Le projet sens dans le transgénérationnel

Lors de la préparation de notre venue au monde, il existe un  projet  de nos parents, pour nous. Ces projets sont d’une grande précision même si toutes les tractations et négociations se mettent en place à l’insu de tous, parents et enfants, au cours de notre gestation et pendant notre naissance.

Le terme de projet sens est la vision consciente ou inconsciente que le procréateur a dans son inconscient au moment de l’acte sexuel qui verra naître un enfant, c’est le projet d’un clan. 

Le projet sens décrit le contexte et le climat familial de notre environnement pendant les premiers mois de notre vie in utero, notre petite enfance, les événements et les ressentis positifs ou négatifs associés durant cette période comme par exemple, l’accueil par la mère de la nouvelle de sa grossesse, puis par le partenaire, par la famille, la société, le travail car avoir un enfant n’est pas que personnel, c’est aussi socio -culturel. C’est la raison pour laquelle la question de l’avortement a toujours été si discutée (la religion n’étant que le support du politique, ou le politique étant le support de la religion, ce qui donne encore des régimes qui ne font pas la différence). La société en vous aidant ou pas, vous le fait vite savoir, la famille aussi. Les femmes voient vite que leur ventre est une affaire familiale puis nationale,  les futurs parents sont désormais sur le devant de la scène.

C’est ainsi que les « messages transgénérationnels»  passent du cerveau de l’un ou des parents à celui de l’enfant en formation.

En astrologie, on peut lire ces tendances puisque le thème de l’enfant est le thème horaire de l’accouchement de la maman, qui est totalement concernée par ce moment qui est nommé  “la délivrance” : on verra dans ce thème comment à ce moment, elle vivait des peurs, des angoisses selon le déroulement de l’accouchement, ou du soulagement d’arriver au terme de neuf mois de partage,  en même temps qu’on va découvrir des aspects du  caractère du bébé,  qui se transmettent tels des données ADN.

Ceci rejoint le projet d’incarnation de l’âme (auquel vous choisissez de croire ou pas) dans une matrice, dans une femme, dans une famille, dans un clan, choisis pour vivre des expériences transcendantes, et cela se vérifie dans la vie, notamment au niveau de la santé.

La matrice est symbolisée par la maison XII. Le secteur XII est le secteur du déconditionnement.

Les planètes qui sont dans le secteur XII parlent de ne pas rester prisonnier du conditionnement des vieilles mentalités, qui empêchent de naitre, ne pas rester enfermé dans ce territoire, et de clôturer des vieilles histoires.

Le secteur XII a à voir avec l’inconscient collectif, pouvant affecter la construction de la personnalité, pouvant hanter les rêves déchus du clan familial, avec injonction de ne pas naitre sous peine de bannissement total, et de porter  le deuil éternel d’une chute de « dynastie familiale », marquée par une malédiction fatale. Le clan a subit un conditionnement moral et social. Sur le plan physique, le mal être du cœur se traduit par l’obligation de clôturer un lourd bagage généalogique : nous pouvons avoir une image de soi blessée, il faut chercher à se reconstruire et à être son propre thérapeute.

Lire aussi  http://versusconformita.livehost.fr/2019/06/02/somatique-colere-fidelite-familiale-enfant-de-remplacement-point-de-vie/

( d’après Salomon Sellam)

 

 

 

 

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.