Équivalences et analogies signe et maison et vice-versa

Ne vous tournez pas trop vers l’Astrologie pour savoir ce qui va arriver* : nous étudions le caractère et souvent la destinée dépend du caractère, donc si vous voulez la changer, changez-vous !

C’est ce que nous disent l’astrologie tibétaine et bouddhiste en accord avec la psychologie.

A partir de là, lisez ces astuces d’interprétation si vous voulez.

Faire l’équivalence  signe-maison dans nos interprétations est une manière courante pour trouver du sens, même si c’est différent dans l’objet. Une planète en Scorpion relèvera d’une tendance maison VIII au niveau de la manière d’agir dans les domaines de la sexualité, de l’argent, de la gestion.

Mais on peut aussi faire l’équivalence secteur-signe dans nos raisonnements afin d’élargir nos pistes de réflexion, nos recherches, car les signes sont mieux connus que les secteurs, qui sont la répartition dans le zodiaque de nos principales activités, lieux et intérêts de vie. Il y a cependant une grandes résonance entre les deux, c’est ensuite à nous de faire la nuance. Le secteur se rapportant plus à la destination (aux domaines) qu’au caractère, qui est le domaine du signe. 

Si l’on recherche d’où vient ce glissement, on peut penser (car je n’ai pas la réponse), que les humanistes  se sont  questionnés sur l’influence réelle des constellations, qui  ne correspondaient plus au zodiaque des premiers astrologues à cause de la dérive de la terre vers l’ouest,  et qu’ils ont décidé que notre heure de naissance donnait une vision plus  juste de nous-même. Le zodiaque naturel a perdu de son intérêt au profit des maisons qui sont considérées plus personnelles, de ce fait au lieu de se baser sur le bélier comme début du zodiaque on insiste sur la maison-secteur I, l’ascendant (moment où le jour se lève) déterminé par l’instant de la naissance*.

 Un secteur, un domaine de notre vie, est matérialisée par une portion du thème (qui est un schéma type camembert) , contenant souvent deux signes (ou trois signes)  sous nos latitudes, le signe est une manière d’être  ancré dans un domaine particulier. Pour faciliter l’interprétation, on a affecté à chaque secteur-maison une planète correspondant au signe du zodiaque dans l’ordre en partant du Bélier :

Rappelons que la maison I et le Bélier sont reliés par la gérance de la planète Mars,

la maison II et le Taureau sont reliés par la gérance de la planète Vénus,

la maison III et les Gémeaux reliés par la planète Mercure,

la maison IV et le signe du Cancer sont reliés par la Lune,

la maison V et le Lion reliés par le Soleil,

la maison VI et le signe de la Vierge reliés par la planète Mercure,

la maison VII et le signe de la Balance reliés par la planète Vénus,

la maison VIII et le Scorpion gérés par Pluton,

la maison IX et le Sagittaire gérées par Jupiter,

la maison X et le Capricorne gérées par Saturne,

la maison  XI  et le signe du Verseau, gérés par Uranus,

la maison XII et le signe des Poissons gérés par Neptune.

Les maisons ou secteurs sont  reliées par la continuité évolutive des signes du début à la fin du zodiaque, quel que soit l’ordre du thème. Tous les signes sont les nôtres, ceux des interceptions sont plus difficiles à conscientiser, ce sont des dimensions qu’on ne re connait pas ou qu’on sous estime en nous, quelque fois on les utilise de manière maladive ou incongrue, avec obstination sans prendre la dimension de cette manifestation de notre caractère.

Un problème d’interprétation (et de compréhension de soi) se pose lorsqu’il y a une planète dans chaque signe d’une même maison, il y a plusieurs tendances dans une même maison, qui si on la ramène à un signe, par exemple la IX,  devient un peu comme le Sagittaire. Ce qui signifie que la maison-secteur  rèunit les signes dans une seule et même vision : faire des voyages, apprendre et vivre à l’étranger, s’intéresser aux différentes cultures et religions. Puis il faut que ces planètes se lient pour agir dans leur différence, bien que la réalité soit plus complex(mais ici se sont des explications pour simplifier).

L’interprétation doit s’adapter selon  l’âge et le milieu.

Quelquefois il y a trois signes : on dit que le second est intercepté, ce qui signifie un signe entier sans porte dont le maitre ne peut théoriquement pas intervenir (voir interceptions). Ces interceptions donnent des maisons liées par le même signe donc une planète a un double travail, ce qui fait que ce qui se passe dans la première maison entraine ce qui se passe dans la suivante. Si vous avez une maison VIII et IX dans le même signe, la manière dont vous gérez vos finances  et votre philosophie de la vie sont liées et en rapport , si c’est en Poissons, vous serez plus cool que si c’est en Scorpion.

Le théme d’Emmanuel Macron  est un exemple inépuisable,  car il contient tout ce qu’on peut TOUT trouver comme exemples : deux axes d’interceptions, quatre maisons liées, retrogradations, amas, lune noire en valeur, quinconces (5,6) ,  2 yods, axe nodale intercerptè, etc, ce qui explique pas mal de choses…

*Ici il y a encore des questionnements : le zodiaque étant la représentation en 2 dimensions d’un globe en 3 dimensions, en mettant l’ascendant à l’Est, le midi au Zénith, 18 h au descendant, 0h/24 h au fond du ciel (Nadir) sur le fait que la XII se trouve être la première maison au moment de l’aube (autour de 6 h)  donc,  la maison XII devrait être considérée comme la maison de l’ascendant car plus éclairée que la I.  Aussi, il faut rendre ses lettres de noblesse à la maison XII car l’astrologie classique en avait fait la poubelle du zodiaque, alors que le signe des Poissons est le signe de l’aboutissement de l’être quand celui-ci a fait ses 12 travaux d’Hercule. On peut prendre la planète proche en XII comme se situant en I puisque c’est elle qui se lève la première, elle peut être considérée comme dominante classique. D’autre part la taille réelle des constellations n’a jamais correspondu à 30°. Voici une image représentant la réelle proportion dans le cercle de 360°.

Finalement, voici les réponses d’un sondage à la question  “comment percevez-vous l’astrologie ?” colonne de droite aux States et de gauche en Angleterre.

Etude de Nick Campion sur la façon dont les astrologues voient l’astrologie

British (AA conference)

American (UAC conference)

 

Comme une science

Comme une science divine

Comme un outil psychologique

Comme une forme de divination

Comme une religion

Comme une voie de croissance spirituelle

Comme une forme de conseil

Comme un art de guérison

Comme un moyen de prédire l’avenir

24,5 %

42,0 %

64,8 %

33,3 %

6,9 %

66,0 %

57,8 %

53,4 %

42,0 %

36,1 %

52,0 %

60,5 %

40,1 %

7,9 %

55,9 %

65,1 %

57,9 %

43,4 %

Dans sa thèse de doctorat présentée à l’Université de Bath Spa (Angleterre) et intitulée Prophecy, Cosmology and the New Age Movement,

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.