Technique astro : Vénus Lucifer et Vénus Hesperus

Quelques mots sur Vénus : on dit que Vénus située avant le Soleil (degré inférieur à celui du Soleil)  est dite Lucifer et Vénus après le Soleil, est dite Hespérus

“Avec Vénus Lucifer, il s’agit d’une vie émotionnelle orientée vers le futur, c’est une attitude émotionnelle adolescente.” Ruperti

C’est la Vénus du thème exemple du 10 juin 2014, avant du Soleil dont elle  s’éloigne au maximum de 45°.Vénus Lucifer et vénus Hespèrus : séduire

“Lorsque Vénus est Hespèrus, c’est une Vénus teintée de principes éthiques : Sentiments et émotions sont conditionnés par les expériences passées, par ce que la société impose.

La tendance de la vie émotionnelle est sous l’influence de la peur (sous contrôle).” On va agir comme les modèles qu’on a, selon la bien pensance.

Cependant, tout cela dépendra quand même de Mars (directe ou rétrograde) le bras armé de Vénus (Vénus désir Mars agit), de Saturne, et d’Uranus,s’ils sont ou non en aspect ? Voici un exemple.

Actuellement, dans le théme du 31 mars 2018, nous avons une Vénus Hespérus, le degré de Vénus est supérieur à celui du Soleil dans le signe du Bélier, ce qui devrait faire naître des enfants avec un schéma pré établi au point de vue sentimental. Par contre, la présence de la planète Uranus, qui reçoit les aspects de Mars et de Saturne en Capricorne en trigone dissocié, avec Mars maître de Vénus, mêle a la lenteur et la contrainte de Saturne, la rapidité de Mars à la rébellion d’Uranus.

Cette Vénus est fortement affectée par un désir de liberté et de révolte,  mais la désillusion est dans les parages avec un petit semi carré à Neptune.

Je ne traite pas ici la pleine lune, mais on voit que ce moment dans le temps est porteur de beaucoup de contradictions, la conjonction Mars -Saturne étant “apex d’un t-carré” ( sommet du triangle isocèle rouge) dont l’opposition de la pleine lune du 31 mars 2017, forme la base.

Ici la base du triangle, l’opposition est dans les signes d’identification, il s’agit de se reconnaître dans les faits, les événements… ou pas, d’agir ou pas. C’est la culmination des moments qui ont précédé pendant quinze jours ou plus, depuis le dernier solstice de décembre 17.

 

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.