Doryphorie et amas en capricorne dès 2018

Qu’est-ce qu’une Doryphorie ?

C’est un amas de planète lentes (à partir de Jupiter nous sommes dans les planètes lentes). Cela ne se produit que très rarement. Il est totalement différent d’un amas de rapides (les autres), parce qu’il dure et qu’il interfère sur le climat général en faisant des aspects concentrés, dans le même signe, avec le même maitre, d’où une tonalité identique !

Durant les mois qui vont suivre, nous aurons un amas dans le ciel dans le signe du Capricorne après l’entrée de Saturne, Pluton déjà installé pour un moment, et les rapides comme le Soleil, Vénus, mais ici  ce n’est qu’un amas – thème du 1er janvier 2018 (ci contre). Les lentes restent et les rapides partent à leur rythme, question de tempo.

Fin 2019, par contre, le duo Saturne- Pluton sera en compagnie de Jupiter qui entrera en Capricorne le 3 décembre 2019, et en sortira, le 19 décembre 2020, se mouvant plus rapidement que les deux autres.Cet amas porte le nom de doryphorie La planète Jupiter ne manquera pas de faire des conjonctions avec elles, et en les reliant par un transit de transmission elle formera souvent un amas qui va durer plus longtemps que l’application exacte. Cet amas porte le nom de doryphorie. Jupiter ici apportera sa protection, ses exagérations dangereuses avec Pluton, et aussi son pouvoir de contrebalancer Saturne amenant ainsi un air plus léger !

Cette association Jupiter-Saturne dans le même signe ne se produit que tous les vingt ans (19,9) et, en Balance tous les soixante-ans. Les aspects peuvent insuffler des idées pour des réalisations à long terme qui se concrétiseront et se réaliseront dans les vingt ans. C’est le temps qu’il faut pour élever un enfant !

Cette conjonction avait très bonne réputation dans l’Antiquité : on disait qu’elle faisait les puissants en politique*. Voilà un aperçu du style d’événements politiques qui pourraient se produire dans les années qui viennent, événements qui sont importants sur le plan global, mais aussi sur le plan personnel, car ils changent la société dans laquelle nous vivons, donc notre perception personnelle, notre façon de comprendre, même en se bouchant les yeux et les oreilles, car nous ne vivons pas isolé et surtout ce sont eux qui sont porteurs de fatalité.

La conjonction Jupiter-Pluton se produit  tous les douze ans et demi, du fait de la rapidité de Jupiter et de la lenteur de Pluton. Cette conjonction est plus forte,  Alan Leo l’appelle la conjonction du “magicien” : elle allie la protection et la transformation dans un signe de feu, il y a une grande soif de domination, selon le thème personnel. Cette personne porte en elle des projets qu’elles peut mener à bien, et refaire vivre des projets en insufflant des idées nouvelles, elle donne des capacités d’analyse et de compréhension profonde.

Avoir les deux conjonctions, avec les trois planètes, est donc rare et cela fait des êtres concentrés sur un seul but, avec obstination, d’autant que d’autres planètes y sont souvent mêlées, donnant à la personnalité une accroche avec le monde contemporain, l’obligeant à vivre les événements de celle-ci comme acteur plus que comme spectateur. Le but dépend de l’orientation de l’amas dans le thème, selon qu’il est à l’Est (egocentré), l’Ouest (tourné vers les autres), au sud (concentré sur la vie sociale et la carrière), ou au Nord (replié sur la vie familiale et/ou sur soi).

Cette doryphorie fera un aspect de répétition avec les personnes  nées entre le 28 octobre 80 et le 27 novembre 81 avec la conjonction Jupiter-Saturne-Pluton en Balance, maitrisée par Vénus. On peut également avoir des planètes plus rapides dans une doryphorie, comme je l’ai dit.  Pour ceux-ci, la place de Vénus dans le natal est de première importance, puisqu’elle maitrise ici le signe de la Balance, ceux de cette période sont sociables, aimables, bout en train et on trouve surtout des sportifs connus et des artistes (exemple : le violoncelliste Gauthier Capuçon né le 3/9/81, Vierge ascendant Balance).

Celle de 2019 donnera naissance à des personnes différentes prêtes à prendre beaucoup de responsabilités, à agir pour eux et pour la collectivité mais avec autorité, et sans faillir à la tâche qu’ils se seront fixé, car elles seront sous la dominance de Saturne en Capricorne (voir prochain article).

Ceci aura un effet aussi sur les ascendants ou Soleil Capricornes déjà nés, qui continueront leur structuration commençant en 2017 avec l’entrée de Saturne, venant renforcer la transformation amorcée avec l’entrée de Pluton, le 27 janvier 2008.

 


Écrit par 

4 commentaires sur “Doryphorie et amas en capricorne dès 2018”

  1. Il existe un très bon livre d’Iréne Andrieu qui s’appelle les enfants de l’an 2000, où elle explique les doryphories rares qui ont constitué notre histoire. Bonne fin d’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *