La polarité

En Orient, les diverses philosophies reprisent par les alchimistes disent : « la quantité transforme la qualité en son contraire :

Cette phrase je l’emprunte à Daniel Brot, dans la Symphonie des sphères qui m’a confirmé ce qu’on constate lorsqu’on fait une analyse en présence du porteur du thème et qu’on voit une accentuation quelque part…

Le Tao le confirme également : « tout ce qui commence finit par son contraire ». Ceci est symbolisé par le point yin dans le yang et vice versa.

L’intelligence du zodiaque fait qu’en face d’un signe, on trouve un signe opposé et complémentaire, où il existe des caractéristiques de l’un chez l’autre, plus qu’un véritable contraire. Par exemple, nous analyserons la Vierge, pour comprendre les Poissons, et il y a de l’un dans l’autre. Il y a un balancement entre les deux signes.

On constate que lors d’une accentuation de planètes dans un signe comme par exemple un Ascendant, avec  Soleil, Mercure et Vénus, etc, le signe opposé prend plus d’ importance, comme par un mouvement de bascule : dans ce cas, on peut dire que la nature n’aimant pas le vide, la personne s’empresse de le combler.

Expliqué du point de vue biologique par Dane Rudhyar  : « Là où il y a la vie, il y a le principe de polarité. Les biologistes ont réalisé que la vie implique  essentLa polarité : la quantité transforme la qualité en son contraireiellement une disposition positive et négative des phénomènes électriques. Toutes nos cellules sont chargées électriquement et les nerfs opèrent sur la base des courants électriques.

Dans le système nerveux d’un être humain, 2 sous- systèmes s’opposent dans leur action et, la santé résulte de leur équilibre dynamique. Bien sur, toutes les activités demandent la libération de ces charges électriques, l’électricité a un caractère bi-polaire, un aspect positif et négatif. Dans l’organisme humain, plusieurs fonctions agissent ensemble. La santé est présente quand ces fonctions opèrent harmonieusement et, dans une interdépendance  rythmée.

Les anciens philosophes chinois exprimaient le caractère auto rythmé propre à tout processus, dans l’image des 2 forces opposées des polarités Yin et Yang, qu’on voit dans un cercle. Cette figure n’est pas statique, elle représente un processus bi-polaire. Il exprime le rythme des saisons et, le zodiaque astrologique est l’expression symbolique de ce processus bi-polaire.”

La polarité est au centre des raisonnements qu’une analyse doit envisager : voyez, comment un Cancer dévoré  par sa famille n’a qu’une envie de la de fuir (et fini par le faire), tandis qu’un  Capricorne distant, se dévoue corps et âme ! Ceci est de la psychologie, il y a surcompensation chez le Capricorne, qui pense ne jamais faire assez bien.

Certaines  personnes  ne se retrouvent pas dans la description de “leur” signe solaire mais plutôt dans celle du signe opposé.  Ceci en dehors du fait des configurations particuliéres, comme plusieurs planètes situées en opposition, qui confirme encore cette analyse, ou un maître de l’ascendant dans le signe opposé, comme un Cancer qui a la Lune en Capricorne. Il s’agit du yin et du yang qui se situe en tout individu, rejoignant le concept d’animus chez la femme et d’anima chez l’homme : rien n’est blanc ou noir, tout est nuance.

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.