Les maladies féminines

Peut-on cibler en astrologie les personnes à risques  ? Cette question peut faire peur mais on peut aussi se rassurer,  en allant faire ses examens de routine. 

D’après la Somatique, lorsqu’une maladie arrive c’est la plupart du temps, qu’une faille s’est faite dans le psychisme : la personne a craqué à un instant-t avant que son conscient ne s’en rende compte, permettant  à la maladie d’arriver.   Bien souvent, la personne est mélancolique depuis longtemps, elle attend que ça passe, mais  son corps qui se rebelle contre les frustrations. La maladie vient lui dire quelque chose qu’elle ne veut pas entendre : il faut qu’elle se prenne en mains , qu’elle s’occupe d’elle.

En astrologie, on doit savoir qu’un thème natal peut être sujet  à évolution  et, que pour deux thèmes identiques l’évolution des personnes peuvent  être  différentes, notamment au niveau spirituel, mais en menant une vie équilibrée dans la mesure du possible selon le chemin de vie  dont on a hérité ; si l’on suit vers ses tendances latentes sans faire aucun effort, on risque d’aller dans le mur : tout est une question de travail sur ses propres failles. Mais, il faut savoir qu’on voit plus de cancers du sein chez les moniales ( et on en revient à Blaise Pascal “qui veut faire l’ange, fait la bête”), que chez les femmes ayant une vie de famille et de couple , cette maladie pouvant être liée à l’absence de maternité (certaines statistiques orientant de ce côté : allaitement, pas allaitement, etc). A contrario, d’autres facteurs de risques entrent en jeu, on peut aussi avoir des comportements sexuels précoces sans précautions suffisantes, qui provoque l’ altération  des tissus, on voit de plus en plus de très jeunes filles qui sont atteintes. Ensuite, d’autres facteurs de risques entrent en jeu, comme la transmission cellulaire de mère à fille, de génération en génération, ce que les scientifiques appellent : le terrain (on peut aussi appeler cela le déterminisme).  Quelquefois, la suggestion peut aussi être notre pire ennemi, faisant de nous des hypocondriaques, puis de vrais malades.

En astrologie, dans le cas du cancer du sein, et de l’utérus, on regarde les aspects sur la Lune, qui est la fécondité et qui symbolise les attributs féminins de la maternité (d’après le docteur Boris Pâque et Irène Andrieu) et, on voit les éventuels handicaps  à la naissance. On regarder le signe du Cancer, celui du Scorpion pour l’utérus (le sexe), la maison IV et la maison VIII, et l’axe VI/XII des hospitalisations et maladies.

Les planète en cause  sont Pluton (maitre de la VIII) , qui est aussi une force de récupération en cas d’aspects positifs avec Mars, mais Mars symbolise aussi l’agression et le bistouri, Uranus  symbolise la radiothérapie, Neptune indiquant la dispersion des cellules créant les dommages. Je rajouterais à cette liste la lune noire (le vagin denté) et,  naturellement le noeud sud.

On note les transits par carré et conjonction sur ces planètes pour la durée des ennuis, et les éventuels rétrogradations des planètes natales et en transits. On regarde dans le thème progressé si certaines sont passées de directes à rétrogrades, ce qui en général crée un changement.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.