Décrypter la peur..

Evitons la peur..

  La peur est une émotion qui nous ramène à l’animal, mais souvent, le danger est là et, nous n’avons pas peur, juste du calme… Nous  sommes sans doute un peu comme un animal face aux phares d’une voiture, insensible et tétanisé ! Il faut agir, pas le temps d’avoir peur… La peur physique est saine: elle est irrépressible le long d’un chemin de montagne qui surplombe le vide… « Mal dans les cuisses… si je regarde j’ai peur ».

Cette peur est saine.  

Mais la peur est le plus souvent malsaine parce qu’elle est d’ordre intellectuel, mental, métaphysique : peur pour les autres, ceux qu’on aime, qu’on enchaine aussi avec nos peurs.

Et puis peur de l’insécurité – peur originelle : la peur de manquer, de ne pas y arriver, de ne plus y arriver !

Peur de s’être trompé dans les choix qui ont conditionnés nos vies. Peur de ne plus pouvoir retourner en arrière et peur de faire demi-tour, peur d’être piégé ! La vie ne serait pas possible sans le courage: courage de lutter, de résister, Courage de changer, d’avancer, Courage d’oublier, de passer à autre chose.

Ainsi la peur fait perdre du temps et le courage en fait gagner : alors à quoi bon écouter ces violons qui jouent faux. 

Le conditionnement à la peur doit être démonté : il nous entrave mieux que ne le feraient des chaînes, il empiète sur notre liberté intérieure, il sert le bourreau qui est en nous.

Jean-Paul II, qui avait connu les affres de deux dictatures, allemande puis russe, disait : ” N’ayez pas peur…Non avere paura…”

  De quoi avons-nous peur ?

« Avant tout de faire la vérité sur nous-mêmes ».

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.