Vénus entre en Scorpion le 3 décembre

Les signes d’eau sont les signes de la fin des choses, en particulier le Scorpion, qui régit l’intensité. Lorsqu’une planète comme Vénus en octobre entre en rétrogradation dans le signe, il faut reformuler les relations à un niveau plus profond.

Vénus en Scorpion ce sont les instincts, les besoins, les abandons, les négligences, des forces au-delà de notre contrôle (Eros et Thanatos). 

Le Scorpion, c’est aussi les connections, et la plus grande force pour se connecter, c’est la libido, , disait bouddha. Vénus directe revient en Scorpion, le 3 décembre 2018. Elle sera en trigone à Neptune en Poissons.

“Le signe des Poissons ferme le cycle du zodiaque, mais donne naissance au Bélier qui est l’impulsion de la vie inconsciente qui va se développer au travers du Bélier, des Gémeaux, et qui va mourir en Cancer pour donner naissance à l’égo en Lion, qui se développe au travers des relations en Vierge, Balance, et Scorpion qui abandonne ici son ego pour donner naissance à la conscience de soi, au travers des signes du Capricorne, du Verseau et des Poissons.

La mort de la conscience de soi en Scorpion parle de l’ego et de la sexualité,  car nous dit  l’Astrologie d’évolution, nous avons notre âme multidimensionnelle et nous lui donnons une existence matérielle en nous incarnant.  

Avoir  un ego, c’est comme avoir une laisse qui s’occupe des besoins  du corps physique,  du corps animal, tandis que les défis, les buts ont à voir avec notre âme : mon ego veut se sentir bien et en veut toujours plus, c’est le petit singe qui se meut sans arrêt dans mon cerveau, or le processus de l’éveil qui est notre finalité, est de passer de l’ego à l’âme, Neptune et les Poissons, c’est l’amour spirituel.”

Voyez (malgré les violences regrettables) comme cette insurrection parle de la souffrance des petits. On aimerait qu’un Abbé Pierre ou un Coluche soit là, mais personne n’est capable de les remplacer.

En ce moment, Vénus est au centre d’un tourbillon d’amour mais aussi de violence,  qui plonge dans les racines de l’être.

 

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.