Clovis ou comment la religion est un ciment unificateur en politique

En continuant, le récit de la naissance de la France, il est intéressant de voir le choc des “cultures” successives, et que toujours l’unification se fait par la religion ( la propagande et l’extension de celle-ci) ! On peut penser que la vraie foi n’a rien à voir la-dedans, c’est une idéologie commune qui fait un ciment entre les peuples et cela, les dirigeants l’ont toujours compris ! Cela fait le jeu des dominants qui eux n’ont souvent qClovis ou Comment la religion est un ciment unificateur - 3ue peut de rapport avec la foi ou la doctrine qu’ils choisissent. Cependant certains y croient…

Parmi les Francs servant l’Empire romain depuis la fin du IIIe siècle, se trouvent les Francs saliens. Mérovée, ancêtre légendaire et quasi-divin est, selon la tradition germanique, la principale source de légitimité de leurs souverains qui en descendraient.

Toutefois, au Ve siècle leur roi est aussi devenu proconsul des Gaules, c’est-à-dire un fonctionnaire romain d’origine germanique, mais très bien assimilé. Les Francs saliens sont alors solidement établis dans l’ancienne province romaine de Belgique seconde et leurs fonctions militaires leur confèrent un pouvoir important en ces temps troublés.

Le jeune Clovis  (Clovis qui en fait s’appelait Chlodovechus) devient leur roi à Clovis ou Comment la religion est un ciment unificateur - 3Tournai, probablement en 481. (sur l’image à gauche c’est la bataille contre Alaric II)Mais il lui faut plus que le pouvoir d’essence divine que lui confère la mythologie germanique, pour s’imposer face aux évêques (catholiques) , aux patrices (romains) ou à la population gallo-romaine en partie christianisée. Clovis ou Comment la religion est un ciment unificateur

Il reçoit le baptême à Reims entre 496 et 500 avec plus de 3 000 de ses guerriers et deux de ses sœurs. Par la suite, il soutient l’homogénéisation religieuse du territoire qu’il domine, en réunissant notamment le premier concile d’Orléans en 511.

Après une suite de victoires sur ses rivaux barbares, notamment sur les Burgondes lors de la bataille d’Autun, Clovis apparaît donc comme l’un des premiers rois germaniques d’Occident à avoir adopté la foi nicéenne, le christianisme romain, contrairement aux Wisigoths ou aux Lombards ariens et aux Alamans païens. Il parvient ainsi à gagner le soutien des élites gallo-romaines et à fonder une dynastie Clovis ou Comment la religion est un ciment unificateurdurable, laquelle prend le nom de son ascendant Mérovée, les Mérovingiens..

Dès la seconde moitié du VIe siècle, les habitants de la moitié nord de la Gaule se reconnaissent comme Francs (partie bleue sur la carte en 581) : comme vous pouvez le constater cela n’a pas grand chose à voir avec la France actuelle, on peut dire que c’était un embryon, témoignage de l’accomplissement de la fusion progressive entre Gallo-Romains et Francs qui s’achèvera au VIIe siècle…*

source : Wikipédia

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.