Angela Merkel : Cancer du 17 juillet

Pour parler du signe du Cancer, on peut se pencher sur le cas d’Angela D. Merkel  née le 17 juillet 1954 à Hambourg, qui a 64 ans aujourd’hui.

Physicienne de formation, membre de l’Union chrétienne-démocrate, elle a assumé la charge de ministre fédérale des Femmes et de la Jeunesse au sein du cabinet Kohl  de 1991 à 1994, avant de se voir confier le ministère fédéral  jusqu’en 1998. Elle démarre sa carrière à 37 ans.

En 2000, à 45 ans Angela Merkel est la première femme élue présidente de la C D U. Après la victoire relative de la droite lors des élections fédérales, à 50 ans elle est élue chancelière de la République fédérale d’Allemagne le 22 novembre 2005. 

Des trente-cinq premières années de sa vie, derrière le Rideau de fer, Angela Merkel a hérité d’un art consommé de la diplomatie.”

Penchons nous sur le thème d’Angela Merkel pour comprendre un carré croissant Soleil-Neptune, et pour voir ses points faibles. 

D’après C. Carter, astrologue américain, le carré Soleil – Neptune (MC) donne ceci : « le rapprochement des deux planètes Soleil-Neptune, même en cas de bons aspects, n’est pas bon, tant les astres sont de nature contraire. Il s’agit surtout de défaillances morales au niveau du Soleil symbolisant le moi idéal. Lorsqu’il s’agit d’un aspect “inharmonique” comme le carré, on se joue facilement du natif soit en faisant appel à ses bons sentiments, soit à sa vanité.  Il y a un désir intense pour quelque chose de grand, d’extraordinaire mais il n’y a pas toujours la sagesse et, la capacité et surtout il peut être abusé. L’excès d’émotion est leur point faible. Ils peuvent s’aveugler eux-mêmes sur les obstacles réels et les états de fait. L’aspect fait souvent les prêcheurs au sens propre comme au figuré (son père était pasteur ce qui ramène à la vocation de protéger le public). 

Les femmes peuvent tomber sur des hommes moralement instables. Leur meilleur gardien sera un bon Saturne».

Neptune  est conjointe à Saturne mais sa Lune noire natale se trouve  également conjointe à Saturne, ce qui provoque un refus   des limites demandées par Saturne , d’autant que celle-ci est en situation favorable en Scorpion, il y a donc dualité.

L’ensemble en maison X peut faire craindre de la faiblesse, de l’ambiguïté. Saturne dans le Scorpion, c’est  la plongée dans l’angoisse, l’inconscient fait remonter à la surface des choses qui nous gênent. Voilà ce que dit P. Granger sur la Lune noire en maison X : “la maison X étant celle de la réussite, la Lune noire en maison X provoque une avidité telle, qu’elle marque souvent les réussites spectaculaires. Les sujets ayant leur Lune noire en maison X sont des êtres de désir, désir d’être tout entier tendus vers la verticalisation de l’être, car justement au départ, ils ont été atteints là, dans leur désir de se verticaliser.”

Mars natal est rétrograde : il semble difficile de croire à de la naïveté à l’égard de la gente masculine  – il y a peu de parité en politique ce qui fait qu’elle est souvent la seule femme ou presque, et qu’elle sait recevoir les coups, Mars lui donne un tempérament de Bélier mais un Bélier qui réfléchit !

Mars, en maison I , en Sagittaire, concerne effectivement l’étranger, les idéologies et son Soleil se trouve en Maison IX, du Sagittaire  et effectivement,  elle domine au sein de l’Union Européenne. Jupiter, maitre de l’ascendant  au nœud sud montre qu’elle a été protégé par une résurgence positive du passé (E. Kohl l’a parrainé),  Jupiter est trigone à Saturne en X,  les 4 planètes de la VII sont reliées à la X : il y a un retour par les rencontres en VII qui produisent le résultat en X.

Dans l’ensemble on voit l’accentuation sur l’aspect Jupiter, le Sagittaire, maison IX, dans tout le thème. Mais nous avons aussi le carré Soleil- Neptune, et Uranus -Neptune.

Un carré peut être un défi très porteur  et, le carré décroissant d’Uranus à Neptune très exact (23°) est  un carré qui mène à la conscientisation  à la rumination des expériences faisant le lien entre le religieux et l’ouverture spirituelle : ce n’est donc pas étonnant qu’elle est voulu accueillir des migrants en si grand nombre.

Mais surtout il y a la conjonction Soleil – Uranus , qui apporte un regard neuf, la force  de vivre des alternatives nouvelles, l’optimisme, l’indépendance de pensée et d’agir, qui fait d’elle une uranienne, Uranus étant aussi maitre de la Lune en Verseau, pleine Lune au moment de sa naissance,  lui donnant le courage de rompre avec le passé. Il n’y a donc pas chez elle d’ego, de vanité, elle agit pour les autres.

Elle est donc un Cancer un peu particulier car chez le Cancer il y a un grand narcissisme, dû à l’enfance du signe, qui symbolise l’enfant intérieur, celui qui ne veut pas murir. Cependant, elle connait  la célébrité due à la Lune qui fait souvent de ce signe quelqu’un de populaire mais elle ne joue pas sur sa féminité, car on ne peut pas dire que ses tenues vestimentaires montrent la moindre trace de coquetterie féminine.

*Lune noire et les destins de Vénus , de Philippe Granger

 

Karma et planètes rétrogrades

Irène Andrieu dans son livre “Planètes d’ombre et de lumière” nous parle du karma induit par les planètes rétrogrades.

“Elles sont toujours dominantes sur le plan des capacités et des événements. Elles peuvent donc confirmer ou infirmer totalement le reste du thème, notamment au niveau de l’action en maison..”

Dés qu’on aborde les planètes rétrogrades, on aborde la notion de karma dit rétributifQu’est-ce que c’est ?

Selon les aspects “positifs ou négatifs” de la planète rétrograde avec les autres planètes du thème, il s’agit d’un karma rétributif positif ou négatif, les aspects étant partagés en “positifs” (trigones, sextiles et certaines conjonctions), et “négatifs” (carrés, oppositions, certaines conjonctions, et quinconces, sesqui carrés). Mais nous savons que l’individu se sert de  ces aspects pour contrecarrer les situations difficiles ou qu’il aborde avec difficultés .
“Les effets des planètes rétrogrades sont inscrits à la naissance, provoquant des situations irréversibles dans la petite enfance.” Par exemple :

“La violence du comportement martien se révèle dans des chocs de retour accablants. L’univers (des martiens rétrogrades) semble constitué  de violence, d’atteintes corporelles diverses. L’enfant le subira de plein fouet et parfois le payera au prix de sa vie non respectée par les autres, ou de son intégrité sexuelle méprisée. Les martiens rétrogrades semblent attirer spontanément  sur leur tête le comportement vindicatif du milieu, qu’il soit social et parental ( je rajoute  qu’un Mars en exil en Balance ou chute en Cancer peut donner aussi ce type de problèmes même si j’évite les généralisations, tandis que les martiens directs sont armés pour y répondre). 

Peur, épouvante, discorde perpétuelle dans l’environnement constituent son lot, entérinant en lui l’interdit de sa propre violence, et l’installant dans sa révolte ou l’interrogation : formé le plus souvent à se taire, à nier le moindre de ses désirs, pour ne pas susciter la violence des siens, l’enfant terrifié qu’il demeurera, préférera souvent aboutir à sa propre autodestruction que d’affirmer son existence… Il semble qu’un martien rétrograde  ne puisse pas désirer de travers, sans en payer immédiatement le prix.

Les autres les voient toujours prêts à s’exciter pour quelques grands combats. Ils leur faut des adversaires à vaincre pour éprouver leur force et endiguer leur peur. La colère bouillonne en eux, toujours prête à les emporter… Il a besoin de passion pour exister mais il vous affirmera qu’il ignore la peur et qu’il exècre les manifestations conflictuelles. Ne vous approchez pas de lui quand il a un projet, vous l’irriteriez  par votre prudence. S’il ne s’excite pas, il se sent mourir (comportement très Bélier, conjonction Lune-Mars Soleil-Mars). Son besoin vital extrême se manifeste en actes volontaristes forcés. Affirmez votre désir en face d’eux, rejetez le sien souvent impératif et, il ne vous le pardonnera pas. Il ne supporte pas que son attente soit insatisfaite, et confond aisément amis ou ennemis dans sa vindicte. Il maîtrise ses pulsions mais c’est au détriment de ses motivations. (aussi il n’agit pas). 

C’est un spécialiste des MST et des opérations gynécologiques. Il bride sa libido. Pour avoir trop abusé du plaisir sexuel exclusif dans d’autres vies, il peut très bien en tirer des conclusions de damnation affective, ainsi le dégoût sexuel ou la frigidité le guettent, par incapacité de proposer ou de recevoir.

Les pulsions poussent à chercher des substituts, impliquant une reconversion de l’énergie dans une autre direction : toute profession ayant trait au sexe et à la natalité fera l’affaire, ainsi que les professions plus terre-à-terre, la violence transmutée en force dans des métiers actifs (policier, militaire, pompier, sportif la plupart du temps). 

Mais les martiens rétrogrades seront nécessairement confrontés à leur agressivité fondamentale, à leurs passions, un jour de crise. Il n’y a rien d’autre à faire que de travailler sur la réalité objective du monde extérieur, de s’appliquer à toujours revenir à des faits précis, de décoder les projections*, d’accepter de les reconnaître avec un peu d’entraînement…La personne ne peut éviter les effets de la profonde inconscience inscrite dans la planète, elle se prend elle-même au piège et peut penser qu’elle est victime d’un mauvais sort, à juste titre et elle accroîtra la charge karmique de la planète, en démissionnant devant les obligations qu’elle contient…”

Cependant, je rassure les porteurs de Mars difficile, une seule planète ne fait pas le mauvais temps. Par contre, le passage des nœuds sur les planètes rétrogrades est infiniment  important puisqu’il amène des moments karmiques donc des moments qui comptent, les nœuds remontant dans le même sens que les planètes qui elles reculent, c’est la planète qui va se joindre au nœud lors des transits. Je rappelle aussi que les régents karmiques-maîtres des nœuds sont aussi importants que les maîtres d’Ascendant. Si les régents karmiques sont rétrogrades c’est pour liquider d’anciennes dettes karmiques.

*Projections : faire porter à l’autre l’intention, la croyance, l’acte qu’on fait soi-même en accusant l’autre, souvent source de violence. La mauvaise foi est une conséquence de la projection, la personne ne veut pas reconnaître qu’elle est la source de ce qu’elle reproche et elle accuse les autres de parano éventuellement.