Faut-il sauver le “soldat” du président ?

L’affaire du ” garde du corps privé, homme à tout faire, adjoint au chef de cabinet ” qui tombe après la victoire des bleus fait grand bruit.

J’ai pu avoir le thème d’Alexandre Benalla, et il est parlant quant au caractère ambitieux   de son propriétaire, et qui  tombe à pic pour illustrer le Lion dans toute sa splendeur. Attention l’ambition n’est pas un défaut, si l’on n’en abuse pas !

Il a un Soleil en Vierge, ce qui met un bémol, mais ascendant Lion, et comme il a l’ interception Cancer-Capricorne, axe de la famille dans l’axe VI/XII, il a deux maisons liées dans le signe du Lion, l’ascendant et la maison II ! C’est la raison pour laquelle il se pare de qualités exceptionnelles, ses belles plumes.

Il veut arriver en travaillant puisque l’idéal Vierge est le service, mais il veut la grande porte : et il y est arrivé, il allait s’installer à l’Elysèe, c’était une question de jours ; les ambitieux attirent les ambitieux !

D’autre part, il est sur de lui, il sait plaire avec Jupiter-Vénus natal et actuellement  ces planètes  progressées sont conjointes en secteur II (argent, dons, etc).

L’amas en Capricorne  qui est celui de sa génération aux dents longues, (qui s’opposent aux sans-dents) se situe en secteur VI.  On le dit travailleur, et on peut le croire. Le fait que toutes les planètes soient sous l’ascendant lui confère avec le Soleil en Vierge un caractère discret, zélé, mais un peu trop semble-t-il ! Il a voulu trop bien faire !

Manque de chance Uranus retro, Neptune retro et la Lune noire avec le noeud sud en VI sont en carrés avec son MC. Sa chance a commencé quand il a eu Uranus au MC en Bélier (maitrisé par Mars), installée en Taureau. Mais sa Vénus natale est rétrograde, elle commande donc -mal- le Taureau. Le fait qu’elle soit devenue directe par progression a, cependant, bien arrangé sa vie, mais là elle la secoue. Or son Uranus est rétrograde( conception erronée de la liberté conjoint Neptune également rétrograde (le flou) et conjoint lune noire (le manque) au noeud sud (vient des ancêtres, des vies antérieures) donc des habitudes, des manières à abandonner.

Actuellement, les planètes progressèes en rouge, montrent qu’il arrivait au retour de sa lune progressée à 27 ans et demi et, qu’il possède une “presque” nouvelle Lune natale. dite Lune balsamique. Ces personnes sont, très bousculées, incertaines, capables du pire et du meilleur, tout une littérature astrologique existe là-dessus chez Ruperti et Rudhyar. Elles sont particuliéres.

En attendant se produisait le passage des nœuds lunaires sur l’ascendant et le descendant  présageant un nouveau départ pour neuf ans : être à tout moment aux ordres du président dans de très bonnes conditions avec des avantages exorbitants  l’appartement de Mazarine à l’Elysée, un gros salaire, des rapports très privilégiés avec la famille Macron. Mais ce qui fat question ce sont  des violences le premier mai , un port d’arme qui fait question.

D’autre part,  le fait que le retour  inversés des noeuds se fasse au second semestre 2018  dans sa maison XII, n’est absolument pas étranger à ses ennuis. Ils sont encore sur son ascendant, donc il va subir un bouleversement qui est violent.

Son arrogance, est celle d’un Lion premier degré, mais il possède un Mars en Balance, en exil, ce qui fait qu’il peut être  inutilement  mais n’est pas fondamentalement agressif, on peut plutôt dire qu’il veut trop bien faire et, que ça le rend tellement anxieux qu’il en fait trop : est-ce un pêché de jeunesse ?

Ce Mars est quand même carré à Uranus rétrograde, ce qui manifeste d’une certaine nervosité, qui si non contrôlée peut éclater à tout moment et, il a un carré de Vénus retro à Pluton retro qui est fatal pour les bienfaits qui devraient lui être attribués. Il se situe entre la maison III l’entourage, et a VI le travail : un manque de contrôle Martien de sa force, du à une trop grande impétuosité, et il se trouve qu’on est actuellement avec un transit du même type qui s’est formé entre sa maison VII et X, contrat et réussite sociale, on voit que ce n’est pas un transit positif pour lui !

Toutes les auditions entendues sur La Chaine Parlementaire des divers membres de la sécurité confirment  son implication positives  dans les missions diverses,  sous la direction du chef de cabinet du président et du préfet. Chacun se fera son  opinion, est-ce une tempête dans un verre d’eau ? En tout cas, cela aura eu au moins comme résultat de repousser la reforme constitutionnelle décriée par les oppositions … à la rentrée.

Partager avec:

Écrit par 

Un commentaire sur “Faut-il sauver le “soldat” du président ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.