L’éclipse, la pleine lune et Mercure en Verseau

Les jeunes nés de 1988 à 94 possèdent une accentuation dans le Capricorne faite des planètes lentes Neptune et Uranus  et, de Saturne entre le 14/2/88 et le 1/9/91. Certains d’entre eux nés en hiver ont un stellium avec la présence de planètes  plus rapides.

Les jeunes des années 1988 à 91, sont impliqués par l’arrivée de Saturne en Capricorne depuis le 21 décembre 2017, car ils voient leur premier retour de Saturne (tous les 29 ans).

Le Capricorne allie le symbolisme de la terre et de l’eau: c’est une chèvre pourvue d’une queue de poissons, de façon à ce qu’elle puisse aller au fond des mers ou au sommet des montagnes. L’attitude de Saturne, son maitre est toujours de dominer seule la situation, ou de prendre la fuite en se cachant très loin du regard des autres.

Les planètes lentes Saturne et Pluton transitant en ce moment en Capricorne, sont en résonance avec celle de toute la génération de 88 à 94. Mais aussi avec nos maisons , nos ascendants et nos Soleils en Capricorne.

La présence de Pluton, maintenant sous pression depuis 2009, sera temporisée par la présence de Saturne. Uranus en carré durant plusieurs années avec Pluton va sortir pour aller en Taureau au printemps, achevant de faire les carrés dérangeants avec les signes cardinaux, Capricorne et Cancer.

Le sens de la conjonction Uranus – Neptune des  années 88 à 94 est celle d’une belle inspiration, et même de clairvoyance; dans le Capricorne elle est maitrisée, tournée vers la réussite matérielle, plus terre à terre, manquant un peu de sensibilité. Neptune donne de la profondeur et une véritable capacité à s’ouvrir à des valeurs mais l’ensemble est plus raide que dans un autre signe.

Dans le natal, l’aspect Saturne – Uranus des années 88 à 91 est difficile à prendre en main, c’est un  explosif, il rend nerveux, on se sent près à bouillir à tout moment, sur le plan social il peut faire avancer en transformant l’ordre existant, la conjonction peut durcir donnant du fanatisme, du jusqu’au boutisme, une exigence. Ceux qui ont  Saturne en domicile ont une  accentuation de la rigueur mais en même temps cela leur donne une colonne vertébrale. On a sur le plan terrestre des accidents avec l’eau et la foudre, et les véhicules.

Les bons côtés sont la prise de conscience de devoir agir pour le bien commun dans une direction, coûte que coûte, quel que soit le sacrifice à faire, même s’il faut casser les vieilles structures raides et inadaptées symbolisées par Saturne. Darwin nous explique que tout animal qui ne s’adapte pas à son milieu est condamné à mourir.

Les personnes ayant l’aspect Saturne-Neptune donne une grande confusion pour comprendre ses propres limitations, il peut y avoir des désillusions. Au point positif, il peut y avoir une claire-audience, et beaucoup d’inspiration.

Certaines choses du passé peuvent resurgir au moment de l’éclipse totale de Lune du 31 janvier (rêves, retour d’affection, amitiés : voir thème de la Pleine lune, ci-contre). Le Soleil en valeur sera cependant carré décroissant à Jupiter, meilleur pour la réflexion que pour l’action.

Le 31 janvier, le Soleil à 12° en conjonction avec Vénus à 17° est le roi de la fête, c’est le yang qui domine et le soleil. C’est un bon moment pour agir ou séduire.

Durant ce mois du Verseau, les lentes Saturne et Pluton en Capricorne, Neptune en Poissons, Uranus en Bélier s’allient avec le Soleil et les planètes rapides comme Mercure, pour faire des semi-sextiles et des sextiles car toutes les planètes sont de ce côté du ciel entre les  signes de la fin du zodiaque sur 120° de Jupiter à Chiron, et Mercure durant sa marche rapide provoque des réactions  immédiates dans nos maisons, activant nos planètes, la lune elle, fait le tour. (voir thème d’entrée de Mercure).

Mercure en se déplaçant servira de relais entres les planètes, comme le fait tout le temps la Lune. Mais Mercure parle à notre mental, pas à nos ressentis, il assure ou essaie d’assurer un contrôle sur nos actes, or comme nous sommes bien obligé d’en passer par là, sa marche nous importe davantage, c’est la source de  beaucoup de nos souffrances mais aussi de nos réussites.

Mercure entre en Verseau le 4 février, faisant un semi-sextile avec Saturne en Capricorne à 5°, permettant une rigueur.

Fait un sextile à Mars à 5°, car Mars est entré le 27 janvier en Sagittaire, lâchant Jupiter en Scorpion  avec comme exemple la signature d’un accord pour les gardiens de prison en grève, le 26 janvier par exemple.

Le 7, elle sera en semi sextile avec la Lune noire moyenne en Capricorne à 12°, un peu perverse.

Le 8, elle est semi-sextile avec Neptune en Poissons à 13°, un peu vague

Le 9, elle sera en conjonction avec le nœud sud en Verseau à 15°, donnant des avertissements, des rappels.

Le 12, elle est en semi-sextile avec Pluton en Capricorne à 20°, appelant un changement  en profondeur.

Le 15, elle fera un sextile avec Uranus en Bélier à 25°, là il faudra que le changement soit radical.

Puis, la planète, redevenue directe, passera en Poissons le 19 février 2019, nous donnant le temps de respirer…

Jupiter entrant 21/22° en Scorpion sera en trigone avec Chiron à 25° 30 en Poissons. Cet aspect peut faire accéder au sublime, on peut percevoir des niveaux de vibration supérieur, Jupiter étant le manifesté et Chiron le non manifesté, l’inconvénient cela peut faire perdre le sens des réalités et de se sentir incompris.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.