Les conflits potentiels des axes de signes Bélier-Balance et Taureau-Scorpion.

Ce texte de J. F Berry, nous fait comprendre la dualité qui réside dans les axes de signes, et les crises potentielles qui émergent. et maladies qui peuvent s’en suivent.

“Chaque porte d’entrée -cuspide- de maison  ou secteur, évoque une piste d’interrogations particulières, propre à l’énergie du signe”.

La plupart du temps nous somatisons des maladies”. Les maisons impliquées sont les maisons I, VI, XII, VIII.  Ces maladies sont en rapport avec le lieu ou se situe la planète, propriétaire de la maison VI, impliquant la maison en question, à la manière du signe. Ex : Mercure en Gémeaux  maitre de la maison VI en …., peut provoquer des crises d’asthme , allergies  parce qu’un conflit psychologique est trop violent pour être intégré – surtout s’il démarre dès l’enfance.

“Lorsqu’il n’y a pas de planète dans une maison, cela sous-entend que la gestion des énergies dans le champ d’expérience de cette maison n’attire pas particulièrement notre attention et se déroule naturellement.”

C’est seulement là ou se trouvent les planètes que nous sommes confrontés à des expériences, et ponctuellement au passage des transits. et la répercussion se fait sur les maisons associées.

“Les signes correspondent à la qualité d’énergie utilisée, issue du rapport entre la Terre (l’individu et son corps) et le Soleil (le Soi, la source centrale, l’esprit). Cette qualité d’énergie est à la disposition d’une fonction, un personnage intérieur représenté par une planète, qui transforme cette énergie en qualité d’être, mais elle peut mettre en scène une problématique particulière, une crise psychologique qui peut bloquer la libre circulation de l’énergie.”

“Les planètes sont l’expression fondamentale des crises. On peut dire qu’il y a trois phases d’un processus typique de la prise de conscience et de la libération d’une crise : la reconnaître, l’accepter, l’évacuer.”

Cependant, dans de nombreux cas, le conflit psychologique existe mais n’engendre pas de somatisation excessive. C’est un conflit, qui s’est chargé génération après génération, qui doit impérativement être évacué. La maison VIII correspond aux deuils non faits et aux loyautés invisibles, la XII parle des secrets trans généralionels, du potentiel familial non réalisé.

L’axe Bélier – Balance I/VII

“Le Bélier initie une voie d’individualisation et la Balance une voie  de relation et de socialisation : tous deux parlent d’une émergence, d’une nouvelle orientation à prendre et  de la peur de s’engager sur le chemin, de se confronter à une vie nouvelle. Le Bélier peut symboliser des expériences difficiles comme des départs mal intégrés, des guerres, des exclusions, il faut sortir de la matrice familiale (M XII, Poissons).”

“Il en est de même pour la Balance qui hérite de valeurs « comme il faut » mais qui est entravée dans sa quête d’ouverture au monde, car s’affranchir des bienséances de son clan n’est pas aisé pour ce signe, qui doit  avoir un courage et une sérénité dans les conflits relationnels, ce qui se traduit par une puissance d’initiative  (dépendance relationnelle, besoin de soutien qui finalement la bloque).”

L’axe Taureau – Scorpion II/VIII

“Avec le Taureau et le Scorpion, il s’agit de territoire physique et psychique ; un conservatisme veille à ce que nous ne dépassions aucune des clôtures, haies symboliques qui maintiennent la prospérité du clan ;  le conflit touche à la peur de quitter un terrain de chasse, une terre-mère protectrice et conservatrice ; le Taureau fait pousser, le Scorpion ne mange  qu’en famille, aussi l’attachement aux liens du sang devient identification au pouvoir du clan ou du groupe, immobilisme. Il s’agit d’une glue psychique, elle fixe au sol d’un territoire de silence (se taire, se terrer).”

“La honte, la dévalorisation, d’immenses envies de tout casser, sont le prix que paie le Scorpion, tandis que le Taureau dévalorisé, perd ses dents « parce qu’il ne peut attraper le morceau », être pris dans l’équipe, être reçu à l’examen, ne pas vivre sa vie à pleine dents : le Taureau est en rapport avec la partie basse du visage, les dents et la mâchoire, le Scorpion  avec le gros intestin, le rectum, l’anus.”Il va s’en dire que lorsque vous faites le contraire, que vous lâchez le clan, ou que vous êtes mis au ban du clan, expatrié, rejeté volontairement ou non, une partie de vous souffre et doit compenser. Le déni peut être la solution, mais la dépression vous guette, il faut  trouver le moyen de dépasser par une prise de conscience de ses propres erreurs, ou pardonner les erreurs des autres, même si l’on n’oublie pas, c’est le prix de l’apaisement, la haine et la colère se retournant contre nous. Pardonner consistant à rendre sa part honnêtement Le probléme est que les signes fixes comme le Taureau (et le Scorpion) sont rarement capables de ne pas camper sur leurs positions.

à suivre…ou lire  “Le chant de la résonance“.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.