Les jeunes de tous les pays s’unissent pour le climat

Nous avons a assisté à des tentatives maladroites de communication avec les jeunes de “nuit debout” en 2016 et, nous avons le mouvement musclé des gilets jaunes qu’on laisse pourrir, pour qu’il meurt aussi de sa belle mort, en même temps nous voyons la révolte des jeunes algériens, contre un pouvoir installé depuis des décennies et le désespoir des Vénézueliens affamés et sans eau, tandis que circulent dans tous les sens des jeunes sur les routes, conséquence des guerres au Moyen-Orient et, en Afrique.

Il est possible de discuter sur le bien ou le mal-fondé des différents mouvements des jeunes et de leur ainés, se demander s’ils sont ou non, manipulés par les partis, les syndicats, ce qu’ils tentent justement d’éviter en refusant le dialogue avec des personnes connotées à droite ou à gauche, car les officiels se croyant  spécialisées  dans le dialogue démocratique, portent tellement de casquettes qu’ils ne peuvent plus être des symboles de neutralité.       

Dans une approche de pacification, des demi-solutions sont proposées pour faire tampon et il ne faut pas être étonné que ces jeunes gens répondent qu’il faut arrêter de les prendre pour des idiots, car ils veulent pas d’un avenir dans un “monde de l’ultra libéralisme et la dérégulation où il faut retrouver une économie sociale de marché” (Michel Barnier).

Quel est leur ciel et pourquoi sont-ils aussi déterminés ?

Ils  ressemblent peu à leurs parents, un peu à leurs grands-parents, qui eux ont connu un vraie changement, fin des années cinquante. 

En astrologie, nous notons fait que  la tendance générationnelle psychologique découle du fait qu’ ils n’ont pas les planètes lentes dans les mêmes signes,  ;

Je sais qu’on ne peut expliquer une population, ni même une personne à la seule vue de ses planètes lentes, (ni même de ses rapides mais on peut parler d’un comportement sociologiquement identique, car il s’agit de transit qui dure pratiquement une  génération. Les ressemblances générationnelles sont dues à Uranus (cycle de 84  ans), Neptune (cycle de 163 ans), Pluton (cycle de 245 ans) : ces planètes sont situées dans les mêmes signes pour les personnes de la même tranche d’âge. Avoir la Lune au même endroit donne une tendance similaire au niveau des besoins, mais avoir Pluton et Uranus dans les ou le même signe, peut donner envie de rejeter violemment les mêmes institutions ! Bien sur, à l’opposé, vous pouvez au contraire restez tranquille et envisager la discussion à cause de la polarité et de votre éducation !

La question posée est à combien d’années  estime-t-on une génération : l’habitude est de dire 18 ans, mais on sait que les 7 premières années sont capitales dans la formation de l’enfant (cycle d’Uranus : 7 ans dans un signe, un quart du cycle de Saturne de 28 ans),  que 13 ans les fait accéder en moyenne à la majorité sexuelle physique (il sait plus ou moins qui il est, il connait son genre, la plupart ne se cherche pas !), même si l’âge de la majorité pour la responsabilité sociale est de 18 ans ; tous les rites de passage, plus que millénaires, se font vers 12/13 ans dans toutes les cultures au moment de la puberté, mais les rites sont abandonnés, ce qui fait que beaucoup de personnes en perdent le sens. Certains parents surprotecteurs, refusent de le voir. Onze, douze ans, c’est l’âge du retour de Jupiter qui développe le besoin de contacts. Comme vous le savez tout va de plus en plus vite, et les petites  filles occidentales sont pubères plus tôt, même si le développement psychologique n’est pas encore au rendez-vous.

Actuellement, nous rencontrons des jeunes de cet âge sur le bord de la route, dans les trains, qui vivent en marge de la société et on sait que malheureusement, la prostitution est un moyen de subsistance pour ces enfants garçons ou filles, livrés à tous les trafics. Ces jeunes sont comme les enfants dotés de parents à l’abri, il n’y a pas de différence et ils survivent (mal) sans eux. C’est un fait, je ne suis pas là entrain de juger, c’est comme ça.

Durant les années post 80/85 (génération SIDA), comme nous pouvons le voir dans l’exemple ci-contre, se trouve l’amas Neptune/Saturne/Uranus des lentes +Vénus et Soleil en Capricorne des rapides , avec Pluton en Scorpion en sextile, ce qui accentue le côté concret et battant, mais dur parce que le Capricorne c’est la terre la plus sèche des montagnes, et l’accent maison VIII de Pluton en domicile en  Scorpion ne fait pas de concessions !

Mais rappelez vous que la queue de sirène du Capricorne lui permet aussi d’aller dans l’eau !

Puis, vient la génération suivante treize ans plus tard.

 

Puis vient cette génération des années post 90, avec encore l’ amas en Capricorne (amas qu’auront aussi les enfants qui naissent ou sont nés entre 2018 et 19 (Saturne et Pluton en Capricorne  mais avec Neptune en Poissons) qui sont déjà les enfants de ceux des années 90.

Cet amas de planètes en Capricorne  sous la gouvernance de Saturne en fait des adultes  concrets, exigeants, rigides, intègres, sévères, sérieux, ambitieux, froids et secs, ceci modulé selon le reste du thème, qui poussent les limites jusqu’au bout pour tester la solidité de l’édifice, ils frapperont jusqu’à ce qu’on leur réponde.

 Ils se méfient des idéologies sont donc iconoclastes  (la génération des enfants nés à partir de 2008, avec Pluton en Capricorne l’est également).

Leurs parents nés durant les années 1963/69 qui ont Uranus et Pluton en Vierge, sont orientés vers le service,  la santé et le soin, tandis que les  grands-parents de ces derniers (années 40/50),  ex hippies, réactionnaires  au pire mais rarement indifférents, sont les enfants de mai 68  :  aussi les jeunes actuels ne comprennent peut-être pas le raisonnement Lion (planètes Saturne et Pluton en Lion, Neptune en Balance),  qui est fait du désir de rayonner, de reconnaissance et d’ambition utopique comme la création de l’Europe.

Eux, ils sont pragmatiques. Uranus passant en Taureau, la planète faisant progressivement des aspects à Pluton et Saturne en Capricorne favorisera probablement le concret.

Déjà Vendredi 15, grande journée de protestation des lycéens, et le 16, marche dans le organisée par Green Peace pour agir pour la planète

(https://www.greenpeace.fr/printemps-ecologique-social-4-raisons-de-se-mobiliser-16-mars)

Voilà un thème, totalement différent, symbolique des jeunes de 14 ans qui va manifester aujourd’hui en 2019 : où se trouve  une jolie répartition des planètes lentes :

Pluton en Sagittaire : intellectualisation des situations de crises notamment au sujet de la nature symbolisée par le Sagittaire,

Neptune en Verseau : éveil humanitaire, 

Uranus en Poissons : éveil au plus grand tout,

Jupiter en Balance : demande de protection et de lois pour protéger la société de la pollution

Saturne en Cancer : ils sentent que le moment est d’agir pour la terre, leur maison, symbolisée par le signe du Cancer, d’ailleurs ici en carré avec Saturne.

Le comportement des jeunes depuis l’internet depuis vingt ans est différent parce que cela à permis les contacts et les rassemblements, relayant les idées avec la mondialisation : ils postent sur Youtube leurs réactions pour cibler leurs contemporains, contournant les médias traditionnels, dans ces vidéos vues des millions de fois, ils ironisent en démontant les théories que nous ressassons depuis des siècles.  Ils lancent des alertes pour dénoncer les systèmes en place : Weakileaks créé par Julien Assange,(nè en 1971) en est un exemple fameux, avec le jeune suiveur Edouard Snowden des années 80. Sortis du moule de la société, sans avoir un amas en Capricorne, ceux-là sont fortement uraniens.  Uranus est la clé de la rébellion lorsqu’il s’agit d’injustice et d’idées neuves.

Tout ici indique que ces générations va peut-être réussir à faire ce que les autres n’ont pas fait, par exemple, en ce moment le trash tag challenge fait le tour du net : il s’agit de vidéos postés par des jeunes du monde entier, ayant remplis des sacs de déchets qu’elles ramassent autour de chez elles.

Dans une génération,  il y a forcément des porteurs de thèmes nuancés qui veulent entrer dans le moule social, mais au sein de ceux-ci, il en existe toujours qui se sentent missionnés pour faire avancer notre monde dans une nouveau rapport de force, sinon meilleur , du moins qui leur ressemble un peu plus ; pour Stéphane Hessel (résistant) nè en 1914 il s’agissait d’un Uranus en domicile en Verseau, faisant des aspects avec toutes ses planètes. Ce sont des utopistes actifs.

*Voila ce que disait Iréne Andrieu dans son livre “les enfants de l’an deux mille” , écrit bien avant les événements : actuellement lorsqu’on parle des jeunes qui ont entre 20 et 27 ans, il faut comprendre à qui ont à affaire : entre “1988-1995 c’est la Génération Capricorne . Avec la conjonction Uranus-Saturne-Neptune nous sommes dans la Grande concentration qui se fait  tous les 685 ans. Nous sommes en présence de profils de naissance diversifiés, mais qui s’affirment dans des identifications familiales ou sociales plus rigides. Ce groupe de naissance semble avoir pour tâche de restaurer, …des structures économiques solides au niveau du monde entier. Les grands groupes de cette période tendent plus ou moins vers l’extrémisme des positions sociales et idéologiques et les enfants nés durant ces années subiront des influences contradictoires durant de très longues périodes”.

 

 

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.