Où la division Charlemagne refait surface

Vous savez sans doute , que pour faire de la bonne astrologie* et, pour décrypter la transgénèalogie, il faut connaitre un peu  d’histoire. Jauger nos ancêtres avec le peu que nous avons, c’est comme jauger un thème sans savoir si la personne à  20 ou 60 ans.

Or nos esprits ne peuvent imaginer tout ce qui s’est tramé dans ce vaste monde. La réalité dépasse la fiction.

L’histoire nous revient continuellement à la figure, comme un boomerang, comme le sujet de la division Charlemagne est revenue sur le tapis, à cause d’une insulte :  voici une partie d’ article que j’ai emprunté à un blog spécialisé dans l’histoire du reich, qui n’est pas mon histoire préférée.

“Le 14 juin 2008, l’association VBGO  sous la supervision du Volksbund et avec l’aide de médecins légistes de l’institut de Stettin (Szczecin) mettent à jour une fosse commune où reposent des corps de soldats allemands mais dont certains sont pourtant bien français.
Nous sommes dans le centre du village de Retzin en Poméranie (Pologne), là repose six corps allongés côte à côte. La rumeur locale disait que des travailleurs français avaient été exécutés par les allemands au printemps 1945, mais la réalité était tout autre.En 1945, les corps des 6 soldats avait été trouvés par les villageois dans une kolonialwaren, une épicerie puis enterrés soigneusement près d’un mur entourant un parc. Les habitants de l’époque pensaient qu’ils avait été exécutés, ou s’étaient suicidés mais d’après les médecins légistes, les soldats seraient morts en combattant.
Hypothèse : Deux possibilités s’offrent à la localisation des dépouilles :
1) Les volontaires français sont tombés alors qu’ils tentaient la percée des lignes russes après l’évacuation du secteur de Körlin. Ce qui est fort improbable…
2) Les français étaient des retardataires, ou des soldats de l’arrière garde des combats de Hammerstein se dirigeant vers le point de rassemblement, Boissin ou Körlin où stationnaient les restes de la Division ils auraient été pris de vitesse par l’avant-garde soviétique, l’option de s’orienter alors vers l’ouest était le seul échappatoire possible. 
En attendant sur les 6 squelettes seul deux avaient encore leurs plaques d’identification.
Une plaque comportait “Legion française“, ce qui veut dire que c’était l’un des premiers soldats de la LVF, un de l’hiver 1941, du Bataillon II !
L’autre plaque “ERS-KDO-FRZ-I-638” démontre là aussi que nous avons un français de l’Infanterie-Regiment 638, un homme du Bataillon III de la LVF.Un troisième homme portait une veste de la Kriegsmarine, reconnaissable à ses boutons, quelques français de la marine de guerre allemande ont rejoint la Waffen-Grenadier-Division der SS 33 “Charlemagne“.
Malheureusement malgré les recherches, les deux français certifiés de la division “Charlemagne” n’ont pu être identifiés.

Les 6 hommes reposent dorénavant au cimetière militaire de Neumark-Czarnowo.
Ce cimetière militaire allemand regroupe 21 604 tombes de la région de Dantzig, de Poméranie et de l’est de la Prusse. ”

Cette affaire il fallait qu’elle sorte dans une apostrophe faite par un président étranger à un président français, mais aucune émission de télé n’en a parlé à ma connaissance au moment des célébrations, et seuls quelques anciens et les historiens le savent.

Mais si l’un d’entre eux était votre grand-père  ?

* il est toujours interessant d’analyser un thème au vue d’une certaine connaissances des parents, de l’histoire de la famille, pour avoir une vision de l’influence sur la personnalité. Pensez vous qu’un migrant qui a traversé le desert puis la mer puisse avoir la même psychologie et par la suite avenir et destin, qu’un enfant né en France dans une famille de la classe moyenne  de la même origine ? C’est le problème soulevé par toutes les guerres sans exception.

d’après http://historeich.blogspot.com

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.