Comment utiliser ses signes cardinaux interceptés

Je vous transmets ici  une explication élaborée par l’ astrologue Devouge, pour vivre  avec un  axe de signe intercepté, une caractéristique pouvant déséquilibrer la personnalité intérieurement tant qu’elle ne les a pas conscientisé, mais qui lui donne aussi son originalité.

Quand les signes sont traversés par l’entrée ou cuspide d’une maison, ils interagissent “normalement” dans la maison ; cela signifie que la maison qui est un secteur de vie est colorée par le style du signe, ses  valeurs, son énergie, ses manières, que les planètes éventuelles qui sont dedans peuvent interagir avec le gérant, ou maitre du signe qui se trouve généralement ailleurs dans un autre secteur maison et donner un résultat concret, et surtout, que la personne en a conscience. Dans le cas de l’interception, il n’y a pas d’entrée dans le signe, celle-ci se trouve dans le signe précédent et celle qui ferme la maison se trouve dans le signe suivant.

Je commence par les signes cardinaux  qui sont la croix du thème la plus importante puisque ces axes de signes constituent l’assise de la personnalité : ce qu’elle est en naissant et ce qu’elle devient.

Il s’agit de comprendre ce qui est différent dans l’approche d’une personne qui a un Axe de signes interceptés en Bélier – Balance qui est l’axe dit d’identification, le “je” face au “nous”.(exemple du théme d’Emmanuel Macron)

“On est  devant la nécessité de prendre conscience de son identité, d’abord par rapport à soi-même et ensuite en relation avec les autres. L’être doit rester vigilant sur le respect de son intégrité et faire en sorte que ce qu’il démontre soit véritablement ce qu’il est.

En effet, l’individu n’a sans doute pas toujours vécu en accord avec ce qu’il était. Il a pu vivre au niveau de son ego, s’attribuant le mérite de ses qualités en vue de ses fins. Mais la personne peut avoir des difficultés à s’affirmer, bien qu’il y ait une volonté forte qui ne parvient pas toujours à s’exprimer.

Les structures psychologiques et les circonstances extérieures ont peut-être eu des effets contraignants (voir Mars). L’individu a trop lutté autrefois pour attester sa présence, avec le besoin de s’imposer pour exister. Il y a eu  combativité mais trop d’acharnement.*

Actuellement,  il doit apprendre à composer et à tempérer un comportement trop virulent, attaché à vouloir, selon ses propres critères. Il en résulte une coupure avec le moi supérieur car l’ego a pris une place excessive et s’est cru maître de ses propres forces alors qu’il n’en ait que l’utilisateur. Des erreurs ont pu être commises au niveau de l’agir,  l’initiative personnelle sans nul doute prépondérante, mais mal dirigée n’a pas dû prendre la bonne direction : le natif doit revenir à la rencontre de lui-même avec une vision moins matérialiste.

Cet axe précise qu’il y a une rupture d’équilibre ,entre soi et les autres, entre l’affirmation personnelle et le droit d’autrui. Il faut trouver un juste milieu entre la satisfaction de ses désirs légitimes et la prise en compte des besoins de ceux qui nous entourent, en privilégiant le dialogue. Il peut ressentir à présent une sorte de mal-être par le fait de vouloir à tout prix faire plaisir aux autres, et refuser le conflit par tous les moyens, annihilant ses propres besoins (situation Balance). La quête de l’harmonie est  parfois excessive. Il éprouve l’absolue nécessité d’apporter quelque chose à ses semblables, au risque d’en faire trop. Les autres et leur approbation deviennent une bouée pour tenir la tête hors de l’eau de ses indécisions (Balance). Aussi, il doit  se vivre en total harmonie pour comprendre la place qu’il occupe,  s’ouvrir à un monde qui dépasse les limites de sa propre réalité, reconnaissant les autres différenciés, mais non séparés, afin de poursuivre une démarche amorcée au Bélier.

Ce travail doit s’effectuer en accord avec les expériences des maisons (secteurs de vie). Ces dernières ayant leur cuspide (porte d’entrée) dans le signe précédent (Poissons). Ainsi la nécessité de la révélation de l’identité et son expression directe demande l’approche d’un vécu spirituel, concernant l’ouverture de conscience, en Poissons ; la tentative d’harmonisation de la vie en Balance, devra passer par une étape d’auto-analyse et de perfectionnement de la Vierge (en face). Puis, il faut voir  l’aspect des planètes ayant la maîtrise des signes interceptés (voir thème de E. Macron : Axe intercepté dans l’axe de maisons II/VIII de l’argent, Mars retro intercepté trigone Vénus).

Ensuite, vient l’interception des signes Cancer-Capricorne ; à travers cet axe, l’individualité fait l’expérience de l’élaboration de son identité. Ici il s’agit de l’enraciner et de la construire selon des matériaux qu’elle a reçu  et dont elle devra apprendre à se servir correctement. Elle se prépare à trouver des forces à l’intérieur d’elle-même, en assumant par la suite la manifestation extérieure de ce qui s’est fait.

Avec cette interception, on se trouve en présence d’une utilisation négative des forces d’intériorisation et d’extériorisation de la personnalité,  en fonction du but spirituel  qui lui  était assigné.

L’être a dû autrefois* s’appuyer sur des éléments qu’il considérait comme sûrs, il a pu adopter des attitudes conventionnelles en réitérant sans s’en rendre compte, de vieilles habitudes, qui ne répondaient plus à ses besoins. Il s’est restreint en s’imposant les limitations de ce qu’il tenait pour connu. Il a misé sur une recherche d’une sécurité émotionnelle satisfaisante, en espérant que tout lui soit donné naturellement. Mais l’attente est souvent déçue, accentuant le sentiment de vide intérieur , qui l’incite à se réfugier dans un état de dépendance vis-à-vis de l’extérieur, se renfermant dans sa coquille, refusant tout, considérant le monde comme agressif et cherchant à s’en protéger : il en découle des côtés infantiles et immatures car  frustré, en grande demande affective.

Les émotions sont exacerbées, une peur viscérale de la vie venant d’une fragilité où l’impressionnabilité domine, ce qui représente une sérieuse entrave dans le processus de croissance. La construction de la personnalité s’imprègne désormais d’informations inconscientes, dont l’impact est lourd de conséquences ; ces données périmées faussent la mise en place de la véritable individualité, la rendant incertaine. C’est en fonction de la solidité et de la qualité de ses fondations psychiques et spirituelles, qu’elle pourra trouver la force lui permettant de se sentir sûre dans son existence.

Il va falloir confronter le passé afin de s’en imprégner pour l’assimiler, le transformer, et en retirer l’essentiel. C’est ainsi qu’on peut s’en libérer, non en le fuyant mais en le regardant en adulte conscient, pour qu’il nous serve à voir désormais ce qui est en nous.

On pourra déterminer l’attitude envers nos bases, ce véritable ancrage psychologique à quoi on se rattache, pour vivre son monde intérieur. Il y a  eu un excès de rigidité dans certaines structures qui ne permet plus à la vie de s’écouler librement (Capricorne). Une logique trop matérialiste et rigoureuse en accord avec les impératifs du mental  a dû s’installer,  avec une volonté de maîtrise et de contrôle sur le déroulement de l’existence, créant une sorte d’isolement, enfermant l’être dans des directives trop implacables, qui l’ont éloigné du monde ordinaire, avec un certain complexe de supériorité. Il s’est laissé prendre au piège de l’ego. Il en résulte une certaine dureté, de l’intransigeance, avec un refus total de toute faiblesse et de tout abandon.

Il a fait l’erreur de prendre cette carapace pour une force, alors qu’elle lui a simplement permis de cacher et de protéger une faiblesse intérieure. Il faut qu’il se libère des schémas de pensées et des systèmes de croyances liés à la culture, à la tradition, et à tout ce qui est établi par des structures (soi-disant) immuables.

Le rôle joué par le père ou la mère tient une place dans cet axe, quel que soit le vécu positif ou négatif qui y est attaché. Ce rôle sera ressenti selon la perception de chacun envers le comportement de ses parents, que ceux-ci soient forts ou faibles, écrasants ou inexistants, présent ou absents. L’identité se construit à travers ces images archétypales qui renvoient l’être à une réalité qui s’est imposée à lui et qui l’a profondément marqué.

Il doit apprendre à surmonter et à dépasser cette vision des choses, pour trouver par la suite, la capacité de remplir à son tour le même rôle, malgré les erreurs de ses parents, en alliant une grande sensibilité et la sagesse.

Par extension, tout ces problèmes se révèlent au cœur de la personnalité,  par une dualité entre l’enfant et l’adulte, dont les images se mélangent et se juxtaposent, parfois selon les périodes de vie. Il  existe cependant,  une maturité précoce avec un sens accru des responsabilités, mais  associée à une réelle difficulté d’assumer son rôle d’homme et de femme accomplis.

Cette ambivalence se retrouve dans une construction structurée et une capacité à affronter les moments difficiles sans fléchir,  faisant face à une angoisse viscérale de devoir se mesurer à des circonstances pénibles, avec le sentiment qu’on ne sera jamais à la hauteur des événements. La personnalité doit puiser en elle-même, et s’ouvrir à la sensibilité qui vit en elle, avec son intuition.

Étant donné que l’axe des maisons qui intègre ces signes se situe dans l’axe des signes précédents, il faut tenir compte de ces derniers. L’individu doit passer par une parfaite utilisation de son mental  et par un comportement vrai à travers un réajustement de la communication dans les Gémeaux.

De même, la capacité d’assumer sa vie et de se réaliser en tant qu’être responsable doit passer par une expansion, une compréhension des lois de la vie en renouant avec le sens spirituel que permet le Sagittaire.

Il faut aller examiner le couple Saturne – Lune et voir leur rapport d’aspect, pour trouver des informations compléentaires sur la cause des problèmes et les solutions.”…..

Il faudra,  bien sur, traiter les maisons liées par le même signe et le même maitre, qui ne manquent pas de se trouver dans le thème.

 

* Lorsqu’on parle d’autrefois, il s’agit de la notion de karma et de vie antérieure, mais pour ceux doutent, on se réfère à la transmission génétique par l’ADN car nous sommes au moins sur de ce déterminisme là, ce qui n’empêche pas, que le déterminisme ne soit pas une fatalité selon B. Cyrulnik.

lire aussi

http://versusconformita.livehost.fr/2019/05/19/planetes-des-constellations-familiales-interceptees/

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.