Le Brexit est fixé au 29 mars 2019 à 23h

Un des événements qui marque l’année 2017 est le Brexit, qui est fixé au 29 mars 2019 à 23 h.

Cette journée se situe au cours d’une période où les planètes sont concentrées entre le signe du Sagittaire et celui du Taureau.

Toute la zone du thème hémisphère sud est vide, c’est bien un retrait de la vie communautaire !

Avec Mars au descendant, comment mieux décrire la séparation entre l’Angleterre et l’Europe !

Le nœud nord en Cancer indique le retour au foyer, la patrie, il est en carré avec Uranus en Taureau, en secteur V (déstabilisation, changements au niveau des finances, innovation dans le travail). Le nœud sud en Capricorne en conjonction à Pluton dans le Capricorne évoque la transformation et, la Lune vient marquer ce moment.

Inutile de dire que l’ascendant en Scorpion est la tendance dure de cette affaire : dissimulations, tractations sous le manteau et manipulations pour obtenir des compensations, tractations d’argent (banques) mais conséquences non évaluées encore.

On trouve ensuite Jupiter en domicile en Sagittaire, presque en fin de parcours du signe, qui apporte une note très positive – on se demande pourquoi ne pas avoir choisi un horaire légèrement plus tardif qui aurait mis l’ascendant en Sagittaire, mais un Sagittaire pour rejeter l’Europe, ça ne collait pas, car celui-ci est favorable aux échanges internationaux désintéressés.

On peut considérer que le signe du Sagittaire est intercepté (ce qui est logique), puisque que la maison II commence à 0° du Capricorne, cette interception se retrouve en face en secteur VII des partenaires puisqu’il y a les maisons liées par le même signe, qui en sont la conséquence, maisons liées en Taureau et en Scorpion qui est l’axe des signes de l’argent (le sien et celui des autres, mais pas seulement) de même que le secteur XII de l’isolement  et le début de la I en Scorpion ! C’est bien aussi de cela qu’il s’agit : l’isolationnisme pour la protection des frontières, le Scorpion étant le signe du rejet.

Ceci est maitrisé par Pluton en Capricorne en secteur III en compagnie de Saturne (morne perspective).

Dans la maison II (money) en Capricorne,  Saturne est en domicile avec Pluton. C’est un ensemble sec et détonnant, la promesse d’économies, de privations, de restrictions et comme Pluton est le maitre de l’ascendant, avec ce duo, il y aura des changements de lois difficiles… Pluton peut aussi annoncer la manipulation de grosses sommes provenant de rétribution venant d’un seul coup comme un héritage, de gros gains.

Le signe du Verseau en secteur III de l’environnement, des voisins signent la liberté, l’indépendance avec la Lune noire en compagnie de Vénus et de Mercure, elle-même en conjonction avec Neptune en signe des Poissons :  illusions/désillusions.

Ici , on peut identifier Thérésa May à cette suite de planète  Lune noire Vénus Mercure !

Mercure est prométhée direct – avant le Soleil- cela montre l’ambiance d’innovation, mais Mercure est collé à Neptune, c’est  idéaliste, un aveuglement quasi religieux, l’envie de vivre un moment sacré : retrouver la grande Albion.

Vénus en exaltation en Poissons en maison III  montre que cela fait plaisir à la population “de proximité” des anglais “chauvins” (que les anglais me pardonnent mais ils le sont autant que nous). Ceci est bien l’écho de Vénus se trouvant en compagnie de Neptune, ce rapport montrant le sens religieux de ce Brexit (religieux venant de relier).

Le Soleil est à 8° en IV en Bélier : le Soleil c’est la volonté, la IV le foyer, régit par la Lune, donc le Soleil ne s’y trouve pas bien. Le secteur IV montre aussi la fin des choses: la fin de la participation de la Grande-Bretagne dans l’Europe, et le début de son isolement.

Le Soleil rencontre Chiron à 2°, entré depuis un mois en Bélier: c’est donc un nouveau début, une réparation des forces d’action, le début d’un nouveau combat pour agir comme bon lui semble. Chiron, c’est l’art de la guerre, ce n’est pas seulement l’art de soigner, c’est la lutte, pour renaître. Uranus en Taureau en V sonne comme un divorce, une rupture entre partenaires, associés! C’est l’explosion des valeurs de fidélité, de stabilité, mais aussi la capacité à vivre une union autrement, sans lien. On sait qu’on pourra toujours compter sur l’Angleterre en cas de problèmes sérieux. L’histoire nous le rappelle.

Comment faire pour que le désir de sécurité du Taureau parvienne avec Uranus à dompter l’adversité du chômage, de la crise, de l’assimilation des diverses nations qui composent le Royaume-Uni ?

C’est le défi qui va se poser à tous les pays (et à chacun d’entre nous) durant le passage d’Uranus en Taureau, durant sept ans.

Vous aimez? alors likez...

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *