Roman Polanski : un destin entre Eros et Thanatos

Après le viol caractérisé d’Artémisia gentilechi, voici un essai sur le profil de Roman Polanski, l’un des plus talentueux réalisateurs de cinéma au monde paye pour une affaire de viol, vieille de quarante ans, une affaire dont même la plaignante ne veut plus entendre parler, la considérant comme close depuis longtemps par une conciliation, avec un dédommagement, et des excuses publiques.  

Cependant, ces derniers mois, quatre autres femmes  de plus de soixante ans maintenant, l’accusent des mêmes faits durant les années soixante-dix. Bref, une mauvaise période pour lui !

Depuis les suffragettes anglaises, et mai 68, nous sommes toutes d’accord pour promouvoir un minimum d’égalité au niveau des salaires et des conditions de vie des femmes, mais actuellement,  tous les sujets de société qui sont soulevés confinent à l’intégrisme. Les hommes n’osent plus parler à une femme dans leur bureau sans laisser la porte ouverte. Aussi, ouvrons le thème de Roman Polanski sans tabou ni parti pris, pour voir quel genre de monsieur il fut avant de se stabiliser.

Roman Polanski possède dans son thème les aspects qui se sont reformés ces temps-ci. La période astrologique le rattrape encore.

L’ensemble de son œuvre comporte des chefs d’œuvres du cinéma. Il a fait des films d’une extrême sensibilité comme “Le pianiste” tiré d’une histoire vraie, des films romantiques comme “Tess” tiré du roman de Thomas Hardy dédiè à Sharon, disparue le 9 août 1969 avec quatre autres personnes , qui a reçu cinq prix et douze nominations,  même si son talent nous avait “fracassé” avec Rosemary’s baby sortie en 1968 !

Polanski a eu des débuts de vie très difficiles, fils d’un immigré juif polonais et d’une russe demi juive, il nait à Paris en 1933, puis il repart à Varsovie avec sa famille. Au début son père a une entreprise, mais très vite, les nazis envahissent le pays et, il n’ira plus à l’école pendant six ans. Cette période qui fut pratiquement toute son enfance est donc une croix qui se résume par ces mots la promiscuité à douze dans deux pièces, les rafles, le ghetto, la faim, le froid, la violence, la mort. On sait que les enfants sortaient du ghetto en creusant un petit passage souterrain pour aller chercher de la nourriture, et en ramener aux proches. Les habitants crevaient d’épuisement dans la rue, quelque fois achevés par les soldats allemands qui faisaient régulièrement des descentes. C’est ainsi que sa mère et son père disparurent avant qu’il n’ait dix ans.

Roman Polanski a toujours le regard de cet enfant qui n’a pas grandi. Il est probablement resté le jeune loup qui se défend contre des tigres. C’est lui qui ressemble à une victime et, on a envie de comprendre.

Puis, il s’en sort et se marie avec Sharon Tate, il est en France où il travaille sur un film, mais presque au terme de sa grossesse elle veut accoucher aux États-Unis, et reprend le bateau seule pendant qu’il termine son film en France. Les jeunes ne connaissent pas la suite: lors d’une soirée dans sa villa, un groupe d’illuminés fait éruption et l’assassine ainsi que quatre autres personnes. Ce drame fit la une de tous les journaux, Charles Mason l’assassin, condamné à perpétuité, vient de mourir.

On peut penser que sa seconde reconstruction a dû être douloureuse, après s’être relevé de la guerre, il croyait sans doute avoir vue le bout du tunnel.

Le thème montre les aspects de la violence reçue et peut-être donnée, un caractère dominateur, entier. Voyons-le du point de vue karmique:

Il est Soleil Lion conjoint nœud sud et a Saturne rétrograde en Verseau au nœud nord. L’hérédité du père lui apporte sa force mais ensuite celui-ci disparait (opposition Soleil-Saturne). Cependant c’est en maison XI, il a ensuite des opportunités de réussite, il possède la conjonction large Soleil nœud sud Neptune réunie par le nœud sud, donnant le talent, l’intuition mais aussi une certaine fragilité. Neptune est une source de troubles au nœud sud, venant des ascendants ou des vies antérieures.

Le Soleil en domicile haut dans son ciel le destine à une belle carrière. Saturne rétrograde en opposition montre  son désir de se soustraire à l’autorité surtout  en Verseau qui de plus est la planète maitresse du secteur IV du foyer. Saturne y met les limites et apporte la  tristesse au foyer.

Saturne est également opposé à Mercure en Lion, ce qui donne une lenteur à “comprendre” ou plutôt une tendance à ne pas écouter par fixation sur ses propres idées, on pourrait dire têtu, ou fermé. Cela met des difficultés dans les réalisations, les choses sont retardées.

Les planètes sont concentrées entre le Milieu du ciel et l’ascendant dans la partie Est, cela fait ressortir la réflexion.  On note l’opposition Uranus Mars qui ferme, et Saturne qui est la plus opposée, justement dans le foyer. La Lune noire est dans la partie ouest où il n’y a pas de planète, mais sa présence n’est pas neutre!

Au milieu du ciel, on trouve la Lune dans son domicile en Cancer, d’où l’éternel enfance dans le regard, avec Pluton, ici image de la fatalité jetée sur sa famille, la femme prête à accoucher assassinée par un groupe hystérique, les mères, les tantes disparues dans la tourmente de la guerre, avec lesquelles il vivait dans le ghetto de Varsovie.

Comment a-t-il pu supporter tout cela ?

Vu le scandale créé récemment par les déclarations de Quentin Tarentino pour le dédouaner, je cherche  juste à expliquer.

Uranus, le maitre-régent du nœud nord se situe en Bélier, signe de Mars, dans la maison VII du couple, Mars le maitre d’Uranus se situe en secteur I, dans la Balance, en exil,  les deux en opposition montrant l’exigence, une attitude pas franchement facile dans les rapports avec les partenaires et les conjoints, Uranus heureusement sextile au nœud nord. Tandis que Vénus 25° maitre de l’ascendant Balance et de Mars se trouve conjoint à Jupiter le protecteur à 26°, dans le secteur XII. Cet aspect est son cadeau du ciel, il lui a permis de surmonter les épreuves et de vivre des amours clandestines, ou pas en maison XII, (beaucoup); il a rattrapé le temps perdu, d’où ses possibles dérapages durant les “swinging sixties” qui ont débordés, comme on le sait jusqu’à l’arrivée du SIDA en 80.

Un grand trigone d’air sans Mercure, (communication, écriture) converge vers le nœud nord; il est composé de deux trigones partant de la Lune noire et de Mars, des planètes qui reliées entre peuvent amener la violence et le fanatisme (dont il a été la première victime), et rendent instable. Il est relié par un second trigone mineur au nœud sud et au Soleil relié à la Lune noire et à Mars par sextile, c’est une capacité à agir en douce, à tomber très bas et à se relever. 

La Lune Noire en Gémeaux en IX , montre qu’il a des problèmes à l’étranger avec des femmes jeunes, et  le carré Lune noire en IX – Vénus en XII, qui indiquerait qu’il a eu des relations cachées qui pouvaient l’amener en prison,  grâce à Jupiter il y a échappé.

On voit qu’un yod (un triangle équilatéral très étroit dirigé vers le sommet comme un doigt) prend toute son importance : composé des quinconces Uranus vers Jupiter/Vénus et Nœud nord vers Jupiter/Vénus le ramenant à la maison XII : ses amours secrètes furent sans doutes nombreuses, et il en a probablement abusé.

L. Larzul dit de la Lune noire en Gémeaux: “Il peut y avoir une expérience traumatisante à l’adolescence”. Pour lui l’adolescence a commencée très tôt. Aussi on peut imaginer – sans rentrer dans le débat, sans porter de jugement – qu’il ait dérapé en 1977,  dans la trentaine avec une gamine de 13 ans, parce que lui-même avait vécu des expériences sexuelles précoces.

Pour Polanski, la finalité c’est la création, qui se situe au nœud nord en V en Verseau, un signe qui n’a pas de tabous, mais il faut faire cadrer ceci avec sa Lune en Cancer à la recherche du foyer, des enfants , de la sécurité de la vie privée. Il a fini par avoir un second foyer tardivement avec une autre belle actrice française, Emmanuelle Seigner, dans un pays dont la tradition est l’accueil de personnalités.

Les quinconces sont sources de karma, surtout quand ils contiennent les nœuds lunaires , ce sont des aspects entre un point et une planète mais ils comptent. On trouve la Lune 22° et Pluton 24° vers le nœud nord  28°:  répondre à ses besoins avec plus ou moins de passion, violence dans les endroits les plus reclus (prison, hôpital, exil) et, apprendre à vivre avec l’idée de la mort, savoir que les êtres  aimés protecteurs disparaissent.

On voit un sesqui-carré de Jupiter-Vénus (réalisations concrètes et de refus d’obéissance),  vers Saturne qui apparait comme une planète dominante, seule en face dans le secteur nord du thème.

La violence  (reçue et éventuellement donnée) et le caractère dominateur est encore dans Mars sur l’ascendant et Pluton milieu du ciel avec Uranus en VII formant un t-carré – triangle isocèle – dont le sommet se situe sur Pluton (inconscient, libido, mort).

Cet aspect qui s’est reproduit ces dernières années dans le sens inverse avec Pluton en Capricorne, Uranus revenant à la place natale en Bélier et Mars repassant en Balance : déjà en 2014 durant six mois, deux mois en fin d’année 2015, un mois et demi entre novembre 2017 et janvier 2018. Toutes ces périodes ont relancé la polémique autour de lui.

Ainsi, les carrés de Pluton-Uranus, Pluton-Mars sont réactivés, les ennuis pleuvent de nouveau: annulations de soirées en son honneur du fait de ces relent de viols (Tarentino qui le soutenait a dû s’excuser).

Tout cela remet son affaire sur le tapis et, il voit la réouverture des accusations aux États-Unis. Actuellement, avec la campagne  en cours (justifiée pour la plupart des cas) c’est le lynchage médiatique, sa vie est de nouveau étalée sans concessions et, les humiliations recommencent, gommant ses excuses, son dédommagement en conciliation, son travail artistique.

Néanmoins ce carré existe, on lui a fait subir de la violence et il en a fait subir. As-t-il lui même subit des viols de la part des nazis dans le ghetto. A-t-il été obligé de se vendre pour survivre, avoir de la nourriture ? Cela pourrait expliquer une certaine violence.

Car la question est :

y-a-t-il dans son thème des prédispositions à la violence ?

Mars opposé Uranus à 27° dans l’axe Balance Bélier, est d’une force inouïe : Mars à 24° étant en domicile par le jeu de l’opposition, entrainant rébellion, refus de l’autorité. Cet axe I/VII étant l’axe de l’identification dans l’axe de signe inversé, il va vers les autres avec un sentiment d’agression, prêt à parer les coups, tandis qu’avec Uranus il affirme son originalité, son désir de liberté toujours contrainte depuis sa naissance.

Pluton carré Uranus et Pluton carré Mars sont encore plus violents, c’est le destin qui frappe à sa porte, c’est incontestable, même un astrologue humaniste ne peut pas dire le contraire (on l’a vu durant ces cinq années).

Chacune de ses planètes est reliée soit à Mars soit à Pluton soit à Uranus, soit à la Lune noire et aux nœuds karmiques, même Mercure est opposé à Saturne rétrograde, les limites, et donc la fin de vie (Mercure symbolise aussi l’enfant tué dans le ventre de sa mère, mais aussi l’enfant intérieur). La Lune Pluton au MC signifie bien la popularité entachée de mort…et de jouissance.

Chiron se situe à 3° en maison VIII, maison de la sexualité qui passe par un sacrifice  !

Sa Porte Invisible (C. Castagnier situe ce point entre Uranus et Saturne dans le sens des signes) se trouve à 21° en Vierge en maison XI, la protection et les espoirs n’ont pas été à la hauteur de ses désirs, et la Porte Visible se trouve en maison V, la création artistique, domaine de réussite de sa vie. Ici aboutit une opposition entre le nœud nord et le Soleil en trigone d’un côté à deux planètes fortes Mars et Pluton, l’ensemble faisant un rectangle dit de l’écriture, source de dons mystiques.

Sa Lune progressée arrivera sur son Soleil natale dans un trimestre. Pluton est à 20°17 quasi dans sa maison IV en opposition à sa place natale,  Saturne de transit est sur sa Vénus progressée, maitre de l’ascendant natal maintenant en maison III, entourage, et Vénus de transit passe dans sa maison V sur le nœud nord. Neptune est également opposée à elle-même tandis qu’Uranus de transit revient à la même place déjà conjoint avec son Uranus progressé, Jupiter progressé arrive sur son ascendant. Tout ceci est signifiant d’une période cruciale.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Écrit par 

Un commentaire sur “Roman Polanski : un destin entre Eros et Thanatos”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.