Technique astro : les rétrogradations

“Les pulsions des planètes rétrogrades se manifestent plus dans la réflexion et la contemplation. La rétrogradation stimule des facettes peu évidentes de la personnalité, qui demeurent derrière la scène ordinairement. La fonction d’une planète retro est obscure et très difficile à reconnaitre objectivement.

Le ralentissement indique qu’il y a quelque chose dans le passé qui doit être réétudié, ou reconsidéré pour l’assimiler. Les planètes retro manifestent des pulsions en résonance avec des conditions précédentes de conscience, vers quelque chose qui n’est pas terminé. Il y a un certain degré de conscience, elles peuvent indiquer des principes qui avaient soit été envisagés superficiellement, utilisés sans qu’on les comprenne, dans des vies précédentes, soit mal utilisés  au point d’être déformés et doivent alors être régénérés à d’autres niveaux intérieurs, avant de pouvoir être utilisé constructivement sur le plan exotérique.

A un niveau conscient, le sujet peut éprouver des difficultés à diriger extérieurement, les pulsions de la planète concernée. Il semble que ces planètes réagissent d’une façon passive, en ce qui concerne les activités extérieures. Le sujet doit acquérir une idée plus claire de ce que la planète signifie à son niveau le plus profond. Il a tendance à agir plus lentement, sur le plan psychologique, puisqu’il doit compléter sa compréhension et apprendre à s’adapter à des conditions astreignantes qui se produisent souvent.

Si le sujet a quatre planètes retro au moins, surtout si ce sont des planètes personnelles, de Mercure à Saturne,(voir thème ci-dessous d’Emmanuel Macron) il débute sa vie en intériorisant la plupart de ses pulsions. Il est plus attentif au monde subjectif”. (Bill Tierney, dans dynamique des aspects astrologiques).

 Voici ce qu’ Irène Andrieu conseille pour l’utilisation et la compréhension des rétrogradations, dans Astrologie, clé des vies antérieures :

“Les planètes rétrogrades sont importantes au niveau de l’analyse karmique puisqu’elles provoquent un travail sur soi, une évolution du comportement.

“Pour interpréter les rétrogradations, il faut sortir des schémas astrologiques terre à terre,  pour intégrer les valeurs des énergies planétaires.  Il faut considérer les planètes à leur niveau successif de conscience, la rétrogradation impliquant de passer au minimum du niveau primaire, physique-sensoriel – affectif, au niveau de l’interrogation psychologique réelle, suscitée par les obstacles et les événements, pour préparer l’évolution vers une ouverture à la puissance de mutation.

Le plus souvent le changement de plan de valeur qui interviendra dans l’existence présente, ne sera sensible qu’après une longue expérimentation vitale.

La logique est la même que pour les nœuds lunaires… La personnalité chargée de fortes motivations antérieures, qui ont constitué son univers mental et, forgé des réactions fondamentales revient sur terre porteuse de tendances dont elle devra se défaire, avant de pouvoir évoluer.

Dans les manifestations de la vie courante, ces imprégnations karmiques se retrouvent au niveau du comportement social et affectif, des instincts incontrôlables, des réactions gênantes pour l’environnement.

Dans l’analyse des rétrogradations, il faudra distinguer : les planètes rétrogrades recevant des aspects harmoniques qui indiquent la continuité de tendances non dommageables, ou des désirs exprimés au cours des vies passées et qui trouvent leur continuité dans la vie actuelle.

Les planètes frappées de carrés, de quinconces, de sesqui-carrés indiquent une répétition au cours de plusieurs existences, des mêmes failles de comportement social, affectif, intellectuel, psychique ou spirituel qui provoquent aujourd’hui un blocage très dommageable dans la vie quotidienne de la personne concernée…

Par son obstination à se considérer comme le centre du monde ou à ne privilégier que ses propres valeurs, par son mépris des autres et des lois humaines cette personne s’est mise elle-même, hors jeu. Elle  subit aujourd’hui le choc en retour de ses actes et pensées…

Habituée à vivre sur un mode particulier d’introspection, de distanciation, de sagesse plus ou moins forcée, une personne ne quittera pas ce comportement une fois la rétrogradation levée. L’apprentissage contraignant se prolongera par une discipline, devenue volontaire d’autant  plus que la personne aura réalisé que l’utilisation de la planète rétrograde dans son sens d’énergie vitale était source de joie et sa perversion, source de difficultés et de déséquilibre. Ainsi, on est libéré de l’action rétrograde, contraignante lorsqu’on a compris l’esprit en soi

De nouvelles habitudes de comportement, de nouveaux modes relationnels, de nouvelles orientations mentales sont alors acquises et l’être « libéré » ne songe guère à tirer parti de cette liberté… On ne se libère pas d’une rétrogradation, on devient autre avec elle lorsque  les habitudes et les acquis  anciens ont été abolis. Comment ?

La personne devra réaliser que le courant ne passe pas avec les autres et qu’elle doit changer  pour se faire admettre et pour pouvoir réaliser ses projets. Elle se heurtera à des obstacles répétitifs, des habitudes acquises jouant en sens inverse, engendrant un conflit au sein de sa personnalité, des déséquilibres assez importants pour que la personne perde ses certitudes et que le doute l’ouvre à l’introspection, à la réserve, à la prudence personnelle.

Il intervient une phase plus ou moins longue de prise de conscience douloureuse de la nécessité de transformation. C’est durant cette période que la personne accuse les autres de ses propres incapacités, fuit devant ses responsabilités et engendre symboliquement des aspects qui pourront se retrouver dans le thème d’une prochaine existence.

Intervient alors la phase évolutive où, ayant admis ses failles et constaté leurs résultats dans ses relations affectives, sociales, humaines, la personne appelle à l’aide, se tourne vers les autres, entre dans un nouvel apprentissage vital.

On peut considérer dès cet instant que la rétrogradation est levée, quelles que soient les indications des éphémérides. La planète dans sa maison natale prend une signification harmonique, non pas spontanée …mais volontaire et orientée vers l’évolution psychique de l’être…” 

 *une planète rétrograde est marquée sur le zodiaque, dans les éphémérides par un R.

 

Écrit par 

2 commentaires sur “Technique astro : les rétrogradations”

  1. Bonjour,
    sujet intêressant , au natal j’ai 2 oppo de saturne , si je suis un peu la logique du sujet et même si l’opposition n’est pas abordée , celle-ci peut elle démontrer un “juste milieu” ou du moins une progression? A méditer .

  2. Si j’essaie de comprendre, votre idée, vous pensez qu’il y a un rapport de sens entre les retrogradations et les oppositions un peu comme si cela faisait pareil dans le ressenti ? alors, si c’est ça je dirais que l’opposition est moins dure que la retrogradation, parce que celle-ci entraine comporte un côtè karmique, en effet les noeuds en passant par transit sur une planète retro vont activés des “fatalités”. Dans le cas de l’opposition, il est possible d’évoluer l’aspect en comprenant l’enjeu entre ces deux planètes. L’opposition est moins violente que le carré, il faut analyser les enjeux. Saturne, ce sont les limites, et les lois, et si on accepte un peu de se soumettre, on peut lever la violence de ces empechements. Certes si on parle de généalogie, cela représente souvent un probléme de père (séparation, deuil, absence, manque). Les retrogradations peuvent cesser, mais on a pris des mauvaises habitudes (manque de confiance dans la planète, donc en soi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.