Les jumeaux de Monaco Sagittaire ascendant Gémeaux

Le problème du caractère et de la vie des jumeaux est un vaste sujet en astrologie : les jumeaux naissent le même jour avec un écart de quelques minutes, la plupart du temps, mais quelque fois un plus grande différence leur donne une différence de quelques degrés d’ascendant et de Lune, encore qu’il faille deux heures pour que la lune fasse un degré de plus*.  Tout le monde connait le fait que les vrais jumeaux du même sexe ont une destinée “relativement” identique, mais on a des jumeaux qui ont été séparés par la vie et qui n’ont pas eu exactement la même destinée. Cela montre l’importance du milieu. Il y a dans ce cas aucune ostentation à faire le contraire de l’autre pour exister,  car cette réaction est normale chez tous les individus. On peut penser qu’il n’y a pas de force immuable qui les oblige à faire la même chose, mais ils ont  les mêmes tendances latentes, les mêmes parents, la même hérédité, le même milieu socioculturel.. et les mêmes thémes astrologiques. Aussi s’ils ont le même caractéres ils ne sont pas obligés d’avoir la même destinée S’ils meurent quelquefois au même moment, à des kilomètres de distances, c’est parce qu’ils ont les mêmes transits. Mais avant tout, ils ont

La spécificité d’un individu est plus importante chez chacun des faux jumeaux. Les vrais jumeaux sont monozygotes nés d’un seul œuf. Les dizygotes, les “faux” jumeaux, naissent de deux œufs distincts, le résultat est qu’ils sont souvent différents malgré la similarité des deux thèmes astrologiques.

Les jumeaux généralement élevés de la même façon, dans le même milieu, avec les mêmes parents, sont maintenant, conseillés par la psychologie, les docteurs, les enseignants, qui souvent les séparent dans les classes, les jeux, les sports, les apprentissages de toutes sortes.

Malheureusement,   tous les parents ne le font pas, et surtout,  beaucoup d’entre eux jouent la facilité en les habillant de la même façon, et en accentuant les similarités. Ils deviennent alors des objets exposés au regard.

La polarité présente partout dans notre univers explique qu’un des deux se réfugiera peut-être dans  l’attitude du signe opposé au signe solaire, en prenant le contre pied car la quantité transformant la qualité en son contraire, et pour pouvoir exister   quelquefois le plus téméraire aura envie de fuir le milieu social, dans lequel il se sent prisonnier ; en effet , on remarque qu’il y a toujours l’un des deux jumeaux qui prend le pas sur l’autre, et à qui l’autre obéit sans se rebeller (on peut voir le comportement des fréres Bogdanof lors des interviews, ces deux là étant nés à une demi heure de différence), mais c’est peut-être celui-ci qui fuira un jour cette oppression pour pouvoir exister.

Dès la naissance, le jumeau ou la jumelle du même sexe a un alter ego dans son environnement immédiat qui  lui renvoie son image comme dans un miroir auquel il va alors s’identifier bien avant l’âge de rencontrer l’autre, la différence est tellement faible qu’il va être conforter dans ses tendances latentes, sans jamais se confronter à des points de vue différents, qui sont la clé de l’identification ; ceci est renforcé par le fait que les jumeaux vivent entre eux, et parfois se créent un langage à eux, où le reste monde n’a pas sa place dans lequel même les mamans  n’ont même pas accès ;  

“Ne pas déranger” pourrait être leur formule. Mais l’un des deux peut prendre en grippe certains traits de caractère qu’il voit chez l’autre et cela peut être formateur, cependant la plupart du temps, le narcissisme naturel n’est pas loin. 

Dans les couples mixtes, le masculin peut être fasciné par le féminin, mais aussi exaspéré car on voit la fille devenir protectrice de ce petit frère qui fait souvent plus de bêtises qu’elle, et qui le reprend, le surveille, le materne. La mère baisse souvent les bras, parce que tout semble tourner rond pour eux. En fait, il forme déjà un couple, et jamais aucune femme ne pourra rivaliser avec l’entente qu’il y a eu avec la jumelle.

En astrologie, s’il s’agit de jumeaux de sexes différents, on analyse  Mars, Vénus et Lune  selon qu’il s’agit du garçon ou de la fille et ce, dans les cas de monozygotes ou dizygotes.Ceci donnant des indications pour le féminin et le masculin, l’anima des hommes et l’animus des femmes, le yin et le yang.

Pour les jumeaux de même sexe, il faudra miser sur les signes et maisons donnant l’originalité (Verseau, maison XI, Uranus), si la dualité de certains signes (Gémeaux, Poissons) est accentuée par la présence de planètes, afin de voir s’ils manifestent des tendances différentes.

 Je vais prendre comme exemple les jumeaux monégasques qui viennent d’avoir quatre ans et qui, comme les autres, auront un chemin de vie karmique.

Les jumeaux monégasques, Gabriella et Jacques n’ayant que deux minutes de différences,  ont le même ascendant  à 22°39, nés sous césarienne, mais ce fait ne doit pas nous faire penser que leur vie a été changé par ceci, puisque d’après l’idée de la réincarnation on s’incarne dans une situation, dans une famille, dans une mère et avec les conséquences que cela entraine à une époque qui induit forcément des conséquences.En tout cas, c’est comme cela qu’on l’explique.

Ils ont eu quatre ans en décembre.

Jacques et Gabriella ont un Soleil en Sagittaire et un ascendant Gémeaux (ici on est direct dans la gémellité). Il s’agit de l’axe de la communication. Le Soleil avec Mercure se trouve sur le descendant en Sagittaire, mais plutôt en maison VII et en opposition, il se peut qu’ils aient du mal à communiquer vraiment. Cependant, n’oublions pas que Mercure en opposition n’est pas garant de facilités (le prince Albert, lui-même bégaie quand il est ému).

Mais ces enfants seront  sans doute à l’aise dans la vie multiculturelle de la principauté, dont ils seront les porte parole puisque le soleil éclaire la maison VII, Vénus et le Soleil en Sagittaire vont en VII sur le plan de la destinée (par progression et selon une pratique courante), la cuspide de VII est à 22°, Mercure à 19°, ce qui signifie que cette année Mercure a du passer en VII.

Saturne à 29° du Scorpion, en  VI concerne le père, qui est dans la maison du travail , de la maladie, (l’ombre). Le carré Saturne-Neptune la difficulté à se plier aux règles, alliance de froideur et de mollesse.

Le carré de Pluton aux nœuds symbolise la possibilité de vivre de gros ennuis. Le carré Pluton – Uranus quand a lui est extrêmement dur et peut amener des révoltes et des changements violents.

La Lune qui symbolise la mère est trigone Saturne. Elle est en Lion, une mère dominante et lumineuse, moderne (lune trigone Uranus) qui est pour la fille un modèle, et pour le fils, une mère ressentie comme castratrice (Lune opposition Mars, quinconce Pluton).

Pluton  carré au nœud nord et sud montre qu’il peut y avoir une prise de responsabilité assez jeune et la gestion du capital symbolisée par la maison VIII sera plutôt orientée vers la frugalité, Saturne étant en aspect de carré avec Jupiter en Lion conjoint lune noire .

Neptune en Poissons opposé lune noire et Jupiter, s’il n’y a pas de débouchés sur l’art (Stéphanie s’est consacré aux artistes du cirque et fut brièvement chanteuse, les enfants ont des cousins issus de pères artistes, une grand mère icône du cinéma) peut être difficile à vivre  et dans ce cas orienter vers la boisson : la vie de la famille monégasque n’offre  pas une vision d’exemplarité, Grâce Kelly, elle-même, à la fin de sa vie buvait un peu trop).

Le prince Jacques pourra se contenter de projeter cela sur les autres puisque Mercure se trouve en maison VII , mais il ne lui est pas interdit d’avoir une passion utile, comme son grand père le prince Albert 1er. 

La maison III (analogique aux Gémeaux) contenant la Lune, la Lune noire et conjointe à Jupiter en Lion en IV indiquerait que sa sœur soit une  protectrice Lune pour lui (la photo est explicite).

Jupiter rétrograde indique une personne qui remet en doute le comportement sociétal, les valeurs de la société et du monde qui l’entoure, montre des difficultés d’intégration mais qui en même temps retombe toujours sur ces pieds en étant opportuniste.

Dans le thème de Gabriella, la Lune en Lion, la symbolise comme une personne protectrice, généreuse, orgueilleuse , surement capricieuse, avec un  fort ego, de l’ exigence, de la possessivité.  La lune conjointe à Jupiter indique la facilité d’élocution, l’extraversion,  une personne qui aime la camaraderie, la vie sociale, les échanges, les voyages, les distractions. La Lune marque plus la fille que le garçon, elle indique sa féminité, ses capacités en tant que mère, elle indique les besoins basiques pour les deux sexes.

Vénus  en maison VII  apporte une relative facilité de contact, une attitude conciliante, un désir d’harmonie, de justice, un mariage d’amour éventuellement. Mais c’est une Vénus fin Sagittaire , et par progression Capricorne

Mars en Verseau,  dans la maison IX, concerne l’expression de la virilité du garçon Jacques dans maison des voyages et de l’étranger : une vision  humanitaire mais aussi dégagée des obligations de l’establishment, de l’étiquette. C’est quelque chose qui vient des parents, de sa tante Stéphanie, des ancêtres (d’autant qu’Uranus se trouve en conjonction avec le nœud sud) comme le prince Albert 1er, novateur et original qui s’est consacré à la mer, a créé un magnifique musée océanographique dans lequel des générations de chercheurs ont pu étudier. Cette tendance à l’innovation se lie dans les infrastructures de la principauté, construite maintenant en partie sur la mer.

Les tantes des jumeaux, Stéphanie et Caroline sont toutes deux très marquées par le Verseau et Uranus et la famille n’est pas conventionnelle. Les signes Bélier-Balance sont en interception dans l’axe V/XI. Il s’agit de l’axe de la relation à l’autre dans l’axe de l’amour et des projets communs qui sera un sujet grave lorsqu’ils seront adolescents. Il peut s’agir de la difficulté à connaitre ses propres besoins, à comprendre ceux des autres dans les rapports avec les partenaires et associés, avec une Vénus Sagittaire de maison VII  et un Mars dans le Verseau prêt à en découdre pour ses idées, et sa vision de la vie.

Ces signes interceptés produisent des maisons liées par le même signe, donc ayant le même maître ramenant tout à lui : il s’agit des maisons III et IV dans le signe du Lion, maîtrisées par le Soleil et les maisons IX  et X  en signe du Verseau, maîtrisées par Uranus.

Tout ça  ça nous amène à une attitude solaire dans la famille, frère  sœur, et une attitude indépendant et originale dans les études, et la carrière  !Mais l’interception indique une difficulté a entrer en contact avec l’autre donc à s’identifier et a se connaitre.

Le très beau triangle fait par les planètes Uranus en Bélier, Jupiter en Lion et, Soleil/Mercure dans les signes de feu, et le  dessin planétaire en forme de Locomotive, font penser que ces enfants seront à la hauteur de la tâche. 

Jupiter  passe pour la première fois dans son domicile en Sagittaire , et fera un trigone avec Jupiter natal,  ensuite cela sera dans douze ans, et il seront presque majeurs : c’est donc une année importante pour leurs parents surtout, qui prennent les décisions pour eux. Durant les deux années le transit des nœuds contactera Pluton natal en Capricorne en secteur VIII, carré aux nœuds natals, cela ne sera pas anodin.

* ceux-ci n’intéresse que ceux qui se servent des degrés Sabian ou autres et croient en la fatalité de ces degrés, ce qui n’est pas mon cas. Il y en a une infinité de provenance et ils sont trop obscurs et sujets à trop d’interprétations subjectives ; on est ici dans la voyance, puisque les degrés ont été écrit par des voyants comme Edgar Cayce.

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.