La marche de Mars doit-elle nous inquieter en 2018 ?

Artemisia Gentileschi

Mars entre en Scorpion ce 10 décembre. Il est en domicile d’après la tradition.

Il s’associe pour agir en souterrain dans ce signe difficile, mettant en marche des forces violentes, directement en opposition à Uranus, mais sextile à Saturne. (voir thème du 10/12/17). Je sais qu’on a tous envie de parler de choses agréables, mais il faut bien se demander d’où viennent toutes ces forces qui détruisent l’équilibre de nos vies (même si on est privilégié) car nous sommes dans une grosse machine qui nous essore.

Dès le 1er janvier Mars 14° appliquant par conjonction à Jupiter 17° en Scorpion maitre de Jupiter et de Pluton  formera  un sextile avec  Pluton 18°  et fera une conjonction exacte avec Jupiter en Scorpion, entre le 5 et le 6 Janvier autour de 17° Capricorne. (voir second théme).

Mars fera un seul passage dans cette situation. C’est l’inflation de son activité, Jupiter en Scorpion mettant à jour des ignominies anciennes et actuelles, pour faire justice face à la société, mais il peut y avoir des abus, il faudra contrôler ses paroles.

Mars sera ensuite conjointe à Saturne en Capricorne le 1er avril 2018 à 8°, bousculant sa stabilité, et enflant ses actions, et conjointe à Pluton rétrograde le 26 avril 2018, il faudra voir si des aspects plus doux contrebalancent à ce moment-là. Avril pourra être très chaud !

Il n’est plus question de philosopher, il faut agir,  il y aura des moments durs, austères, restrictifs, mais cela donnera une stabilité sans doute profitable et peut-être les résultats qu’on attend depuis longtemps.

Mars entrera en Capricorne le 18 mars 2018 (Soleil en Poissons) pour en sortir le 16 mai 2018 (Soleil en Taureau); ici il est en exaltation selon la tradition, donc il en fait un peu trop), deux mois durant lequel, il fera :

une première conjonction avec Saturne les 1 et 2 avril 2018, (Soleil Bélier)

et, une seconde conjonction avec Pluton, les 26 et 27 avril 2018: beaucoup d’action, d’efforts, d’éclats, de violentes oppositions peut-être pour des transformations voulues par Pluton au nom de la transformation!

Mars poursuivra sa route jusqu’en Verseau, où il rétrogradera le 27 juin 2018 à 9°13 pour revenir progressivement en Capricorne où il s’arrêtera pour revenir direct le 28 août à 28°37. La planète sera rétrograde, donc lente,  entre les degrés 9 du Verseau et 28 du Capricorne. Les forces capricorniennes seront encore entretenues.

On peut voir que Mars ne dépassera pas ces quatre signes sur son parcours, qui sont des signes demandant l’élévation, non pas la satisfaction de besoins primaires : Scorpion par le nettoyage de ses pulsions, Sagittaire par la sagesse, Capricorne par l’ascétisme et Verseau par la connaissance supérieure.

N’oublions pas qu’en Verseau, Mars entrera en contact avec le nœud sud qui passera cette année 2018, dans les derniers degrés du Verseau, Mars en entrant dans le Verseau le 16 mai (pratiquement en même temps que Chiron en Bélier, dont il sera le maitre) fera donc une conjonction exacte  avec le nœud sud le 8 juin à 7°, et encore une fois durant sa rétrogradation en retournant dans le même sens que le nœud, il l’accompagnera jusqu’en octobre. Ce sera le retour d’actions du passé, de luttes du passé (d’amants du passé?).

Mars gérant Chiron en Bélier, il y sera encore et toujours question de forces d’éveil qui au niveau personnel nous demandent plus d’empathie et de lucidité avec les enjeux importants que nous sommes entrain de vivre ou dans nos vies privées.

On verra que cette année 2018 et les suivantes, ce sont les signes de terre et d’eau qui sont concernés dans ces mouvements planétaires, ce qui nous ramène au besoin de résultats concrets dans tous les domaines.

Les forces féminines en 2018, seront les seules qui pourront arrêter les manifestations “viriles”, or le Taureau qui verra arriver Uranus, le Scorpion, le Capricorne sont des signes féminins, yin, tournées vers l’intériorisation, Vénus* en veille soutiendra les Taureaux… alors soyons confiants, même si nous marchons toujours sur un fil tendu au dessus du vide. 

* je traiterai le chemin de Vénus -plus doux- dans un autre article, et les planètes lentes le 20.

(illustration : tableau d’Artemisia Gentileschi).

Johnny Hallyday nous a quitté

Johnny  est né le 15 Juin 1943, à 13 h est Soleil en Gémeaux et ascendant Vierge, indiquant tout de suite un Mercure important qui se trouve,  en domicile en Gémeaux : notre Johnny, jadis taquiné par les guignols de l’info, allie le mentale aérien d’un Gémeaux  et celui d’une Vierge concrète. En somme, il allie les deux Mercures, le léger et le grave, le jeune et le vieux.

Mercure, en trigone à Neptune à l’ascendant, montre une grande idéalisation et une belle créativité. 

Mercure, c’est la parole, la communication, le commerce, le souffle : il n’a jamais lésiné sur les apparitions sur les écrans, dans les grandes fêtes populaires. Il ne s’est jamais mis dans une tour d’ivoire comme certains chanteurs l’ont fait alors qu’on en était au balbutiement de la télévision.Johnny Hallyday, le bienheureux

Il faut analyser l’amas en Gémeaux avec le Soleil, Saturne, Mercure et Uranus : d’un côté Mercure conjoint Uranus indique un mental novateur, très pointu. Mercure est aussi le maître symbolique de la maison III , celle du  de la gémellité, de la dualité. On voit dans thème ci-contre  la lune en III (maison symbolique de Mercure) en Scorpion, indiquant le caprice et aussi une certaine angoisse face à la solitude car elle est reliée à Saturne.

Cette Lune fait beaucoup d’aspects, dont un carré au nœud nord et sud indiquant une inadaptation aux objectifs que l’âme s’est fixée : nœud nord en Lion conjoint Vénus, amas de planètes (un des objectifs ce sont les enfants avec Jupiter en Cancer).

Il a fait la tournée des vieilles canailles, le nœud nord est en route pour repasser à la même place, montrant que ce moment est karmique , sens de la lune en maison III de l’entourage, car ses amis sont ses frères, ceci dans des circonstances, bien lune scorpion (la maladie).

La voix, c’est Vénus (et Mercure) qu’on trouve en Lion, proche du nœud nord et conjointe à Jupiter – trois protecteurs – en bonne place dans le signe du Cancer. Vénus est également en trigone avec Mars : ce qui signifie qu’il agit selon ses désirs, et que ça lui rapporte (généralement) sur le plan matériel et charnel, car c’est en maison VIII – cela  concerne (bien sur) les nombreuses rencontres féminines.Johnny Hallyday, le bienheureux

 La plupart des planètes se trouvent au nord-est, ce qui est considéré comme une tendance à choisir sa vie plutôt qu’à attendre que ce soit les autres qui décident pour soi, c’est l’indice d’un individu qui réfléchit sur ce qu’il doit faire dans le long terme, assez peu influençable. 

Ici on trouve aussi Pluton et la Lune noire conjointes Vénus,  symbolisant son sex-appeal, son magnétisme,  sa puissance et son attirance pour les femmes fatales, amazones).

La maison X et la maison XI contiennent plus de planètes: ce sont les maisons de la vocation et des appuis.

Des appuis, il en a eu : il fit son entrée dans le show biz avec comme marraine Line Renaud, Aznavour l’hébergea et le pris sous son aile, et il en avait besoin parce qu’en France, le rock’n’roll détonait à ce moment là dans le paysage musical français. Durant le début des années soixante, pour écouter Elvis Presley, il aurait fallu qu’on le trouve chez un disquaire, alors que les radios libres n’existaient pas et qu’on y passait que de la musique “respectable”. Seuls ceux qui voyageaient connaissaient ce courant musical.

Bien qu’il ait été complètement délaissé par son père (conjonction Soleil-Saturne faisant la froideur, le vide, l’absence, la dureté), Lee Hallyday le compagnon de la sœur de son père fut une figure paternelle pour lui : il l’aida dans son apprentissage, puisque dès son enfance, il apprit le violon et la guitare, la danse et le chant. Il fut sur les routes dès sa prime enfance, suivant le couple dans ses pérégrinations d’artistes de Music-hall (à cette époque, les salles de cinémas produisaient des numéros avant le film, et il voyagea beaucoup dans le nord de l’Europe notamment en Grande-Bretagne). Au cinéma, il découvre Elvis Presley qui s’accompagne à la guitare électrique, lâche la guitare sèche et, apprend  une de ses chansons traduite en français ( ce qui lui fit décrocher son premier contrat à Paris).  

On peut l’appeler Johnny, le battant : mort et ressuscité au propre comme au figuré, au plan physique quand il a failli nous quitter en 2011*, au plan musical lorsqu’il a plusieurs fois fait des retours après des baisses d’audience dues au changement de courant musicaux (comme après son service militaire où les yéyés ont été détrônés par les Beatles, et les hippies). Chaque fois, il s’est adapté  grâce à une approche différente avec des auteurs comme Michel Berger dans les années 80, Jean Jacques Goldman, puis Chedid, etc.

Il a un dessin de thème en type locomotive dont le leader – dans le sens horaire – est Mars, en domicile en Bélier,  qui avec sa Lune en Scorpion  font qu’il est doublement martien : la Lune et Mars forment un quinconce entre la maison III en Scorpion, la maison des Gémeaux, et la maison VIII, maison du Scorpion,  Pluton maître du Scorpion, est en conjonction avec Vénus et la Lune noire.

Tout cela en fait quelqu’un de lucide et d’intuitif, prêt à en découdre s’il le faut avec le sourire,  même et surtout lorsqu’il a eu des galères comme lorsque le chanteur Antoine, l’intellectuel, s’attaqua à lui dans une chanson  avec sa phrase “mettre Johnny en cage à Medrano”, il rétorqua dans une chanson avec la phrase “cheveux longs et idées courtes”. Michel Polnareff n’a jamais eu cette adaptabilité. 

Toute sa vie Johnny n’a jamais cessé de travailler : son opiniâtreté est due à la conjonction Soleil/Saturne, qui donne de l’obstination mais également un énorme sentiment de solitude généralement dû à des difficultés  familiales Johnny Hallyday, le bienheureuxrelationnelles avec le père et/ou à sa disparition, son absence de la vie de l’enfant, confirmé par ce qu’il en dit : son père avait abandonné sa mère lorsqu’il avait sept mois (mais il lui a transmis son fameux regard, son nom, et il est toujours vivant).

Au niveau karmique, on trouve l’axe des nœuds  en maisons V/XI en Verseau /Lion, l’axe de la volonté, de la créativité : y sont contenus, l’amour, le jeu, les enfants, l’enfant “intérieur” en V, les amis, les projets, les plaisirs en XI. .

Ce qu’on voit à côté, est la part de fortune, bonne fortunes, chance.

Uranus, régent karmique,  le maître du Verseau, se trouve en maison IX, on voit que l’étranger lui apporte sa chance (Lee Hallyday, le rock’n’roll et Elvis Presley) bien qu’il ait fait une carrière essentiellement française (sa mère était française, son père belge, et Lee américain). Ce seront également des docteurs du Sinaï Hospital qui lui sauveront la vie.

A sa naissance, le nœud nord venait d’entrer en maison XI, où il rencontre Vénus : c’est son charme, en plus de sa voix et de son talent scénique. Au départ, il se roule par terre et, il fracasse les guitares selon un style rock’n’roll, plus tard , c’est plus conventionnel, tout cela au cours d’une carrière de cinquante années, où il y a eu beaucoup de changements, allant vers une amplification des moyens, passant d’une guitare à de véritables shows, devant des milliers de spectateurs. (Maurice Chevalier lui avait conseillé de soigner ses entrées et ses sorties).

Mais en définitive, pourquoi s’est-il toujours senti seul ?

La lune en Scorpion est en sextile à l’ascendant Vierge et montre sa gentillesse que tout le monde reconnaît mais elle en fait quelqu’un d’angoissé, de secret et de timide, qui a souffert du manque de sa vraie mère qui ne pouvait pas ou ne voulait pas l’élever. (Mais il faut replacer, dans le contexte de la guerre, sa vie a commencé en 1943).

La lune noire est certainement le mal le plus difficile à dépasser puisqu’elle sape sa Vénus, en lui donnant la sensation de manque et en apportant le manque.

La Lune en Scorpion en carré aux nœuds y concourt  : ici il est certain qu’il doit dépasser son hyper sensibilité, et, s’il est heureux actuellement c’est qu’il s’est stabilisé avec une vie de famille, entouré par les siens.

Le carré de l’ascendant à Saturne est sans doute aussi l’explication de son sentiment d’isolement, bien que depuis qu’il travaille, il ait  toujours été entouré, par sa cour et, ses amis. Ce carré au signe du soin qu’est la Vierge, ne l’incite pas à faire attention à sa santé, et jette une ombre sur son hygiène de vie, Neptune importante en I mais opposé à son signe des Poissons, peut ajouter au niveau de ses addictions qui furent connues, mais aussi de son acharnement au travail !

Voici ci contre le thème de sa disparition ce jour 6 décembre à 2 h 34 à Marne la Coquette, où l’on voit Jupiter en carré au nœud nord et sud . Mercure rétrograde est maitre des ascendants et Soleil natals, ici elle est conjointe à la lune noire, le tout carré à l’ascendant du décès à 7°. Mercure comme on l’a vu c’est le souffle, les poumons.  Saturne est conjoint à Mercure, or on trouve toujours Saturne, à la fin dans une position importante : fin du souffle.   La conjonction Soleil-Saturne natale va se reproduire en début du signe du Capricorne à 0° le 21 décembre quand Saturne et le Soleil entreront en capricorne… mais sans Johnny.

Mars en Balance (donc opposé au Mars natal) leader dans le thème est opposé à Uranus carré à la Lune en opposition à Pluton qui se situe dans ce thème horaire, dans la maison IV, mort au foyer, carré à Uranus qui est carré à Pluton. La Lune marque l’instant t.

Il y a aussi le carré décroissant du Soleil 14° à Neptune 11°.

Johnny avait vendu plus de cent millions de disques, mais bien qu’il n’est plus rien à prouver, comme un artisan, il continuait…

 

 

 

 

voir aussi http://versusconformita.livehost.fr/2017/11/18/quels-transits-pour-johnny/

 

 

 

La lune gibbeuse décroissante du 6, 7 décembre : type diffuseur

La lune changibbesue decroissantege durant 28  jours, 12 heures et 44 minutes : selon la tradition elle porte en elle les symbolismes féminins se référant principalement à la fécondité. C’est selon Jung, la part féminine du masculin. Mais Ruperti dans son livre “les multiples visages de la lune” après Rudhyar dans “les cycles de la lunaison”, s’est attaché à décrire le cycle évolutif dans le détail, lui attribuant des caractéristiques psychologiques (voir bibliographie).

Actuellement, nous sommes dans la phase gibbeuse décroissante. On voit une lune décroissante qui fait un aspect, au départ, de sesqui-carré décroissant (soit 135°/225° sur le cercle) par rapport au Soleil.

Le sesqui- carré est un période difficile, il y a des tensions avec les autres.

Puis, elle passe par le  trigonelunes decroissantes - Copie décroissant (120°/240°), avant le  dernier quartier (elle est de plus en plus plate) le trigone donne une tranquillité, une harmonie entre la sensibilité et la volonté apaisée incarnée par le Soleil (à droite les stades durant deux jours). Elle passera au dernier quartier décrolissant de la période de 29 j.

Cette période est nommée la phase six, décrite par Ruperti comme “type diffuseur, disséminateur”  :” de trois et demi à sept jours après la pleine Lune, on peut dire en analyse astrologique, que vous êtes quelqu’un qui va communiquer des connaissances acquises par son expérience, sa réflexion. La grande différence avec la gibbeuse croissante, qu’elle vient après le passage par l’opposition au Soleil de la Pleine Lune : le fait d’être en Lune décroissante développe un caractère plus introverti, prudent, réfléchi.

Il  peut s’agir d’une personne idéaliste qui diffuse ses idées,  partage des informations, soutient une cause, influencée par le collectif, qui cherche à voir derrière les apparences. Il y a danger de perdre son objectivité, une possibilité de fanatisme à certaines époques, une vulnérabilité, la possibilité de perte de soi dans des projets de trop grande envergure pour ses moyens. Certaines relations peuvent survenir et bouleverser les habitudes. L’idée principale est qu’ ici, il faut utiliser quelque chose de bon en soi, consciemment. Il s’agit à ce stade d’introversion objective qui augmente.

Atmosphére de ce week end du 2 et 3 décembre 2017

Ce week-end il y a une opposition Mars-Uranus toujours d’actualité, vue la semaine dernière,

Une conjonction avec Mercure, Saturne et la lune noire moyenne en fin de signe du Sagittaire et début Capricorne qui fait un énorme sextile avec Mars, action concertée, mais un peu détournée, duelle. Il y a beaucoup de choses dans ce ciel avec notamment la lune opposée à Jupiter qui montre que pour ce moment  la protection n’est pas totalement acquise et que ce n’est pas le moment d’engager des débats ou des affaires.

Se produit aussi un carré supplémentaire Soleil 10°20 appliquant décroissant Neptune 11°30 : ce moment est intéressant, comment peut-on le décrire ? Comme une réflexion à avoir sur les valeurs des Poissons de tolérance, d’empathie, de spiritualité qui peuvent donner une ouverture, un éveil, mais aussi une désillusion, ce n’est plus le moment de croire que les choses sont encore possible dans les histoires d’affect, on peut être trompé !

C’est la dernière étape (cette année) pour anticiper ce qu’il y a à comprendre pour l’humanité avant qu’il ne soit trop tard pour agir ! Et, au plan individuel, c’est la fin des illusions entretenues durant l’année, tandis que le Soleil faisait le tour du zodiaque, au départ de sa conjonction avec Neptune, au moment du signe des Poissons, il y a neuf mois le 2 mars à 11°30 (thème ci-dessus)

C’est un bébé sceptique, trompeur-trompé, conçu à ce moment-là, qui va naitre, mais le trigone Neptune-Jupiter le protégera du pire.

Sous ces hospices, je donne un exemple que tout le monde connait : les injonctions sont toutes plus paradoxales, les unes que les autres et font qu’on ne peut agir de façon cohérente : prenons l’incitation des dirigeants à aller vers l’utilisation de voitures électriques, tandis que l’alimentation en électricité est de plus en plus menacée par la diminution programmée des centrales électriques devenues trop vieilles et dangereuses !

Prenez l’incitation à se chauffer autrement alors qu’on sait que le bois et le charbon dégage du CO2 et provoquerait encore plus de déforestation…

Au plan individuel c’est pareil, les choses sont troubles, indécises, et il faudrait arrêter de se raconter n’importe quoi, car c’est le moment de prendre les décisions, de faire face à nos responsabilités au risque de le regretter plus tard,  de ne pas les avoir prises.

Mars opposé Uranus est là pour nous en donner la force : ce sont des aspects difficiles mais énergiques, qui donne du courage pour trancher. Mars ne repasse que tous les deux ans au même endroit et bientôt Uranus ne sera plus là en face.

Le Brexit est fixé au 29 mars 2019 à 23h

Un des événements qui marque l’année 2017 est le Brexit, qui est fixé au 29 mars 2019 à 23 h.

Cette journée se situe au cours d’une période où les planètes sont concentrées entre le signe du Sagittaire et celui du Taureau.

Toute la zone du thème hémisphère sud est vide, c’est bien un retrait de la vie communautaire !

Avec Mars au descendant, comment mieux décrire la séparation entre l’Angleterre et l’Europe !

Le nœud nord en Cancer indique le retour au foyer, la patrie, il est en carré avec Uranus en Taureau, en secteur V (déstabilisation, changements au niveau des finances, innovation dans le travail). Le nœud sud en Capricorne en conjonction à Pluton dans le Capricorne évoque la transformation et, la Lune vient marquer ce moment.

Inutile de dire que l’ascendant en Scorpion est la tendance dure de cette affaire : dissimulations, tractations sous le manteau et manipulations pour obtenir des compensations, tractations d’argent (banques) mais conséquences non évaluées encore.

On trouve ensuite Jupiter en domicile en Sagittaire, presque en fin de parcours du signe, qui apporte une note très positive – on se demande pourquoi ne pas avoir choisi un horaire légèrement plus tardif qui aurait mis l’ascendant en Sagittaire, mais un Sagittaire pour rejeter l’Europe, ça ne collait pas, car celui-ci est favorable aux échanges internationaux désintéressés.

On peut considérer que le signe du Sagittaire est intercepté (ce qui est logique), puisque que la maison II commence à 0° du Capricorne, cette interception se retrouve en face en secteur VII des partenaires puisqu’il y a les maisons liées par le même signe, qui en sont la conséquence, maisons liées en Taureau et en Scorpion qui est l’axe des signes de l’argent (le sien et celui des autres, mais pas seulement) de même que le secteur XII de l’isolement  et le début de la I en Scorpion ! C’est bien aussi de cela qu’il s’agit : l’isolationnisme pour la protection des frontières, le Scorpion étant le signe du rejet.

Ceci est maitrisé par Pluton en Capricorne en secteur III en compagnie de Saturne (morne perspective).

Dans la maison II (money) en Capricorne,  Saturne est en domicile avec Pluton. C’est un ensemble sec et détonnant, la promesse d’économies, de privations, de restrictions et comme Pluton est le maitre de l’ascendant, avec ce duo, il y aura des changements de lois difficiles… Pluton peut aussi annoncer la manipulation de grosses sommes provenant de rétribution venant d’un seul coup comme un héritage, de gros gains.

Le signe du Verseau en secteur III de l’environnement, des voisins signent la liberté, l’indépendance avec la Lune noire en compagnie de Vénus et de Mercure, elle-même en conjonction avec Neptune en signe des Poissons :  illusions/désillusions.

Ici , on peut identifier Thérésa May à cette suite de planète  Lune noire Vénus Mercure !

Mercure est prométhée direct – avant le Soleil- cela montre l’ambiance d’innovation, mais Mercure est collé à Neptune, c’est  idéaliste, un aveuglement quasi religieux, l’envie de vivre un moment sacré : retrouver la grande Albion.

Vénus en exaltation en Poissons en maison III  montre que cela fait plaisir à la population “de proximité” des anglais “chauvins” (que les anglais me pardonnent mais ils le sont autant que nous). Ceci est bien l’écho de Vénus se trouvant en compagnie de Neptune, ce rapport montrant le sens religieux de ce Brexit (religieux venant de relier).

Le Soleil est à 8° en IV en Bélier : le Soleil c’est la volonté, la IV le foyer, régit par la Lune, donc le Soleil ne s’y trouve pas bien. Le secteur IV montre aussi la fin des choses: la fin de la participation de la Grande-Bretagne dans l’Europe, et le début de son isolement.

Le Soleil rencontre Chiron à 2°, entré depuis un mois en Bélier: c’est donc un nouveau début, une réparation des forces d’action, le début d’un nouveau combat pour agir comme bon lui semble. Chiron, c’est l’art de la guerre, ce n’est pas seulement l’art de soigner, c’est la lutte, pour renaître. Uranus en Taureau en V sonne comme un divorce, une rupture entre partenaires, associés! C’est l’explosion des valeurs de fidélité, de stabilité, mais aussi la capacité à vivre une union autrement, sans lien. On sait qu’on pourra toujours compter sur l’Angleterre en cas de problèmes sérieux. L’histoire nous le rappelle.

Comment faire pour que le désir de sécurité du Taureau parvienne avec Uranus à dompter l’adversité du chômage, de la crise, de l’assimilation des diverses nations qui composent le Royaume-Uni ?

C’est le défi qui va se poser à tous les pays (et à chacun d’entre nous) durant le passage d’Uranus en Taureau, durant sept ans.

Vous aimez? alors likez...