la transmission du mythe familial

En astrologie c’est la maison IV qui parle de la transmission du nom, et des langages familiaux.

C’est le langage qui donne sens à l’identité, il est porteur des valeurs familiales.

Il existe une conscience psychique familiale pré existant à l’organisation de la conscience individuelle. Le psychisme individuel se construit par l’intériorisation de la conscience clanique familiale.

La source la plus profonde  d’identité originelle c’est l’identité collective familiale. L’intensité de la conscience du clan s’exprime par le langage familial. C’est une manière spécifique de réagir aux événements.

Au langage sont associés certains comportements, attitudes, silences, émotions, affects qui déterminent le code symbolique de la langue maternelle, qui va nous inscrire dans la répétition et la reproduction, la duplication de l’histoire affective des croyances familiales.

L’enfant mime les tics, les expressions favorites (tics, mots fétiches, mots à double sens), il duplique la structure mentale de ses parents et les enfants se tiennent comme leur parents, respirent comme eux.

Chaque clan détermine les contributions des individus aux comptes de la famille : on peut parler de code familial. Selon les dominantes en maison IV nous allons retrouver des constantes, des mots clés, des fonctionnements spécifiques.

Si une famille s’organise autour du mythe mercurien de la communication, celui qui dans la famille, ne possède pas cette dominante se sentira exclu, ce qui peut conduire à avoir des doutes quant à sa propre perception du monde puisqu’elle est en conflit avec la mentalité dominante familiale.

Nous interprétons cet air de famille comme un mythe familial, qui nous permet de comprendre comment fonctionne la dynamique familial, car le mythe gouverne la communication entre les membres de la famille et …ce mythe contient des légendes.

La névrose familiale se transmet par les apprentissages et le langage, plus que de façon génétique (selon les auteurs Catherine Gestas, spécialisée en astropsycho généalogie et, Martine Barbault dans Mémoire ancestrale en Astrologie, à voir dans la bibliographie).

dessin de Claire Bretécher

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.