Technique astro : Pleine Lune de Mai 2018

La pleine lune du 29 mai se fait  en Gémeaux avec le Soleil à 7° ! La Pleine lune annonce toujours le tournant du mois lunaire,  en allant vers sa phase  décroissante : il s’agit de conscientiser durant cette période qui dure un peu plus de quatorze jours  ce que nous avons fait durant la première partie du mois lunaire, c’est à dire de mettre en conscience, les choses, de les penser, de les méditer.

Il est trop tard pour démarrer quelque chose et,  au carré décroissant dans sept jours nous sommes censés réaliser ce que vous avez construit ou pas durant les jours avant la pleine lune.

La Lune est opposée à Mercure (discussions en vue), Mercure devenu Prométhée (donc plus uranien, qui agit avant de penser) après sa conjonction inférieure, dans le

Taureau, est maitrisé par Vénus en Cancer avec laquelle il fait un semi-carré (annonce de déception).

Mais Mercure et le Soleil font quand même des trigones avec Mars Uranus et Saturne retro, aussi un trigone : 

Il y a un tout petit peu de douceur dans l’atmosphère entre deux glissements de terrain car le ciel nous tend une perche :

le ciel est positif avec le grand trigone entre les trois planètes, Vénus en Cancer trigone à Jupiter en Scorpion, qui est trigone à Neptune en Poissons. Il s’agit d’eau, de sentiment, et de désir, avec des encouragements de Neptune. Nous sommes dans une petite lune de miel, pour ceux qui sont sur de leur partenaire (Harry et Meghan).

De là, à foncer dans le brouillard neptunien pour les autres, il n’y a qu’un pas ! Notamment, les Cancer avec Vénus et surtout les Scorpions avec Jupiter retro, mais quand il y a une rétrogradation, c’est qu’il y a un karma quelque part !

Or Vénus en Cancer qui s’occupe du désir de famille, est opposée à Saturne retro, Pluton retro et la Lune noire en Capricorne, ce qui fait qu’on voit qu’elle ne manque pas de contradicteurs.

Vénus est gérante du Taureau, qui se voit desservi par un carré de Mars à Uranus. Tout cela peut refroidir les ardeurs amoureuses, les désirs de couple, Uranus étant le maitre de Mars, il veut du nouveau  et Mars voudrait dynamiser le Taureau en lui faisant prendre conscience qu’il y autre chose que la routine, et la tradition, mais comme il est conjoint au noeud sud en réalité il ramène les souvenirs, gens, quelque fois “ennuyeux” du passé !

Ce n’est pas sans problèmes. Mars reste en Verseau puis rétrograde aussi, tandis que le noeud sud lui rétrograde tout le temps vers le Capricorne. Or Mars est est l’apex, du rectangle entre l’opposition de la pleine Lune Soleil-Mercure/ Lune et c’est le carré à Uranus qui doit résoudre l’opposition, ce qui veut dire qu’il faut bouger et évoluer.

Vous voyez qu’on n’est pas prêt de ne plus entendre parler du bon vieux temps où tout allait mieux…. et de voir les entités s’affronter, car on ne change pas un Taureau (voyez les problémes dans le cas des pesticides utilisés en agriculture) et on va s’en apercevoir. Cette année 2018 voit une valse hésitation avec ces planètes qui rétrogradent.

On peut le voir au niveau mondial dans le tango que font les gouvernants (Italie, etc). On sent bien un frémissement du à l’entrée de Chiron en Bélier et Uranus en Taureau mais comme elles rétrogradent en même temps que les lentes, on est bien obligé de constater que ce n’est pas encore le changement du à un tournant.

Mais surtout, sachez que c’est vous qui tenez la barre, ne vous laisser pas manipuler par vos planètes !

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.