Notre théme natal en dit autant sur notre mère que sur nous-même

Ptolémée  disait qu’il considérait la naissance comme l’acte définissant l’individu. La fécondation et la grossesse, n’intervenant pas, disait-il, dans le destin de la vie qui ne commence qu’à l’accouchement (d’après Pierre Olivier Chanez). C’est une vision traditionnelle, d’une connaissance basée sur les réalisations concrètes, qui ne tient pas compte des découvertes qu’on a fait après. C’est vite oublié le rôle et la vie de la mère, l’empreinte qu’elle peut laisser (lire “la Promesse de l’aube” de Romain Gary).

Quatre mille ans avant notre ère, les bouddhistes font de la conception, le moment de la naissance de l’enfant (qui naît 274 jours plus tard quand tout va bien).

C’est grâce aux recherches de Salomon Sellam, et d’autres, qu’on parle d’un “projet-sens” de la mère et du père, la plupart du temps inconscient, qui se cristallise le jour de la naissance. Ce qui est dans son cœur s’imprime dans le thème.

L’Astrologie peut nous faire constater “certaines choses” que la psychanalyse explique par les théories Freudiennes, et Françoise Dolto qui suivit ses intuitions pour soigner les troubles psychosomatiques de la petite enfance sera traitée de magicienne. De là à penser que toutes ses personnes sont imprégnées par des sources astrologiques…

Le moment exact où nous naissons est le jour le plus important de la vNotre théme natal autant sur notre mère que sur nous-mêmeie de notre mère, même si toutes les mères sont différentes et, si les mères ayant  plusieurs enfants peuvent s’embrouiller quand on leur demande les heures de naissance : mettre un enfant au monde n’est pas anodin de nos jours, nous sommes relativement loin des femmes qui  se désintéressaient de leur enfant sitôt né, même si ça existe encore (l’actualité est malheureusement, riche de ce genre de drame)…

Lorsqu’on a désiré un enfant, le moment de sa naissance est un moment inoubliable : Notre théme natal en dit autant sur notre mère que sur nous-mêmecertaines mères disent qu’elles oublient, ce ne sont pas des mauvaises mères, elles ont décidé d’enfouir ce souvenir sans doute un peu douloureux physiquement. Le complot sur ce moment  “joli” Florence Foresti en a même fait un stand-up très réaliste. Selon la tradition, qui met toujours  la souffrance des femmes de côté, on ne met en valeur que la joie d’avoir un nouveau-né ! Grâce au progrès, les mères ne meurent que rarement, mais tous les aspects de Mars et de Pluton sur la Lune natale montrent que cela a été difficile pour la mère et qu’elle aurait pu disparaitre, si elle n’avait pas eu un gynécologue et une sage-femme à son chevet et même quelque fois un service de réanimation et des antibiotiques (voir la série “Call the midwife” ou SOS sage femme qui montre la misère dans ce domaine avant les années soixante).

Souvent, Mars en XII indiquera  une maladie utérine durant la grossesse de la mère, par conséquent, l’ enfant amenant à ce moment-là avec lui de graves difficultés pour la mère , de là à ce que celle-ci le prenne en grippe, refuse de le voir, de le prendre dans les bras, ait un baby blues, il n’y a qu’un pas.Notre théme natal autant sur notre mère que sur nous-même

Ajoutez à cela les difficultés des premiers mois de la vie de l’enfant et,  même si les femmes retournent travailler une semaine après, cela n’empêchera pas les malentendus de surgir entre les partenaires  bébé et maman. Le père se sentant complétement largué.

Le thème natal du bébé (horaire pour la mère), indique aussi comment l’accouchement s’est passé, avant toute autre chose, mais ensuite il est le départ d’une aventure personnelle pour la mère avec son enfant : qui peut dire le contraire ?

C’est  le lancement d’un navire dont elle deviendra la marraine.

Aussi, ses douleurs au moment de ce lancement dans la vie, sont nos douleurs , ses doutes sont nos doutes, ses hésitations dans cette aventure de la vie sont notre hésitation pour longtemps, au moins pendant la jeunesse !

Il importe donc  de se dés-incorporer petit à petit de cette charge émotionnelle, car dans ce thème, il y a sa vie à Elle.

(voir l’article précédent sur Françoise Dolto et Suzanne, sa mère et thèmes ci-contre).

Voyez l’histoire d’Angelina Jolie, une femme prise dans des doutes intérieurs et des angoisses extraordinaires, contrairement à ses photos zen, elle est tourmentée par des sentiments extrêmes (peur du cancer, peur de ne pas pouvoir élever ses enfants, souvenir du divorce de ses parents, extrême intransigeance  (voir article de 19 mai 2013).

Voyez comment les gens  extraordinaires nous ressemblent, alors qu’on pense qu’ils sont bénis des dieux.

L’ascendance familiale du petit Georges, Prince héritier de la couronne d’Angleterre, se lit dans son thème (voir article du 25 juillet 2013). J’ai cherché ce qu’il a en commun avec les deux parents et les grands- parents, et c’est énorme ! L’ascendance, on ne s’en débarrasse pas, il faut faire un énorme travail pour comprendre ce qui nous appartient et ce qui appartient à nos ancêtres. La psychologie nous a fait croire qu’on pouvait faire mieux, avouons que c’est difficile de faire table rase. Il faut voir votre thème natal d’une autre manière : en fait, nous y sommes deux (et même trois avec le père signifié par le Soleil et Saturne). C’est dur pour l’ego, Freud  ne s’y est pas trompé.

Que dit l’astrologie : traditionnellement, dans notre thème natal,  la mère  est signifiée en maison IV ( le signe du Cancer est en IV). La conception est du ressort de la maison VIII (sexualité). Puis en 9 mois, on passe ensuite  par les 9 maisons suivantes ( dans le sens des signes), avant de naître en secteur IV, le début et la fin de la vie.

Cependant, la maison XII symbolise la matrice, lieu clos avant de naitre  en tant qu’individu en I. On dissocie le biologique et l’être. Le secteur  I, c’est le Je qui se construit, le secteur IV c’est le nouveau né en devenir.

La Lune,  symbolise notre mère, mais aussi, la mère de notre mère . Pensez-y en regardant vos thèmes et, vous verrez peut-être des souffrances auxquelles égoïstement, vous n’avez jamais pensé (thèmes de la famille Dolto : Françoise, Catherine, et Suzanne).

Certains thèmes chargés d’indices difficiles, peuvent être dus à des circonstances très douloureuses au moment de la conception (cas des viols ou des incestes) qui s’inscrivent 9 mois après dans le thème natal  : cherchez la Lune noire, le Scorpion, Pluton, Mars, et Uranus et les aspects, la maison VIII, la maison XII, et même la III (les frères). Notre théme natal autant sur notre mère que sur nous-même

* Je n’adhère pas à la théorie mère en secteur X, où l’on soutient que c’est la mère qui introduit son bébé dans le monde (si c’est valable pour la duchesse Kate, épouse du futur roi, qui sort de la maternité en le montrant à la foule) ce n’est pas le cas pour les autres femmes, et ce n’est pas parce qu’il y a de plus en plus de familles monoparentales où la mère “fait tout” qu’il n’y a pas de père (virtuel ou pas, il est dans l’inconscient de l’enfant et il ne tarde pas à en parler). La théorie qui veut que la transmission soit faite par la mère, parce qu’on n’est “sur” que de la mère, est une base qui est aussi une exception, et l’on ne va pas faire des règles avec des exceptions.

Il faut vérifier avec l’interlocuteur si l’enfant porte le nom de son père, si un père est présent pour l’élever, ensuite prendre tout l’axe IV/X pour situer la famille, puis  le reste est une question de point de vue, de lieu, de milieu socio-culturel.

Écrit par 

Un commentaire sur “Notre théme natal en dit autant sur notre mère que sur nous-même”

  1. Sujet tres interessant qui donne envie d’aller analyser plus en profondeur le theme de nos meres et grands meres
    Merci et bravo chere astrologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.