe au milieu du ciel (la réussite). Cet ensemble a du compter parmi les aspects qui ont du jouer dans sa vie.

La Lune noire se retrouve donc dans deux configurations, ce qui lui donne plus d’importance : On sait que durant sa vie, il a eut à souffrir de l’anorexie mentale de sa propre fille (Mercure retrograde ?) ce qui l’a surement maintenu encore dans la dépendance à la famille qu’il avait construite (la V et la VI en Cancer maisons liées par la Lune). Il a aussi, avec Bernadette, hebergè, accueilli longtemps une petite fille vietnamienne qui est une amie de la famille et  Claude, sa seconde fille, sont il ne pouvait se passer , a assuré la garde pour recadrer un papa du Verseau ,un peu imprévisible.

L’axe nodal se situant en VII/I, il a servi son pays (axe Vierge-Poissons) pour travailler à sa propre gloire (nœud nord en secteur I)… et il a réussi grâce à la part de chance en conjonction au  nœud nord en secteur I. Neptune au nœud sud maitre du nœud nord indique une continuité karmique, entre la VII et la I : retrouvera-t-il  encore une fois Bernadette ?

 

*Les planètes sont  aussi symboliques des  personnalités familiales ;

Lune :  mère.

Soleil : père.

Saturne: figure paternelle qui dit la loi.

Mercure : frère cadet et enfants en général.

Vénus :  fille, sœur,amante.

Mars :  frère , fils, amant.

Jupiter : oncle, protecteur, beau père, parrain.

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.