Boris Johnson versus Donald Trump : étonnant !

Trump est né le 14 juin 1946 à New York, à 10H54, il est Soleil Gémeaux, ascendant Vierge à 1° (il lui reste tellement de beaux atouts du Lion amoureux du luxe, et de la gloire qu’on se pose des questions sur l’exactitude de l’heure de naissance).

Boris Johnson est né le 19 juin 1964 à New York à 14 h (voir biographie traduite de l’anglais,  à la fin qui montre qu’il n’est pas d’origine simple comme prétendent les journalistes !).  Johnson est Gémeaux, ascendant Balance, nous avons deux personnes qui sont Soleil en Gémeaux le maitre est Mercure.

Les Soleils sont conjoints et conjoints à leur nœud nord respectifs également conjoints : l’aspect soleil nœud nord  fait en général les gagnants ! Mercure, le maitre se situe en conjonction au Soleil pour Johnson, en maison IX, et en Cancer en X pour Trump. Dans les deux cas, les Soleils et les Mercures sont proches et entourent les MC ! (vous pouvez voir ceci sur le thème comparatif).

L’un pourrait être le père de l’autre : il est clair que Trump a un ascendant sur Johnson parce qu’ils ont des affinités :Trump encourage Johnson à quitter l’UE le plus rapidement possible pour récupérer des marchés pour se faire réélire, ce qui laissera tout loisir à Trump de pratiquer du commerce à sa main du fait du vide laissé par l’absence de négociations (deal) avec l’UE , ce qui va plonger la GB, tout de suite dans une suite de problèmes d’approvisionnement , dans un manque à gagner :  Johnson va dissoudre le parlement puisqu’il n’a plus la majorité (depuis hier) et convoque de nouvelles élections. Cette façon de passer outre, est totalement Gémeaux,  n’est ce pas ce qu’à fait Trump depuis qu’il est en poste ? Les gémeaux sont les rois du commerce.

Comme je l’ai dit, leurs axes nodales sont conjoints quoique dans des signes différents, et on peut voir que la lune noire de Johnson est conjointe à la lune noire de Trump (17°/4°), ce qui implique une attirance physique forte (vies antérieures ?). Trump a un Soleil conjoint Uranus qui se met sur le Soleil de Johnson et Johnson met sa planète Uranus (et Pluton) sur l’ascendant de Trump, leur besoin de changement se rencontre, mais leur idéal n’est pas aussi spirituel qu’Uranus pourrait le faire croire.

Leur Pluton font un semi-sextil , ils sont d’accord pour leur révolution commerciale, ils sont capables de faire sauter la banque, du moment que c’est pour eux. Leurs Jupiters,  l’un  en Taureau, l’autre en Balance sont dans les signes de Vénus : ils ont des désirs sinon semblables du moins assez proches : prendre de l’expansion, mais étonnamment, c’est Trump qui a Jupiter en Balance, signe du bien être social, tandis que les désirs de Johnson sont plus terre à terre, en Taureau. Trump en fin de vie qui a déjà réussi , il posséde Jupiter dans sa maison II, il veut sans doute apprendre à Johnson comment faire ,lui qui a Neptune en II en Scorpion, signe de tractations souterraines dissimulées, et de possibles déboires financiers ,  à moins que Trump ne profites de sa naïveté neptunienne. Johnson risque d’apprendre à ses dépends, on le verra dans les prochaines semaines quand il n’aura plus le choix

Le fait de récupérer des marchés via les EU masque les pertes qui seront dues au Brexit sans négociations ; Trump se frotte les mains à l’idée de s’épanouir dans les pays amis de l’ancien Commonwealth britannique avec lequel la GB a gardé des liens privilégiés.

Les valeurs d’humanité qui ont été véhiculées jusqu’ici sont piétinées par le repli identitaire, basé sur un référendum qui n’a pas attiré la majorité de la population aux urnes ; du coup la GB est divisée au moment où l’on a célébré les combats contre le nazisme à grands renforts de moyens, la division n’a jamais été aussi grande politiquement. Trump a d’ailleurs fait ressortir nos divisions plus que nos alliances, au moment où cela l’arrangeait, il s’apprête à recruter un voyageur de commerce.

Trump a Vénus conjointe à Saturne, maitre de Jupiter, ce qui montre qu’il n’a pas eu tout ce qu’il voulait en tout cas pas aussi facilement qu’il ne le prétend quoiqu’il en dise, (notamment au niveau sentimental) tandis que Johnson a une conjonction Soleil -Vénus maitre de Jupiter, qui a fait de lui un maire de Londres très apprécié, ce qui l’a aidé à prendre le pouvoir et la force de Vénus est grande  puisque Vénus est maitre de son ascendant (peu de gens savent qu’il était sourd dans sa jeunesse, d’où peut-être une tendance à ne pas vouloir entendre : Chiron est à 19° en Poissons, dans sa maison VI opposé à son maitre Neptune).

En parlant des négociations avec  l’Europe, il a employé l’expression “faire la mendicité” ce qui montre qu’il a clairement pris le partie de snober les européens, il est clair qu’il est résolument l’ami de Trump, ce populiste qui créé la désunion partout où il passe.

Le 3 septembre 19, au parlement, l’Ecosse et l’Irlande du nord ont mis un stop à son coup politique, des députés conservateurs ont votés avec les démocrates libéraux :  Boris Johnson Va-t-il réussir ?

biographie de Boris Johnson : BJ est l’aîné de quatre enfants de Stanley Johnson un membre conservateur du parlement européen et employé de la commission européenne et de la banque mondiale, et de Charlotte Fawcett, la fille de sir Fawcett, avocat et président de la commission européenne des droits de l’homme. Du côté paternel, il est l’arrière petit fils de Ali Kema Bey, un journaliste turc, ministre de l’intérieur du gouvernement de Damt Ferid Pasha, grand vizir de l’empire ottoman, qui a été tué durant la guerre d’indépendance turque en 1922.

“Johnson is the eldest of the four children of Stanley Johnson, a former Conservative Member of the European Parliament and employee of the European Commission and World Bank, and the painter Charlotte Johnson Wahl (née Fawcett), the daughter of Sir James Fawcett, a barrister and president of the European Commission of Human Rights. On his father’s side, Johnson is a great-grandson of Ali Kemal Bey, a liberal Turkish journalist and the Interior Minister in the government of Damat Ferid Pasha, Grand Vizier of the Ottoman Empire, who was killed during the Turkish War of Independence in 1922. ”

 

Vous pouvez voir l’analyse de D. Trump dans l’article  du 14/06/2018 dans les archives.

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.