Désensibilisation et reprogrammation par mouvements des yeux : EMDR

Nous pourrions croire qu’EMDR et Hypnose sont similaires du fait qu’ils se basent tous deux sur les mouvements des yeux lors d’une séance. Cependant, ils diffèrent en certains points.

En effet, alors que l’EMDR (ou « désensibilisation et reprogrammation par mouvements des yeux ») se pratique sur un patient conscient, la plupart des techniques d’hypnose le placent dans un rêve éveillé ou dans un état de semi-conscience. Cette dernière se fait en présence d’un thérapeute qui guide le patient par la voix alors que l’EMDR n’emploie qu’une technique de mouvements oculaires et laisse libre cours aux pensées du patient. En fonction des besoins du patient, le thérapeute ou hypnothérapeute aura recours à l’une ou l’autre de ces techniques.

Dans quel cas faire appel à l’EMDR et/ou l’hypnose ?

Ces deux thérapies sont généralement utilisées afin de libérer le patient du stress lié à un traumatisme dont il a été victime.Une personne souffrant de ce genre de choc est souvent sujette à des états d’anxiété et d’angoisse lorsqu’un élément extérieur lui rappelle involontairement une blessure du passé. En effet, le cerveau enregistre toutes les informations : images, sons, sensations etc. Il les place dans une région qui peut être réactivée par des stimuli.

Que choisir entre EMDR et Hypnose ?

La thérapie à employer dépend de chaque personne et des causes de son mal-être. Si un traumatisme a été trop violent, il vaut mieux privilégier l’hypnose, même si cette technique ne fonctionne pas sur tout le monde, elle s’avère être celle qui engendre le moins de traumatisme. La séance d’hypnose réalisée par un hypnothérapeute aura des effets maitrisés et durables.

L’EMDR, qui oblige le patient à revivre des émotions parfois négatives, est à déconseiller sur des personnes psychologiquement instables. Cette méthode n’a pas pour vocation de supprimer les souvenirs indésirables, mais seulement de dissocier le souvenir de l’émotion, de façon à rendre moins douloureux tout rappel au choc vécu.

Il est également important de noter que ces 2 techniques ne sont pas des techniques médicales à proprement parler bien qu’on utilise l’hypnose en Chine, et ailleurs. Elles n’ont pas pour vocation à se substituer à un traitement médical, il faut plus les voir comme une aide complémentaire dans l’atteinte de l’objectif.

https://www.hypnose-experts.fr

En effet la thérapie EMDR utilise une stimulation sensorielle bi-alternée (droite-gauche) qui se pratique par mouvements oculaires – le patient suit les doigts du thérapeute qui passent de droite à gauche devant ses yeux – , mais aussi par stimuli auditifs – le patient porte un casque qui lui fait entendre alternativement un son à droite, puis à gauche – ou tactiles – le patient tient dans les mains des buzzers qui vibrent alternativement de droite à gauche, ou bien le thérapeute tapote alternativement les genoux du patient ou le dos de ses mains.

Francine Shapiro, Ph.D., psychologue américaine résidant en Californie, actuellement Senior Research Fellow du Menlo Park Research Institute – l’École de Palo Alto – a trouvé par hasard en 1987 un moyen très simple de stimuler un mécanisme neuropsychologique complexe présent en chacun de nous, qui permet de retraiter des vécus traumatiques non digérés à l’origine de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles post-traumatiques même de nombreuses années après.

http://www.emdr-france.org/

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.