L’éclipse, la pleine lune et Mercure en Verseau

Les jeunes nés de 1988 à 94 possèdent une accentuation dans le Capricorne faite des planètes lentes Neptune et Uranus  et, de Saturne entre le 14/2/88 et le 1/9/91. Certains d’entre eux nés en hiver ont un stellium avec la présence de planètes  plus rapides.

Les jeunes des années 1988 à 91, sont impliqués par l’arrivée de Saturne en Capricorne depuis le 21 décembre 2017, car ils voient leur premier retour de Saturne (tous les 29 ans).

Le Capricorne allie le symbolisme de la terre et de l’eau: c’est une chèvre pourvue d’une queue de poissons, de façon à ce qu’elle puisse aller au fond des mers ou au sommet des montagnes. L’attitude de Saturne, son maitre est toujours de dominer seule la situation, ou de prendre la fuite en se cachant très loin du regard des autres.

Les planètes lentes Saturne et Pluton transitant en ce moment en Capricorne, sont en résonance avec celle de toute la génération de 88 à 94. Mais aussi avec nos maisons , nos ascendants et nos Soleils en Capricorne.

La présence de Pluton, maintenant sous pression depuis 2009, sera temporisée par la présence de Saturne. Uranus en carré durant plusieurs années avec Pluton va sortir pour aller en Taureau au printemps, achevant de faire les carrés dérangeants avec les signes cardinaux, Capricorne et Cancer.

Le sens de la conjonction Uranus – Neptune des  années 88 à 94 est celle d’une belle inspiration, et même de clairvoyance; dans le Capricorne elle est maitrisée, tournée vers la réussite matérielle, plus terre à terre, manquant un peu de sensibilité. Neptune donne de la profondeur et une véritable capacité à s’ouvrir à des valeurs mais l’ensemble est plus raide que dans un autre signe.

Dans le natal, l’aspect Saturne – Uranus des années 88 à 91 est difficile à prendre en main, c’est un  explosif, il rend nerveux, on se sent près à bouillir à tout moment, sur le plan social il peut faire avancer en transformant l’ordre existant, la conjonction peut durcir donnant du fanatisme, du jusqu’au boutisme, une exigence. Ceux qui ont  Saturne en domicile ont une  accentuation de la rigueur mais en même temps cela leur donne une colonne vertébrale. On a sur le plan terrestre des accidents avec l’eau et la foudre, et les véhicules.

Les bons côtés sont la prise de conscience de devoir agir pour le bien commun dans une direction, coûte que coûte, quel que soit le sacrifice à faire, même s’il faut casser les vieilles structures raides et inadaptées symbolisées par Saturne. Darwin nous explique que tout animal qui ne s’adapte pas à son milieu est condamné à mourir.

Les personnes ayant l’aspect Saturne-Neptune donne une grande confusion pour comprendre ses propres limitations, il peut y avoir des désillusions. Au point positif, il peut y avoir une claire-audience, et beaucoup d’inspiration.

Certaines choses du passé peuvent resurgir au moment de l’éclipse totale de Lune du 31 janvier (rêves, retour d’affection, amitiés : voir thème de la Pleine lune, ci-contre). Le Soleil en valeur sera cependant carré décroissant à Jupiter, meilleur pour la réflexion que pour l’action.

Le 31 janvier, le Soleil à 12° en conjonction avec Vénus à 17° est le roi de la fête, c’est le yang qui domine et le soleil. C’est un bon moment pour agir ou séduire.

Durant ce mois du Verseau, les lentes Saturne et Pluton en Capricorne, Neptune en Poissons, Uranus en Bélier s’allient avec le Soleil et les planètes rapides comme Mercure, pour faire des semi-sextiles et des sextiles car toutes les planètes sont de ce côté du ciel entre les  signes de la fin du zodiaque sur 120° de Jupiter à Chiron, et Mercure durant sa marche rapide provoque des réactions  immédiates dans nos maisons, activant nos planètes, la lune elle, fait le tour. (voir thème d’entrée de Mercure).

Mercure en se déplaçant servira de relais entres les planètes, comme le fait tout le temps la Lune. Mais Mercure parle à notre mental, pas à nos ressentis, il assure ou essaie d’assurer un contrôle sur nos actes, or comme nous sommes bien obligé d’en passer par là, sa marche nous importe davantage, c’est la source de  beaucoup de nos souffrances mais aussi de nos réussites.

Mercure entre en Verseau le 4 février, faisant un semi-sextile avec Saturne en Capricorne à 5°, permettant une rigueur.

Fait un sextile à Mars à 5°, car Mars est entré le 27 janvier en Sagittaire, lâchant Jupiter en Scorpion  avec comme exemple la signature d’un accord pour les gardiens de prison en grève, le 26 janvier par exemple.

Le 7, elle sera en semi sextile avec la Lune noire moyenne en Capricorne à 12°, un peu perverse.

Le 8, elle est semi-sextile avec Neptune en Poissons à 13°, un peu vague

Le 9, elle sera en conjonction avec le nœud sud en Verseau à 15°, donnant des avertissements, des rappels.

Le 12, elle est en semi-sextile avec Pluton en Capricorne à 20°, appelant un changement  en profondeur.

Le 15, elle fera un sextile avec Uranus en Bélier à 25°, là il faudra que le changement soit radical.

Puis, la planète, redevenue directe, passera en Poissons le 19 février 2019, nous donnant le temps de respirer…

Jupiter entrant 21/22° en Scorpion sera en trigone avec Chiron à 25° 30 en Poissons. Cet aspect peut faire accéder au sublime, on peut percevoir des niveaux de vibration supérieur, Jupiter étant le manifesté et Chiron le non manifesté, l’inconvénient cela peut faire perdre le sens des réalités et de se sentir incompris.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime

Technique Astro : l’analyse simplifiée

L’astrologie n’est pas un guide de conduite à tenir, ce n’est pas un mode d’emploi pour vivre, pour cela il y a la morale, elle ne doit pas servir à nous éviter de réfléchir sur le sens de ce que nous vivons, elle peut juste nous orienter dans cette réflexion. Il est vrai que dans un monde de plus en plus compliqué et, tiraillé entre nos faiblesses et nos désirs, nous n’avons pas toujours nos repères. Les psy nous prennent pour des malades, les curés pour des pêcheurs, maman (quand nous en avons une) part faire du trekking et nous sommes seuls face à nos problèmes, qui quelque fois paraissent insolubles.

On fait comme tous les hommes ont toujours fait, on scrute le ciel et les étoiles en se disant que bientôt quelque chose ou quelqu’un va dénouer cette situation. Effectivement, les astres en se déplaçant semblent bien secouer des parties de nos vies qui semblaient figées à tout jamais. Les Béliers vous diront qu’ils n’attendent pas qu’on leur dise d’agir, ils agissent, mais nous ne sommes pas tous des Béliers.

Comme tout ça est compliqué, j’ai une technique pour assimiler les choses : puisque l’astrologie est assez mathématique dans sa construction, je ramène tout au plus petit dénominateur commun, pour retenir les multiples facteurs, je les réduis, non pas en chiffre mais en sens,  l’idée doit être simplifiée dans un premier temps, sinon on se perd dans les méandres des onze planètes (avec Chiron) des points : nœuds lunaires, ascendant, lunes noires, et tous les rajouts trouvés par les différentes écoles d’astrologie comme les astéroïdes, les parts invisible et visible, la part de fortune dont je ne parle pas uniquement parce qu’il aurait trop de choses.

En fait, si on en rajoute de plus en plus, c’est parce qu’on ne comprend pas que tout est dans les éléments et les énergies, comme le disait Ptolémée. Les astrologues modernes disent : je ne comprenais pas jusqu’à ce que je traite ceci ou cela, d’autres calculent et recalculent en pourcentage.

Or, en analysant un thème on s’aperçoit qu’on est mue par une ou deux idées dominantes qui reviennent en boucle, mais cette idée ne tient justement pas seulement à la ou les sacro-saintes planètes dominantes, parce qu’on laisse de côté la polarité qui est une des bases de l’être humain. On peut donc agir dans le sens des dominantes ou faire le contraire, car quelque fois trop c’est trop et on prend le contre pied pensant y gagner plus de liberté.

Cette personne est-elle équilibrée, ou a-t-elle une accentuation en terre concrète,  air mental, feu dynamique, eau sensible ? Y a-t-il plus de cardinal entreprendre que de fixe construire ou de mutable évoluer ?

Les axes occupés nous disent où se passe sa vie : une personne peut avoir un travail passionnant (secteur X, mais si le secteur IV du foyer est surchauffé par des planètes, elle sera constamment ramenée là (elle demandera ses congés, des RTT, pour s’occuper de sa mère, de ses enfants et elle perdra sa place).

Le maitre de l’ascendant dans sa maison nous dit où la personne veut agir, mais elle n’ en a pas forcément toujours la possibilité parce qu’un autre secteur trop rempli, la mobilise tout le temps. Selon l’élément de ce secteur, elle réagira en fonction : concrète dans la terre,  compréhensive dans l’eau, bouillante dans le feu, et fuyante dans l’air. Ces notions sont les bases. Tous les discours psychologiques ne les remplaceront jamais, ils sont des extrapolations des symboles, or il s’agit d’additionner des symboles, de les filer comme on filerait la laine. Ceci ne nous empêche pas de comprendre que ces symboles sont multidimensionnels comme l’est l’être humain. L’ésotérisme est Le sujet de l’astrologie et, savoir monter en spiritualité en partant de nos base terrestres, matérielles, mentales, est la seule façon de prendre de la distance par rapport à nos angoisses et nos soucis réels.

Les aspects des planètes sont les relations des différents archétypes entre eux, chaque planète symbolisant une fonction en nous, qui par extension est une fonction à l’extérieur. Vénus est l’amour, mais c’est aussi notre manière d’aimer, de désirer et si elle est en aspect difficile avec Uranus, la liberté, l’indépendance, l’éveil, nous serons incapable de vivre une relation suivie par gout de l’aventure sentimental. Si elle est refroidie par Saturne, nous serons incapable d’aimer avec tendresse. Savoir cela permet d’avancer en spiritualité, car à quoi bon chercher un compagnon si l’on ne peut se restreindre dans sa liberté, ou dans son égocentrisme pour vivre avec l’autre. On peut avancer en compréhension, ensuite, on raffine.

Ma méthode est de travailler sur les axes de signes et de maisons non pas sur les maisons une par une, comme le font certains astrologues. Du coup, le zodiaque se réduit à six axes de signes ou de maisons. Je concentre les informations. Certains thèmes sont éclaté entre plus de maisons que d’autres, mais surveillez les axes les plus pleins, vous en trouverez toujours qui dominent car il n’y a que onze planète en ajoutant Chiron. Or, les axes de signes et de maisons sont spécialisés : une maison dans l’axe répond à l’autre en face, parce que la partie sous l’horizon est dévolue à la construction personnelle et la partie au-dessus à la relation avec les autres mais dans le même domaine (axe II/VIII, l’argent que je gagne par mon travail, l’argent que j’ai avec l’autre, ou les autres).

Les axes de signes sont soit dans un sens soit dans l’autre, mais sont insérés dans les secteurs qui eux ont toujours le même ordre, aussi les ascendants sont différents mais pas les axes de maisons : nous interagissons avec les signes dans les axes. Pour comprendre comment,  il suffit  d’ajouter la symbolique du sens des deux : signes plus maisons. Ceci permet de voir quels sont nos intérêts majeurs dans la vie, où elle se concentre même si ce sont des corvées.

On s’aperçoit que certains des symbolismes reviennent et se recoupent : maitre de l’ascendant en relation avec le Soleil et avec le nœud sud, maitre-régent du nœud sud au milieu du ciel, Soleil régent sud et angulaire, lune maitre de l’ascendant et apex, planète seule dans un hémisphère, maitre de l’ascendant, etc.

On commencera à avancer dans la compréhension du thème d’un individu si on ne perd pas de vue que la polarité peut nous faire agir aussi bien dans le sens du symbole que dans le sens contraire, c a d qu’une accentuation peut nous faire basculer dans l’attitude inverse parce qu’ainsi nous pensons avoir plus de liberté, mais aussi que nous sommes toujours double. Je vous met également en garde contre les cours qui disent, que ce qu’il y a en maison X, ou l’encadrement du Soleil décrit la carrière pour un homme, et la carrière du mari pour une femme ! Il y a ici une vision très ancienne de la société, alors que nos ancêtres femmes ont toujours travaillé, malheureusement c’est une vision “bourgeoise” de dire que les femmes sont toujours restées devant leurs fourneaux. Les astrologues doivent être au-delà du jugement, leur mission doit être d’aider les gens à transmuter le karma et il ne faut pas oublier que si une personne utilise son énergie natale, elle transmute automatiquement son karma.

Vous avez aimé? alors cliquez sur j'aime