Le zéro déchet de l’écologie en question

Je vais vous parler “d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître”, pas si rose que les nostalgiques voudraient nous faire croire.

Qui va être en première ligne du zéro déchet en question ?

Qui sont les grands responsables des déchets ?

Qui montre-t­-on du doigt pendant que les autres s’en moquent ?

Les femmes et leurs protections hygiéniques, les femmes et les couches pour bébés, les pilules contraceptives qui nous ont protégé des avortements , les hormones qui ont soulagé notre ménopause !

Qui trie, porte, à la poubelle  dans des sacs non recyclables, parce que les autres sont trop chers ? Les femmes ! Qui met encore sur le marché, des sacs non recyclables : les fabricants !

Pourtant, il serait déjà simple, à la fabrication, de ne pas mettre du chlore, ni du parfum dans les produits pour l’hygiène corporelle : on s’en fiche, si on se change on ne sent pas, à moins que quelqu’un ne mette le nez dessus. La phobie des odeurs fait de nous, des animaux à sang froid.

Pour recycler les déchets , il faudrait qu’on fasse des collectes et des usines une fois que les déchets sont triés : où sont les usines ? Les déchetteries peuvent tout recycler mais il faut de l’argent pour les construire.

Avez-vous lavé des couches de bébé à la main, la machine à laver n’étant pas équipée d’égouts, avez- vous essayer d’enlever le sang à la main , et vu vos serviettes rougies qui trempent dans un seau, comme nous, lorsque nous étions jeunes (c’est pas si vieux) ?

Le kleenex, fut une invention merveilleuse ! Qui a eu un rhume et a été obligé de décoller les mouchoirs de la morve de son nez ? Comment se passer de tout ce progrès extraordinaire, pour notre bien-être !

Les torchons c’est bien, ça ressert, mais le Sopalin c’est mieux : avant on prenait du papier journal pour essuyer le gras des plats et on mangeait l’encre !

Enlevez les colorants, les parfums, les produits chimiques, et refaites nous les produits de base des années soixante-dix !

Ce sont  les femmes qui achètent les produits sous vide, scellés comme des coffres-forts, alors qu’un simple papier huilé suffit !

Et la voiture sans essence qui polluerait moins, alors qu’on se sert de batteries au lithium qui polluent plus ? Va-t-elle  transporter mes déchets de jardinage pour aller à la déchetterie, va-t-elle transporter les charges de bois de chauffage ? C’est une voiture de célibataire citadin.

Les femmes vont-elles être montrées du doigt parce qu’elles vont au super-marché  remplir les caddies de la semaine, qu’elles mettent dans le coffre  dune voiture usagée parce qu’elles sont les seules à être payé 20% de moins que les hommes ? Faut-il qu’elles fassent les courses d’une semaine en vélo (électrique), sous la pluie, dans des supermarchés à la périphérie des villes ?

Faut-il aller à pieds vers des services sociaux qui fuient les campagnes, où il n’y a pas de transports en commun ?

Faut-il que les grands- mères promènent leurs petits enfants, encore bébés  à trottinettes (électriques donc au lithium), un dans les bras, un sur le dos ! Au final , on remplace la pollution au pétrole par la pollution au lithium : à qui profite le deal ?

Et la défense des animaux pour sauvegarder la planète ? Les loups sont à Hyères,  plage du bord de mer, du Var et dans les villages des pré-Alpes (je l’ai vu) : comme c’est mignon, ils mangent les agneaux ! 

Cessez plutôt d’abandonner les chiens dans les refuges, au moment des vacances !

Greta Thunberg qui traverse l’ océan en toute simplicité,  dans un bateau qui a couté des millions d’euros, bateau qui a fait le retour avec des skippers qui sont venus en avion pour le ramener d’où il venait, nous donne des leçons !

De qui  se moque-t-on ? Un peu de réalisme et moins de culpabilisation. Les changements doivent venir des fabricants qui eux suivent le vent, mais le vent d’où qu’il souffle fait toujours des dégâts, la preuve.

Écrit par 

Un commentaire sur “Le zéro déchet de l’écologie en question”

  1. Merci pour ce réquisitoire que je soutiens à 100%!
    Oui les fabricants ajoutent des ingrédients, non seulement inutiles, mais souvent dangereux!
    Oui, ce sont les premiers pollueurs… Mais comme d’habitude on culpabilise les consommateurs – et en l’occurrence les consommatrices… C’est tellement plus simple!
    Merci! Il faudrait le crier haut et fort et qu’enfin les choses changent! Mais les fabricants ne veulent pas renoncer à leurs privilèges – comme les politiques d’ailleurs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.