Saturne-Pluton Capricorne en 2019 et 2020 : limites

La conjonction précédente Saturne-Pluton s’est produite en 1982, mais elle était appliquante dès 1981* et, elle a duré jusqu’en 1985 à cause des rétrogradations en conjonction sèparante avec de moins en moins d’effet donnant . Comme elle est très puissante, on peut voir son effet dès ce moment sur le caractère des porteurs : elle était en Balance, où Saturne était en exaltation (selon la tradition astrologique), signe de Vénus, et son effet dépend de la place de Vénus  durant la période. (qui passa en Scorpion par exemple)

Auparavant, les autres porteurs de cet aspect sont  les Lions de 1947/1948, et les Cancers de 1915/2016 (nos plus que centenaires).

Cette fois-ci, depuis janvier 2019 environ, elle est en Capricorne où Saturne est en domicile. Ceux qui sont nés en 1981/1982, voient le retour de la conjonction à 38 ans/39 ans. Cela ne peut pas être seulement générationnel, amenant un contexte de mouvements sociaux à cause de la baisse du pouvoir d’achat, ou pas de pouvoir d’achat du tout, mettant en avant la question des ressources d’énergie pétrolière avec Pluton : à ce niveau, certains fournisseurs pourraient nous mettre la pression, pour qu’on ne s’occupe pas de leurs affaires intérieures. Et au niveau de l’énergie atomique, nos calculs pourraient s’avérer dangereux : le mariage de l’écologie et du tout électrique n’est pas forcément la solution rêvée, tandis que la tentative de culpabilisation et de responsabilisation va être à son maximum avec Saturne.

Selon la force de ces deux planètes dans le thème, on va ainsi avoir une influence plus ou moins forte dans la vie privée. En premier lieu, les Capricornes et les Scorpions Soleil ou ascendant, de même que ceux qui ont un amas dans ces signes, seront impactés par le désir de transformation, ponctué de colères froides, de  dureté. 

Pour tous, limiter les dégâts  sera le maître mot, car il va sans dire que la santé pourrait en être impactée.

Aucune révolution intérieure ou extérieure ne peut se faire sans organisation et avec des bases solides qui se substituent à ce qu’il y avait avant. 

Voyez le Brexit : Thérésa May mettait sa démission dans la balance pour que les députés votent l’accord des traités qu’elle a mis deux ans à mettre en forme, même avec des imperfections, mais ils ont refusé, ce qui est pire ; sortir sans accord de l’union est suicidaire. C’est la pagaille assurée (voir article précédent ICI).

Si vous n’utilisez pas votre Mars, ce sont les autres qui agissent à votre place (Ferdinand David, astrologue). C’est un divorce sans consentement mutuel, qui ouvre une guerre sans merci, qui fera la fortune des avocats.

Ce qui est en bas est en haut, donc c’est pareil au niveau privé. Cet aspect non maitrisé, appelle un durcissement de toutes les situations, le retour de l’ordre et des limites de Saturne. Une transformation intérieure s’opérera si la personne structure cette colère et en fait quelque chose de constructif en se limitant et en limitant les dégâts, c’est difficile parce que la force de Pluton est immense, mais la patience de Saturne est illimitée. 

Il peut y avoir blocage dans pas mal de circonstances : il vaudrait mieux éviter de lancer un projet à ce moment-là, il faut organiser ce qui est en cours, les deux planètes faisant  un effet autobloquant, cela ralenti.

C’est une épreuve de force qui demande de l’endurance, de la ténacité, de la puissance et de la raison, mais les deux signes en ont beaucoup, de même que les porteurs de l’aspect Saturne/Pluton.

Voici les mouvements de ces planètes qui vont heureusement fluctuer  du fait de l’éloignement provoqué par leur rétrogradation réciproque en même temps. La conjonction exacte se fera à 22°, la seconde semaine de janvier 2020 et s’effacera quand Saturne entrera en Verseau, le 23 mars 2020.

Auparavant, le 30 avril  2019 Saturne rétrogradera  depuis ses 20°30 et redeviendra direct le 20 septembre à 14° (6°30 en arrière). Pluton rétrograde le 25 avril depuis ses 23° et redevient direct le 3 octobre à 20°38.

Entre parenthèses, Jupiter lui aussi rétrograde le 11 avril à 24°21, pour devenir direct le 12 août à 14°30. C’est important parce que c’est le signe qui suit le Capricorne, or vous avez souvent les deux signes dans la même maison : votre ou vos maison(s) sera(ont) impactée(s) par la triple rétrogradation et il ne faudra pas compter sur “l’aide” de Jupiter qui se mettra en sourdine (seconde date du Brexit, le 12 avril). De plus, rappelons, que les Poissons sont impactés par la présence de la Lune noire qui ne sortira qu’en 2020 (dates différentes selon que l’on utilise la vraie,  la moyenne, la corrigée) qui apporte son ombre : la vraie entre en Bélier le 1er décembre, tandis que la corrigée sera à 26° en Poissons et la moyenne  à  24°, qui est la moyenne entre la vraie et la corrigée*.

On voit que si le mouvement est la marche arrière, elle se fait de concert entre les deux (trois) planètes (l’ordre du monde est tellement bien organisé, si seulement on écoutait !).

Quel peut être le sens de tout cela ?

Rétrograder, c’est ralentir, revenir sur ses pas, sur ses idées, sur ses conclusions, sur ses décisions, c’est réévaluer, reprendre, refaire, c’est infléchir et réfléchir. Le tango est bien, comme disent les latins, la danse de la vie : un pas en avant,  deux pas en arrière.

Pourtant, il faut en faire quelque chose, une expérience, apprendre, prendre sa part dans ce qui se passe, ne pas toujours tout reporter sur la faute à “pas de chance” ; si on a laissé quelqu’un nous faire du mal, c’est qu’on l’a autorisé à entrer dans notre espace de vie, quelque fois par naïveté, ou par insouciance, quelquefois par fatigue ou faiblesse, dans tous les cas, on a commis une erreur par manque de discernement, de lucidité, de sens critique, de sens des responsabilités. Tout ceci étant souvent du aux influences de Neptune, en force en ce moment dans le signe des Poissons.

 

 

 

*on trouve les trois Lunes noires dans les éphémérides Rosicruciens, sur papier, sur le blog se trouvent les éphémérides Suisses et il s’agit de la Lune moyenne.

*Saturne et Pluton en Balance : 3 dans la relation symbolisée par la Balance, ici capacité à incarner l’ombre collective avec la nécessité de transformer les bases du mariage, hérédité puissante possible, pouvant amener un problème autour de la violence, expression de la colère, redonner sa part à la situation et personne responsable.

 

Écrit par 

2 commentaires sur “Saturne-Pluton Capricorne en 2019 et 2020 : limites”

  1. Bonjour, Merci beaucoup pour votre article très intéressant. J’ai une question concernant cette phase de rétrogradation qui s’initie en avril 2019, vous dites que Saturne, Pluton et Jupiter vont être dans la même maison, pourriez-vous me dire de laquelle il s’agit? et comment êtes vous en mesure de savoir de quelle maison il s’agit, je ne comprends pas ce point. Je saisis bien les maisons dans un thème natal car la date est fixe mais maintenant comment savez-vous?
    Je vous remercie et au plaisir de vous lire.
    Sara

    1. Chère Sara, je parle du placement dans votre thème personnel bien sur cela peut donner un capricorne à cheval entre deux maisons, mais comme c’est sur la fin du signe, probablement dans la même maison, la maison dépend de l’endroit et de l’heure où l’on dresse le théme comme vous le savez !
      amicalement emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.